© DR
Revue de presse des hebdos

PS : la (grosse) tuile

Publié le 08 décembre 2011
Attention, bombe ! Dans une enquête-fleuve exclusive, “ Les Inrockuptibles ” révèlent les détails du système de financement “ présumé occulte ” de la fédération PS du Pas-de-Calais. Ex-plo-sif !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Attention, bombe ! Dans une enquête-fleuve exclusive, “ Les Inrockuptibles ” révèlent les détails du système de financement “ présumé occulte ” de la fédération PS du Pas-de-Calais. Ex-plo-sif !

Dans les “ Exclusifs ” de “ L’Express ”, une brève nous a arrêté ce mercredi : “ Par un courrier confidentiel du 21 novembre, Arnaud Montebourg a alerté Martine Aubry sur les menaces que fait planer sur la campagne de François Hollande “ un système de corruption touchant des élus socialistes du Pas-de-Calais dont on mesurera bientôt l’étendue ” ”. Intrigant… à ranger dans les infos express que nous publions en fin de revue de presse, s’est-on aussitôt dit. Avant de nous raviser et de découvrir dans “ Le Point ” une demi-page consacrée aux “ étranges dépenses d’un baron du PS ”, et surtout la couverture des Inrockuptibles ” : “ PS : le scandale du Pas-de-Calais ”, barrée d’une rose flétrie. Longue de huit pages, l’enquête de l’hebdo rock, que l’on ne peut guère suspecter de rouler pour la droite, est proprement ahurissante. Explosives, les révélations des “ Inrocks ” ? Dans tous les sens du terme.

 

“ Braquo ” au PS

Le papier démarre fort : “ Eté 2010. Une impasse tranquille, dans la campagne vosgienne, près de Gérardmer. Fin d’après-midi, une grosse BMW se positionne à la hauteur d’un promeneur barbu et joufflu aux allures de nounours. Trois hommes à bord et un flingue en sautoir. “ Monte sans faire d’histoires ”, ordonnent-ils. La voiture démarre. Le commando, envoyé par un certain Guy Mollet, lui réclame 200 000 euros. Sinon, ils s’en prendront à ses enfants. Ils savent “ à quelle heure ” ils “ prennent le bus pour aller à l’école et au collège ”. Au bout d’un quart d’heure, la berline libère le barbu, hébété. L’homme n’est pas un des voyous de la série télé “ Braquo ”. C’est l’ancien maire d’Hénin-Beaumont, 25 000 habitants, la sixième ville du Pas-de-Calais. Gérard Dalongeville, 41 ans, a longtemps été une figure montante du Parti Socialiste dans le Nord-Pas-de-Calais. Son élection comme maire en 2001 devait faire barrage au Front national. C’est l’inverse qui arriva. Détournements de fonds, corruption… La justice s’est vite intéressée au cas Dalongeville ”.

 

Le coffre-fort au-dessus du buste de Jaurès

Suite à de “ graves problèmes de trésorerie dans la gestion d’Hénin-Beaumont ”, des policiers perquisitionnent en effet en avril 2009 le bureau de Dalongeville à l’hôtel de ville. Ils remarquent assez vite (…) un coffre-fort, au-dessus d’un buste de Jaurès. La main sur le cœur, Dalongeville jure tout ignorer du contenu de ce coffre, dont il n’aurait pas les clés. A l’intérieur, les policiers découvrent 13 000 euros (…). Le maire se dit stupéfait. ”. Arrêté, puis libéré, puis renvoyé en prison — on vous passe les détails, le plus gros est à venir —, Dalongeville garde le silence pendant un an. Dans le même temps, la juge d’instruction de Béthune, Véronique Pair “ enquête, auditionne, perquisitionne et découvre que la mairie d’Hénin-Beaumont est une véritable pompe à fric (grâce à un système de racket sur les entreprises). (…) Au total, elle établit que sous le règne de Dalongeville, la mairie a payé à des entrepreneurs de la région entre 900 000 et 4 millions d’euros, pour des services surfacturés ou jamais effectués. (…) Dalongeville sait qu’il peut prendre jusqu’à dix ans ferme et 150 000 euros d’amende. Alors, il fait ses comptes. Il se dit que s’il parle enfin, (…) il obtiendra peut-être de l’accusation un regard plus clément ”.

 

“ L’argent du coffre, c’est celui du parti ! ”

“ Le premier courrier (de Dalongeville) à la juge (Véronique Pair) date du 11 décembre 2010, racontent “ Les Inrocks ”. (…) “ L’argent du coffre, écrit-il, c’est celui du parti ! ”. Puis, il promet à la juge des aveux explosifs : “ Je souhaiterais vous expliquer le financement du parti. Je vous parlerai des rouages et des personnes permettant le financement par détournement de l’argent public et, à travers quelques témoins clés, d’obtenir “ le haut ” de la machine régionale ”. (…) Dalongeville explique d’abord que dans la région, le détournement de l’argent public se fait principalement autour de deux structures : deux mastodontes dans lesquels quelques hommes du Parti socialiste du Nord-Pas-de-Calais (…) tiennent en main les affaires du bassin minier. Le premier mastodonte, c’est celui du parc de logements des Houillères (…) que gère la Soginorpa, une société privée appartenant à un établissement public, l’Epinorpa, contrôlé par la Région. (…) Cette société a fait l’objet d’une enquête de la chambre régionale des comptes. (…) La gestion de la Soginorpa, résume l’audit, a été “ concentrée par peu de personnes avec une volonté affichée de masquer les pertes ”. Des pertes lourdes : d’un minimum de 173 millions d’euros selon l’audit. Où s’envole tout cet argent ? 

 

Jean-Pierre Kucheida, à la tête de la Soginorpa et d’Adévia

“ Dans un courrier du 26 janvier 2011, (Dalongeville) suggère à la juge (Véronique Pair) de regarder vers l’homme qui préside la Soginorpa. C’est un “ baron ” socialiste de la région qu’il connaît bien, (…) Jean-Pierre Kucheida. Il est député-maire de Liévin, 32 000 habitants, la cinquième ville du Pas-de-Calais. En plus de la Soginorpa, il commande aussi le second mastodonte qui dans la région Nord-Pas-de-calais, selon l’ancien maire d’Hénin-Beaumont, détournerait de l’argent public : Adévia. (…) “ Adévia, écrit Dalongeville, a un comportement hors norme pour l’achat de terrains et l’aménagement de zones industrielles, commerciales et de logements. Bruno Fouquart (le directeur d’Adévia, ndlr) visite les élus, leur promet financements et soutiens (voire plus), puis la consultation est lancée, et l’attribution (du chantier) revient à Adévia ! CQFD ” En clair, Dalongeville prétend qu’Adévia, dirigée par l’élu socialiste Kucheida et quelques camarades du parti, corrompt des élus en leur disant : donnez-nous vos marchés publics et nous vous financerons ”.

 

Une affaire qui rappelle celle des marchés publics d’Ile-de-France

D’après l’hebdo, ce système, appelé par Dalongeville “ Kucheida-Percheron ”, “ fait référence à l’axe politique constitué dans la région par trois figures du PS : le député-maire de Liévin Jean-Pierre Kucheida, le président socialiste du Conseil régional Daniel Percheron et l’ancien trésorier pendant vingt ans de la Fédération du Pas-de-Calais, l’ancien maire de Béthune, Jacques Mellick, condamné en 1997 dans l’affaire du match de football truqué OM-Valenciennes. Selon Dalongeville, c’est à travers le réseau tissé par ces hommes sur la région pendant des décennies que s’est mis en place le schéma de financement occulte auquel il a participé et qu’il dénonce aujourd’hui. (…) A ce financement occulte présumé, Dalongeville associe une autre figure socialiste, membre actif de la Fédération socialiste du Pas-de-Calais, où il anime le groupe de travail “ Communication ”. C’est Daniel Boczkowski. Boczko, pour les intimes, cadre chez Dalkia, cette filiale de Veolia environnement spécialisée dans le chauffage urbain (…). Son rôle, d’après Dalongeville, serait le suivant : Boczkowski interviendrait sur l’ “ investiture des candidats PS ”, lesquels se verraient contraints, une fois élus, de renvoyer l’ascenseur par le biais de contrats avec l’entreprise Dalkia. L’argent récupéré sur ces contrats servirait au “ financement de la fédé ”. (…) Autrement dit, à l’image de l’affaire des marchés publics d’Ile-de-France, une partie de l’argent du chauffage urbain serait, selon l’ancien maire d’Hénin-Beaumont, “ détourné ” vers une cagnotte politique, celle du Parti Socialiste ”. Ben vrai, elle est lourde, celle-là.

 

Aubry et Hollande “ alertés à plusieurs reprises ”

On aimerait détailler encore l’enquête de Benoît Collombat et David Servenay, faute de place, on file droit à leurs conclusions — et, d’abord, à cette question : Martine Aubry et François Hollande étaient-ils au courant ? “ Selon nos informations, racontent les journalistes, ils ont été alertés à de nombreuses reprises des “ dysfonctionnements ” de la “ fédé ”. (…) Plusieurs témoins l’affirment, l’ancien et la nouvelle secrétaire ont conscience du problème depuis longtemps. Mais ont-ils essayé d’agir ? L’affaire Dalongeville et l’enquête judiciaire en cours semblent indiquer le contraire ”, constatent platement “ Les Inrocks ”. Sob.

 

La convention nationale du 10 décembre, épreuve-test de la "volonté de nettoyage du PS"

Pourquoi cet immobilisme ? “ En nous faisant jurer de ne pas révéler son identité, poursuivent les enquêteurs, un éléphant du parti, figure historique du PS, explique que c’est très difficile pour les responsables nationaux de bousculer la Fédération du Pas-de-Calais… Comme dans les Bouches-du-Rhône, où le PS n’a pas tapé du poing sur la table dans l’affaire Guérini, le Nord-Pas-de-Calais est “ une féodalité, où il est important d’avoir l’oreille du seigneur ”, décrypte un avocat de Béthune engagé à gauche ”. La situation est-elle vouée à pourrir ? Pour l’hebdo, “ le premier test de la volonté de “ nettoyage ” aura lieu le 10 décembre, lors de la convention nationale du parti, où celui-ci devra trancher sur les investitures de trois circonscriptions : celle d’Albert Facon (Hénin-Beaumont), de Jack Lang (Boulogne-sur-Mer) et de Jean-Pierre Kucheida (Liévin). Quant au candidat officiel du PS, François Hollande (qui n’a pas souhaité réagir à nos informations, indiquent Collombat et Servenay), si l’affaire d’Hénin se prolonge par une enquête sur un financement du PS dans la région, le soutien des caciques du Pas-de-Calais pourrait vite devenir embarrassant. (…) Alors, que faire ? Purger l’abcès ou le laisser enfler jusqu’au 6 mai 2012 ? ” C’est tout vu, non ?

 

Taubmann “ défie ” DSK

Alors quoi, pas de DSK, cette semaine ? Si fait, si fait… quoique “ l’enthousiasme ” s’émousse, apparemment (...), puisque, “ Le Point ” se concentrant sur son avocat, Richard Malka, seuls “ L’Express ” et “ Le Nouvel Obs ” en parlent ouvertement. Dans le premier, vous trouverez un résumé des épisodes de la semaine dernière, que le magazine n’avait pas traités, ainsi que le démontage de l’article d’Epstein (“ Un scoop pour rien ”) et du livre de Michel Taubmann : impossible, selon “ L’Express ” que DSK ait “ ignoré ”, comme le prétend l’auteur, que “ les participantes aux soirées libertines étaient des professionnelles rémunérées ”. L’hebdo publie ce faisant une très courte interview de Taubmann : “ Le communiqué de DSK (dans lequel l’ancien patron du FMI prend ses distances vis à vis de lui, ndlr) me permet de clarifier ma position, dit-il. Je n’ai jamais été son biographe officiel. Si j’ai pris parti pour lui — ce que j’assume totalement — c’est au terme d’un travail de journaliste. Je maintiens tout ce que j’ai écrit, mais lui c’est lui, moi c’est moi. (…) Pour le reste, je ne transigerai pas. Je le mets au défi, et je crois qu’il ne le fera pas, de démentir les citations que je lui prête. (…) Ni Anne Sinclair ni Dominique Strauss-Kahn n’ont lu le livre avant sa parution, mais je leur ai soumis leurs citations. Les avocats n’ont pas eu accès aux épreuves du livre et je suppose qu’ils ont aujourd’hui une lecture strictement juridique de mon enquête, en songeant au procès à venir. C’est sans doute la raison profonde de leur communiqué ”.

 

DSK “ lâché par ses mousquetaires ”

Si l’on en croit “ L’Express ” — et “ L’Obs ” qui en vient aux mêmes conclusions —, c’est effectivement en raison des possibles répercussions des confidences de DSK à Taubmann sur “ le procès à venir ” que l’ancien patron du FMI a fait savoir qu’il n’était “ engagé ni par les écrits, ni par les déclarations de quiconque ”. “ Michel Taubmann, indique “ L’Express ”, prête à DSK l’affirmation d’un rapport “ idiot mais consenti ”. Il laisse en outre entendre que Nafissatou Diallo aurait aguiché l’ancien ministre en quittant la suite lentement et en regardant fixement son sexe. Ces insinuations sans preuves feraient sans doute bondir les Américains si elles étaient reprises lors de l’audience civile qui se tiendra devant un tribunal du Bronx. DSK s’exposerait alors au versement de dommages et intérêts record ”. Pas fameux, décidément, le plan com’ de la semaine dernière. Faut-il y voir un lien de cause à effet ? D’après le magazine, “ les anciens communicants (de DSK), ses mousquetaires, ont totalement lâché l’affaire : ils n’ont plus qu’un rôle amical auprès du couple dans la tourmente ”.

 

L'affaire Carlton : "un secret de polichinelle"

Renseigné de plus près ( ?), le papier de Sophie des Déserts et Marie-France Etchegoin dans “ Le Nouvel Observateur ”, “ DSK par DSK ”, mériterait d’être cité quasi in extenso. Allons à l’essentiel. Et puisqu’il est question de com’, commençons par là. D’après les journalistes, “ bien avant de faire la une des journaux, l’affaire dite du Carlton (semblait), pour les initiés, un secret de polichinelle. (…) “ Je le savais, explique aujourd’hui (le député UMP et professeur d’urologie) Bernard Debré au “ Nouvel Obs ”, par deux de mes patients, compagnons de libertinage de DSK dans le Nord. C’est pour cela que j’ai voulu prévenir (Stéphane) Fouks ”. (…) En mars 2011, deux mois avant l’affaire du Sofitel, explique l’hebdo, (les deux hommes avaient déjeuné) à la Maison du Danemark, près des Champs-Elysées. (…) Debré assure (alors) avoir lancé au conseiller : “ Fais gaffe, on me rapporte beaucoup de choses sur DSK. Ca va te péter à la gueule ” ”. Pas assez fort, peut-être ?

 

Taubmann à Anne Sinclair : “ Vous y êtes déjà allée dans des soirées échangistes ? ”

Sur le chapitre Taubmann, Sophie des Déserts et Marie-France Etchegoin évoquent cet épisode troublant : “ Le 16 octobre, écrivent-elle, le couple (Sinclair/Strauss-Kahn) reçoit place des Vosges, Michel Taubmann. DSK lui jure qu’il ignorait que les copines des amis lillois étaient rémunérées. “ J’ai la prostitution en horreur… Et d’abord, vous, que connaissez-vous du milieu libertin ? ”. Le biographe, gêné, se tourne vers Anne Sinclair, évoque des rumeurs de “ partouzes à Marrakech ” : “ Allez, posez toutes les questions que vous voulez ”, soupire-t-elle, comme si elle était à l’échafaud. Lui : “ Mais vous, vous y êtes déjà allée dans des soirées échangistes ? ”. Elle : “ Croyez-vous que je suis quelqu’un qu’on échange ? ” ”. Imparable. Et, en attendant, puisque, comme le note “ L’Obs ”, “ la tragédie continue, puisqu’il faut faire bonne figure, Anne Sinclair laisse dire qu’elle pourrait écrire sur ceux qui ont voulu abattre son mari et jeter son honneur aux chiens, après avoir sorti ce livre, enfin achevé, sur son grand-père ”. A paraître, donc, bientôt, chez Grasset. Pour la suite, si suite il y a, nous verrons bien, hein ?

 

A lire, encore

Dans “ Le Point ”, la réponse d’Eva Joly à la chronique de Patrick Besson, que nous signalions, ici-même, la semaine dernière, tant elle nous avait frappé. Et les raisons pour lesquelles le magazine refuse de “ présenter ses excuses ”.

Côté brèves, et puisqu’il est question d’Eva Joly, “ L’Express ” et “ Le Point ” signalent tous deux que Stéphane Pocrain, condamné en 2008 pour violence conjugale, conseille “ en secret ” la juge verte.

Côté brèves, encore, Facebook devrait faire son entrée en bourse au 2e trimestre 2012 (“ L’Express ”, “ Inrocks ”).

A mettre en balance, “ Le cauchemar Standard & Poor’s ” (“ Le Point ”) et “ Hollande, la leçon allemande ” (“ Nouvel Obs ”) ou comment Nicolas Sarkozy et François Hollande s’affrontent désormais via l’euro.

En vrac : “ Jamais sans François ” sur Faouzi Lamdaoui, “ sacrifié par son protecteur (Hollande, ndlr) sur l’autel des bonnes relations avec le PS ”, “ Marine Le Pen sous-cotée ? ”, “ Euro : les coulisses de la peur ”, “ La galaxie islamiste ” sur “ les grands gagnants du printemps arabe ” et “ L’appel de la forêt ”, où il apparaît que, “ malgré l’urbanisation galopante, la forêt progresse en Ile-de-France ” (“ Nouvel Obs ”).

Dans “ Le Point ”, “ La fraude sociale. Ce sport national qui plombe notre économie ”, “ La nouvelle affaire Bettencourt ”, où il est question, cette fois, non pas, des millions que Liliane a dérobés au fisc, mais de ceux qui lui auraient été volés, “ Malka, l’avocat rock’n’roll de DSK ”, “ Les 18-25 ans voient l’avenir en noir ”, “ Le procès stalinien de Ioulia Timochenko ”, “ La City, nid de vipères ”, ou comment Londres “ fait son miel de la crise de l’euro ” et “ Il possède le secret de la vie éternelle ” sur le curieux “ rat taupe glabre ”,.

Dans “ L’Express ”, “ Les pétroleurs anti-Obama ” sur les frères Charles et David Koch qui “ consacrent leur fortune à la diffusion des idées populistes de la droite extrême ” américaine et “ Doubles mères ” sur l’homoparentalité.

Dans “ Challenges ”, le portrait de Nathalie Kosciusko-Morizet, “ Destinée ”, et “ Quand la Chine atterrit ” ou comment Pékin découvre “ la face noire de la croissance à tout prix ”.

Dans “ VSD ”, “ Poutine, soviet suprême ” et “ Jack London : l’appel de la photo ” sur les 12 000 clichés de l’écrivain, exhumés par une bibliothèque de Californie.

A côté du “ classement 2011 des patrons performants ” de “ Challenges ” (et le gagnant est… Maurice Lévy, de Publicis), du spécial “ Diplômes qui donnent du travail ” de “ L’Obs ”, du supplément “ Hottes d’or ” des “ Inrocks ”, on a une faiblesse, on l’avoue, pour le dossier “ Spiritueux ” de “ Challenges ” (mieux fait que celui de “ L’Obs ”) et le “ Réveillon de chefs ” du “ Point ”. Bah oui, on est gourmand. On aime les voyages, aussi… et on a beaucoup rêvé en feuilletant le “ Grand angle New York ” du “ Point ”. Ah, croquer la Grande Pomme !

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

02.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

Le général iranien Qassem Souleimani, maître de guerre sur le front syro-irakien

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (29)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
philipp
- 14/12/2011 - 08:31
corruption
L’IEA a estimé en juin 2006 que la France est le plus corrompu des pays industrialisés.
Le classement s’établit en médailles d’or, d’argent, et de bronze, en fonction des différents niveaux de corruption des présidents et des premiers ministres:
France : 4 médailles d’or !...
Japon : 3 médailles d’or !...
Italie : 2 médailles d’or !... et ils ne parlent pas du ps....
philipp
- 14/12/2011 - 08:22
et encore
on oublie les affaires gaubert karachi takieddine woerth wildestein bettencourt Ceccaldi-Raynaud juppé alduy balkany bédier Dugoin mancel pasqua tiberi chirac falcone flosse Gauthier-Sauvagnac Jean HAMON Jean-Charles MARCHIANI Patrick OUART André SANTINI Alain CARIGNON DUTARET Renaud DONNEDIEU de VABRES Nicolas Bazire etc.......jamais je ne voterai ps.....
Tuffgong
- 13/12/2011 - 13:59
@juancarlos
"votez mes burnes!!

C'est avec elles que vous réfléchissez ?