En direct
Best of
Best of du 28 mars au 3 avril
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

ça vient d'être publié
light > High-tech
Générosité en cette période difficile
Jack Dorsey, le fondateur de Twitter, donne 1 milliard de dollars pour lutter contre le coronavirus
il y a 7 heures 23 min
light > Culture
Tristesse pour les fans
Coronavirus : l'édition 2020 du festival Hellfest de musique metal, organisé à Clisson, est annulée
il y a 8 heures 31 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Un automne de Flaubert" d'Alexandre Postel : Flaubert se libère du démon de la mélancolie. Un roman captivant

il y a 9 heures 41 min
pépites > France
Joies du confinement en province
Selon l’Insee, un Parisien sur dix a quitté Paris depuis le début du confinement
il y a 10 heures 32 min
pépites > Economie
Nouveau record
Coronavirus : 6,3 millions de salariés sont au chômage partiel en France
il y a 13 heures 9 min
light > Science
Quasar
Event Horizon Telescope : des scientifiques capturent l'image d'un trou noir émettant des jets à haute énergie
il y a 15 heures 16 min
pépites > France
Soulager les services de réanimation
Le Conseil scientifique se prononce pour la prolongation du confinement
il y a 17 heures 6 min
décryptage > Santé
Le mal français

Ces raisons qui empêchent le secteur public français de gérer son argent efficacement

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Economie
Production relocalisée

Ces faillites qui détermineront bien plus le monde de demain que tous les Grenelle sur un nouvel avenir...

il y a 19 heures 22 min
décryptage > Environnement
Quel cinéma

Parlementaires à la dérive : leur film s’appelle "Le jour d’après" et c’est un navet !

il y a 19 heures 59 min
light > Justice
Star des 12 Coups de midi
Christian Quesada a été condamné à trois ans de prison ferme pour pédopornographie
il y a 7 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Oldyssey, un tour du monde de la vieillesse" de Julia Mourri et Clément Boxebeld : pour déconstruire beaucoup d'idées reçues sur "les vieux" !

il y a 9 heures 16 min
pépites > Politique
Président de la République
Coronavirus : l’Elysée annonce que le confinement sera "prolongé" au-delà du 15 avril
il y a 10 heures 1 min
pépites > International
Boulevard pour Joe Biden ?
Démocrates : Bernie Sanders arrête sa campagne et renonce à la course pour la présidentielle américaine
il y a 12 heures 44 min
pépites > Terrorisme
Enquête en cours
Attaque au couteau à Romans-sur-Isère : l’assaillant a été mis en examen pour "assassinats en relation avec une entreprise terroriste"
il y a 13 heures 34 min
pépites > Europe
Action entravée
Covid-19 : Mauro Ferrari, le président du Conseil européen de la recherche (CER), démissionne
il y a 16 heures 12 min
pépite vidéo > Santé
Mental d'acier
Les conseils de l’aventurier Mike Horn pour surmonter le confinement
il y a 17 heures 40 min
décryptage > Santé
Comparaisons

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

il y a 18 heures 40 min
décryptage > Santé
La bêtise aussi est pandémique

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

il y a 19 heures 34 min
décryptage > Société
Petite réflexion de confinement

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

il y a 20 heures 54 min
© REUTERS/Ralph Orlowski
© REUTERS/Ralph Orlowski
Atlantico bourse

Les banques centrales : un facteur de risque pour les marchés ?

Publié le 16 novembre 2015
Après des années de politique monétaire convergente à travers la planète, le fait d’avoir 2 des 3 ou 4 principales banques centrales qui entament des politiques divergentes peut avoir des conséquences néfastes.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Après des années de politique monétaire convergente à travers la planète, le fait d’avoir 2 des 3 ou 4 principales banques centrales qui entament des politiques divergentes peut avoir des conséquences néfastes.

Après un mois d’octobre très positif pour les marchés financiers grâce aux banques centrales, poser la question de savoir si les banques centrales sont devenues un facteur de risque peut paraître incongru.

Pourtant, il n’est pas illégitime de se demander si après des années de politique monétaire convergente à travers la planète, le fait d’avoir 2 des 3 ou 4 principales banques centrales qui entament des politiques divergentes ne va pas avoir des conséquences néfastes.

En résumé : la FED devrait augmenter ses taux prochainement… Peut-être dès décembre. La BCE, quant à elle, a indiqué qu’elle allait poursuivre sa politique accommodante.

Chacun poursuit sa politique dans une logique qui lui est propre.

La BCE indique clairement que l’inflation reste trop basse et que l’activité économique est encore fragile même si les signaux sont meilleurs. Elle va donc continuer longtemps à injecter des liquidités. La FED de son coté, s’appuyant sur des chiffres de création d’emplois très élevé, envisage désormais de débuter un cycle de "normalisation de sa politique monétaire". En clair, elle va augmenter ses taux.

Dans le monde financier particulièrement interconnecté dans lequel nous évoluons, ces décisions ne peuvent être sans conséquence.

D’abord peu visible, les évolutions peuvent devenir plus marquées : à l’image des plaques tectoniques entre les continents. Rien ne bouge en apparence jusqu’aux premiers craquements…

Sur les marchés, les situations évoluent beaucoup plus vite. D’une semaine sur l’autre les paysages changent. Ainsi ces derniers temps après l’euphorie d’octobre, les taux se sont un peu tendus, la hausse du dollar a été forte enfin les matières premières et les actions ont baissé.

Il est en effet illusoire de penser que des décisions importantes aux Etats-Unis soient sans effet pour l’économie des pays émergents ou le niveau des taux dans le monde par exemple.

Dans le discours des banques centrales récemment le plus étonnant a été de ne lire aucune mention sur la parité euro/dollar. La réaction du marché a été claire : hausse du dollar contre euro, tensions sur les taux et baisse des actions !

Le message envoyé par les marchés est sans équivoque, nous pourrions le résumer ainsi : sans un minimum de concertation sur leurs grands messages des banques centrales, la volatilité sur les changes, les taux et les actions va rester élevée voire monter encore.

Les risques liés à la volatilité des changes sont bien connus : cela perturbe les échanges mondiaux et in fine pénalise le commerce et l’investissement des entreprises.

Tout le problème, dans l’analyse de ce que vont entreprendre la FED et la BCE, réside dans le fait de savoir ce qui va primer entre les considérations "domestiques" et les considérations "internationales".

Les grandes multinationales américaines ont déjà indiqué souffrir d’un dollar trop fort, les pays émergents sont, pour leur part coincés entre dollar fort et prix bas des matières premières. L’Europe est un peu plus à l’abri des aléas conjonctures internationales du fait d’une exposition moindre et bénéficie de ce fait d’une activité "intra-européenne" qui la protège un peu.

Après les perturbations actuelles, nous pensons qu’une forme d’équilibre et de concertation devront être trouvée pour envisager un retour au calme sur les changes en particulier. La FED devrait certes remonter ses taux mais en accompagnant cette action d’un discours apaisant sur la suite de sa politique. La BCE devrait annoncer, comme elle l’a fait maintes fois, indiquer qu’elle se tient prête à agir "au cas où" !

L’équilibre est donc très fragile et le suspense va durer au moins jusqu’aux réunions des banques centrales prévues d’ici mi-décembre.

Si les choses se passent correctement à cette date, un retour à une activité plus normale sera possible : les informations sur les entreprises et les secteurs reprendront un rôle clé dans la construction des portefeuilles. En attendant, nous considérons qu’il ne faut pas augmenter le risque des portefeuilles ; rester centrer sur les valeurs européennes les plus sensibles à l’activité intra-européenne ;  garder quelques positions en dollar et enfin éviter les investissements sur les pays émergents pour le moment, il sera toujours temps d’y revenir en 2016.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Vers un grand tremblement de terre ? Et si les deux verrous allemands et français qui bloquent l’Europe étaient en train de céder...

02.

Comment l’éducation de nos parents détermine lourdement notre capacité à devenir leader ou non

03.

Et si Trump avait raison sur la Chine

04.

"Le coronavirus est une maladie de Blancs" ! On a entendu ça à Marseille, Dakar et Abidjan…

05.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

06.

Le système de santé allemand, privé et concurrentiel, fait beaucoup mieux que les systèmes publics français et anglais

07.

Tout changer dans le monde d’après ? Le scénario noir que cela pourrait bien déclencher

01.

Belgique : le stock stratégique de masques a été détruit pour faire de la place aux migrants

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Alors que tout s’effondre, l’économie et le moral, une seule bonne nouvelle : les banques ne feront pas faillite

04.

Covid-19 : le gouvernement prépare l'opinion à l’utilisation du tracking digital pour sortir du confinement

05.

Derrière le cas Lallement, l’insupportable infantilisation des Français

06.

Luc Rouban: "Cette crise sanitaire marque la fin du macronisme et le retour du clivage gauche droite"

01.

Ce risque politique énorme que prend le gouvernement en ne limogeant pas le Préfet Lallement

02.

Philippe Juvin : "Les chefs et petits chefs de l’administration qui nous entravent face à l’urgence devront répondre de leurs actions après cette crise"

03.

Crise sanitaire et manque de réactivité : la France est-elle dirigée par des fonctionnaires non élus ?

04.

Crise du coronavirus : Nicolas Sarkozy, le recours silencieux ?

05.

Nombre de morts, manque de moyens, soupçons d’euthanasie : ce qui se passe vraiment dans les Ehpad ?

06.

Covid-19 : les patients en réanimation n’ont "pas respecté le confinement" ? Didier Lallement s’excuse

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 16/11/2015 - 11:06
La B.C.E. fera du Q.E.
Et cela se règlera par une bataille de monnaie. L'Euro va se dévaluer, et les Français vont s'appauvrir de plus en plus. Nous ne sommes plus bien loin du cas de la Grèce !