En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 13 heures 27 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 14 heures 49 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 15 heures 52 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 17 heures 39 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 19 heures 39 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 20 heures 26 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 20 heures 47 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 21 heures 1 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 21 heures 32 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 21 heures 44 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 14 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 15 heures 47 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 15 heures 57 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 18 heures 29 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 20 heures 7 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 20 heures 33 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 20 heures 52 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 21 heures 18 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 21 heures 38 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 11 heures
© http://www.imdb.com
© http://www.imdb.com
Le pot aux roses

Horreur, des zombies marxistes sont parmi nous (et se cherchent un parti politique)

Publié le 27 mai 2015
Emmanuel Todd a cru pouvoir expliquer les marches de lemmings de janvier 2015 - pardon les manifestations des "Charlie" - par une réaction des catholiques zombies qui peupleraient notre pays et formeraient l'essentiel des rangs de la petite bourgeoisie de gauche française.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Todd a cru pouvoir expliquer les marches de lemmings de janvier 2015 - pardon les manifestations des "Charlie" - par une réaction des catholiques zombies qui peupleraient notre pays et formeraient l'essentiel des rangs de la petite bourgeoisie de gauche française.

Ces spectres auraient perdu leurs traditions chrétiennes. Ne leur resterait qu’une adhésion inconsciente à une vision autoritaire et raciste de la société. Ça par exemple ! Symétriquement, existeraient-ils des marxistes zombies, espèce dont Todd présente d'ailleurs quelques caractéristiques ?

1 - La mairie de Paris, repaire bien connu de marxistes zombies

Traquer les propriétaires qui osent louer leurs appartements via Airbnb mais encourager les squats en relogeant les protégés du DAL qui occupent à échéance régulière la place de la République : la plus récente actualité a montré que les marxistes zombies comptent encore quelques représentants à l’Hôtel-de-Ville de Paris. Heureusement, à l’échelle nationale, ce n’est plus qu’un réduit.

2 - Porqué non Podemos ?

Pour le comprendre, faisons un petit détour ensoleillé par la Méditerranée. Zélateurs et thuriféraires de l'euro peuvent se faire du souci : les Indignés espagnols, dont les médias nous prédisaient le reflux, s'en sont bien sortis à Madrid, Barcelone et nombre d'autres villes ibériques. Au même moment, de l'autre côté de Mare Nostrum, comme on ne le dira bientôt plus dans nos collèges grâce à Najat Vallaud-Belkacem, Tsipras accentue la pression sur les eurocrates.

Il est désormais évident que la Grèce ne remboursera ses dettes qu'à la condition que l'Europe le fasse à sa place. Tsipras sait que, malgré les rodomontades allemandes qui n'ont d'égales que les siennes, la crainte d'un Grexit reste forte. Il faudrait qu'Allemagne, France, Italie et Espagne boivent à eux quatre un bouillon de plus de 150 milliards d'euros, ce que leur situation permet difficilement. On se retournera donc vers Draghi, prié à nouveau de faire tourner la rotative à euros.

Dans ce contexte, le résultat des élections municipales espagnoles est inquiétant pour nos oligo-bureaucrates de Bruxelles, Berlin, Paris et Francfort. Toute concession majeure faite à Tsipras serait le signal donné aux Espagnols que la solution pour éviter de payer leur dette est de porter Podemos au pouvoir. Quel mauvais exemple ! Comment faire pour qu'à Madrid on ignore que la vertueuse Europe capitule à Athènes ?

Les marchés financiers risquent d'être un peu tendus dans les semaines qui viennent... Sans même évoquer le référendum britannique sur un éventuel Brexit que la presse française socialisante et subventionnée nous présente comme une sorte d’apocalypse.

C'est donc le moment de s'interroger sur les raisons qui font que la France ne connaît pas le regain post-marxiste observable en Grèce ou en Espagne. La question est d'autant plus importante que, si tel était le cas, la construction européenne recevrait immédiatement un nouveau coup sévère.

3 - France, vrai pays des marxistes zombies ?

L'explication la plus directe est que, contrairement aux autres pays dits du Sud, la France a actuellement un gouvernement de "gauche" et, par conséquent, que c'est plutôt vers la droite que le courroux populaire va s'investir. Cette analyse n'est pas entièrement convaincante car on a pu notamment observer que les progrès de Syriza s'étaient faits rapidement et principalement aux dépens du parti socialiste grec, le Pasok. Comme Tsipras, Mélenchon et ses acolytes ont tout fait, sans toutefois obtenir aucun succès, pour se démarquer de leurs "sociaux-traîtres".

Alors ? La morsure de la crise sur les catégories sociales votant à gauche est plus faible en France qu'en Grèce ou en Espagne. L'enfumage de Hollande a consisté à cibler l'essentiel des hausses d'impôt et des rares économies de dépenses sur ceux qui en votent pas pour lui. Le ressentiment de la "gauche de la gauche" est donc moins grand qu'ailleurs et moins engagé dans un militantisme actif. Il se manifeste plutôt par une évaporation de l'électorat socialiste et communiste vers des terres plus exotiques que celles de l'extrême gauche traditionnelle.

Une partie de ces "marxistes zombies", notamment ceux en provenance du PC, a migré vers le Front national dont elle explique le virage anti-libéral. Alors que Jean-Marie Le Pen ciblait l'Etat et les impôts, le FN marino-philippotisé n'a eu de cesse de prétendre défendre les services publics à la française et notre soi-disant modèle social. L'électorat en colère mais peu politisé, au sens partisan du terme, qui votait autrefois pour le PC en France ou surtout qui arrive désormais en âge de s'exprimer, s'est tourné vers le frontisme alors que son équivalent grec ou espagnol a permis le décollage de Podemos ou Syriza.

Mais les "marxistes zombies" bien de chez nous nourrissent aussi les rangs d'un néo-communautarisme encore hésitant. L'électorat issu de l'immigration est fortement touché par l'abstention. Son engagement dans le Parti de gauche, mal à l'aise sur la question religieuse, est très faible. Il ne permet donc pas à ce dernier, même allié aux communistes, de dépasser les 10 % des voix dans les scrutins locaux ou nationaux. Il possède pourtant des idéologues et un fort potentiel de rassemblement. La situation pourrait-elle évoluer ?

Ses intellectuels organiques sont des zombies post-marxistes, tel Emmanuel Todd qui explique que le fondamentalisme en France est le produit de l'euro et des discriminations dont sont victimes Noirs et Arabes.

Tant pis si l'islamisme se développe dans le monde entier, bien loin des inconvénients de la monnaie unique européenne. Et tant pis si, depuis des décennies, les transferts au bénéfice de ces "discriminés" se montent à des dizaines de milliards d’euros. Il faudrait selon eux aller plus loin, toujours plus loin, dans la compréhension et la compassion, les subventions et la tolérance.

Par-delà les constructions idéologiques hasardeuses de Todd et consorts, le rassemblement de cet électorat se fera un jour, s'il doit advenir, sur une base communautaire au grand dam des efforts de Terra Nova pour le rabattre vers le Parti socialiste. Cette captation a fonctionné en 2012 pour faire gagner François Hollande mais elle est désormais en panne.

Le pouvoir actuel va bien sûr tenter de le récupérer in extremis avant 2017. C'est pour cela qu'il se garde de défendre les principes laïcs autant qu'il le faudrait. Si les socialistes échouent, ce qui est probable au vu du désarroi actuel de la gauche, ce rassemblement n'aura pas le temps de trouver un débouché politique. Pour l'heure, cet émiettement profite donc à la droite.

Mais ces "marxistes zombies", sans référence au socialisme, à ses principes et à ses idéaux, un peu comme les catholiques zombies détectés par Todd ont oublié le christianisme, peuvent trouver dans certains préceptes égalitaires et anti-capitalistes islamiques une idéologie politique de substitution. Il y a beaucoup à dire et à reprocher au style littéraire de Houellebecq. Mais on ne peut lui dénier sur ce point une forme d'intuition.

Dans l'immédiat, cette dimension sociologique explique aussi pourquoi la France ne voit pas émerger de mouvements comme Podemos et Syriza. En Espagne ou en Grèce, l'immigration, notamment celle ayant le droit de vote, est plus homogène, au plan religieux, avec le reste de la population. Formant une grande partie des classes populaires, elle alimente le vote d’extrême gauche. Ainsi, la majorité des immigrants de ces dernières décennies en Espagne proviennent d'Amérique latine (36,21%), d'Europe occidentale (21,06%) et d'Europe de l'Est (17,75%). Seuls 14,76 % viennent du Maghreb. Les étrangers originaires d'Afrique, et plus particulièrement d'Afrique subsaharienne, ainsi que d'Asie ne constituent qu'une part très minoritaire des arrivées dans la péninsule ibérique. De plus, depuis 2008, les flux migratoires se sont carrément inversés.

Le souvenir désormais lointain du franquisme ou du régime des colonels ne peut non plus expliquer l'insuccès relatif de l'extrême droite en Grèce ou en Espagne. Bref, contrairement à ce qui s'est passé en Espagne et en Grèce, où malgré son caractère braillard le mouvement nazifiant Aube dorée est très minoritaire, le phénomène migratoire a perturbé en France le jeu classique des clivages politiques. Le sentiment de paralysie du système représentatif, qui gêne autant les Français et les met mal à l'aise, doit moins au pesant couvercle du scrutin majoritaire à deux tours qu'à cette fracture dont peu osent parler mais qui entrave le renouvellement partisan.

En réalité, à rebours des analyses de Todd et de ses suiveurs, c’est le communautarisme à la française qui, en entravant l’émergence de forces de remise en cause des partis traditionnels à gauche, permet la perpétuation de l’adhésion des classes dirigeantes à l’euro.

4 - Palme d'or de l'humour politique

Elle est attribuée à l'unanimité de notre jury à François Rebsamen pour qui les Français ont "deux ans pour réaliser à quel point François Hollande est un grand président" ! A vos marques ... La machine à radier les chômeurs et la distribution par brassée d'emplois bidons subventionnés par l'Etat seront sans doute, pour cet inverseur de courbes contrarié, les instruments de cette incroyable prise de conscience. Il va falloir beaucoup d'efforts aux représentants de PS Matin (ex-Libération), PS Soir (ex- Le Monde) et PS Hebdo (ex- l'Obs), pour garder leur sérieux lors de la remise de cette prestigieuse distinction.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

06.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

07.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

06.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennus
- 27/05/2015 - 15:23
j'aurai ajouté a la liste des
j'aurai ajouté a la liste des média Radio PS (ex france inter)
ccourouve
- 27/05/2015 - 15:18
Pas mort
Le marxisme n'est hélas pas mort ; voir la page

http://laconnaissanceouverteetsesennemis.blogspot.fr/2012/06/anciennes-notes-sur-le-marxisme-1.html