En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

02.

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

03.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

04.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

05.

Non, Mélenchon n'en veut pas qu'aux Juifs : il ne supporte pas non plus les "blonds aux yeux bleus" !

06.

Nouvel espoir dans le traitement du cancer : un nouveau traitement stoppe le développement des tumeurs

07.

Villes vertes : mais que se passe-t-il dans la tête de ces cadres qui votent contre leurs propres modes de vie ?

01.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

04.

L'éolien peut-il être une alternative verte crédible au nucléaire ?

05.

Pire que le coup d’Etat permanent, la campagne électorale permanente ? Emmanuel Macron, le président cynique

06.

Cet espoir dans la lutte contre la Covid-19 qui se cache dans des études soviétiques vieilles de plusieurs décennies

01.

Municipales : mais que cache donc l’étonnante schizophrénie des Français entre élections locales et nationales ?

02.

Arsène Lupin était noir ! La preuve : il va être joué par Omar Sy

03.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

04.

Affaire Fillon : François Fillon est condamné à 5 ans de prison, dont 3 avec sursis, et Penelope Fillon à 3 ans de prison avec sursis

05.

Les Vikings nous ont envahis et colonisés au IXe siècle ! Nous exigeons donc que le Danemark, la Norvège, la Suède et l’Islande se repentent

06.

L’Oréal a décidé de supprimer les mots "clair" et "blancheur" de ses produits cosmétiques !

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Choix stratégique

Le juppéisme, cette obsession gestionnaire des élites françaises tuée par Emmanuel Macron

il y a 33 min 55 sec
décryptage > Politique
Campagne électorale

Donald Trump pourra-t-il survivre à la perte de l’électorat blanc qui l’avait pourtant soutenu jusque là contre vents et marées ?

il y a 1 heure 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée
il y a 2 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les records de l'histoire" de Stéphane Bern : récréation idéale pour l'été, pour parcourir l'histoire en s'amusant

il y a 12 heures 43 min
pépite vidéo > Politique
Emotion à Matignon
Retrouvez l'intégralité de la passation de pouvoir entre Edouard Philippe et Jean Castex
il y a 15 heures 53 min
pépites > Justice
Plaintes
Covid-19 : une enquête judiciaire va être ouverte contre Edouard Philippe, Agnès Buzyn et Olivier Véran
il y a 16 heures 55 min
décryptage > Politique
Nouveau chemin cherche destination

Jean Castex Premier ministre : une nomination très habile... Mais l’habileté peut-elle suffire ?

il y a 19 heures 9 min
décryptage > Environnement
"Vague verte"

Tous écolos… ou soumis à lavage de cerveau intensif ?

il y a 21 heures 41 min
pépites > Politique
"Monsieur déconfinement"
Remaniement : Jean Castex est le nouveau Premier ministre et remplace Edouard Philippe à Matignon
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Société
Addicts

Consommation de drogue : ces effets secondaires jamais vus auparavant provoqués par la crise du Coronavirus

il y a 23 heures 59 min
décryptage > Politique
Suite de "Passions"

Exclu Atlantico : Nicolas Sarkozy devrait publier le tome 2 de ses mémoires dès ce mois de juillet

il y a 1 heure 2 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

il y a 2 heures 6 min
décryptage > Politique
Premier ministre

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

il y a 2 heures 42 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La sentence" de John Grisham : un thriller qui maintient sous pression

il y a 12 heures 58 min
pépites > Politique
Equipe renforcée
Mairie de Paris : Anne Hidalgo décide de s’entourer d’une équipe de 37 adjoints
il y a 16 heures 20 min
pépites > Politique
Premier ministre
Jean Castex "mesure l'immensité de la tâche" qui l'attend à Matignon
il y a 18 heures 18 min
rendez-vous > Consommation
Atlantic-tac
Quand la lumière anime les heures et quand le bleu se veut marine : c’est l’actualité estivale des montres
il y a 20 heures 29 min
décryptage > Science
Sondage

93% des Français gardent leur confiance pour les scientifiques après le Coronavirus

il y a 22 heures 21 min
décryptage > Environnement
Macron veut un référendum sur le climat

La question sera sans doute : "Voulez-vous qu’on mette les villes à la campagne car l’air y est plus pur ?"

il y a 23 heures 39 min
décryptage > Société
épanouissement

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

il y a 1 jour 20 min
© Reuters
© Reuters
Chroniques du pot aux roses

Bartolone hospitalisé à Neuilly : ciel ma race blanche !

Publié le 16 décembre 2015
Claude Bartolone a eu un sérieux coup de mou et a pris la première ambulance en direction de... l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, cible de son opprobre quelques jours plus tôt. Il n’y avait sans doute plus aucun lit disponible à Bobigny, dans l’hôpital Avicenne, ex franco-musulman.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claude Bartolone a eu un sérieux coup de mou et a pris la première ambulance en direction de... l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, cible de son opprobre quelques jours plus tôt. Il n’y avait sans doute plus aucun lit disponible à Bobigny, dans l’hôpital Avicenne, ex franco-musulman.

1 - Le Bourgeois médecin

Mal remis de ses déboires électoraux ou ému par le vote par acclamation que les députés socialistes lui ont réservé pour le réinstaller au perchoir, Bartolone a eu un sérieux coup de mou. Il ne reverra pas l’Assemblée nationale avant une quinzaine de jours et a pris la première ambulance en direction de... l’hôpital américain de Neuilly-sur-Seine, cible de son opprobre quelques jours plus tôt. La bourgeoisie de race blanche est bonne fille, fort peu rancunière et ses établissements de santé privés accueillants, propres et bien gérés. Les infirmières y portent d’élégants serre-têtes. Il n’y avait sans doute plus aucun lit disponible à Bobigny, dans l’hôpital Avicenne, ex franco-musulman.

Cette anecdote vaut son pesant de contournement de la carte scolaire par des parents bobos ou d’agapes au Siècle par des énarques socialistes. Elle a quelque chose de rassurant : la France reste la France et sa caste dirigeante ne change pas.

2 - Seuls vainqueurs des régionales : les islamistes

Les socialistes ont subi une véritable déculottée aux élections régionales. Ils perdent la moitié de leurs élus (618 au lieu de 1208) et n'auraient conservé qu'une ou deux de ces collectivités sans les triangulaires provoquées par le Front national. Le retrait de leurs listes dans le Nord et en région Paca avait pour objectif principal de dissimuler ce fait brutal. Le poison mitterrandien est à diffusion lente. Hollande en possède encore quelques fioles.

Par la sainte opération des médias, les voilà pourtant présentés comme ayant quasiment gagné. Il est vrai que le PS a limité un tout petit peu la casse. Le «No Pasaran» à la portée des intermittents du spectacle, un peu comme l’amour est une éternité à la portée des caniches ainsi que l'écrivait un auteur de mauvaise réputation, a resserré les rangs de la gauche autour de Hollande. Frontogauchistes et écoloverdâtres ont oublié aussi sec Notre-Dame-des-Landes, Rémi Fraisse ou l’état d’urgence. Il leur fallait, pour la énième fois, se transformer en faiseuses d’anges pour avorter la bête immonde sortant d’un ventre fécond, etc.

Bref, ayant sauvé d’un cheveu la Bourgogne et le Centre, Hollande va pouvoir escamoter le débat qui aurait pu le faire tanguer. Peut-être même évitera-il de concourir à des primaires. Il continuera donc sa partie de bonneteau, agitant les mains pour dissimuler que son jeu est truqué et que ses cartes ne bougent pas. La gauche ne sortira pas du chloroforme et l'Etat restera aux mains d’un homme qui n'espère plus qu'en les erreurs des autres.

Pendant ce temps, la droite va s'épuiser en querelles périlleuses durant dans de longs mois. Certes, Sarkozy s'est enfin décidé à évincer la désastreuse NKM, tout juste bonne à faire perdre son camp, ce dont les médias socialisants et subventionnés lui savent gré en s’émouvant de son triste sort. Mais le risque d’une pluralité de candidats après des primaires ratées est moins que jamais à exclure.

Le Front national, quant à lui, reste dans son coin, un coin de plus en plus spacieux certes mais un coin tout de même. Ses chefs continuent de se dire que le temps joue pour eux, que si ce n’est pas en 2017, ce sera en 2022 que leur tour viendra, à moins que peut-être en 2027 ...

Nul n’a remarqué que le 13 décembre, jour du deuxième tour des élections régionales, était aussi celui du premier mois des attentats qui ont ensanglanté Paris. Politics as usual ... Les jeux partisans ont repris et les fondamentalistes peuvent à nouveau ricaner en constatant que rien ne sera fait, avant au moins un an et demi, pour tenter de s’opposer à leurs progrès, que leurs accoutrements pourront s'égayer dans les rues comme autant de défis à la conscience laïque et que les passants «whites» et autres «blancos», pour parler comme Valls, maugréeront in petto en se disant que la prochaine fois, c’est décidé, ils voteront FN. A moins que ce soit en 2022 ou en 2027...

3 - Grand Paris déjà perdu ?

Il n’a pas fallu attendre plus d’une journée pour constater les premiers effets des mortelles divisions au sein de la droite parisienne, symptomatique de ce qui risque de se produire au niveau national.

On a pu constater dès mardi une grosse évaporation de votes dans les rangs des Républicains lors du scrutin pour la désignation des représentants de Paris à la nouvelle Métropole. Le groupe «républicain», qui pouvait prétendre envoyer 21 élus dans cette assemblée, n’en aura finalement que 19. Pourquoi ? La liste Les Républicains n’a recueilli que 49 suffrages alors que le groupe compte 55 élus ! Que s’est-il passé ? Brigitte Kuster, maire du 17ème arrondissement a soutenu un de ses proches, Jérôme Dubus, contre l’avis de NKM qui le déteste. Cette dernière a renoncé au perchoir métropolitain, constatant qu’elle n’avait aucune chance, mais poursuit Dubus de sa vindicte et l’a placé en 21e position, rang idéal pour se faire évincer par ses petits camarades. Un rapide calcul des reports indique que mathématiquement des élus Républicains ont voté pour la gauche. Plomber la candidature de Dubus justifiait certainement de tirer contre leur camp, au risque de fragiliser leur majorité à la Métropole. Imaginez les fameuses primaires ...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (21)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Texas
- 17/12/2015 - 18:48
Le Socialisme...
....c' est aussi des convictions fortes ! . Nous assistons à une mauvaise pièce de Théâtre ....avec une nuance tout de même , c' est que nous sommes obligés de la regarder ou de l' entendre tous les jours .
Outre-Vosges
- 17/12/2015 - 14:33
La vérité est moins gaie
Malheureusement on ne peut pas dire avec Serge Federbusch que les socialistes aient subi « une véritable déculottée aux élections régionales ». Avec leurs alliés, les prétendus Républicains, au sein de l’UMPS, ils ont emporté la totalité des grandes régions. On peut constater hélas ! que les Français sont cocus battus et contents.
vangog
- 17/12/2015 - 13:34
Après le choc-de-peur...vient le choc-de-colère!
Ils savent que leur hystérie anti-Front National est devenue totalement contre-productive...mais seuls les elections les intéressent, ces politiciens véreux UMPS!