En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 1 heure 43 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 5 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 7 heures 29 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 8 heures 29 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 9 heures 32 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 10 heures 24 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 10 heures 54 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 3 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 5 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 6 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 11 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 5 heures 58 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 9 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 8 heures 50 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 10 heures 17 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 10 heures 35 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 4 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 6 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 7 min
© Reuters
© Reuters
Rhétorico-laser

Elections régionales : comment le piège rhétorique (et politique) tendu par François Hollande a superbement fonctionné

Publié le 15 décembre 2015
Le seul vrai vainqueur des régionales n’est autre que François Hollande : et il a tout fait pour cela !
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le seul vrai vainqueur des régionales n’est autre que François Hollande : et il a tout fait pour cela !

Il a été beaucoup question de « piège » au cours de ces régionales, surtout au premier tour. Mais toujours compris comme le piège tendu par le FN à la droite, prise entre le marteau de la surenchère sécuritaire et l’enclume de « l’UMPS ». Etau qui avait de plus l’avantage de provoquer la division stratégique au sein de la droite sur le « meilleur » choix à faire entre la peste et le choléra. Avec un succès pour le moment mitigé, car la force inattendue du rejet citoyen a desserré l’étau, les Français faisant toujours clairement (eh oui !) la différence entre droite classique et FN.

Moins perçu mais autrement efficace a été l’admirable dispositif mis en place par F. Hollande, servi par la « compréhension » habituelle de la plupart des médias et ce, de longue date avant les élections.

En décalant en fin d’année ces dernières (au fait, pour quelle raison impérieuse ?), F. Hollande avait un double espoir : le premier –une baisse du chômage- n’a pas du tout fonctionné ; mais le second était assuré d’avance :« l’effet COP21 », sur laquelle les deux tours des élections ont été exactement calés, lui a permis d’occuper en permanence avec ses ministres l’estrade médiatique y compris la veille du scrutin, campagne close, sans que personne ne s’en étonne. Mais comment faire la moindre objection à l’omniprésence d’un chef d’Etat sauveur de la planète ? C’eût été perçu pour le coup comme une attitude « bassement politicienne ».La parade, soyons-en sûr, était prête !

Deuxième habileté qui a fonctionné à plein : le remodelage des régions qui rendait difficile une comparaison immédiate (l’immédiat, temps des médias !) avec 2010 et les 21 régions sur 22 aux mains de la gauche. De fait, et même chez les leaders de droite, tout le monde a compté sur 13 et non sur 22, limitant optiquement l'ampleur du recul du PS. Les résultats, département par département, vont permettre d’y voir plus clair et de tirer le vrai bilan électoral des régionales : la gauche aura perdu près des 2/3 de ses anciennes régions… y compris la Corse, toujours mise de côté ! Mais qui y prêtera attention ? Le leitmotiv de la « résistance de la gauche » est désormais bien ancré.

Evidemment les attentats sont venus rebattre les cartes ; mais en gonflant le FN au premier tour, ils ont eu également un effet rhétorique heureux pour le pouvoir : « le choc FN » a amorti, voire éclipsé, dans tous les commentaires la défaite de la gauche.

L’entre-deux tours a été également un chef d’œuvre de mécano politico-rhétorique. Le retrait des listes PS dans 3 régions apportait en effet un double bénéfice : la vertu du« sacrifice sur l’autel de la république », véritable antienne que l’on n’a pas fini d’entendre, au profit du PS, tandis que la droite ne pouvait plus tirer parti d’un succès qu’elle devrait à la gauche ! Le scénario des commentaires du 13 décembre au soir était donné d’avance et a été d’ailleurs scrupuleusement suivi…Et pendant ce temps-là dans 9 autres régions (sans compter ACAL), c’est-à-dire dans l’essentiel des seconds tours, les triangulaires maintenaient armé le bon vieux piège mitterrandien à faire tomber la droite.

Cela a failli fonctionner parfaitement et « la gauche a failli gagner »… jusqu'à ce que la Normandie et surtout l'Île-de-France basculent. Mais nouvelle parade instantanée : « Valérie Pécresse a profité des voix FN ! ».Bien rares ceux qui auront relevé la contradiction patente d’un PS « horrifié par la montée du FN » et stigmatisant la seule personnalité politique qui l’aura fait fortement reculer au second tour ! De quoi pourtant douter de la sincérité du « Front républicain » contre le risque du « FN/guerre civile »…

Dès lors, l’horizon de F. Hollande se dégage largement, non pas providentiellement mais par l’effet d’une superbe manœuvre rhétorico-politique qui aura piégé tout le monde. Guerre civile imminente à droite, comme l’annoncent les déclarations surréalistes de certains de ses leaders dès le soir du second tour ; effondrement, à la fois moral (« les diviseurs ! ») et électoral, de la gauche de la gauche qui n’a plus aucune crédibilité pour se présenter en 2017 ; défaite finale mais en même temps enracinement du FN qui a battu le 13 décembre son record historique de suffrages. Le second tour des prochaines présidentielles a pris de fait une configuration bien plus probable qu’avant les régionales : devinez laquelle !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Thématiques :
Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Frangipanier123Tours
- 17/12/2015 - 10:17
Raffarin
Bien dommage que, comme "Piège !!", la plupart des électeurs qui votent à droite et au centre (66% au total dont 30% au FN) n'aient pas compris la manip' de Valsouille et soient donc, comme Raffarin *, tombés dans le piège à cons ...

* mais lui est excusé, c'est Alzheimer: la vieillesse est un naufrage disait de Gaulle
Philippine
- 16/12/2015 - 19:05
Piège !!
La droite est en train de tomber dans le piège de la gauche qui lui suggère : " travaillons ensemble pour le bien du peuple " sachant très bien qu'il est trop tard et qu'il n'y aura pas d'embellie d'ici à 2017 pour la bonne et simple raison que tout a été fait à l'envers , mais surtout parce qu'il manque une chose essentielle : LA CONFIANCE . Et donc , la gauche pourra ainsi diluer sa responsabilité et dire : " vous voyez bien, ils ( la droite ) ne sont pas meilleurs que nous, ils ont suggéré des recettes et elles ne fonctionnent pas !!" . Et Raffarin qui fonce comme un perdu en sautant comme un cabri (dixit de Gaulle ) en disant :" oui, oui, travaillons ensemble , c'est le peuple qui le demande !!". QUEL CIRQUE !!!!!!
Vincennes
- 15/12/2015 - 17:13
"un P.S. horrifié par la montée du FN" !! des RIGOLOS ce parti
comédie de l'arté pour ce 'Gouvernement de NAZES" qui a tout fait, comme" Mitteux" mais qui, maintenant crie "au scandale" . Le vrai scandale est DON BARTOLONE qui a récupéré sa place à l'Assemblée nationale sans même être présent, aujourd'hui, pour s'excuser.....ainsi que Royale qui déplore que le cumul des mandats ne soit appliqué qu'en 2017!!! quelle HYPOCRITE alors qu'elle même et Bécassine BEN KACEM bénéficient jusque fin 2015 (en tant que Conseillère l'une en Poitou Charente l'autre à Lyon) de 2.000€/mois en plus de leur salaire de Ministre + tous les avantages qui vont avec à notre bonne santé + frais de déplacements lorsqu'elles vont dans "leurs régions". Elle est pas belle la vie en Hollandie. Vive le socialisme où la devise devrait être : TOUT POUR MOI....RIEN pour les autres