En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Atlantico Bourse

Un rallye boursier prévu pour la fin d’année 2015 ?

Publié le 19 octobre 2015
Malgré toutes les mauvaises nouvelles accumulées depuis l’été, les indices boursiers ne sont qu’à 10-12% de leur plus hauts de mars-avril. Le marché résiste finalement très bien.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Malgré toutes les mauvaises nouvelles accumulées depuis l’été, les indices boursiers ne sont qu’à 10-12% de leur plus hauts de mars-avril. Le marché résiste finalement très bien.

lire les analyses de marché et les articles sur l’économie, il paraît difficile d’imaginer une forte hausse à court-terme. Tout indique au contraire que les marchés devraient au moins marquer une pause. Les faits sont là : les chiffres de conjoncture sont, au mieux, à peu près conformes aux attentes et bien souvent décevants pour ne pas dire inquiétants dans certains pays émergents. A très court-terme, il ne faut donc pas attendre de soutien de la macro-économie.

Les résultats des entreprises du 3ème trimestre publiés en ce moment peuvent-ils donner un nouvel élan au marché et permettre le traditionnel rallye de fin d’année. Si l’on en juge par les résultats des entreprises américaines cette semaine, il est permis d’en douter. Ce n’est pas très étonnant en effet dans une économie mondiale en croissance modérée annuelle de 3/3.5% il est difficile de voir les résultats de toutes les entreprises croitre durablement de 15 ou 20%.

Le constat est donc simple : il est difficile d’envisager une hausse sans discernement des marchés actions. Il y aura, encore plus que d’habitude, des gagnants et des laissés pour compte qui vont voir leur cours de bourse stagner. Les résultats publiés la semaine dernière apportent quelques indications pour distinguer les secteurs ou valeurs gagnant. Ils reflètent, à notre avis, une poursuite de tendances lourdes déjà à l’œuvre depuis un moment. Nous ne pouvons pas être surpris quand Wal-Mart (distribution aux Etats-Unis) annonce des résultats en baisse. La concurrence du e-commerce ne peut que peser sur les distributeurs traditionnels. Même remarque pour les banques américaines, les résultats sont médiocres : le coût du risque augmente, le trading a été défaillant, le niveau bas des taux pèse sur les marges, les coûts liés à la règlementation ne peuvent qu’augmenter, enfin l’émergence des "fintech" (le Uber de la Banque !) attaque l’ensemble de la chaine de valeurs des banques. Enfin, les entreprises qui tirent plus de 20 à 30% de leur Chiffre d’Affaires et/ou de leurs marges de l’international et des pays émergents en particulier ne pourront pas surprendre positivement (Exemple Nestlé vendredi).

D’où peuvent venir les bonnes nouvelles pour égayer ce tableau assez sombre ? Comme nous l’indiquons depuis des semaines, certaines entreprises européennes, partant de plus bas qu’aux Etats-Unis, pourraient afficher de très bons chiffres de croissance. En effet, la baisse de l’euro dope les comptes, mais surtout la timide reprise de la croissance s’installe. La consommation en particulier continue d’enregistrer des chiffres positifs. Les entreprises "domestiques" peu exposées à l’international en particulier devraient afficher des résultats corrects.

Si l’on fait le bilan de tout cela, il est difficile d’envisager une forte hausse pour la fin d’année. La balance penche trop du côté négatif à court-terme. Trop d’éléments de risque incitent à la prudence.

Mais… il y a un "mais" : les marchés financiers ont des comportements parfois complexes à analyser.

Le rallye de fin d’année ne peut pas être totalement exclu. En effet un constat s’impose : avec toutes ces mauvaises nouvelles accumulées depuis l’été, les indices ne sont qu’à 10-12% de leur plus hauts de mars-avril. Le marché résiste donc finalement très bien…

Beaucoup d’investisseurs sont pessimistes sur l’évolution des marchés et attendent des points plus bas sur les marchés pour investir. Statistiquement, ce type de scénario se passe rarement comme prévu et souvent les investisseurs sous-investis finissent par "courir" après la hausse du marché… Et c’est encore plus vrai en fin d’année, période à laquelle on assiste souvent à des rebonds aussi violents que difficilement explicable sur de simples raisons de macro ou de micro-économie.

Enfin les banques centrales restent incontournables : quoiqu’on en pense, elles continuent par leur politique accommodante, à soutenir la valorisation des actifs.

Par conséquent, à condition d’être réactifs et concentrés sur quelques actifs liés à la zone euro, il peut être tentant de se laisser porter pour profiter d’une fin d’année meilleure. Par contre, il faut toujours rester prudents voir à l’écart, comme nous le faisons, des actifs émergents, du Japon et des obligations High Yield (obligations d’entreprises les moins bien notées), dont le couple rendement / risque nous parait pencher du mauvais côté. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

03.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

04.

Implants cérébraux : se dirige-t-on vers un accroissement des inégalités sans précédent dans l’histoire de l’humanité ?

05.

Vous croyez que l'Algérie a gagné par 1:0 ? Erreur : le score final est de 3:0 !

06.

Dépenses publiques : Emmanuel Macron s’est-il définitivement converti au chiraquo-hollandisme ?

07.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

05.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

03.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

04.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

05.

François de Rugy a démissionné

06.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires