En direct
Best of
Best of du 12 au 18 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Faits divers
Héroique
Etats-Unis : Il désarme un élève armé d'un fusil à pompe en lui faisant un câlin
il y a 7 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Théâtre : "Sept ans de réflexion" : Une farce (un peu trop lourde) sur l'adultère

il y a 8 heures 25 min
light > Insolite
Dur à avaler
Un chef étoilé mange dans son restaurant : 14 000 euros de redressement de l'Ursaff
il y a 10 heures 39 min
décryptage > Environnement
Découvrons l'écoféminisme

"Ma planète, ma chatte, sauvons les zones humides" !

il y a 12 heures 25 min
décryptage > Economie
Experte

Esther Duflo à Bercy, vite. Mais pas comme ministre

il y a 12 heures 59 min
décryptage > France
Mauvais prisme

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

il y a 13 heures 18 min
décryptage > France
Interdit d'interdire

Pourquoi la France devrait résister à la tentation de répondre par des interdictions à tous les défis qu’elle rencontre

il y a 13 heures 32 min
décryptage > Economie
Manque d’ambition ?

PLF 2020 : l’étonnante stabilité de la ventilation des dépenses publiques françaises à travers le temps

il y a 13 heures 44 min
décryptage > Culture
Culture

"Miroir du temps" d'André Suarès : une occasion précieuse de découvrir une pensée d’une inventivité débridée et salutaire

il y a 1 jour 1 heure
pépite vidéo > International
Ultimatum
Liban : nouvelle journée de mobilisation contre la classe politique et la corruption
il y a 1 jour 3 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Vania : Une même nuit nous attend tous" : "Oncle Vania" revisité

il y a 8 heures 14 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le roman de la France- une histoire de la liberté" de Laurent Joffrin : Tome 1, de Vercingétorix à Mirabeau

il y a 8 heures 31 min
décryptage > Education
Tous égaux

Discriminations positive à l’entrée dans les Grandes écoles : l’égalitarisme en mode délire

il y a 12 heures 19 min
décryptage > Economie
Dépenses très privées

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

il y a 12 heures 42 min
décryptage > High-tech
La Minute Tech

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

il y a 13 heures 9 min
décryptage > Justice
L'armée des ombres

Corse : mobilisation pour la lutte contre une mafia... qui n’existe pas

il y a 13 heures 25 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Brexit : si vous avez aimé les deux premières saisons, vous serez passionné par la troisième

il y a 13 heures 40 min
décryptage > Politique
En même temps

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

il y a 13 heures 55 min
"Climate change"
Jane Fonda et Sam Waterston ont été arrêtés lors d'une manifestation pour le climat
il y a 1 jour 3 heures
pépites > Justice
Défense
Rachida Dati dénonce une "instrumentalisation" dans le cadre de l'information judiciaire dans l'affaire Ghosn
il y a 1 jour 4 heures
Rhétorico-laser

"Etre ou ne pas être de gauche, là est la question"… qui n’intéresse plus personne en France en dehors de la classe média-politique

Publié le 22 février 2016
Mais pourquoi donc le débat public se focalise-t-il tant sur une question qui ne fait plus sens ?
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais pourquoi donc le débat public se focalise-t-il tant sur une question qui ne fait plus sens ?

"Monsieur le Président, êtes-vous encore de gauche ?" Cette semaine encore, sur France Inter, un journaliste, avec l’insistance doucereuse d’un inquisiteur dominicain, a de nouveau posé LA question à François Hollande. Lequel, comme pétrifié devant le totem ainsi brandi, s’est replié dans ses habituelles circonvolutions rhétoriques.

LA question, récurrente à propos de Manuel Valls et d’Emmanuel Macron ("Sont-ils vraiment de GAUCHE" ?), resurgit une énième fois à travers les dispositions (supposées) de la future loi El Khomri sur le Code du travail, véritable "loi de droite", entend-on partout, et bien au-delà de la gauche. 

Curieuse interrogation, en vérité, si l’on y regarde de près : pour en mesurer la pertinence, il suffit d’appliquer le test de la symétrie rhétorique. L’auteur de cette chronique, étant un libéral impénitent, s’y livre d’autant plus volontiers qu’il n’est ni d’un camp, ni de l’autre. Or, a-t-on jamais entendu les médias interroger Jacques Chirac ou Nicolas Sarkozy pour savoir s’ils étaient "encore de droite" ? A y bien réfléchir pourtant, leur politique a beaucoup laissé à désirer, du principe de précaution à l’aménagement des peines, quant au respect des valeurs de droite. Pourtant la seule question, surtout pour le deuxième d’entre eux, a toujours été : "n’est-il pas d’extrême-droite ?" : cf. le discours de Grenoble. 

Ce test de la symétrie rhétorique offre d’ailleurs une variante très productive que l’on pourrait appeler "le TEST SARKOZY". Avant de parler de "Hollande bashing", il faut toujours s’interroger sur ce qu’auraient été les commentaires devant des décisions similaires de son prédécesseur : état d’urgence et déchéance de la nationalité, par exemple… Dissymétrie de traitement qui est également patente dans le refus têtu de tout bilan comparé des deux quinquennats, aussi médiocres aient été les résultats du premier.

Autre variante de cette asymétrie rhétorique : l’expression "droitisation", dont on n’entend jamais le pendant, "gauchisation". Quand le gouvernement adopte la loi Alur, le compte-pénibilité ou le tiers-payant généralisé, personne n’évoque une "gauchisation" de sa politique. Non, celle-ci est tout simplement "de gauche".

Cette absence de symétrie s’explique par la connotation évidente des mots de gauche et de droite dans le langage média-politique dominant. Si "être ou ne pas être de gauche" est à ce point un enjeu fondamental, c’est qu’il est a priori entendu que la gauche, c’est le camp du bien, du vrai et du "progrès". La droite, celui de l’inégalité, du droit du plus fort et de la "réaction". Ce référentiel est d’autant plus impératif qu’il est implicite, véritable inconscient du débat public, plaçant d’entrée de jeu l’homme de droite sur la défensive.

Certes, les choses commencent à bouger et l’on voit de plus en plus de personnalités de droite s’afficher comme telles. Mais l’on continue à s’étonner que la droite française défende l’ordre, la famille et la nation, qui constituent pourtant son ADN historique ; et, dès qu’elle le fait, elle se voit accusée de "courir après le Front national". 

Ce qui revient à dire, dans un parfait sophisme, que la droite a un tort fondamental : ne pas être de gauche. 

Mais voilà que toutes les enquêtes d’opinion montrent que cette rhétorique n’intéresse plus du tout les Français. Avec l’insolence qui les caractérise, les voilà qu’ils se contrefichent qu’une politique soit "de gauche" ou "de droite" ; les voilà qu’ils préfèrent la question : cette politique est-elle efficace ? A quoi, ne l’oublions jamais, s’ajoute aussi une autre préoccupation : cette politique est-elle équitable ? Ce qui est tout autre chose qu’égalitaire. 

Eh oui ! Les Français considèrent que c’est l’entreprise et non l’Etat qui crée les emplois ; que la solidarité n’est pas l’assistanat ; et que le droit à la différence n’implique pas la différence des droits. Ils s’indignent d’un système où les rentes de situation s’abritent derrière "le modèle social à la française" ; où le service public est trop souvent le "sévice public" ; et "l'intérêt général", le paravent des corporatismes les plus égoïstes et des conservatismes les plus archaïques.  

Qui sait ? Avec la prochaine campagne présidentielle, peut-être aurons-nous droit dans les médias à d’autres questions : "quelle est votre diagnostic de l’état du pays ?" ; "quelle est votre vision de son avenir ?' ; 'votre programme est-il réalisable ?' ; "peut-il rassembler une majorité de Français ?" 

Rêvons un peu...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

03.

Attention à vos smartphones, les cas de piratage sont de plus en plus fréquents

04.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

05.

Ce que la médiation Blanquer-Taché dit vraiment de LREM

06.

Renault en plein chaos post Ghosn

07.

Pourquoi les chiffres officiels sur l’immigration ne décrivent que très approximativement la réalité française

01.

Agression sexuelle : ça s'aggrave pour Patrick Bruel ; 25 ans et toutes ses dents, Madonna a un nouveau toyboy ; Céline Dion rate son 1er concert et ne sait plus où elle en est ; Les secrets du revirement de Laeticia Hallyday

02.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

03.

Les Mormons : l'influence du cercle des conseillers d'Emmanuel Macron

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

Petit coup de projecteur sur le classement très discret des vrais salaires des hauts-fonctionnaires

06.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

01.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

02.

Les musulmans persécutés en France ? La réalité par les chiffres

03.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

06.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

Commentaires (14)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
alize55
- 26/02/2016 - 12:34
Pourquoi ?
Pourquoi vous posez la question et en faites un article ?
zouk
- 24/02/2016 - 14:47
Etre de gauche
Question dépassée, nous avons ou constater le résultat d'un gouvernement dont le Président "hait les banques"... seul les presses écrite et audiovisuelle croient encore au salut par la sacrosainte gauche, ou du moins le disent ou l'écrivent: il faut bien gagner sa vie, n'est-ce pas?
winnie
- 24/02/2016 - 06:54
Oui,la ....
Au dernier paragraphe, l'auteur rêve. On est pas près de voir des journaleux poser des questions qui fachent,ils sont trop impliquer dans le lit des politiques..