En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

06.

Macron skie français

07.

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

01.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

02.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

La France et l’Allemagne tentent de rallier l’Europe à sa folie. Ils résistent pour protéger l’économie. Tant mieux 

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
pépite vidéo > Economie
Commerçants face à la crise
Nouveau calendrier : Bruno Le Maire confirme le report des soldes d'hiver au 20 janvier prochain
il y a 17 min 30 sec
rendez-vous > Religion
Géopolitico-scanner
Pour une Charte de l'Islam de France : la primauté des lois françaises sur la charia n'est pas négociable
il y a 1 heure 2 min
pépites > Economie
Voyage moins cher
La SNCF envisage de plafonner le prix des billets de TGV en seconde classe
il y a 1 heure 21 min
pépites > Politique
Scandale
Dominique Strauss-Kahn annonce la sortie d'un documentaire sur sa vie à l'automne 2021
il y a 1 heure 34 min
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 1 heure 53 min
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 2 heures 33 min
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 13 heures 8 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 14 heures 1 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 15 heures 21 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 20 heures 31 min
light > Social
Convivial et efficace
Une recherche en psychologie montre l'intérêt des discussions devant la machine à café
il y a 25 min 33 sec
pépites > Economie
Coronavirus
Le Fonds de solidarité universel s'arrêtera le 31 décembre annonce Bruno Le Maire
il y a 1 heure 8 min
décryptage > France
Vive nous

Macron skie français

il y a 1 heure 26 min
décryptage > Société
Placements privilégiés

Record de cagnotte pour l’EuroMillions : et au fait, voilà ce que font les vrais riches quand ils ont 200 millions devant eux

il y a 1 heure 35 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 2 heures 13 min
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 2 heures 51 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 13 heures 35 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 14 heures 30 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 16 heures 38 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 20 heures 46 min
Revue de blogs

Tunisie : le prix Nobel de la paix qui ne change rien et change tout

Publié le 13 octobre 2015
Le prix Nobel de la paix attribué au Dialogue National Tunisien a surpris, y compris la Tunisie, qui ne se rend pas bien compte dans les cahots d'une transition douloureuse qu'elle est une enclave unique d'Etat de droit et de réformes actives aux portes d'un enfer géopolitique.
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le prix Nobel de la paix attribué au Dialogue National Tunisien a surpris, y compris la Tunisie, qui ne se rend pas bien compte dans les cahots d'une transition douloureuse qu'elle est une enclave unique d'Etat de droit et de réformes actives aux portes d'un enfer géopolitique.

Sur Twitter, le hashtag تونس_تفوز_بنوبل_للسلام (Prix Nobel Tunisie) est un déferlement de fierté et de félicitations, y compris des citoyens et des jeunes des pays du Golfe et d'Egypte, très admiratifs devant les prouesses de cette incroyable petite Tunisie. Sur place, entre youyous de joie et ricanements cyniques, le Nobel de la Paix attribué au quartet qui a contribué à garantir des élections et une nouvelle constitution en Tunisie, est toujours pour les internautes tunisiens un concept étrange qui exige de se dédoubler. Vu de Tunisie et vu d'ailleurs.

Les terribles attentats du Bardo et de Sousse sont toujours une douleur proche. Mais à la veille de l'annonce du Nobel, l'affaire qui agitait les conversations et les partis politiques en Tunisie était le statut des homosexuels depuis la condamnation d'un jeune de Sousse à un an de prison pour son orientation sexuelle. Preuve, malgré tout, que la Tunisie est en effet vraiment loin, très loin devant ses voisins du Maghreb et du Moyen-Orient sur les débats de société pour pouvoir en parler.

DébaTunisie, le site phare de la caricature tunisienne, n'en peut plus des rabat-joie sur place, dédaigneux de cet honneur :

"A part nos intellos bajboujeux patriotards fiers d'être les héritiers d'une Tunisie trois fois millénaire, tous les autres penseurs facebookiens du bled n'ont cessé de nous casser les couilles ce week-end avec leurs critiques et leur mauvaise humeur. Même si parmi leurs analyses savantes, certaines n'ont pas manqué de pertinence, ils oublient trop souvent la dimension purement symbolique de la chose (...) Dans le marasme d'une pré-guerre mondiale, ça donne un peu de joie. Tout le reste n'est que littérature".

Caricature, Debatunisie.

Myriam Amri a une phrase qui explique pour elle "pourquoi les Tunisiens comme moi sont cyniques" : "Voilà la contradiction tunisienne : nous sommes le pays qui a produit le plus important contingent de djihadistes étrangers en Syrie, tout en étant celui de la transition démocratique la plus achevée au Moyen- Orient (...) Peut-être les Tunisiens sont-ils trop pris dans la routine des déclarations politiques, des problèmes économiques et des constantes alertes de sécurité, pour se rendre compte du chemin parcouru."

Illustration largement partagée sur le web tunisien en 2011.

Vue d'ailleurs, la Tunisie est actuellement un hotspot géopolitique brulant, aux portes de l'enfer libyen et syrien, et les analyses politiques se sont multipliées sur les blogs d'opinion et diplomatiques du monde entier. Pour le monde, la Tunisie, seule loupiotte démocratique, malmenée mais toujours debout, et qui n'a jamais cédé à la guerre civile, est un enjeu capital à la jointure de l'Europe méditerranéenne et du Moyen-Orient.

Youssef Cherif, analyste tunisien pour l'Institute of reporting on war and peace, juge dans son post titré "Non pas la mère de Daesch, mais le pays du Nobel", que :

"Les effets les plus immédiats de ce Nobel seront ressentis par le gouvernement tunisien et les partis vainqueurs de l'élection de 2014. Maintenant que la communauté internationale à les yeux tournés vers la Tunisie à nouveau, des dérives de la democratie peuvent être évitées. La société civile, par ailleurs, accusée souvent de faire le jeu des puissances étrangères ou de militer pour le terrorisme peut également acquérir une légitimité par ce prix. (...) Le gouvernement devrait saisir cette opportunité pour demander plus d'aide de la communauté internationale. Le monde a besoin aussi de voir la Tunisie comme une puissance de paix et non comme un risque pour la sécurité. (...) D'ici à janvier  2016, la Tunisie entrera dans sa sixième année de transition démocratique, avec des effusions de sang limitées et des institutions malmenées, mais qui fonctionnent. Le navire poursuit sa route, contre toute attente." 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Ganesha
- 16/10/2015 - 08:21
Touristes
La dame, une des quatre lauréates, était interrogée ce jeudi sur Canal+ par Maitena Biraben, qui lui demandait quel est le plus grand besoin de son pays : elle a répondu : ''le retour des touristes'' !
Ganesha
- 14/10/2015 - 20:50
Fécondité
La situation de la Tunisie parait très inquiétante : population multipliée par au moins 4 depuis l'indépendance, pays désertique ne couvrant qu'une partie minime de ses besoins alimentaires. .. L'Islamisme va-t-il relancer le taux de fécondité ? Ou apporter un petit peu d'égalité dans la répartition de la pénurie ?
Liberte5
- 13/10/2015 - 15:32
Pourvu que ça dure!!!!!
"D'ici à janvier 2016, la Tunisie entrera dans sa sixième année de transition démocratique, avec des effusions de sang limitées et des institutions malmenées, mais qui fonctionnent. Le navire poursuit sa route, contre toute attente.". Bon vent et qu'il évite le naufrage islamiste.