En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Déconfinement en trois étapes
Covid-19 : retrouvez l’intégralité de l’allocution d’Emmanuel Macron sur le déconfinement
il y a 2 heures 34 min
pépites > Politique
Feu vert en première lecture
Loi sur la "sécurité globale" : l'Assemblée nationale adopte le texte controversé, à 388 voix pour et 104 voix contre
il y a 5 heures 36 min
pépites > Santé
Crise de défiance
Coronavirus : un quart des Italiens croient aux théories complotistes sur la pandémie
il y a 6 heures 27 min
pépites > Politique
Premier ministre
Loi "sécurité globale" : Jean Castex va saisir le Conseil constitutionnel sur l'article 24
il y a 7 heures 59 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Putzi - Le pianiste d’Hitler" de Thomas Snégaroff : un petit bonhomme au service de l’ascension d’Hitler, un portrait éclairant largement documenté

il y a 9 heures 44 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

La Chine s'est éveillée, le monde peut trembler

il y a 10 heures 38 min
décryptage > Culture
Repenser nos modèles

L’expérience immersive : pour sauver la culture et le savoir

il y a 11 heures 54 min
décryptage > Santé
Lieux de contaminations ?

Réouverture des petits commerces, restaurants, lieux de cultes et culturels… : voilà pourquoi (et comment ) le risque sanitaire peut être maîtrisé

il y a 12 heures 34 min
pépite vidéo > Politique
"La France se disloque"
Rachida Dati : "Nous sommes à deux doigts d'une explosion de notre pays"
il y a 13 heures 5 min
light > High-tech
Bug
Des clients britanniques d'Amazon acheteurs de la nouvelle PlayStation 5 se sont vus livrer à la place des objets qui n'ont aucun rapport avec elle
il y a 13 heures 39 min
pépites > Politique
Calendrier du déconfinement
Covid-19 : Emmanuel Macron confirme que "le confinement pourra être levé" le 15 décembre "si les objectifs sanitaires sont atteints"
il y a 2 heures 59 min
pépites > France
Chantier de la reconstruction
Notre-Dame de Paris : le démontage de l'ancien échafaudage est enfin terminé
il y a 6 heures 1 min
light > Sport
Monde du rugby en deuil
Mort de Christophe Dominici à l’âge de 48 ans
il y a 7 heures 46 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Aurélien" de Louis Aragon : un amour improbable dans le Paris des années 20... un roman à relire toutes affaires cessantes

il y a 9 heures 29 min
pépites > Santé
Covid-19
L'exemple de l'aéroport de Shanghai montre la rapidité de réaction de la Chine face au coronavirus
il y a 10 heures 3 min
décryptage > Politique
Mesures gouvernementales

Un jeune, une solution : un ministère (du travail), mille problèmes…

il y a 11 heures 28 min
pépites > Justice
Police
L'IGPN saisie après l'action de la police pour enlever les tentes installées par des associations et des militants place de la République hier soir
il y a 12 heures 4 min
pépites > Politique
Justice
Alain Griset, ministre des PME, mis en cause par la Haute Autorité pour la Transparence de la Vie Publique pour non déclaration de participations financières
il y a 13 heures 1 min
décryptage > International
Diplomatie

La nouvelle alliance entre Israël et les pays sunnites du Golfe est-elle de taille à résister à l’Iran ?

il y a 13 heures 35 min
décryptage > Europe
L’union fait l’insouciance

L’Europe, puissance naïve dans un monde de brutes ?

il y a 13 heures 57 min
Chronique du pot aux roses

Une odeur de fin de règne flotte sur le quartier de l’Elysée

Publié le 16 octobre 2015
L’agression contre les cadres d’Air France a fait tomber le tabou de la confrontation physique : un indice sûr de l’accélération du processus délétère qui finira par emporter le régime hollandais, lequel est de moins en moins bien défendu par une police qui défile sous les fenêtres de Taubira.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’agression contre les cadres d’Air France a fait tomber le tabou de la confrontation physique : un indice sûr de l’accélération du processus délétère qui finira par emporter le régime hollandais, lequel est de moins en moins bien défendu par une police qui défile sous les fenêtres de Taubira.

1 - Hollande et Macron vont-ils tomber la chemise ?

Les médias socialisants et subventionnés ne s’en sont curieusement pas aperçus mais, ces derniers jours, à chaque fois que Macron ou Hollande se déplacent, les accueillent rebuffades, huées, cris et apostrophes. En visite à la bourse du travail de Lyon, le ministre de l’Economie n’avait pas commencé à prendre la parole qu’il était conspué : "Tu la souilles, la Bourse du Travail ! Tu ne devrais pas être là!  Assassin !", etc ...

L’agression contre les cadres d’Air France sert de modèle aux Cégétistes et le tabou de la confrontation physique tombe peu à peu. Cette perte d’inhibition est un indice sûr de l’accélération du processus délétère qui finira par emporter ce régime lequel est de moins en moins bien défendu par une police qui défile sous les fenêtres de Taubira. Bref, un fumet de fin de règne flotte sur l’Elysée, la place Vendôme et la place Beauvau, distants de quelques centaines de mètres tout au plus.

2 - Promotion : Hollande vice-chancelier d’Allemagne

A ceux qui s’offusquent de voir François Hollande qualifié par Marine Le Pen de vice-chancelier d’Allemagne devant le Parlement européen parce qu’il serait indécent de critiquer son chef d’Etat à l’étranger, on peut demander s’ils ont bien compris la notion d’Union européenne. Puisque cette entité est notre patrie d’avenir (sic), pour paraphraser feu Mitterrand, elle ne peut être considérée comme une terre étrangère. Critiquer Hollande à Strasbourg, c’est comme le faire à Paris.

Sur le fond, la cheftaine du Front a fait plutôt preuve de mansuétude en traitant Hollande de vice-chancelier d’Allemagne. Le suivisme du Président français sur le sujet des migrants, qui l’a obligé à changer son fusil d’épaule en matière de quotas du jour au lendemain, son évanescence lors de la crise grecque, révélée par l’ancien ministre Varoufakis, sa docilité sur les questions financières afin de continuer à bénéficier de la perfusion des banquiers de Francfort : sur tous les sujets essentiels, Hollande n’est qu’un pâle suiveur, un vade mecum de Merkel qui ne justifie même pas d’un titre de vice-chancelier. Comme disait Bonaparte au sujet de Talleyrand, vice-chancelier lui aussi : "Il ne lui manquait plus que ce vice là".

3 - Un pouvoir non documenté

L’exercice comique de présentation du projet de loi de finances est désormais parfaitement rôdé. On qualifie d’économie la simple décélération de la hausse des dépenses ; on se garde bien, de plus, de donner des détails sur la manière dont lesdites dépenses vont baisser puis l’on attend que l’opinion publique soit sollicitée par d’autres sujets pour, bien des mois plus tard, constater que le déficit était plus important que prévu. Même la "rapporteure", comme on dit désormais, du budget, pourtant députée socialiste, parle d’économies non documentées. Quant aux baisses d’impôt ciblées sur la clientèle électorale du PS, nul ne sait comment elles seront compensées.

Pendant ce temps, à Bruxelles, on ignore le fort ralentissement de la croissance mondiale, on néglige la hausse nocive de l’euro qui n’est due qu’au choix américain de faire baisser le dollar et on fait semblant de croire à toutes les promesses budgétaires françaises car l’explosion de l’Europe ce serait aussi la perte de leur job pour des fonctionnaires grassement payés. L’édifice de l’Etat est désormais solidement bâti sur le principe d’une pyramide de Ponzi.

4 - Insee rien

Décidé à dissiper coûte que coûte les idées préconçues sur l’immigration, l’Insee nous livre une étude tendant à démontrer que l’émigration en hausse de Français et le retour d’immigrés qui repartent chez eux font que la France n’est aucunement menacée d’invasion. Ce brillant institut omet de comparer la qualification professionnelle des entrants - très faible- et des sortants - nettement plus élevée - , qui caractérise un phénomène de tiers-mondisation de la France. Il néglige aussi la dynamique démographique de ceux qui restent en France et obtiennent de plus en plus la nationalité française et vivent largement de transferts après regroupement familial. Tout comme il est impuissant à intégrer dans ses calculs la présence des clandestins. Bref, le sentiment public a de bonnes raisons de ne pas se fier aux statistiques de l’Insee.

5 - Les Bygmaliens

Que les Sarkozystes aient tripatouillé les comptes de la campagne de 2012 en affectant des dépenses du candidat au parti n’a guère d’importance étant donné d’une part leur défaite finale et d’autre part le fait que lesdits comptes ont de toute façon été rejetés et le remboursement public refusé.

En revanche, le feuilleton des trahisons, révélations et menaces va compliquer singulièrement la tâche de Sarkozy lorsqu’il va tenter de convaincre ses camarades de sa bonne foi dans l’organisation des primaires. Et la baisse de l’ancien chef d’Etat dans les sondages va rendre tout ce processus électrique à souhait ...

Nous vivons une époque formidable.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (20)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Mike Desmots
- 17/10/2015 - 12:23
@Bretondesouche,les rats quittent aussi en l'urgen le pédalo...
Vu que l'Iceberg ....avance moins vite que le Titanic...!
Bretondesouche
- 16/10/2015 - 22:10
Quand ça pue
Les rats quittent le navire
jurgio
- 16/10/2015 - 11:29
Oui, une odeur de fin de règne
et ça commence à sentir...