En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 12 heures 8 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 13 heures 37 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 16 heures 22 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 18 heures 21 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 19 heures 44 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 20 heures 22 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 20 heures 36 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 6 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 13 heures 6 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 17 heures 55 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 19 heures 13 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 19 heures 59 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 20 heures 8 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 20 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 20 heures 41 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 6 heures
© Reuters
© Reuters
Cocorico progressiste

Drapeaux français aux fenêtres et FN : le bleu blanc rouge, nouveau domaine du "pas d'amalgame" !

Publié le 29 novembre 2015
Les terroristes s'attaquent à "ce que nous sommes", paraît-il. Mais nous sommes quoi, exactement ? Et si eux le savent, pourquoi ne le savons nous pas nous-mêmes ?
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les terroristes s'attaquent à "ce que nous sommes", paraît-il. Mais nous sommes quoi, exactement ? Et si eux le savent, pourquoi ne le savons nous pas nous-mêmes ?

Je voulais accrocher un petit drapeau français à mon balcon pendant la cérémonie de vendredi mais, n'étant pas un Américain je n'en avais pas sous la main (OK, les Américains n'ont pas non plus de drapeaux français mais vous voyez ce que je veux dire). Ça s'achète où, d'ailleurs, un drapeau français ? Pas loin de chez moi, il y a un magasin de farces et attrapes qui en a, mais j'ai le sens des convenances et je sentais bien qu'il ne serait pas très digne de me fournir chez un type qui vend surtout du poil à gratter et des coussins péteurs vu les circonstances...

 

Heureusement, la France étant un pays d'assistés, l’État pense aux gens comme moi et en proposait un à télécharger sur gouvernement.fr. Je l'ai imprimé, scotché sur ma fenêtre et communié en direct sur BFM TV avec Nolwen, Yaël, Camélia, François et le reste de mes compatriotes en hommage à mes voisins du onzième arrondissement fauchés par les balles des crétins nihilistes qui prétendent nous empêcher d'écouter du métal en terrasse.

 

Hum, j'ai l'air de ricaner comme ça, mais il faut le prendre avec des pincettes. C'est juste une affectation. C'est juste mon style.

 

N'empêche, la cérémonie terminée, les petites larmes au coin des yeux essuyées avec un morceau de Sopalin, j'ai viré mon petit tricolore fissa de peur d'être pris pour un candidat FN aux régionales par les passants. Puis je me suis énervé contre moi-même, parce que je passe mon temps, entre deux attentats terroristes, à me dire qu'il est grand temps de récupérer les symboles du pays des Lumières et du camembert hijackés par l'extrême droite, Marseillaise et drapeau en tête.

 

Du guerrier celte au métèque

 

Bon, je ne vais pas vous refaire la démonstration laborieuse de la différence entre nationalisme et patriotisme. Il y a des statuts Facebook et des tribunes sérieuses dans Le Monde pour ça. Mais tout de même, comment peut-on passer son temps à expliquer que les barbus coupeurs de tête ont déclaré la guerre à ce que nous sommes sans le proclamer, ce que nous sommes ? Le drapeau, la Marseillaise, c'est juste un bout de tissu (enfin, dans mon cas, une feuille A4 imprimée en qualité brouillon pour ne pas niquer toute ma cartouche couleur) et une chanson, mais c'est tout le principe du symbole : un truc anodin qui représente quelque chose de plus vaste.

 

L'extrême droite, pendant qu'on y est, n'a d'ailleurs pas seulement fait main basse sur les symboles. Aux dernières nouvelles, c'est carrément mille ans d'histoire qui sont devenus louches. Mille ans d'une histoire de (dans le désordre) croisés, esclavagistes, impérialistes, colonialistes, inquisitoriaux, sexistes et pétainistes. Ce qui serait formidable, si on se débrouille pour récupérer le bout de tissu et la chanson, serait de revamper aussi le fameux « roman national ». Toutes ces dates, toutes ces figures du Lagarde et Michard passées par profits et pertes mais pourtant indispensables à la compréhension de la filiation (symbolique on vous dit) entre un farouche guerrier celte comme Vercingétorix et un métèque cosmopolito-européiste comme moi. Le chaînon manquant entre l'homo rudolfensis et l'homo sapiens, si on veut.

 

Pour autant, je suis là à vous baratiner sur l'importance d'étendre le fameux « pas d'amalgame » mais je l'ai tout de même viré de ma fenêtre, mon petit drapeau. Hypocrite ! Notez tout de même que j'ai été bien puni par Toutatis, l'Allah de nos ancêtres les Gaulois : j'avais utilisé du scotch double-face surpuissant que je n'arrive plus à décoller. Saloperie de patriotisme !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

07.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 30/11/2015 - 07:20
@H.Serraf
Je ne partage pas votre commentaire sur cette supposée" récupération des symboles par l'extrême droite". Votre commentaire ne résiste pas bien longtemps à l'analyse un peu plus développée que la vôtre, telle qu'exprimée par @borissm et @genbea, et @clint pour le clin d’œil!
clint
- 29/11/2015 - 21:16
J'ai adoré les députés passant sous les fleurs de lys !
Et oui nos députés ont du passer à Versailles sous le blason de la France ! Enfin dans le drapeau tricolore on a le "blanc" du Royaume !!
genbea75018
- 29/11/2015 - 14:58
A M. H. SERRAF
Si vous pensez que le FN s'est approprié le drapeau français, c'est faux. Tous les français peuvent et doivent se l'approprier. Au passage, je vous ferais remarquer que les gens du FN, responsables et électeurs, sont des français et ont tout autant le droit que vous et moi de le brandir.