En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

02.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

05.

Pascal Bruckner : « Le rire et la moquerie peuvent suffire face aux guérilleros de la justice sociale, pas face à la menace islamiste »

06.

Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement

07.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

01.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

02.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

03.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

04.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

03.

François Hollande : "une partie minoritaire de la gauche a pu manifester une étrange tolérance envers l’islam"

04.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

05.

Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

ça vient d'être publié
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 29 min 13 sec
pépites > Politique
Grand nettoyage
Islamisme : Yannick Jadot demande la fin de "toutes les complaisances" dans les mairies et au gouvernement
il y a 16 heures 18 min
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
Une galaxie naine est entrée en collision frontale avec la Voie lactée ; Osiris-Rex : la Nasa inquiète de perdre son précieux chargement prélevé sur l’astéroïde Bennu
il y a 18 heures 49 min
pépites > International
Tensions
Macron a rappelé à Paris l'ambassadeur de France en Turquie après l'insulte d'Erdogan
il y a 20 heures 51 min
décryptage > Economie
Les lignes bougent

Etats-Unis, Chine, Europe : quelle remondialisation ?

il y a 22 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Hélène Cixous ou l’empire des nuances

il y a 22 heures 36 min
décryptage > Education
Signes de faiblesses et de lucidité

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

il y a 22 heures 57 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Intégration et inégalités : comment la pensée décoloniale s’est propagée au sein des banlieues

il y a 23 heures 15 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Survivre : la quête de l’espèce humaine face aux multiples menaces

il y a 23 heures 17 min
décryptage > Politique
LFI (La France Islamiste)

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

il y a 23 heures 18 min
pépites > Santé
Coronavirus
L'épidémie de Covid-19 a franchi un nouveau seuil avec 52.010 nouveaux cas en 24 heures, selon les chiffres officiels publiés hier soir
il y a 29 min 32 sec
pépites > Société
Les affaires ont repris
Paris : la délinquance a explosé depuis le déconfinement
il y a 16 heures 45 min
pépites > Politique
Menace qui pèse sur la France
Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"
il y a 20 heures 36 min
décryptage > Politique
Non-débat

Pourquoi l’usage abusif de la honte comme argument politique est en train d’asphyxier notre démocratie

il y a 22 heures 11 min
décryptage > International
Coup diplomatique

Du blé contre la reconnaissance d’Israël par le Soudan

il y a 22 heures 31 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Climatisation à moindre impact : de nouvelles peintures pour bâtiments pourraient permettre de rafraîchir les immeubles
il y a 22 heures 43 min
décryptage > Histoire
Latrines

Des archéologues fouillent les restes de toilettes médiévales afin de mieux comprendre l'impact de notre régime alimentaire sur notre santé

il y a 23 heures 3 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les surdoués demandent-ils l’impossible en amour ?

il y a 23 heures 16 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’absence de débouché politique face à la colère du peuple

il y a 23 heures 18 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Emmanuel Macron : de la réforme à la transformation

il y a 23 heures 18 min
© Reuters
© Reuters
Atlantico Bourse

"Aristocrates du dividende" : ces valeurs sur lesquelles il faut miser

Publié le 01 juin 2015
Les entreprises qui distribuent régulièrement des dividendes depuis longtemps à leurs actionnaires sont généralement des entreprises bien gérées avec des positionnements forts sur des marchés bien orientés. Mais au vu de la situation grecque, la prudence reste de mise.
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Les entreprises qui distribuent régulièrement des dividendes depuis longtemps à leurs actionnaires sont généralement des entreprises bien gérées avec des positionnements forts sur des marchés bien orientés. Mais au vu de la situation grecque, la prudence reste de mise.

La  bourse a, une nouvelle fois, fluctué au gré des nouvelles provenant des négociations entre la Grèce et ses créanciers. Difficile à ce stade de savoir ce qui peut sortir de ces discussions : en terme de probabilités, il nous semble qu’un accord, destiné à gagner du temps et différer les problèmes reste le plus probable. Les autres solutions conduisant à un défaut grec, dans la zone euro ou hors de la zone euro, même si leur probabilité n’est pas nulle, loin de là, auraient trop de conséquences en cascade pour que les responsables de la zone euro ne tentent ce pari selon nous. En tout cas, si l’on en juge par la séance de vendredi en Europe, les marchés réagissent très très mal aux déclarations indiquant qu’une sortie de la Grèce de la zone euro était possible. Il va falloir avoir les nerfs solides d’ici fin juin car la dernière limite pour arriver à une solution quelle qu’elle soit approche : les Grecs n’ont plus de liquidités et les sorties de capitaux dans les banques grecques s’accélèrent, car les Grecs craignent en effet qu’un contrôle des changes soit instauré. Le dénouement approche donc.

Nous avons incité depuis plusieurs semaines à adopter tactiquement une attitude plus prudente : prendre quelques bénéfices sur des valeurs qui ont bien monté, attendre pour se positionner sur des thématiques telles que les valeurs automobiles la semaine dernière…

Devant les incertitudes provoquées par la situation grecque, nous ne changeons pas nos positions : prudence et chasse aux opportunités quand il nous semble que les sanctions sur un titre ou un secteur sont exagérées.

La distribution de dividendes récurrents est une thématique que nous suivons toujours avec intérêt et ceci pour plusieurs raisons.

  • Le dividende représente depuis toujours en bourse une bonne partie de la rémunération de l’actionnaire.
  • Les taux sont très bas et beaucoup de valeurs européennes ont des taux de distribution 3 ou 4 fois supérieurs aux taux longs.
  • Les entreprises qui distribuent régulièrement depuis longtemps sont généralement des entreprises bien gérées avec des positionnements forts sur des marchés bien orientés.
  • Ces entreprises ont aussi placé le retour vers l’actionnaire au cœur de leur démarche à long-terme.
  • Sur longue durée, ces valeurs affichent des performances largement supérieures à celles des principaux indices.

 

Ces valeurs sont identifiées comme les "Aristocrates du dividende", l’idée vient des Etats-Unis où elles sont suivies par de nombreux investisseurs.

En Europe, l’historique est moins long mais les principes sont les mêmes. 

Dans la liste des valeurs européennes "Aristocrates du dividende" on trouve de belles sociétés comme Air Liquide, Nestlé, Novartis, Novo Nordisk, Christian Dior, Danone, Essilor, Hermès, LVMH, L’Oréal, Sanofi, Sodexo, AstraZeneca, Diageo… et aux Etats-Unis : ATT, Coca-Cola, Colgate, Exxon, Johnson & Johnson.

Certaines ont récemment connu de fortes progressions comme pour tous les marchés actions… et comme indiqué plus haut nous ne sommes pas très acheteurs en ce moment. Mais il faudra être prêt à intervenir rapidement et les "Aristocrates du dividende" pourraient constituer, sur repli, un bon moyen de compléter le socle d’un portefeuille européen de qualité.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires