En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 6 heures 10 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 12 heures 31 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 13 heures 1 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 13 heures 27 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 13 heures 35 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 13 heures 53 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 14 heures 19 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 10 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 11 heures 37 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 12 heures 48 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 13 heures 10 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 13 heures 34 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 13 heures 36 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 14 heures 6 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 6 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 7 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 10 heures
Revue d'analyses financières

L’Europe doit avancer ou reculer mais pas faire du surplace

Publié le 09 février 2016
La Federal Reserve américaine a imposé des taux d’intérêts autour de 0%. La BCE et la Banque du Japon ont adopté la même stratégie. Toutes ont échoué dans leurs objectifs qui consistaient à faire repartir nettement les économies de leurs zones respectives.
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Federal Reserve américaine a imposé des taux d’intérêts autour de 0%. La BCE et la Banque du Japon ont adopté la même stratégie. Toutes ont échoué dans leurs objectifs qui consistaient à faire repartir nettement les économies de leurs zones respectives.

Les Banques centrales ont essayé de prendre le contrôle des économies mondiales. Depuis sept ans, la Federal Reserve américaine a imposé des taux d’intérêts autour de 0%. La Banque Centrale Européenne et la Banque du Japon ont adopté la même stratégie. Toutes ont échoué dans leurs objectifs qui consistaient à faire repartir nettement les économies de leurs zones respectives. Au lieu de profiter à l’économie réelle par l’effet du multiplicateur bancaire en distribuant des crédits à l’économie, les sommes astronomiques injectées n’ont servi pour l’essentiel qu’à développer des bulles dans pratiquement toutes les classes d’actifs…

La forte baisse des banques en bourse traduit bien le dysfonctionnement des banques. Personne et probablement pas les régulateurs et les différentes autorités de contrôle des banques n’est en mesure de connaître les véritables engagements des banques sur les marchés dérivés. Personne ne peut prétendre connaître précisément ce qui se passe dans les « Darkpools », les « Swap Execution Facilities », les « High Frequency Trading Platform »… Les marchés ont très peur d’être confrontés à de très mauvaises nouvelles. Après l’Italie où le gouvernement a du mettre en place un plan pour alléger de 350 Md€ les bilans des banques de leurs engagements douteux, cela pourrait être le tour des banques allemandes. La chute de la Deutsche Bank de 9% dans la journée montre que les investisseurs commencent à se poser des questions….

Les suppressions de postes de postes se multiplient dans de grands groupes. Rien que pour cette semaine, 10 000 chez Shell, 7000 chez BP, 4000 au Crédit Suisse, 600 chez Sanofi, 200 chez Lafarge Holcim.. 

Les réserves de change ont baissé en Chine de 99 Md$ en janvier et de 513 Md$ en 2015.En Russie, la baisse des réserves de change s’est stabilisée (après avoir baissé de 140 Md$ entre septembre 2014 et janvier 2015) grâce à la baisse du Rouble. Il va devenir nécessaire de privatiser toute une série de sociétés contrôlées par le gouvernement russe.Le Venezuela est au bord de la faillite. La Grèce pourrait être de nouveau confrontée au mur de la dette…

Toutes les activités traditionnelles sont menacées par l’irruption du numérique. On voit bien que les progrès de la robotique, du numérique et de la biologie vont déboucher sur une quatrième révolution industrielle qui mettra de côté tous ceux qui ne sauront pas ou ne pourront pas s’adapter…

Les risques s’accentuent sur la reprise en Europe

En France, l’indemnisation du chômage devient trop coûteuse au point que le gouvernement chercherait à baisser le niveau de l’indemnisation et sa durée. Bruxelles  lance une nouvelle alerte sur le déficit public de la France. Plus personne ne pense que la France soit capable de revenir à un déficit sous les 3% en 2017.

Le commerce extérieur s’est  réduit en 2015, mais c’est une amélioration en trompe l’œil due pour l’essentiel à la baisse de 14,6 Md€ de la facture pétrolière.

Les départements sont asphyxiés par l’explosion des dépenses sociales de solidarité. On espère que le gouvernement a enfin compris avec l’expérience du RSA, que lorsque les revenus des prestations sociales deviennent équivalents à ceux du travail on perd toute chance de gagner un jour la bataille de l’emploi…

En Grande-Bretagne, Donald Tusk a rendu publiques ses propositions pour une adhésion renouvelée du Royaume-Uni à l’Union européenne. Cette base de discussion va continuer d’être négociée. Si un accord est trouvé au sommet européen de la mi-février, la date du référendum pourrait être annoncée début mars. Le 23 juin est une éventualité, pas une certitude.

L’Espagne n’arrive toujours pas à constituer un gouvernement. Arrivé en tête lors des dernières élections législatives de décembre dernier, le Parti Populaire de Mariano Rajoy n’a obtenu que 123 sièges. Pour obtenir une majorité à la Chambre basse un parti doit obtenir 176 des 350 sièges. Le PSOE est arrivé second (90 députés) suivi par Podemos (69) et Ciudadanos (40).

En Europe, les ventes de détail progressent (+1,4% d’une année sur l’autre en décembre) mais le PMI manufacturier ralentit. La BCE est inquiète des pressions déflationnistes qui se multiplient avec la baisse des matières premières.

Les signaux en provenance des indicateurs publiés cette semaine sont pourtant encourageants : les ventes au détail dans la zone euro ont accéléré en décembre après le trou d'air de la fin de l'été.  Le taux de chômage poursuit sa baisse tirée par les pays de la périphérie. La semaine prochaine nous permettra de mieux connaître l'état de l'économie européenne en fin d'année 2015 grâce aux premières estimations du PIB dans la zone euro, en Allemagne et en Italie.

Aux Etats-Unis, on assiste à une augmentation du taux d’épargne ce qui n’est pas une bonne nouvelle car la consommation était jusqu'à maintenant le seul moteur de croissance qui restait allumé.

La productivité baisse et les coûts unitaires de production qui montent entament les marges bénéficiaires des entreprises.

Le trafic ferroviaire baisse (-12% pour le charbon, -9,7% pour le pétrole, -3,4% pour les céréales)

L’ISM non manufacturier ralentit ce qui montre que le monde des services n’est pas en grande forme.

Le marché automobile est le seul à se porter bien grâce à la baisse du prix de l’essence

En Chine, le « Madoff chinois »  a été arrêté en Chine. Il aurait détourné pas moins de 7Md€ au près de 900 000 victimes. On a toujours beaucoup de mal à apprécier l’ampleur du « shadow banking ».

Le gouvernement a pris des mesures pour rendre plus facile l’acquisition d’immobilier pour les primo accédants. L’objectif est de résorber le stock de biens invendus.

Les marchés chinois sont mal orientés en ce début d'année. Et ce n'est pas sans incidence sur les bourses mondiales et les devises émergentes. La croissance n'a pourtant ralenti que très modestement durant les trois derniers mois de 2015. Sans grande surprise. Plusieurs points interrogent, toutefois. Les marges de manœuvre de Pékin semblent s'amenuiser, et le risque de hard landing d'apparaître bien réel.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 11/02/2016 - 08:35
Confus
Quel rapport entre le titre et le contenu de l'article? C'est plutôt une revue de la situation économique mondiale, et de ses défis à venir.



zouk
- 10/02/2016 - 11:13
Revenus du travail vs prestations sociales
Le Gouvernement aurait enfin commencé à comprendre que des prestations sociales généreuses tuent dans l'oeuf tout espoir de diminution du chômage? Peut être mais quid des syndicats et de la gauche de la gauche? Quel Gouvernement aura le courage de s'attaquer à cette aporie?