En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 8 heures 27 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 9 heures 57 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 12 heures 41 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 14 heures 40 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 16 heures 3 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 16 heures 26 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 16 heures 41 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 16 heures 55 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 9 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 12 heures 28 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 15 heures 32 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 16 heures 19 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 16 heures 26 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 16 heures 27 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 16 heures 52 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 17 heures 1 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
La revue d'analyses financières

La gauche d'indignation proteste pour ne surtout rien changer

Publié le 06 avril 2016
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

En France, la contestation orchestrée sur la rémunération de Carlos Tavares, président du directoire de PSA Peugeot Citroën est une honte. C’est un homme qui a accepté de reprendre un groupe qui était au bord de la faillite. Il lui a fallu naviguer entre les salariés, les actionnaires, l’Etat et les chinois. Deux ans après, PSA Peugeot Citroën renoue avec les bénéfices en 2015 et verse à ses salariés une prime d'intéressement de deux mille euros pour les remercier des sacrifices qui ont été consentis. Il serait donc tout à fait normal de respecter le contrat d’engagement de Carlos Tavares qui prévoyait un bonus en cas de réussite des objectifs déterminés à l’époque. L’affaire n’est pas terminée mais on comprend bien que en France le dirigeant incompétent ne risque pas grand chose quand il échoue, mais en revanche celui qui réussit doit être montré du doigt….

Le prélèvement à la source de l’impôt est un chantier lancé une fois de plus sans réelle préparation. Le système français fondé sur la famille et agrémenté de nombreuses niches fiscales se prête très mal au prélèvement à la source. Il s’agit une fois de plus pour François Hollande de pouvoir dire qu’il aura fait « la grande réforme fiscale » promise en 2012. Pour cela Bercy est en train de préparer une usine à gaz dont la France a le secret….

Le plan de formation de François Hollande est en train de se heurter à la réalité. On a l’air de découvrir des statistiques simples : 680 000 demandeurs d’emploi ont un niveau scolaire inférieur au CAP, 80% des jeunes au chômage n’ont pas le bac. Au lieu de s’agiter à contresens les jeunes devraient manifester pour bénéficier d’un système éducatif performant qui ne laisse pas au bord de la route 150 000 jeunes par an qui ne savent ni lire ni écrire convenablement et n’ont même pas acquis les rudiments de politesse nécessaires à la vie en société. Rappelons que les 16 meilleurs lycées de France sont tous des lycées privés !

La réforme hospitalières risque d’être encore un échec. Dire comme le fait Marisol Touraine, ministre des affaires sociales, que l’on peut économiser 50Md€ en trois ans sur les hôpitaux publics « sans baisser les effectifs hospitaliers » est stupide dans la mesure où les charges salariales représentent en moyenne 65% du coût de fonctionnement d’un hôpital.

On reste donc dans tous les domaines dans « la gauche d’indignation » qui consiste à protester dans la rue pour surtout ne rien changer, car toute évolution serait anxiogène.

L’adoption du Brexit pourrait faire reculer la Livre de 15 à 20%

La Grande Bretagne prend des décisions radicalement opposées à celles de la France. George Osborne va diminuer encore l’impôt sur les sociétés à 17% pour se rapprocher encore du taux irlandais qui est de 12%. Les entreprises internationales installées à un peu plus de deux heures de Paris paieront donc deux fois moins d’impôts que leur concurrentes françaises. Il s’agit d’un pari raisonnable sur le fait que les entreprises vont profiter d’un taux de marge plus élevé pour investir davantage, ce qui créera les recettes fiscales de demain et les emplois d’après demain. Pour le moment c’est surtout la consommation qui soutient l’activité.

Si le Brexit est adopté par les électeurs anglais, il faut s’attendre à un recul de la Livre Sterling de 15 à 20%. Les sondages montreraient pour le moment que c’est le camp du maintien qui l’emporterait mais d’une très courte marge.

Tata, le groupe indien tire un trait sur ses activités dans l’acier en Grande Bretagne essentiellement en raison de la concurrence de l’acier chinois. C’est pourtant les anglais qui à Bruxelles avaient été les plus enthousiastes pour laisser la porte ouverte aux importations asiatiques.

En Europe, l’indice de confiance faiblit. C’est en partie une des conséquences des attentats de Bruxelles. L’activité industrielle est stable en Allemagne et en France. Elle est en hausse en Italie, en Espagne et aux Pays Bas. Au total, le chômage recule un peu dans toute la zone à 10,3%. Ce phénomène ne touche pas la France qui n’a toujours fait aucune des réformes qu’il conviendrait de faire pour inverser cette situation.

Au Etats Unis la politique de la Fed est d’empêcher le marché de baisser

Le marché de l’emploi est toujours actif aux Etats Unis,  stimulé par la bonne tenue de la consommation. La confiance des consommateurs a encore progressé en mars.

Le dollar fort continue de peser sur l’activité manufacturière.

Il est curieux de constater que l’indice S&P 500 ne baisse pas longtemps en dessous de 1900. Cela s’est produit en octobre 2014, en août 2015 et en février 2016. Tout se passe comme si c’était la limite en dessous de laquelle la Fed ne souhaite pas que le marché baisse.

Desseiles, dentellier de Calais,  victime des syndicalistes français est racheté par les chinois

La Chine continue ses achats avec cette semaine Sandro et Maje par Shandong Ruyi Group pour 1,3 Md€,  industriel du textile et de l’habillement fournisseur de marques de mode occidentales. Cette opération vient après le rachat en 2015 de Pirelli par ChemChina et en 2016 de Syngenta par le même ChemChina.

Le dentellier Desseilles, un de trois dentelliers importants de Calais est sauvé par la société Yongsheng car le jugement qui l’avait obligé à réintégrer des délégués du personnel qui avaient été licenciés car ils bloquaient le fonctionnement de l’entreprise.

La dette extérieure chinoise s’élève maintenant à 1420 Md$. Ce chiffre étant en baisse sur celui du mois de décembre cela signifie que les sorties de capitaux sont moins importantes.

Au Japon, la production industrielle baisse de 1,5% d’une année sur l’autre en raison d’un niveau d’exportations qui ne profite pas de la baisse du yen. C’est vraiment l’échec de la politique keynésienne de Shinzo Abe.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

06.

La réaction de la femme de Griveaux

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
phegp
- 06/04/2016 - 19:46
@clint : il me semble que vous ne comprenez rien...
au fonctionnement de nos industries (enfin, celles qui nous restent encore) ou alors vous faites exprès. A la tête d'un groupe tel Peugeot proche de la déconfiture il fallait un décideur. Un type qui accepte de perdre comme de gagner. Merde ! Il a gagné ! Peugeot (la marque) a survécu et même très bien. Mais cela semble vous chagriner car il a gagné en même temps beaucoup de sous. J'ai moi-même travaillé pour une grande, une énorme multinationale, et je ne me suis jamais offusqué des revenus de notre président, un homme par ailleurs très proche des hommes et des femmes de son entreprise et qui, à l'instar de Peugeot, savait récompenser leur contribution. Mais, évidemment, ce qu'il touchait n'avait aucune commune mesure avec ma paye mensuelle. Je n'en faisais pas un fromage pour autant. Ceci dit, je vous sais gré de ce magnifique "crétins de socialopes".
prifar
- 06/04/2016 - 11:24
c'est pas mal non plus ..... bon il vient de chez Hollande non ?
Jean-Jacques Barbéris, quittera bientôt ses fonctions, et serait "attendu en mai chez Amundi, la société de gestion d'actifs issue du rapprochement de Crédit agricole Asset Management et de Société générale Asset Management", où il touchera un salaire annuel estimé à "environ 400 000 euros".
Djib
- 06/04/2016 - 10:37
Le bal des faux culs
J'ai quatre enfanta qui bossent dans le privé. Même s'ils ne se font aucune illusion sur les nouveaux temps qui arrivent, qui ne seront pas tendres pour ceux qui vendent leur force de travail, aucun d'eux ne manifestent car ils sont conscients qu'à partir du moment ou nos dirigeants et l'Europe nous ont plongé dans la mondialisation la messe est dite. En revanche les habituels clowns bien protégés (fonctionnaires, étudiants en "histoire" ou en "sociologie", intermittents du spectacle) braillent à leur place.