En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Professeur décapité : des élèves et des parents d'élèves ont été complices de l'assassin

02.

La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans

03.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

04.

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

05.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

07.

Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépites > Politique
"Les actions s'intensifieront"
Lutte contre l'islamisme : Emmanuel Macron annonce la dissolution du collectif "Cheikh Yassine" et s'engage à "intensifier" les actions
il y a 32 min 28 sec
décryptage > France
Frivolités de banlieue

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

il y a 2 heures 57 min
pépites > Education
Fléau de la haine en ligne
Les collègues de Samuel Paty expriment leur "vive inquiétude face à l'impact des réseaux sociaux"
il y a 4 heures 10 min
pépites > France
Ampleur de la catastrophe
Alpes-Maritimes : les dégâts des crues ont été évalués à 210 millions d'euros par les assurances
il y a 5 heures 58 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Yoga" d'Emmanuel Carrère : une leçon de vie, la liberté a un prix

il y a 6 heures 47 min
light > Science
Anatomie
Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête
il y a 7 heures 46 min
light > High-tech
Espionnage
Des diplomates et des agents secrets américains critiquent l'administration Trump qui ne réagit pas aux attaques qu'ils subissent dans des postes diplomatiques à l'étranger
il y a 8 heures 30 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Le père d'une élève du collège de Conflans-Sainte-Honorine et un militant islamiste auraient été en contact avec le jeune tchétchène qui avait annoncé sa volonté d'agir
il y a 9 heures 1 min
light > Science
Paquebot
Un projet de récupération de la radio du Titanic pour l'exposer provoque une bataille juridique
il y a 9 heures 25 min
light > Economie
Taxes
La taxe foncière payée par tous les propriétaires a augmenté de plus de 30% en dix ans
il y a 10 heures 56 sec
light > Culture
Mea Culpa
Covid-19 : Nicolas Bedos reconnaît avoir écrit un texte "excessif et maladroit"
il y a 2 heures 34 min
décryptage > Justice
Justice

Abliazov, un délinquant financier dissimulé derrière le statut de réfugié politique ?

il y a 3 heures 22 min
pépites > France
Emotion
L'hommage national à Samuel Paty se déroulera dans la cour de la Sorbonne ce mercredi
il y a 5 heures 22 min
pépites > France
Seine-Saint-Denis
Emmanuel Macron en déplacement à Bobigny ce mardi pour faire le bilan de la lutte contre l'islamisme
il y a 6 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"L'Amérique n'existe pas" d’après "Histoires enfantines", de Peter Bichsel : la candeur du regard, le vertige du langage

il y a 7 heures 3 min
décryptage > Culture
Polémique à Hollywood

L'actrice Gal Gadot peut-elle interpréter Cléopâtre ?

il y a 8 heures 25 min
pépite vidéo > Santé
"Célébrer Noël correctement"
Coronavirus : l'Irlande et le Pays de Galles décident de reconfiner
il y a 8 heures 47 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Contorsionnisme : à trop trianguler, Mélenchon perd (littéralement) la Baraka
il y a 9 heures 19 min
décryptage > Environnement
Objectifs

Emissions de carbone : la Chine se décide enfin à faire payer ses pollueurs

il y a 9 heures 32 min
décryptage > Santé
Bienfaits

La nage en eau froide pourrait-elle fournir une piste pour les traitements contre la démence sénile ?

il y a 10 heures 1 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

Pourquoi le Royaume-Uni a intérêt à quitter l'Union européenne

Publié le 29 mai 2015
Le gouvernement britannique a annoncé, mercredi 27 mai, un projet de loi confirmant l’organisation d’ici à la fin de 2017 d’un référendum sur "le maintien ou pas" du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE). Et à y regarder de près, le pays a bien plus d'avantages que d'inconvénients à sortir de cette organisation.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le gouvernement britannique a annoncé, mercredi 27 mai, un projet de loi confirmant l’organisation d’ici à la fin de 2017 d’un référendum sur "le maintien ou pas" du Royaume-Uni dans l’Union européenne (UE). Et à y regarder de près, le pays a bien plus d'avantages que d'inconvénients à sortir de cette organisation.

David Cameron a été réélu après avoir promis à son électorat un référendum sur la sortie du Royaume-Uni de l'Europe, ce qui fait évidemment paniquer, non seulement à Bruxelles et à Berlin, mais également dans tous les milieux financiers et des médias des capitales internationales.

Alors : est-ce que le Royaume-Uni devrait quitter l'Union européenne ?

La question à poser ne serait-elle pas plutôt : pourquoi ne devrait-il pas quitter l'UE ?

Quel intérêt aujourd'hui pour un pays de rester dans l'UE ?

Le Royaume-Uni a la chance d'avoir refusé la monnaie unique, ce qui lui a permis une politique monétaire active et appropriée à sa propre situation, et a contribué à sa relance et sa sortie de crise actuelle.

L'avantage économique principal d'être membre de l'UE, c'est l'espace économique européen, et tout ce qui s'y raccroche, notamment le libre-échange des biens et des services. Mais les pays limitrophes de l'Europe comme la Norvège et la Suisse ont également accès à cet espace économique, sans être membres de l'UE, et s'en portent très bien.

A rajouter à cela les dizaines de milliers de pages de réglementation imposées par Bruxelles au Royaume-Uni. Pourquoi celui-ci devrait-il s'y soumettre ?

Le fait que le Royaume-Uni pourrait quitter l'UE serait d'ailleurs aussi dans l'intérêt de l'UE.

De la France, en tous les cas - après tout, une fois le Royaume-Uni parti, la France pèserait bien plus, et il ne resterait plus que le couple Franco-allemand dans l'UE. (Le général de Gaulle l'avait bien compris...)

Mais, pourquoi pas, également de l'UE. Après tout, il est possible d'imaginer un avenir où le Royaume-Uni, amené à libéraliser de plus en plus son économie à l'extérieur de l'UE, deviendrait un peu à l'UE ce que Hong Kong fut à la Chine : un exemple qui pousse le continent à se remettre en question et à se réformer.

Avoir un tel “tigre” juste à côté de soi serait forcément bon pour l'UE, puisqu'il s'agirait d'un de ses principaux partenaires commerciaux.

Mais surtout, le départ du Royaume-Uni de l'UE permettrait à beaucoup de gens de se poser de nouvelles questions. Et notamment aux instances dirigeantes de l'UE de réfléchir à ce qu'ils apportent à leurs membres, et à ce qu'ils devraient changer pour que le projet soit pérenne...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Liberte5
- 31/05/2015 - 17:18
La GB est assez solide ...
pour sortir de l'EU. Ce qui obligera cette Europe technocratique et bureaucratique à se poser peut-être les bonnes questions. Quant à la France elle continuera à tricher avec ses comptes, à faire de l’esbroufe et à couler.
lexxis
- 30/05/2015 - 09:09
UN CHANGEMENT RADICAL DE CULTURE
"Mais surtout, le départ du Royaume-Uni de l'UE permettrait à beaucoup de gens de se poser de nouvelles questions. Et notamment aux instances dirigeantes de l'UE de réfléchir à ce qu'ils apportent à leurs membres, et à ce qu'ils devraient changer pour que le projet soit pérenne…" ("à ce qu'elles" serait mieux…)

Il faudrait sans doute prendre la question par l'autre bout, car la réponse serait infiniment plus riche et éclairante: tout ce que l'Europe n'apporte pas, tout ce quelle impose, tout ce qu'elle prélève, tout ce qu'elle empêche. Mais pour des gens fort bien nourris au biberon de la technocratie administrative, c'est quasiment mission impossible...
Anouman
- 29/05/2015 - 21:06
Brexit...
Le problème de la sortie de la Grande-Bretagne c'est justement qu'il ne restera que le couple Franco-Allemand qui mène depuis toujours l'Europe dans le mauvais sens (et aussi la France dans le mauvais sens). Quand le seul membre ayant un peu de bon sens s'en va, il ne reste plus qu'un asile de fous dont la seule ambition est de se distribuer à chaque pays des migrants illégaux qu'il faudrait systématiquement refouler (ceci pour l'exemple d'actualité).