En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

04.

Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter

05.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

06.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

07.

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

04.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

05.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

06.

Le gouvernement fait peser la totalité du poids de l’épidémie sur les soignants et sur les Français. Y a-t-il un moyen de le forcer à assumer enfin ses responsabilités ?

01.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

02.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

06.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

ça vient d'être publié
pépites > Europe
UE
L’eurodéputé Pierre Larrouturou débute une grève de la faim pour réclamer une taxe sur la spéculation financière
il y a 3 heures 18 sec
pépites > Politique
"Tester, alerter, protéger"
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce l’instauration d’un reconfinement national dès vendredi
il y a 3 heures 59 min
light > France
Festivités annulées
Lyon : la Fête des Lumières 2020 n'aura pas lieu
il y a 8 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Impossible" de Erri de Luca : huis-clos entre un accusé et son juge. Un roman puissant lu par deux comédiens talentueux

il y a 10 heures 8 min
pépites > France
Séparatisme
Gérald Darmanin annonce la dissolution de l'association BarakaCity
il y a 11 heures 30 min
décryptage > Politique
Menace contre notre modèle de vie

Islamisme : la France face au défi du siècle

il y a 12 heures 37 min
décryptage > Economie
Adaptation face à la pandémie

Economie Covid-19 : et le pays qui bénéficie le plus du télétravail est…

il y a 13 heures 4 min
pépite vidéo > Politique
"La vie doit continuer"
Renaud Muselier plaide pour un confinement aménagé et différent de la période de mars dernier
il y a 13 heures 43 min
décryptage > France
Combat contre le séparatisme

Islamisation de la France : déni, lâcheté ou compromission ?

il y a 14 heures 14 min
décryptage > France
Tout change

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

il y a 14 heures 51 min
pépite vidéo > France
Pays confiné jusqu’au 1er décembre
Reconfinement et nouvelles mesures : retrouvez l’intégralité de l’intervention d’Emmanuel Macron
il y a 3 heures 12 min
pépites > Economie
Impact de la crise
Celio va fermer 102 magasins en France, 383 emplois sont menacés
il y a 7 heures 14 min
light > Culture
Amoureux des mots
Mort d'Alain Rey à l'âge de 92 ans
il y a 9 heures 16 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"ADN" : Maïwenn en quête de ses racines algériennes dans une autofiction comique et volcanique...

il y a 10 heures 29 min
pépites > Consommation
Angoisse
Face aux rumeurs de reconfinement, les ventes de certains produits alimentaires ont déjà augmenté depuis quelques jours confirme Michel-Edouard Leclerc
il y a 12 heures 27 min
décryptage > International
Or noir

Israéliens et Arabes, unis même dans le pétrole

il y a 12 heures 51 min
light > Science
Gratte-ciel
Un récif plus haut que l'Empire State Building dans la Grande Barrière de corail en Australie
il y a 13 heures 23 min
pépites > Media
Contrarié
Le président turc n'apprécie pas du tout d'être caricaturé à la Une de Charlie Hebdo et il va riposter
il y a 13 heures 54 min
décryptage > France
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine

Liberté, j’écris ton nom

il y a 14 heures 31 min
décryptage > Santé
Lieux ciblés

Parcs, plages et autres interdictions de promenade : ces mesures du premier confinement qu’aucune efficacité sanitaire ne justifie

il y a 15 heures 59 sec
Chroniques du pot aux roses

François Hollande est-il en voie d’anéantissement ?

Publié le 30 mars 2016
Les Français ne sont plus que 15 % à avoir une bonne ou plutôt bonne opinion du président de tous les changements. Et, plus significatif encore et même franchement cocasse, 3 % à espérer qu’il se représente ! Oui, vous avez bien lu, 3 %. Sa dernière chance de s’en sortir, une dissolution qui lui permettrait de faire oublier ses turpitudes, s’amenuise dangereusement.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les Français ne sont plus que 15 % à avoir une bonne ou plutôt bonne opinion du président de tous les changements. Et, plus significatif encore et même franchement cocasse, 3 % à espérer qu’il se représente ! Oui, vous avez bien lu, 3 %. Sa dernière chance de s’en sortir, une dissolution qui lui permettrait de faire oublier ses turpitudes, s’amenuise dangereusement.

1 – Déchéance de la déchéance

Hollande tenait, malgré lui et malgré nous, l’occasion unique et rêvée de rebattre les cartes politiques grâce à une mesure de déchéance de nationalité qui aurait pris son camp et ses adversaires à revers. Face aux manœuvres de ses opposants et de ses faux amis, il ne lui restait qu’une solution : passer en force en utilisant l’article 11 de la constitution, en tordant si besoin le texte, et proposer la mesure au peuple par la voie du referendum. Il pouvait gagner et dissoudre dans la foulée.

Mais il n’est pas un de Gaulle, pas même un Mitterrand. Il a ainsi gâché sa dernière chance de sauver son siège. Et, ce faisant, il a perdu également la face, ce que son armada de communicants ne parviendra pas à dissimuler.

2 – L’inversion de la courbe du terrorisme est proche 

« Le réseau responsable des attentats de Bruxelles et Paris est en voie d’anéantissement » a triomphé Mou-Président. Jonché de 162 cadavres, c’est un chemin bien tortueux… Pendant ce temps, le troisième homme dit « au chapeau » de l’aéroport de Zaventem n’en finit pas d’être identifié puis « désidentifié » et de nouveaux « cerveaux » des attentats repérés de semaine en semaine. Dans l’ombre, de nouveaux groupes ou les mêmes sont en train d’ourdir d’autres meurtres. Ce qui est sûr, c’est que jamais le mot islam ou même islamisme ne sortira de la bouche présidentielle.

3 – Molenbeek, capitale de l’Europe

Avec un peu de recul, ce qui se passe à Molenbeek est décidément symbolique. L’Europe meurt à petit feu, rongée par un double mal.

D'une part, la captation du pouvoir par une technostructure qui manipule la monnaie, l’endettement, les accords commerciaux au gré de ses intérêts et d’une logique qui a crucifié l’industrie française, entre autres victimes. La caste dirigeante française en est la complice pour des raisons maintes fois évoquées dans ces colonnes, la principale étant que cette montagne de dettes lui permet d’éviter les réformes douloureuses. D'autre part, l’essor rapide d’un islam bigot et régressif qui modifie peu à peu la « physionomie sociale » de nos villes, sorte de poison associé à cette déliquescence démocratique.

La Belgique et sa capitale Bruxelles, longtemps sans gouvernement, ventre mou d’une Europe sans citoyens étaient la proie rêvée de cette hydre à deux têtes. Du reste, la démocratie européenne n’est pas en panne qu’en Belgique : Espagne et Portugal sont dirigés depuis des mois sans aucune majorité parlementaire et tout le monde s’en moque. Ce qui compte, c’est que Mario Draghi achète discrètement de la dette publique pour éviter que les marchés ne sanctionnent la faillite de ces Etats impécunieux.

Molenbeek, qui n’est au fond qu’un quartier de Bruxelles, porte les stigmates de ces capitulations. Et, à ce titre, elle mériterait d’être élevée au rang de capitale de l’Europe. Il est vrai que selon Pascal Kanner, ministre français si l’on en croit les gazettes, il y aurait des centaines d’équivalents-Molenbeek rien qu’en France.

Le titre prestigieux sera donc âprement disputé.

4 – Nuage épais sur déficit budgétaire

Relayé par de sages médias, le gouvernement s’est emparé des chiffres de l’Insee qui font état d’un ratio déficit public/pib de 3,5 % contre 3, 8 % attendu. C’est un succès, presque un triomphe. Sauf que … on y voit surtout un parfait résumé des techniques hollandaises d’enfumage. La méthode est simple est éprouvée. Dans un premier temps, on gonfle le chiffre prévisionnel afin de pouvoir pavoiser en affichant un résultat meilleur que prévu. C’est ainsi que l’an dernier les 3,8 % avaient été retenus au lieu d’une prévision moins pessimiste. Dans un second temps, on évite que la question de l’origine de ce léger recul soit posée. On y verrait l’effet du fort repli des intérêts payés qui n’est en rien imputable à la politique de Hollande et entièrement à mettre au compte de la Banque Centrale européenne et de son assouplissement quantitatif. L’impact de la hausse de la fiscalité sur les carburants n’est pas non plus mentionné. Dans un troisième temps, le pouvoir se saisit de cette heureuse « surprise » pour délier les cordons de la bourse : dégel du point d’indice dans la fonction publique, transferts aux collectivités locales, ruineuse politique de création d’emplois subventionnés dans le public et parapublic, etc. La cagnotte virtuelle est déjà très matériellement entamée ! Enfin, comme de bien entendu, la Commission européenne ne se rend compte de rien. L’engagement initial de hollande était le retour à l’équilibre budgétaire à l’horizon 2017. Bientôt, il pavoisera avec un déficit de 4 % constaté ex post.

Moscovici doit être trop occupé à préparer son pot de remerciement pour la légion d’honneur que son ancien patron vient de lui accorder.  On appelle cela la récompense pour bons et loyaux services.

5 – Lilliput président

Ils ne sont plus que 15 % à avoir une bonne ou plutôt bonne opinion du président de tous les changements. Et, plus significatif encore et même franchement cocasse, 3 % à espérer qu’il se représente ! Oui, vous avez bien lu, 3 %. Sa dernière chance de s’en sortir, une dissolution qui lui permettrait de faire oublier ses turpitudes, s’amenuise dangereusement au fur et à mesure que le temps que les Français auraient pour l’oublier se réduit d’autant. « Le président qui rétrécit » : cela aurait fait un bon film d’anticipation dans les années 1950. Malheureusement, ce concassage en règle a lieu dans la France d'aujourd'hui.

6 – Inédit : nos félicitations à un ministre socialiste !

Hamdulillah ! Certains à gauche retrouvent le bon sens républicain. Ainsi Laurence Rossignol, ministre du droit des femmes, vient de déclarer à propos des marques de mode qui se lancent dans la Burqa et autres encagements voilés : «Ce qui m'a frappé ce sont les arguments que donnent ces marques, qui disent ne faire la promotion d'aucun mode de vie, comme s'il y avait une dissociation entre les vêtements et les modes de vie. L'enjeu c'est celui du contrôle social sur les corps des femmes. Lorsque des marques investissent ce marché de la tenue islamique, parce qu'il est lucratif, elles se mettent en retrait de leur responsabilité sociale et d'un certain point de vue font la promotion de cet enferment du corps des femmes. Cela me choque …. Dans certains quartiers, on voit de moins en moins de femmes dehors, dans les cafés. Mon rôle, a-t-elle ajouté, c'est d'aider les femmes qui veulent résister à l'emprise des salafistes dans certains quartiers». 

Espérons que Mou-Président, communautariste en chef, ne lui fasse pas subir le sort qu’il a réservé à Pascale Boistard. Allez les filles ! La femme est l’avenir de l’homme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (24)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
winnie
- 31/03/2016 - 16:29
Mais qu'il se represente !
On va bien rire de sa deculottee, se sera l' humiliation ultime . Mais rassurons nous, le roi de la pirouette va nous trouver un bon argument pour s'eclipser. Pour lui et s'il avait un tant soit peut d honneur il déclarerai avoir échouer et se retirerait . Mais a t il de l'a honneur ?
langue de pivert
- 31/03/2016 - 11:45
HOLLANDE :
Le déchet rance !
Nicolas V
- 31/03/2016 - 10:01
"Anéanti "?
Pas vraiment. Il suit sa feuille de route , imprimée par ses maîtres , point par point. Pendant qu'on nous amuse avec la déchéance de nationalité , il prépare le retour des bases de l'OTAN sur notre sol. Avec la loi Komerie, il fait investir nos TPE /PME dont on lui a ordonné la disparition, par des revendications religieuses , tapis prières , burqas etc... Il fait envahir nos villes et nos villages par des hordes qui imposeront la charia. Combien de nos centre-villes sont livrés aux bandes ? Montpellier, Nantes, Rennes , Reims, parties de Marseille, Lyon, Paris, nos banlieues, où ni police ni pompiers ne peuvent entrer. Ils suit son programme de destruction. Non, il n'est pas "anéanti". Il est en pleine forme.