En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

03.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

06.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

07.

Conseils à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 14 heures 14 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 16 heures 45 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 18 heures 48 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 20 heures 23 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 20 heures 32 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 20 heures 54 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 21 heures 11 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 21 heures 13 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Société
Dangers du siècle

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

il y a 21 heures 18 min
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 14 heures 42 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 18 heures 32 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 20 heures 7 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 20 heures 28 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 20 heures 39 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 20 heures 59 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 21 heures 12 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 21 heures 14 min
décryptage > Société
Etat profond

QAnon contre Antifas : pour de plus en plus de gens, la vérité est ailleurs. Et le problème est qu’ils ont partiellement raison…

il y a 21 heures 19 min
© Reuters
© Reuters
Cocorico progressiste

Drapeaux français aux fenêtres et FN : le bleu blanc rouge, nouveau domaine du "pas d'amalgame" !

Publié le 29 novembre 2015
Les terroristes s'attaquent à "ce que nous sommes", paraît-il. Mais nous sommes quoi, exactement ? Et si eux le savent, pourquoi ne le savons nous pas nous-mêmes ?
Hugues Serraf
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Hugues Serraf est journaliste et écrivain. Son dernier roman : Deuxième mi-temps, Intervalles, 2019  
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les terroristes s'attaquent à "ce que nous sommes", paraît-il. Mais nous sommes quoi, exactement ? Et si eux le savent, pourquoi ne le savons nous pas nous-mêmes ?

Je voulais accrocher un petit drapeau français à mon balcon pendant la cérémonie de vendredi mais, n'étant pas un Américain je n'en avais pas sous la main (OK, les Américains n'ont pas non plus de drapeaux français mais vous voyez ce que je veux dire). Ça s'achète où, d'ailleurs, un drapeau français ? Pas loin de chez moi, il y a un magasin de farces et attrapes qui en a, mais j'ai le sens des convenances et je sentais bien qu'il ne serait pas très digne de me fournir chez un type qui vend surtout du poil à gratter et des coussins péteurs vu les circonstances...

 

Heureusement, la France étant un pays d'assistés, l’État pense aux gens comme moi et en proposait un à télécharger sur gouvernement.fr. Je l'ai imprimé, scotché sur ma fenêtre et communié en direct sur BFM TV avec Nolwen, Yaël, Camélia, François et le reste de mes compatriotes en hommage à mes voisins du onzième arrondissement fauchés par les balles des crétins nihilistes qui prétendent nous empêcher d'écouter du métal en terrasse.

 

Hum, j'ai l'air de ricaner comme ça, mais il faut le prendre avec des pincettes. C'est juste une affectation. C'est juste mon style.

 

N'empêche, la cérémonie terminée, les petites larmes au coin des yeux essuyées avec un morceau de Sopalin, j'ai viré mon petit tricolore fissa de peur d'être pris pour un candidat FN aux régionales par les passants. Puis je me suis énervé contre moi-même, parce que je passe mon temps, entre deux attentats terroristes, à me dire qu'il est grand temps de récupérer les symboles du pays des Lumières et du camembert hijackés par l'extrême droite, Marseillaise et drapeau en tête.

 

Du guerrier celte au métèque

 

Bon, je ne vais pas vous refaire la démonstration laborieuse de la différence entre nationalisme et patriotisme. Il y a des statuts Facebook et des tribunes sérieuses dans Le Monde pour ça. Mais tout de même, comment peut-on passer son temps à expliquer que les barbus coupeurs de tête ont déclaré la guerre à ce que nous sommes sans le proclamer, ce que nous sommes ? Le drapeau, la Marseillaise, c'est juste un bout de tissu (enfin, dans mon cas, une feuille A4 imprimée en qualité brouillon pour ne pas niquer toute ma cartouche couleur) et une chanson, mais c'est tout le principe du symbole : un truc anodin qui représente quelque chose de plus vaste.

 

L'extrême droite, pendant qu'on y est, n'a d'ailleurs pas seulement fait main basse sur les symboles. Aux dernières nouvelles, c'est carrément mille ans d'histoire qui sont devenus louches. Mille ans d'une histoire de (dans le désordre) croisés, esclavagistes, impérialistes, colonialistes, inquisitoriaux, sexistes et pétainistes. Ce qui serait formidable, si on se débrouille pour récupérer le bout de tissu et la chanson, serait de revamper aussi le fameux « roman national ». Toutes ces dates, toutes ces figures du Lagarde et Michard passées par profits et pertes mais pourtant indispensables à la compréhension de la filiation (symbolique on vous dit) entre un farouche guerrier celte comme Vercingétorix et un métèque cosmopolito-européiste comme moi. Le chaînon manquant entre l'homo rudolfensis et l'homo sapiens, si on veut.

 

Pour autant, je suis là à vous baratiner sur l'importance d'étendre le fameux « pas d'amalgame » mais je l'ai tout de même viré de ma fenêtre, mon petit drapeau. Hypocrite ! Notez tout de même que j'ai été bien puni par Toutatis, l'Allah de nos ancêtres les Gaulois : j'avais utilisé du scotch double-face surpuissant que je n'arrive plus à décoller. Saloperie de patriotisme !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Gordion
- 30/11/2015 - 07:20
@H.Serraf
Je ne partage pas votre commentaire sur cette supposée" récupération des symboles par l'extrême droite". Votre commentaire ne résiste pas bien longtemps à l'analyse un peu plus développée que la vôtre, telle qu'exprimée par @borissm et @genbea, et @clint pour le clin d’œil!
clint
- 29/11/2015 - 21:16
J'ai adoré les députés passant sous les fleurs de lys !
Et oui nos députés ont du passer à Versailles sous le blason de la France ! Enfin dans le drapeau tricolore on a le "blanc" du Royaume !!
genbea75018
- 29/11/2015 - 14:58
A M. H. SERRAF
Si vous pensez que le FN s'est approprié le drapeau français, c'est faux. Tous les français peuvent et doivent se l'approprier. Au passage, je vous ferais remarquer que les gens du FN, responsables et électeurs, sont des français et ont tout autant le droit que vous et moi de le brandir.