En direct
Best of
Best of du 14 au 20 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'inspirer

02.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

03.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

04.

À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève

05.

70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine

06.

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

07.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

01.

Julie Gayet tente de sauver son couple, Ingrid Chauvin liquide le sien, celui de Nabilla tangue; Sophie Marceau fait des câlins aux arbres, Aya Nakamura se la pète; Meghan Markle & Katy Perry, voisines et ennemies, Kylie & Kendall Jenner soeurs et idem

02.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

05.

Carnage en vue sur les banques européennes ?

06.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

01.

Quand Barack Obama démontre que Nicolas Sarkozy est juif

02.

Covid-19 : Emmanuel Macron annonce enfin (et sans en avoir l’air) un changement de stratégie

03.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

04.

Barbara Pompili et Eric Dupond-Moretti annoncent la création d'un "délit d'écocide"

05.

Aucun lien entre le terrorisme et l'immigration !

06.

Boycott de CNews : quand Decathlon veut faire du profit sur le dos de la liberté d’expression

ça vient d'être publié
décryptage > International
Attractivité

Shanghai remplace Londres comme ville la plus connectée au reste du monde : l’Asie a-t-elle définitivement supplanté l’Occident avec le Covid ?

il y a 10 min 13 sec
pépites > Politique
Bien installé
Selon un sondage, Laurent Wauquiez remporterait largement les régionales en Auvergne-Rhône-Alpes
il y a 16 heures 41 min
pépites > International
Problème Européen
À la veille du Black Friday, des employés d'Amazon Allemagne se mettent en grève
il y a 17 heures 40 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
L’actualité grise Macron dans « sa vision romanesque de la vie »; Le PS clarifie sa ligne sur la laïcité, EELV s’embrouille sur la sienne; Hidalgo s’inquiète de l’impact du gauchisme des Verts (sur son image); Mélenchon peu présidentiable aux yeux des Fra
il y a 18 heures 20 min
décryptage > Environnement
Ecologie

Ecocide : entre impensés, mal-pensé et arrières pensées, un nouveau délit à l’application piégée

il y a 20 heures 43 min
pépite vidéo > Sport
R.I.P
Maradona s'en va, les Argentins célèbrent leur héros national
il y a 21 heures 58 min
décryptage > International
Les yeux ouverts

Le grand défi d’Aliyev

il y a 22 heures 32 min
décryptage > Politique
Fluctuat et mergitur

Et le navire de la gauche vint se briser sur l’écueil de l’Islam…

il y a 22 heures 48 min
décryptage > Sport
Dieu du football

Maradona, l’immortalité haut le pied

il y a 23 heures 37 sec
décryptage > France
Aimons nous les uns les autres

Après la résilience, la bienveillance : peut-on gouverner efficacement un pays avec des objectifs de développement personnel ?

il y a 23 heures 16 min
light > Insolite
Aux décibels
Si le comptoir vous manque, vous pouvez toujours écouter le brouhaha des cafés en streaming
il y a 15 heures 52 min
pépites > Justice
Bavure
Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus
il y a 17 heures 1 min
pépites > France
Justice
Quatre adolescents placés en garde à vue dans le cadre de l'enquête de l'assassinat de Samuel Paty
il y a 17 heures 59 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Macron : tout faire pour éviter une contamination de la grogne sociale et surtout une résurgence poujadiste.

il y a 20 heures 32 min
décryptage > France
Derrière les annonces

Ce qui se cache vraiment derrière "l'inégal sens des responsabilités" évoqué par Emmanuel Macron à propos des failles françaises face au Covid

il y a 21 heures 11 min
pépites > Style de vie
Cash
70.000 euros par mois en 2019, une Bentley, un bateau, des appartements et maisons, le ministre de la Justice dévoile son patrimoine
il y a 22 heures 21 min
décryptage > Religion
Enfin Allah devient sélectif

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

il y a 22 heures 41 min
pépites > Politique
Communication
Voici ce qu'il faut retenir du discours de Jean Castex sur l'allègement du confinement
il y a 22 heures 59 min
décryptage > Environnement
Coeur de l'atome

Haro sur le nucléaire et l'hydraulique: l’Europe frappée d’imbécillité énergétique ?

il y a 23 heures 6 min
décryptage > France
Première vague

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

il y a 23 heures 25 min
© http://www.imdb.com
© http://www.imdb.com
Le pot aux roses

Horreur, des zombies marxistes sont parmi nous (et se cherchent un parti politique)

Publié le 27 mai 2015
Emmanuel Todd a cru pouvoir expliquer les marches de lemmings de janvier 2015 - pardon les manifestations des "Charlie" - par une réaction des catholiques zombies qui peupleraient notre pays et formeraient l'essentiel des rangs de la petite bourgeoisie de gauche française.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Emmanuel Todd a cru pouvoir expliquer les marches de lemmings de janvier 2015 - pardon les manifestations des "Charlie" - par une réaction des catholiques zombies qui peupleraient notre pays et formeraient l'essentiel des rangs de la petite bourgeoisie de gauche française.

Ces spectres auraient perdu leurs traditions chrétiennes. Ne leur resterait qu’une adhésion inconsciente à une vision autoritaire et raciste de la société. Ça par exemple ! Symétriquement, existeraient-ils des marxistes zombies, espèce dont Todd présente d'ailleurs quelques caractéristiques ?

1 - La mairie de Paris, repaire bien connu de marxistes zombies

Traquer les propriétaires qui osent louer leurs appartements via Airbnb mais encourager les squats en relogeant les protégés du DAL qui occupent à échéance régulière la place de la République : la plus récente actualité a montré que les marxistes zombies comptent encore quelques représentants à l’Hôtel-de-Ville de Paris. Heureusement, à l’échelle nationale, ce n’est plus qu’un réduit.

2 - Porqué non Podemos ?

Pour le comprendre, faisons un petit détour ensoleillé par la Méditerranée. Zélateurs et thuriféraires de l'euro peuvent se faire du souci : les Indignés espagnols, dont les médias nous prédisaient le reflux, s'en sont bien sortis à Madrid, Barcelone et nombre d'autres villes ibériques. Au même moment, de l'autre côté de Mare Nostrum, comme on ne le dira bientôt plus dans nos collèges grâce à Najat Vallaud-Belkacem, Tsipras accentue la pression sur les eurocrates.

Il est désormais évident que la Grèce ne remboursera ses dettes qu'à la condition que l'Europe le fasse à sa place. Tsipras sait que, malgré les rodomontades allemandes qui n'ont d'égales que les siennes, la crainte d'un Grexit reste forte. Il faudrait qu'Allemagne, France, Italie et Espagne boivent à eux quatre un bouillon de plus de 150 milliards d'euros, ce que leur situation permet difficilement. On se retournera donc vers Draghi, prié à nouveau de faire tourner la rotative à euros.

Dans ce contexte, le résultat des élections municipales espagnoles est inquiétant pour nos oligo-bureaucrates de Bruxelles, Berlin, Paris et Francfort. Toute concession majeure faite à Tsipras serait le signal donné aux Espagnols que la solution pour éviter de payer leur dette est de porter Podemos au pouvoir. Quel mauvais exemple ! Comment faire pour qu'à Madrid on ignore que la vertueuse Europe capitule à Athènes ?

Les marchés financiers risquent d'être un peu tendus dans les semaines qui viennent... Sans même évoquer le référendum britannique sur un éventuel Brexit que la presse française socialisante et subventionnée nous présente comme une sorte d’apocalypse.

C'est donc le moment de s'interroger sur les raisons qui font que la France ne connaît pas le regain post-marxiste observable en Grèce ou en Espagne. La question est d'autant plus importante que, si tel était le cas, la construction européenne recevrait immédiatement un nouveau coup sévère.

3 - France, vrai pays des marxistes zombies ?

L'explication la plus directe est que, contrairement aux autres pays dits du Sud, la France a actuellement un gouvernement de "gauche" et, par conséquent, que c'est plutôt vers la droite que le courroux populaire va s'investir. Cette analyse n'est pas entièrement convaincante car on a pu notamment observer que les progrès de Syriza s'étaient faits rapidement et principalement aux dépens du parti socialiste grec, le Pasok. Comme Tsipras, Mélenchon et ses acolytes ont tout fait, sans toutefois obtenir aucun succès, pour se démarquer de leurs "sociaux-traîtres".

Alors ? La morsure de la crise sur les catégories sociales votant à gauche est plus faible en France qu'en Grèce ou en Espagne. L'enfumage de Hollande a consisté à cibler l'essentiel des hausses d'impôt et des rares économies de dépenses sur ceux qui en votent pas pour lui. Le ressentiment de la "gauche de la gauche" est donc moins grand qu'ailleurs et moins engagé dans un militantisme actif. Il se manifeste plutôt par une évaporation de l'électorat socialiste et communiste vers des terres plus exotiques que celles de l'extrême gauche traditionnelle.

Une partie de ces "marxistes zombies", notamment ceux en provenance du PC, a migré vers le Front national dont elle explique le virage anti-libéral. Alors que Jean-Marie Le Pen ciblait l'Etat et les impôts, le FN marino-philippotisé n'a eu de cesse de prétendre défendre les services publics à la française et notre soi-disant modèle social. L'électorat en colère mais peu politisé, au sens partisan du terme, qui votait autrefois pour le PC en France ou surtout qui arrive désormais en âge de s'exprimer, s'est tourné vers le frontisme alors que son équivalent grec ou espagnol a permis le décollage de Podemos ou Syriza.

Mais les "marxistes zombies" bien de chez nous nourrissent aussi les rangs d'un néo-communautarisme encore hésitant. L'électorat issu de l'immigration est fortement touché par l'abstention. Son engagement dans le Parti de gauche, mal à l'aise sur la question religieuse, est très faible. Il ne permet donc pas à ce dernier, même allié aux communistes, de dépasser les 10 % des voix dans les scrutins locaux ou nationaux. Il possède pourtant des idéologues et un fort potentiel de rassemblement. La situation pourrait-elle évoluer ?

Ses intellectuels organiques sont des zombies post-marxistes, tel Emmanuel Todd qui explique que le fondamentalisme en France est le produit de l'euro et des discriminations dont sont victimes Noirs et Arabes.

Tant pis si l'islamisme se développe dans le monde entier, bien loin des inconvénients de la monnaie unique européenne. Et tant pis si, depuis des décennies, les transferts au bénéfice de ces "discriminés" se montent à des dizaines de milliards d’euros. Il faudrait selon eux aller plus loin, toujours plus loin, dans la compréhension et la compassion, les subventions et la tolérance.

Par-delà les constructions idéologiques hasardeuses de Todd et consorts, le rassemblement de cet électorat se fera un jour, s'il doit advenir, sur une base communautaire au grand dam des efforts de Terra Nova pour le rabattre vers le Parti socialiste. Cette captation a fonctionné en 2012 pour faire gagner François Hollande mais elle est désormais en panne.

Le pouvoir actuel va bien sûr tenter de le récupérer in extremis avant 2017. C'est pour cela qu'il se garde de défendre les principes laïcs autant qu'il le faudrait. Si les socialistes échouent, ce qui est probable au vu du désarroi actuel de la gauche, ce rassemblement n'aura pas le temps de trouver un débouché politique. Pour l'heure, cet émiettement profite donc à la droite.

Mais ces "marxistes zombies", sans référence au socialisme, à ses principes et à ses idéaux, un peu comme les catholiques zombies détectés par Todd ont oublié le christianisme, peuvent trouver dans certains préceptes égalitaires et anti-capitalistes islamiques une idéologie politique de substitution. Il y a beaucoup à dire et à reprocher au style littéraire de Houellebecq. Mais on ne peut lui dénier sur ce point une forme d'intuition.

Dans l'immédiat, cette dimension sociologique explique aussi pourquoi la France ne voit pas émerger de mouvements comme Podemos et Syriza. En Espagne ou en Grèce, l'immigration, notamment celle ayant le droit de vote, est plus homogène, au plan religieux, avec le reste de la population. Formant une grande partie des classes populaires, elle alimente le vote d’extrême gauche. Ainsi, la majorité des immigrants de ces dernières décennies en Espagne proviennent d'Amérique latine (36,21%), d'Europe occidentale (21,06%) et d'Europe de l'Est (17,75%). Seuls 14,76 % viennent du Maghreb. Les étrangers originaires d'Afrique, et plus particulièrement d'Afrique subsaharienne, ainsi que d'Asie ne constituent qu'une part très minoritaire des arrivées dans la péninsule ibérique. De plus, depuis 2008, les flux migratoires se sont carrément inversés.

Le souvenir désormais lointain du franquisme ou du régime des colonels ne peut non plus expliquer l'insuccès relatif de l'extrême droite en Grèce ou en Espagne. Bref, contrairement à ce qui s'est passé en Espagne et en Grèce, où malgré son caractère braillard le mouvement nazifiant Aube dorée est très minoritaire, le phénomène migratoire a perturbé en France le jeu classique des clivages politiques. Le sentiment de paralysie du système représentatif, qui gêne autant les Français et les met mal à l'aise, doit moins au pesant couvercle du scrutin majoritaire à deux tours qu'à cette fracture dont peu osent parler mais qui entrave le renouvellement partisan.

En réalité, à rebours des analyses de Todd et de ses suiveurs, c’est le communautarisme à la française qui, en entravant l’émergence de forces de remise en cause des partis traditionnels à gauche, permet la perpétuation de l’adhésion des classes dirigeantes à l’euro.

4 - Palme d'or de l'humour politique

Elle est attribuée à l'unanimité de notre jury à François Rebsamen pour qui les Français ont "deux ans pour réaliser à quel point François Hollande est un grand président" ! A vos marques ... La machine à radier les chômeurs et la distribution par brassée d'emplois bidons subventionnés par l'Etat seront sans doute, pour cet inverseur de courbes contrarié, les instruments de cette incroyable prise de conscience. Il va falloir beaucoup d'efforts aux représentants de PS Matin (ex-Libération), PS Soir (ex- Le Monde) et PS Hebdo (ex- l'Obs), pour garder leur sérieux lors de la remise de cette prestigieuse distinction.

A lire, du même auteur : "La marche des lemmings… ou la 2e mort de Charlie - Le pouvoir de la manipulation et la manipulation au pouvoir", publié chez Ixelles Editions, 2015. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
brennus
- 27/05/2015 - 15:23
j'aurai ajouté a la liste des
j'aurai ajouté a la liste des média Radio PS (ex france inter)
ccourouve
- 27/05/2015 - 15:18
Pas mort
Le marxisme n'est hélas pas mort ; voir la page

http://laconnaissanceouverteetsesennemis.blogspot.fr/2012/06/anciennes-notes-sur-le-marxisme-1.html