En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

07.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

01.

Les lions d'Afrique menacés de disparition

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

05.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

06.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

06.

Attaque à l'arme blanche à Nice, l'auteur a été interpellé

ça vient d'être publié
pépites > France
Attaque
Lyon : un prêtre orthodoxe blessé par balle ; l'assaillant en fuite
il y a 2 heures 28 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 6 heures 18 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 8 heures 13 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 9 heures 14 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 10 heures 17 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 11 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 11 heures 39 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 11 heures 50 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 11 heures 51 min
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 4 heures 55 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 6 heures 42 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 8 heures 54 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 9 heures 35 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 11 heures 2 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 11 heures 19 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 11 heures 48 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 11 heures 48 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 11 heures 50 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 11 heures 52 min
© Reuters
© Reuters
Rhétorico-laser

Régionales J-6 : pas besoin de regarder la télé, voilà les commentaires que vous entendrez le soir du premier tour

Publié le 30 novembre 2015
Face à la poussée FN qui s’annonce, nul doute que la machinerie rhétorique tourne déjà à plein régime dans tous les camps.
Christophe de Voogd
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Christophe de Voogd est normalien et docteur en histoire, spécialiste des idées et de la rhétorique politiques qu’il enseigne à Sciences Po et à Bruxelles. Dernier ouvrage paru : « Réformer : quel discours pour convaincre ? » (Fondapol, 2017)...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Face à la poussée FN qui s’annonce, nul doute que la machinerie rhétorique tourne déjà à plein régime dans tous les camps.

Est-ce prendre un gros risque que de prévoir le résultat majeur du premier tour des régionales, dimanche prochain ? Une poussée forte du FN, voire (on en prend ici le pari) plus forte que ne l’annoncent les tout derniers sondages post-attentats. Pour une raison simple et décisive en politique : au-delà des intentions déclarées de vote, les préoccupations dominantes de l’électorat décidé à aller voter ont viré au tout-sécuritaire et à l’anti-immigration. Et cela, même si la correction politique des sondages s’est efforcée de masquer le phénomène en saucissonnant les motivations électorales entre "insécurité" et "terrorisme" et entre "immigration" et "migrants"… Cumulés, les scores que font ces thèmes sont tout simplement écrasants. Or qui les manie mieux que le FN ? Et, selon la loi d’airain de toute élection énoncée en son temps par Laurent Fabius : "l’agenda fait le résultat". Or la droite, coincée entre union nationale et COP21, semble d’ores et déjà avoir oublié d’inscrire à cet agenda la hausse spectaculaire du chômage, thème qui lui est le plus favorable avec la hausse des impôts. A quoi s’ajoute la modestie (apparente) de l’enjeu : un premier tour de régionales, reléguées en fin d’année avec carte électorale bouleversée et compétences incompréhensibles, voilà qui ne peut que stimuler l’envie de se défouler dans un "climat" (dans tous les sens du terme) hyper-anxiogène. On verra bien pour le second tour…

Il est dès lors encore moins difficile d’anticiper les commentaires qui fleuriront sur tous les plateaux au soir du 6 décembre. Dans une cacophonie encore redoublée (s’il est possible !) par rapport aux prises de bec habituelles, LA question unique era : "qui est coupable de la montée du FN ?". Et la gauche et la droite de s’agonir d’injures sous l’œil gourmand des responsables frontistes qui se paieront le luxe de la placidité, calculette en main pour les projections du second tour…

Partons plus précisément de l’hypothèse suivante que nous considérons non pas comme certaine, mais tout simplement comme la plus probable au soir du premier tour: 3 régions promises à la droite, 3 au FN, 2 à la gauche, et 5 très incertaines (dont trois triangulaires serrées).

Entrons alors plus avant dans les débats du 6 décembre :

- Aux représentants de la droite, la question des journalistes sera simple : "Vous deviez gagner haut la main : reconnaissez-vous votre échec ?"

- Aux représentants de la gauche : "Même si la gauche résiste,l’effet Hollande post-attentats semble limité. Qu’en pensez-vous ?".

- Aux représentants du FN : "N’avez-vous pas honte de capitaliser ainsi sur les attentats ?"

Les réponses seront :

-A droite : "Nous avions prévenu le pouvoir socialiste sur l’impréparation du pays. Pourquoi réagir si tard ? Pourquoi si peu ? C’était faire le lit du FN".

-A gauche : "les compromissions de la droite avec le FN expliquent ce dangereux résultat pour la démocratie : mais le cumul des voix de gauche annoncent la résistance au second tour. Nous lançons un appel, etc…"

- Au FN : "les résultats parlent d’eux-mêmes. Ils nous donnent tout simplement raison".

Quant aux titres de la presse nationale, les voici :

- Le Monde : "La surenchère sécuritaire de la droite fait le jeu du Front national" ; ou "La montée du FN prive la droite de la victoire escomptée" ; ou encore : "Malgré la percée du FN, la gauche garde ses chances pour le second tour".

- Libération : "La gauche fait de la résistance" ; ou "La peur bourre les urnes" ; ou encore "Défouloir dans l'isoloir !".

-Le Figaro : "Pas d'effet Hollande sur les régionales" ; ou "FN en forte hausse, droite en progression" ; ou encore "Gauche: la déconfiture".

Et puis, le 7 au matin, viendra le crépitement des "fact checkers"…

Ils prendront, comme il se doit, les bases de calcul suivantes :

- Non pas les élections de 2010 (triomphe de la gauche) mais les sondages d’avant les attentats (favorables à la droite républicaine) avec l’argument-massue : "ce qui compte, c’est les résultats par rapport aux prévisions". 

- Non pas les 22 régions de 2010 mais les 13 nouvelles grandes régions: "car on ne peut pas comparer l’incomparable"…

-Tout en ajoutant les régions (inchangées) d’Outre-mer, acquises à la gauche pour l’essentiel.

La conclusion (contenue dans ces prémisses) sera donc : percée du FN,résistance de la gauche et déconvenue de ladroite."

CQFD, alors même que la gauche risque fort de perdre les ¾ de ses 21 anciennes régions au terme du second tour !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
EUROPE
- 01/12/2015 - 16:10
Aux urnes citoyens.
Après le premier tour; une seule remarque: abstentionnistes levez-vous

Sinon à chacun sa région pour fulminer, se gausser, se lamenter, éructer, s'affliger, applaudir, hurler, à l'issue du 2 ème tour;
Deudeuche
- 30/11/2015 - 18:55
rendez nous notre Alsace
quant au reste!
vangog
- 30/11/2015 - 18:17
Moi, une seule chose m'inquiète...
les gauchistes et ripoublicains semblent craindre comme la peste...d'abandonner leurs postes d'élus! Que vont trouver les patriotes à leur place?... un magma informe de magouilles en tous genres? des corruptions de la pire espèce? des alliances contre-nature pour cette noblesse hors-sol qui truste tous les postes? des cadavres en décomposition dans les placards des assemblées et grosses commissions? Je sens que la troisième mi-temps va être chaude bouillante...