En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

07.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Martin Gurri : "Les vents de révolte ne sont pas prêts d’arrêter de souffler en Occident car nos élites et institutions ne sont plus adaptées au monde actuel"

ça vient d'être publié
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 8 heures 37 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 9 heures 46 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 10 heures 44 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 13 heures 17 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 13 heures 56 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 15 heures 6 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 15 heures 26 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 15 heures 44 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 15 heures 51 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 16 heures 10 min
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 9 heures 26 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 10 heures 25 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 11 heures 5 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 13 heures 28 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 14 heures 43 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 15 heures 17 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 15 heures 34 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 15 heures 45 min
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 16 heures 1 min
décryptage > France
Génie

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

il y a 16 heures 22 min
Rhétorico-laser

Humble et pressante supplique pour une révolution rhétorique des médias !

Publié le 11 avril 2016
A 6 mois des primaires, à un an des présidentielles, il serait temps de passer aux questions de fond sur les enjeux majeurs du pays et les visions proposées par les uns et les autres. Un exercice qui redonnerait couleur et noblesse à un débat politique qui s’annonce bien plus ouvert et mobilisateur que ne le proclament les esprits blasés.
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
A 6 mois des primaires, à un an des présidentielles, il serait temps de passer aux questions de fond sur les enjeux majeurs du pays et les visions proposées par les uns et les autres. Un exercice qui redonnerait couleur et noblesse à un débat politique qui s’annonce bien plus ouvert et mobilisateur que ne le proclament les esprits blasés.

La pente est si naturelle, si tentante et si confortable : comme on l’aime la guéguerre des égos politiques, de petites phrases en grosses allusions, de demi-confidences en pierres dans le jardin du voisin et de billards à triple bande en calculs à X inconnues ! Malgré la qualité réconfortante d’émissions et de réflexions vraiment citoyennes, une bonne part de la classe médiatique se régale encore des enjeux de personnes :  après tout la logique des primaires et la personnalisation extrême du pouvoir en France ne légitiment-ils pas l’exercice ? Les plus belles histoires ne sont-elles pas toujours des combats d’hommes depuis César et Pompée, Octave et Antoine ? Quoi de plus beau, quoi de plus humain qu’une haine recuite, une rancœur ressassée, une vexation inexpiable ? Un zeste de Mazarin et de cardinal de Retz, et voici le tout promu au rang de genre littéraire, de si belle tradition française et aux si grandes opportunités éditoriales. 

Au point que les candidats sont instamment priés de ne pas rechigner et de fournir sans discontinuer de la chair à « petites phrases ». Qu’ils ne s’avisent donc pas de vouloir parler de diagnostic, de vision, de programme, de méthode : non, ce qu’on veut savoir, c’est si, pour eux « Sarko est condamné », « si François Hollande peut encore être candidat », « si Juppé, c’est déjà gagné », « s’ils croient en Macron » ou « si Bruno Le Maire est nouveau en politique ? ».

Autant de questions qui, tout l’indique, n’ont que deux petits défauts : elles découragent les meilleures volontés et insupportent les Français, contribuant à leur désaffection à l’égard d’un débat stérile, désaffection que les mêmes commentateurs sont les premiers à déplorer ; et ils somment la classe politique de « se renouveler » tout en lui imposant le questionnaire usé jusqu’à la corde : « au- fait-vous- pensez-quoi-de-la-dernière-déclaration-d’un-tel-sur-un-tel ? « Si vous faites ceci, c’est contre qui ? ». Dernière spéculation à la mode : Emmanuel Macron, désormais « en marche », est-ce pour/contre/à côté/aux côtés/en soutien/en embuscade/en deçà/ au-delà d’une candidature Hollande en 2017 ? La population française tout entière retient son souffle…

Or la campagne qui s’annonce pourrait bien déjouer tous les pronostics, à commencer par les têtes d’affiche et les recettes convenues qu’un grand vent de rajeunissement est en train de sérieusement secouer, à moins qu’un raz-le bol général ne vienne emporter le décor et les acteurs.

Pour le prévenir, et quoi que l’on entende partout, des idées sont avancées à droite, à gauche et ailleurs : sur lesquelles on aimerait en savoir plus, grâce à des questions de fond, laissant, si possible, aux intéressés le temps de répondre. Eh oui, le big bang économique libéral préconisé par F. Fillon, la révolution de la gouvernance proposée par Bruno Le Maire, le nouveau clivage progressisme/conservatisme avancé par Emmanuel Macron, ou le combat idéologique contre l’Islam salafiste revendiqué par Manuel Valls, tout cela c’est du fond. Et du neuf. Et tout cela, oui, peut bel et bien intéresser les Français.

On dira que tout cela ne va pas assez loin. Que certains se contredisent. Que beaucoup restent dans le flou. Enfin et surtout que des enjeux fondamentaux demeurent à peine abordés comme le devenir de l’Europe.

Certes, mais alors que les médias les posent ; qu’ils creusent, poussent, interrogent ! Et pas pour savoir ce que Fillon pense de Juppé et Juppé de Sarkozy, si BLM est d’accord avec NKM, si Hollande veut piéger Valls via Macron ou Valls, Macron via El Khomri.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ici Londres
- 11/04/2016 - 21:24
Entièrement d'accord...
c'est pourquoi des hommes qui ont beaucoup travaillé le fond comme F. Fillon, mais aussi certains autres n'intéressent pas es chercheurs d'embrouilles appelés journalistes.
OLYTTEUS
- 11/04/2016 - 20:34
La forme et le fond
Excellent article;privilégier la forme,les rapports personnels ,c'est affaiblir
la démocratie;les journalistes radio et TV en particulier se sentent comme une élite (ils en savent des petites choses sur la classe politique, les parisiens) mais illustrent à merveille le divorce peuple-élites.un grand média ferait 15mn sur un problème politique ,5soirs par semaine, en période préélectorale et électorale qu'il ferait un tabac mais aussi oeuvre de salubrité publique.(c'est une idée de Nicolas Dupont Aignan)ce serait agréable pour le peuple de ne pas être traité comme un enfant dans la cour de l'école.
Fran6
- 11/04/2016 - 18:55
c'est foutu
les médias sont entrés en transe face à la macronite aiguë qui sévit depuis plusieurs jours, faut d'abord les soignés puisque que pour les politiques, c'est trop tard