En direct
Best of
Best of du 23 au 29 mai
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

07.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Victimes indirectes
Confinement : le nombre d'arrêts cardiaques et le taux de mortalité ont explosé
il y a 9 heures 20 min
pépite vidéo > International
Embrasement
Mort de George Floyd : Des manifestations éclatent dans tous les Etats-Unis
il y a 10 heures 17 min
light > People
Recherche
Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"
il y a 10 heures 58 min
pépite vidéo > Politique
Débat
Eric Zemmour face à Michel Onfray : retrouvez leur débat sur l'avenir de la gauche en France
il y a 11 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Jonas Fink, le libraire de Prague" : romance dérisoire, triste printemps, mais très bonne BD

il y a 13 heures 5 min
décryptage > Environnement
Transition

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Politique
Monde d'après

Le "rebranding" de la "marque"Macron, opération à risque

il y a 15 heures 15 min
décryptage > High-tech
Bienfaits

Pourquoi les jeux vidéo sont (aussi) un moyen essentiel pour les enfants de garder des liens sociaux

il y a 15 heures 45 min
décryptage > Economie
Etat stratège

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

il y a 16 heures 12 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

il y a 16 heures 34 min
pépites > Société
Fin de vie
Meurthe-et-Moselle : une centenaire en grève de la faim pour obtenir "le droit de mourir"
il y a 9 heures 50 min
pépites > Société
Fin de l'accalmie
Déconfinement : la Sécurité routière s'inquiète d'une surmortalité "alarmante"
il y a 10 heures 39 min
light > People
Rétrogradage
Kylie Jenner accusée d'avoir menti sur sa fortune : "Forbes" la retire de sa liste des milliardaires
il y a 11 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti-culture

"Sapiens", un livre formidablement intéressant et enrichissant

il y a 13 heures 2 min
décryptage > Economie
Rien ne change

L’épuisement du petit patron français devant la relance de l’activité…

il y a 14 heures 29 min
décryptage > International
Civilisation des algorithmes

Trump contre la Silicon Valley : la guerre culturelle féroce qui nous concerne beaucoup plus qu’on ne le croit

il y a 15 heures 2 min
décryptage > Politique
Angles morts

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

il y a 15 heures 30 min
décryptage > International
Nouvelle guerre froide ?

Le plan secret de la Chine pour tenter de restaurer son image (et gagner la bataille de la propagande)

il y a 15 heures 59 min
décryptage > Santé
Équation à inconnues multiples

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

il y a 16 heures 24 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne
il y a 16 heures 35 min
Le Nettoyeur

Pourquoi l'économie chinoise file un mauvais coton

Publié le 14 août 2015
Le modèle fondateur de l'économie chinoise arrive à son terme et doit être rééquilibré. Reste à savoir si les dirigeants chinois sauront gérer la transition.
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le modèle fondateur de l'économie chinoise arrive à son terme et doit être rééquilibré. Reste à savoir si les dirigeants chinois sauront gérer la transition.

L'économie chinoise file un mauvais coton. Les marchés financiers chinois sont en chute libre depuis quelques semaines, malgré des tentatives désespérées de l'Etat d'activer la pompe, même en forçant les banques chinoises à acheter des actions. La banque centrale chinoise a récemment entrepris une dévaluation du renminbi, la monnaie chinoise.

Que se passe-t-il ?

L'enjeu à court terme est que le modèle économique chinois a besoin de transition. L'économie chinoise a affiché des performances de croissance si extraordinaire, comme chacun sait, grâce à une stratégie basée sur l'export manufacturier, subventionné directement ou indirectement (notamment grâce à une monnaie artificiellement faible).

Ce modèle arrive aujourd'hui à son terme. D'abord parce que l'enrichissement de la Chine rend sa manfucature moins compétitive face à d'autres pays, notamment d'Asie du Sud-Est, qui ont bien compris le modèle et l'imitent. Ensuite parce qu'il y a des limites à tout : maintenant que la Chine est “l'atelier du monde”, que reste-t-il à construire ?

Avec l'émergence d'une vraie classe moyenne chinoise, il y a la possibilité d'une économie fondée sur la consommation interne et plus sur l'exportation. Mais les deux objectifs sont en tension. Pour avoir une économie fondée sur la consommation, il faudrait une monnaie plus forte, pour avoir moins d'inflation et plus de pouvoir d'achat ; pour avoir une économie d'export, il faudrait une monnaie plus faible pour rendre les exportations plus compétitives. Pour avoir une économie fondée sur l'export, il vaut mieux un taux d'épargne (donc d'investissement) élevé ; pour une économie fondée sur la consommation, il vaut mieux un taux d'épargne faible.

La question est : les dirigeants chinois sauront-ils gérer la transition ?

C'est une question politique avant d'être économique. On présente souvent les dirigeants chinois comme des grands sages, capables de lancer des grandes politiques visionnaires, contrairement à nos élus, contraints par le système démocratique au court-termisme et à la capture par les lobbies. Mais le régime chinois, bien qu'autoritaire, n'est pas totalitaire non plus. Les dirigeants chinois aussi doivent composer avec de nombreux groupes d'intérêts, dont notamment les grands groupes manufacturiers chinois, qui ont eux aussi une influence politique.

On peut voir la stratégie chinoise de subvention des exportations comme une stratégie visionnaire, ou plus prosaïquement comme la capture du gouvernement chinois par des intérêts privés, puisque la subvention des exportations par la monnaie faible appauvrit les citoyens chinois ordinaires.

Et il y a une question politique sous-jacente encore plus importante : les dirigeants chinois voient la croissance économique et l'emploi comme le garant de la stabilité de leur régime. Le contrat social implicite est que tant que le régime arrive à fournir la croissance et l'emploi, le peuple ne réclamera pas de droits politiques.

Pour les dirigeants chinois, leur réaction tient plus de la panique que de la grande stratégie. Le fait de forcer les acteurs à acheter des actions lorsqu'il y a un crach boursier ne peut qu'affaiblir encore plus la confiance dans les marchés boursiers chinois, déjà très peu transparents, et ne fait que rendre encore plus douloureux le crach futur inévitable. La baisse de la monnaie est un moyen de remettre à demain les réformes difficiles, problème que nos sociétés démocratiques connaissent bien.

L'économie chinoise aujourd'hui est gangrénée par de nombreux problèmes. Elle devra faire sa transition vers une économie plus moderne et ouverte d'une manière ou d'une autre, ou péricliter. La question est : comment, et avec combien de douleur ? Les dernières nouvelles n'engagent pas à l'optimisme...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Renault : l’Etat actionnaire solde les comptes de Carlos Ghosn et remet toute la stratégie à plat...

02.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

03.

Énergie renouvelable: la chute des prix dope (enfin) les espoirs de l’industrie du solaire

04.

Face à la crise économique violente et les critiques, Riyad accélère son projet de ville pharaonique "NEOM"

05.

Bernard Tapie suit un traitement expérimental en Belgique pour soigner son cancer "au dernier degré"

06.

Infections respiratoires : la grande peur de la grande grippe

07.

Madonna s’exhibe sur Insta; Re-trompée ? Jenifer Aniston furieuse contre Brad; Olivier Sarkozy trop français pour Mary-Kate Olsen; Marc Lavoine bientôt marié; Harry & Meghan rois des radins malgré 49 millions flambés en 2 ans; Panique à la Cour d’Espagne

01.

Deuxième vague du coronavirus… ou pas : le point sur ce qu’en savent aujourd'hui les scientifiques

02.

Virus d’un nouveau type : toutes ces données sur le Coronavirus que nous ne maîtrisons toujours pas

03.

L’IPTV, nouvelle vache à lait des mafias européennes

04.

Covid-19 : l’outil de notification de l’exposition au virus d’Apple-Google ne semble pas parti pour un envol spectaculaire

05.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

06.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

01.

Le syndrome Raoult : anatomie d’un malaise français

02.

Zappé ? Pire que la colère, Emmanuel Macron face à l’indifférence des Français

03.

Voici les paroles du Chant des Partisans, version Camélia Jordana : "ami entends-tu ces cris sourds de la banlieue qu’on enchaîne ?"

04.

Zemmour face à Onfray : pourfendeurs ET promoteurs de postures idéologiques

05.

Ce syndrome Camélia Jordana qui affaiblit la démocratie française

06.

Avant de parler relocalisations, il est urgent de répondre aux vraies causes des délocalisations

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
lushek
- 16/08/2015 - 11:41
Pas de panique !
La Chine n’est pas en train de s'écrouler, loin de là. Pourquoi tout ce catastrophisme ? Elle évolue très bien, surtout si on la compare à sa grande voisine l’Inde qui vit toujours au Moyen Âge.
Babaswami
- 15/08/2015 - 15:39
L'économie chinoise file un mauvais coton ?
Et l'économie française ?