En direct
Best of
Best of du samedi 2 au vendredi 8 novembre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Rémi Gaillard n'est pas drôle

02.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 12 novembre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 22 min 16 sec
décryptage > Science
Fusion nucléaire

La fusion nucléaire pourrait-elle être notre bouée de sauvetage énergétique ?

il y a 1 heure 35 min
décryptage > France
Ayatollahs de la décroissance

Nous devons repenser la croissance. Pas y renoncer

il y a 2 heures 8 min
décryptage > Santé
Données personnelles

Ce que nous réserve l’offensive des GAFAM sur le secteur de la santé

il y a 2 heures 40 min
décryptage > Terrorisme
Zone de radicalisation

Quatre ans après le Bataclan, la France désemparée face à la zone grise qui sépare islam politique et terrorisme

il y a 3 heures 26 min
Surprise !
Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant
il y a 18 heures 19 min
pépite vidéo > Santé
(Grosse) révolution
Une société française annonce pouvoir détecter la bipolarité avec une simple prise de sang
il y a 19 heures 27 min
pépites > Politique
Too much ?
LFI demande l'ouverture d'une commission parlementaire sur "l'indépendance du pouvoir judiciaire"
il y a 20 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Journal d'un amour perdu" : Voyage dans l'intimité du deuil d'un colosse de la littérature

il y a 23 heures 1 min
light > Santé
Veggie mania
Burger King cède à la tendance vegan et lance son premier veggie Whopper
il y a 23 heures 58 min
décryptage > Consommation
Consommation

Des crédits d’impôt pour acheter d’occasion : l’écologie version gadget

il y a 1 heure 15 min
décryptage > Education
Malaise et colère

Précarité des étudiants : vrai sujet, mauvaises pistes de solutions

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Société
Dépendance

Pourrions-nous encore survivre sans GPS ? (Et non, on ne vous parle pas que de facilité d’orientation)

il y a 2 heures 27 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico-Business

Ces 3 grandes réformes du capitalisme libéral auxquelles Emmanuel Macron ne s’est toujours pas attaqué

il y a 3 heures 13 min
décryptage > France
Forum de Paris sur la paix

Emmanuel Macron, combattant sans arme de la paix, de la prospérité et de la puissance européennes

il y a 3 heures 42 min
light > People
Karma ?
Pete Doherty condamné à 3 ans de prison avec sursis, 2 ans de mise à l'épreuve et 5000 euros d'amende
il y a 18 heures 48 min
light > Culture
Mauvais augure
Plus de promotion pour J'accuse, le nouveau film de Polanski
il y a 19 heures 57 min
pépites > Europe
Opération conjointe
Blocage de l'autoroute A9 par des indépendantistes espagnols : la France et l'Espagne tentent de les déloger
il y a 21 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La dame de chez Maxim" : Cette dame d'autrefois nous met toujours en joie

il y a 23 heures 7 min
pépites > International
Débordements et violence
Hong Kong : un manifestant blessé par balle et un homme brûlé vif lundi 11 novembre
il y a 1 jour 43 min
© Reuters
© Reuters
La minute tech

Pourquoi la médecine connectée est un des secteurs les plus porteurs de la French tech

Publié le 11 janvier 2016
Les grands secteurs d'activité français qui se démarquent cette année au CES 2016 sont l'IoT (les objets connectés), avec 73 start-up présentes, et la Santé, avec 19 start-up sur le salon.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les grands secteurs d'activité français qui se démarquent cette année au CES 2016 sont l'IoT (les objets connectés), avec 73 start-up présentes, et la Santé, avec 19 start-up sur le salon.

Atlantico : Vous êtes la deuxième délégation française présente au CES 2016. Constatez-vous un réel engouement autour du secteur de la e-santé française ?

Vincent Daffourd, (CEO de Care Labs et membre fondateur de l’association France eHealth-Tech, qui regroupe 69 startup dans la e-santé) : oui, tout à fait. Le salon CES a ouvert il y a tout juste une heure.Nous avons déjà eu une cinquantaine de visiteurs sur le stand qui montrent un fort intérêt pour les innovations dans le secteur de la e-santé, notamment françaises.

 

En ce qui concerne notre produit en particulier (Care Labs est émettrice du Chèque Santé®), les visiteurs américains sont très intéressés par ce qui permet d’accélérer et de faciliter l’accès aux professionnels de santé et aux remboursements. L'accès à la santé au plus grand nombre est un sujet en pleine discussion aux États-Unis. C’est d’ailleurs pour cette raison qu'il s'agit du premier pays où nous voulons nous développer à l’international, dès le premier semestre 2017. En France, notre start-up connaît déjà un grand succès avec 21 000 praticiens affiliés et plusieurs dizaines de milliers d’utilisateurs.

 

Comment expliquer cette percée de la médecine dans le secteur de la French tech ? 

D’une manière plus générale, le secteur de la e-santé française est très porteur pour quatre raisons principales :

 

- La première est que la France est un des pays les mieux représentés au monde en matière d’innovation.

 

- Selon moi, la deuxième raison de ce succès concernant la santé et le sujet du médical est la vraie valeur ajoutée de la marque France, qui est un gage de sérieux et de crédibilité aux yeux des investisseurs et des consommateurs. Ils savent à quel point les études pour obtenir son diplôme de médecin sont complexes et sélectives.

 

- Il est aussi devenu plus aisé d’innover en France grâce aux différentes structures d’accompagnement que sont les incubateurs, qui naissent un peu partout sur le territoire en ce moment.

 

- Enfin, au-delà de la e-santé et de la French tech, la santé en général est un des sujets qui préoccupent le plus les gens au monde, notamment avec le vieillissement des populations dans les pays développés. On s'intéresse autant au séquençage génétique, à la biotech et à l'accès à l’immortalité qu'à de solutions toutes simples qui permettent d’améliorer le parcours du patient en terme d’hospitalisation à domicile par exemple. En matière d’investissements et d’innovations, c’est l'enjeu mondial du siècle, et le secteur de la e-santé française en profite forcément.

 

En participant au CES 2016, quels sont vos objectifs ?

Nos objectifs sont simples. D’abord, avoir un maximum de visiteurs sur notre stand, notamment concernant de possibles partenariats techniques et commerciaux, et ensuite augmenter notre visibilité en vue de notre prochain développement à l’international.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

02.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

03.

Accusé d'être une association islamiste, le CCIF affirme que cela n'a jamais été prouvé. Vraiment ?

04.

Les hyper riches croulent sous des montagnes de cash mais l’excès de liquidités tue leur richesse

05.

Elle donne naissance à son bébé en boîte de nuit, les responsables offrent une "entrée gratuite à vie" à l'enfant

06.

Petites leçons du Brexit sur ce que vivent Paris et la France aujourd’hui

07.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

01.

Rémi Gaillard n'est pas drôle

02.

La démission du guitariste historique de Noir Désir <br> assombrit l'avenir du groupe

01.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

02.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

03.

Vérité des chiffres : il faudrait ouvrir une centrale nucléaire par jour dans le monde pour respecter l’objectif d’émissions carbone zéro en 2050

04.

Le sondage qui fait peur sur l’état intellectuel de la fonction publique

05.

Julie Graziani : « Criminaliser les idées et les mots, c’est empêcher de réfléchir »

06.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

01.

"Islamophobie" : question choc sur une nouvelle névrose nationale

02.

Les aventuriers du bon sens perdu : ce que la tempête autour de Julie Graziani nous dit des blocages intellectuels du monde actuel

03.

Oui, nous voulons des plages islamiques !

04.

"Quand des Juifs partent c'est la France qu'on ampute" a dit Macron. Mais il a omis de préciser qui ampute…

05.

Et si l’univers était une sphère fermée ? C’est ce que pourraient suggérer des observations de l’Agence spatiale européenne

06.

Euphémisation du réel : les évidences inaudibles de Zineb El Rhazoui et Julie Graziani

Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
boulegan
- 11/01/2016 - 16:38
oui est aussi peut-être ..
..grâce à la prise en charge des frais de santé des français (et autres ) via la sécurité sociale à valises ouvertes sur le dos des entreprises et des emprunts abyssaux
clint
- 11/01/2016 - 15:37
Avons nous vraiment remarqué que les jeunes sont entrepreneurs?
Et ce type de comportement va les sauver ! Et grace à nous ! Eh oui ! comme on leur laisse un monde du travail ultra protégé pour ceux qui sont dedans ils ont appris à galèrer et à prendre des initiatives et à ne pas penser qu'à leur RTT, leurs "avantages", etc, etc, Ils sont dans le monde des start-ups, dans le monde où on entreprend et où l'on recommence si ça se passe mal. Bon, peut-être un petit point négatif : accepteront ils de payer nos retraites pour les protégés que nous nous sommes ?
zouk
- 11/01/2016 - 11:15
Santé et technologie
Oui, la France a un excellent système de formation des professionnels de santé, particulièrement exigeant et un excellent niveau mathématique, surtout chez les jeunes ingénieurs, tout donc pour réussir brillamment dans le secteur, pourvu que les investisseurs privés suivent, ce qui est probable au regard des premiers succès enregistrés.