Revue de blogs
Révolution nue
Publié le 22 novembre 2011
Le nu, si banal sur le Net, redevient soudain subversif, une forme d'activisme personnel pour contester l'armée en Egypte, le gouvernement en Chine, le machisme partout, ou le regard sur la maladie en se photographiant nu(e) pour une cause. En quelques semaines, de l'Egypte à la Chine, la nudité est en train de redevenir politique.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le nu, si banal sur le Net, redevient soudain subversif, une forme d'activisme personnel pour contester l'armée en Egypte, le gouvernement en Chine, le machisme partout, ou le regard sur la maladie en se photographiant nu(e) pour une cause. En quelques semaines, de l'Egypte à la Chine, la nudité est en train de redevenir politique.

Le 23 octobre, une photo noir et blanc d'une jeune fille nue apparaissait sur le blog égyptien Journal d'Arabel. Avec beaucoup d'autres dessins et photos de nus, d'hommes et de femmes, dessous. Très gonflé, même dans la cocotte-minute qu'est l'Egypte depuis la chute de Hosni Moubarak. Il n'y avait pas d'erreur possible sur les intentions, l'acte était revendiqué par la blogueuse : féministe,  révolutionnaire, "athée depuis l'âge de 16 ans", tigresse, nue.

Elle n'a pas laissé les supputations s'éterniser. Le 8 novembre, sur Twitter, elle s'est avancée pour se dénuder encore plus  en révélant son identité. "Mon nom est  Aliaa Elmahdy. Je publie sous mon vrai nom". Elle a 20 ans, un visage de poupée, et pose sur Facebook et Twitter avec son compagnon Kareem. Il est sur la même longueur d'ondes. Il a fait 4 ans de prison pour "insulte contre le Président Moubarak et l'islam". La photo nue, jolie, a fait le tour du monde, comme tant d'autres, elle ne dit rien de spécial. Mais en Egypte, sa page Facebook a été fermée. Les commentaires sont ceux que l'on imagine. Si l'attention des Égyptiens n'avait pas été détournée par les nouvelles convulsions de la place Tahrir, elle risquait beaucoup. Mais elle l'a fait.

Un appui inattendu lui est venu d'un autre pays, le 19 novembre. Des femmes se sont elles-aussi dénudées et photographiées, en solidarité avec Aliaa. Que la rescousse vienne d'un groupe de femmes israéliennes n'est pas forcément d'un grand secours pour Aliaa l'égyptienne, mais elles aussi l'ont fait.

« Hommage à Aliaa Elmahdi. Ses sœurs en Israël. »

En quelques semaines, ici et là de par le monde, le nu "révolutionnaire" progresse sur les réseaux sociaux. Il y avait eu dans les rues le sexy détourné, à message, amorcé par les féministes ukrainiennes de FEMEN, puis par les manifestantes des"marches des salopes". Arrive le nu fragile et crâne, téléchargé sur le Net, et tant pis pour la tache blanche du flash dans le miroir où l'on s'est photographié, pour les corps fatigués ou imparfaits, c'est autre chose, c'est pour une cause. La Chine vient de s'y mettre.

Nus pour Ai Weiwei

Cette photo de l'artiste et dissident chinois Ai Weiwei, entouré de quatre femmes nues comme lui, lui a valu ainsi qu'à son assistant d'être accusé de "pornographie". Ceci, après un harcèlement incessant des autorités : plus d'un million d'euros de redressement pour "évasion fiscale" (qu'il a réussi à payer par souscription publique), et 81 jours de prison. Qu'à cela ne tienne. Indignés, eux aussi, des internautes chinois ont réagi en se photographiant nus, pour dire "non" au Parti, comme Weiwei .Le site de la campagne Awfanude ( sous-titrée : Écoute, gouvernement chinois : la nudité n'est pas de la pornographie) est maintenant bondé de nudités chinoises timides, familiales, hilares ou viriles.

Photo Awfanude

Photo Awfanude

Photo Awfanude

Les amazones invisibles

La France a aussi ses "nues pour une cause" qui font peur.  L'an dernier, la série de portraits d'"amazones", ces femmes qui ont subi une ablation du ou des seins - n'a pas passé le barrage des modérateurs lors de la Semaine internationale de sensibilisation au cancer du sein. Censurées par Facebook, et invisibles ailleurs (ci-dessous, photo publiée sur le blog de Catherine Cerisey ).

Cette année, une campagne beaucoup moins choc, des body-paintings artistiques (ci-dessous), photographiés là encore pour sensibiliser au cancer du sein, a rencontré le même barrage. Il n'y a pourtant pas grand-chose à craindre de ces femmes, ici. Sauf nos puissantes peurs intimes, bien sûr.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
02.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
03.
Les effroyables supplices infligés à Ravaillac, l’assassin du "bon roi" Henri IV
04.
Emmanuel et Brigitte Macron profitent d'un bain de foule au Touquet
05.
Ces risques malheureusement ultra prévisibles liés au retour de l’encadrement des loyers à Paris
06.
Ce rapport du Conseil national de productivité rédigé par des proches d’Emmanuel Macron préfigure-t-il le vrai tournant du quinquennat ?
07.
1er Mai : les Gilets jaunes se préparent pour l'"acte ultime"
01.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
02.
Pourquoi les 50 morts musulmans de Christchurch pèsent-ils tellement plus lourd que les 200 morts chrétiens du Sri Lanka ?
03.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
04.
Manon Aubry découvrira-t-elle que la FI est une secte stalinienne avant ou après les élections ?
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Trêve ou flottement au sommet ? Quoiqu’il en soit, voilà les 5 questions de fond auxquelles Emmanuel Macron devra absolument répondre s’il veut reprendre la main
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
05.
Le coupable dans l’incendie de Notre-Dame : le progressisme
06.
Pourquoi les erreurs européennes dans le traitement de la crise financière de 2008 sont les racines de la guerre commerciale entre les Etats-Unis et l’UE
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
porticcio
- 22/11/2011 - 15:22
suite (beaucoup plus dans le beau sens de l'article)
La nudité est une arme redoutable, c’est la plus belle des armes même si parfois la fin ne justifie pas sa beauté, ce n'est pas le cas ici.
Salomé avec la sienne avait gagné jadis la tête de Jean-Baptiste, souhaitons entre autres aux photos de la très jolie Aliaa vêtue de son triple A d’obtenir bientôt celle du maréchal Tantaoui qui lui a priori ne sent ni le saint ni un équivalent musulman.
porticcio
- 22/11/2011 - 13:11
L’engagement des grands hôtels dans cette révolution retardé
En effet, ces derniers temps leur top-modèle principal aurait des pudeurs de vierge à l’idée de voir publiées ses photos en pleine activité bonoboïque dans leurs nombreuses suites.