En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

02.

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

03.

Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"

06.

Covid 19 : Macron n’avait pas d’autre choix que de mettre les Français en liberté provisoire

07.

Le gouvernement en plein dérapage incontrôlé sur la sécurité et les libertés publiques ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Qui a peur de Jean-Michel Blanquer ?

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

03.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

04.

Projet de loi séparatisme : un arsenal qui alterne entre le trop et le trop peu

05.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
Futur best-seller
L'enquête fleuve de Society sur l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès va être publiée sous le format d’un livre accessible dès le 9 décembre
il y a 41 min 2 sec
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Madre" de Rodrigo Sorogoyen : un thriller bouleversant sur une mère en deuil de son fils…

il y a 3 heures 46 sec
pépites > Economie
Changement de stratégie
IBM envisagerait la suppression de près d’un quart de ses effectifs en France
il y a 4 heures 46 min
Big Brother
Comment passer inaperçu sur l'avenue du Bonheur, truffée de caméras, à Pékin
il y a 6 heures 19 min
décryptage > Politique
Elus locaux

Radicalisation : pour un meilleur partage de l'information

il y a 7 heures 49 min
décryptage > France
Contradictions

Covid et terrorisme : deux poids, deux mesures. Pourquoi le Conseil constitutionnel s’est placé dans une contradiction qui risque de lui porter préjudice

il y a 8 heures 4 min
pépites > Politique
Désaveu
Loi sécurité globale : 30 abstentions, 10 votes contre chez LREM, la majorité envoie un avertissement à Gérald Darmanin
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Consommation
Alimentation

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

il y a 8 heures 48 min
décryptage > International
Big Brother

Un QR code santé pour voyager : bienvenue dans le monde selon Xi Jinping

il y a 9 heures 21 min
pépite vidéo > Economie
"Quoi qu’il en coûte"
Bruno Le Maire : "Nous nous fixons 20 années pour rembourser cette dette Covid"
il y a 9 heures 45 min
light > Sport
"El Pibe de Oro"
Mort de la légende du football argentin, Diego Maradona, à l’âge de 60 ans
il y a 2 heures 1 min
pépites > Politique
"Le changement, c’est maintenant"
François Hollande propose "Socialistes" comme nouveau nom pour le Parti Socialiste
il y a 3 heures 34 min
pépites > France
Séparatisme
Le Conseil d'Etat confirme la dissolution de l'association BarakaCity et la fermeture de la Grande mosquée de Pantin
il y a 5 heures 16 min
décryptage > France
Chantier titanesque

Notre-Dame de Paris : vers un divorce symbolique et économique ?

il y a 7 heures 39 min
Farce
Le Premier ministre canadien piégé par l'appel téléphonique d'une fausse Greta Thunberg
il y a 8 heures 9 sec
décryptage > Sport
Bryson DeChambeau

Ces nouvelles techniques de swing qui révolutionnent le golf

il y a 8 heures 23 min
light > People
Santé
Dans une contribution publiée dans le New York Times, Meghan Markle raconte qu'elle a fait une fausse couche cet été
il y a 8 heures 47 min
décryptage > Sport
Ligue des Champions

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

il y a 9 heures 3 min
pépites > International
Avion
Vers un passeport sanitaire électronique sur téléphone mobile pour les passagers aériens
il y a 9 heures 24 min
pépites > Consommation
Energie
Trop polluant : le gouvernement veut faire disparaître le chauffage au gaz dans les constructions neuves
il y a 10 heures 10 min
Revue d'analyses financières

Les problèmes s’éloignent partout sauf en France

Publié le 01 juin 2016
A partir du moment où la loi El Khomri privilégie la négociation dans les entreprises et non pas dans les branches, elle remet totalement en cause le pouvoir des syndicats. C’est pourquoi on assiste au développement de la gauche radicale qui s’oppose à l’économie de marché qu’elle confond comme d’habitude avec le capitalisme.
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A partir du moment où la loi El Khomri privilégie la négociation dans les entreprises et non pas dans les branches, elle remet totalement en cause le pouvoir des syndicats. C’est pourquoi on assiste au développement de la gauche radicale qui s’oppose à l’économie de marché qu’elle confond comme d’habitude avec le capitalisme.

Les marchés européens ont regagné un peu plus de 4% cette semaine grâce à un état d’esprit des investisseurs qui semble avoir changé autour de l’idée : « les problèmes s’éloignent…. »

Plus de problème en Autriche, car c’est le candidat écologiste qui a gagné et non pas le représentant de l’extrême droite…

Plus de problème en Grèce, car elle pourrait obtenir une nouvelle aide de 10,3 Md€. la politique d’austérité était mise de côté. Il n’y a plus que l’agenda politique qui compte.

Plus de problème en Grande Bretagne avec la perspective d’un vote majoritaire en faveur du Brexitqui s’éloigne.

Plus de problème sur le pétrole, il a remonté de 80% depuis le mois de janvier…

Plus de problème sur l’économie américaine, car la croissance du premier trimestre a été supérieure à ce qui était attendu.

Pourtant, aucun de ces problèmes n’est résolu, on repousse les décisions qui fâchent. Nous sommes toujours dans une séquence où la croissance reste faible alors que les taux d’intérêts sont négatifs. Ce n’est pas l’environnement idéal pour prendre des décisions courageuses.

L’affrontement entre le gouvernement et la CGT peut déraper à tout moment

En France, la loi El Khomri après la loi Macron a été vidée de son contenu. Les syndicats qui ont très peu d’adhérents n’ont de chances de peser dans le débat syndical au niveau des branches. A partir du moment où la loi El Khomri privilégie la négociation dans les entreprises et non pas dans les branches, elle remet totalement en cause le pouvoir des syndicats.

C’est pourquoi on assiste au développement de la gauche radicale qui s’oppose à l’économie de marché qu’elle confond comme d’habitude avec le capitalisme. La CGT est menacée à sa place de premier syndicat de France.

Sur le plan économique, une des stars du mouvement « Nuit Debout » est l’économiste Frédéric Lordon, par ailleurs membre des « Economistes Atterrés »

Tout cela traduit bien le fait que le gouvernement a beaucoup de mal à éviter les débordements dont les images diffusées sur tous les réseaux, journaux et télévisions du monde entier contribuent à détériorer un peu plus l’image de la France. Dans l’immédiat il n’est pas excessif de parler de catastrophe dans le domaine du tourisme.

La machine à détruire les emplois a été encore très active cette semaine. Le monde de la franchise gros pourvoyeur d’emplois a été attaqué. Un  texte prévoit l’instauration de représentation du personnel dans les réseaux de franchise et les entreprises adhérentes.

Tout employeur de salarié à domicile doit depuis le 1er avril déterminer avec son employé quelle est la classification de son activité. Par exemple une femme de ménage sera classée en « responsable de l’espace de vie » de son employeur. On est en plein délire.

La Chine doit conserver une croissance forte

Plusieurs secteurs industriels comme ceux de l’acier, du charbon et du ciment ont

des surcapacités de production très fortes. Le premier responsable de cette situation est le secteur du bâtiment et des infrastructures.

Dès 2015 la Chine s’est mise à exporter son acier à prix cassés dans le monde entier. Résultat 115 MT vendus en progression de 28% sur l’année précédente. Aujourd’hui parmi les 48 sociétés du secteur qui sont cotées, la plupart sont dans le rouge. Si on prend en compte les secteurs de l’acier et du charbon il faudra licencier environ 6M de personnes, ce qui va entrainer des faillites et de nombreuses fusions. La restructuration des entreprises contrôlées par l’Etat (SOE’s) va faire augmenter le rythme des faillites :  + 20% en 2016 après +24% l’année dernière.

Pour maintenir la croissance à 6,5% il faut absolument que la croissance du crédit reste forte. Les autorités semblent avoir cessé d’enrayer la spirale d’endettement dans laquelle se trouve le pays. Techniquement compte tenu de l’endettement au niveau de l’Etat qui est encore très inférieur à celui des grands Etats occidentaux, il serait possible de nettoyer le bilan des banques en acceptant une croissance moins forte autour de 2 à 3%.

L’endettement global (sociétés, ménages, gouvernement) atteint désormais 230% du PIB. Il progresse deux fois plus vite que le PIB. Tout cela constitue des éléments qui peuvent conduire à une crise financière. Le problème est de déterminer le moment où cela risque de se produire. Quand on met en perspective l’ensemble des données sur le sujet on peut estimer que cela peut durer jusqu'en 2020.

Depuis son accession au pouvoir Xi Jinping, le président chinois,  modernise les forces militaires chinoises, en particulier l’arsenal nucléaire. Son objectif est de contrecarrer la stratégie américaine en Asie. A suivre surtout si Donald Trump est élu à la Maison Blanche…

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
jurgio
- 01/06/2016 - 14:47
Normal, nos problèmes sont à nous seuls
et ceux des autres, on s'en fout.
Ganesha
- 01/06/2016 - 11:53
AMA
AMA, vous répondez parfaitement à la question (naïve?) de Cloette. Ce qui est stupéfiant, c'est le nombre de lecteurs d'Atlantico qui refusent encore et toujours de reconnaître l'évidence de la collusion PS-Ripoublicains.
A M A
- 01/06/2016 - 11:46
.Une élite dirigeante incapable de gérer correctement la France.
Le constat est cruel. L'élite dirigeante, qu'elle soit politique, intellectuelle, culturelle ou économique est incapable de gérer correctement la France. Le besoin de réformes dans ce domaine est évident. Mais rien ne se fait et ne se fera avant longtemps, hélas. On réforme, on fusionne,on bouleverse tout, sauf l'essentiel, la tête. Et tout le monde râle sur le conséquences sans s'inquiéter des causes. Le système de l'ENA est sans aucun doute un de ceux par lequel devrait commencer les réformes de fond. Conçu par Jean Zay lors du Front Populaire et matérialiser par De Gaulle à la Libération, il a dépassé son seuil de perversion pour devenir une caste totalitariste. Le foyer d'infection est là. Mais on s'acharne à traiter les effets.