En direct
Best of
Best of du 4 au 10 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

04.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

05.

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

06.

Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis

07.

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

01.

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

02.

EPR / éoliennes : le match des dépenses incontrôlées entre la filière nucléaire et les énergies renouvelables

03.

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Jacqueline Eustache-Brinio : "La France est confrontée à une pression de l’Islam Politique"

06.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

01.

Islam politique : nouveau gouvernement, vieilles lâchetés

02.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

03.

Et le ministre (Dupond-Moretti) brûla ce que l'avocat (Dupond-Moretti) avait adoré !

04.

Reformator ? Quitte à jouer à l’éléphant dans un magasin de porcelaine, que changer pour une justice plus efficace ET plus respectueuse des libertés ?

05.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

06.

Horizon 2022 : le sondage qui (re)douche les espoirs de la droite LR

ça vient d'être publié
décryptage > International
Lion-dragon deal

Comment la politique iranienne de Trump a jeté Téhéran dans les bras de Pékin

il y a 19 min 30 sec
décryptage > Politique
Le bloc-pol de Laurence Sailliet

Ce devoir de pragmatisme qui s’impose au gouvernement Castex

il y a 1 heure 19 min
décryptage > International
Guerre commerciale

Donald Trump veut-il mettre en faillite Xi Jinping et la Chine ?

il y a 2 heures 24 min
décryptage > Société
Retrouver le sens du réel

Ces dénis grandissants de réalité qui asphyxient nos libertés

il y a 3 heures 7 min
pépites > France
Viviane Lambert
L’émotion de la mère de Vincent Lambert, un an après la mort de son fils
il y a 16 heures 3 min
décryptage > Politique
Bonnes feuilles

Elections municipales 2020 : comment la candidature de Rachida Dati a assuré la survie de la droite à Paris

il y a 22 heures 48 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Comment le coronavirus a bouleversé et totalement relancé la course à la Maison Blanche entre Joe Biden et Donald Trump

il y a 1 jour 1 min
décryptage > Environnement
Stratégie gouvernementale

La récession économique n’empêchera pas le gouvernement de mettre en oeuvre son programme (de punition) écologique

il y a 1 jour 48 min
décryptage > Environnement
Carburant du futur ?

Energie : l’Allemagne prend le risque mal maîtrisé de l’hydrogène

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Economie
Atlantico Business

Un commissariat au plan, c’est la cerise sur le gâteau... Pour les chefs d’entreprise, le comble du ridicule

il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Economie
Effet boule de neige

Covid, moins d'habits, plus de chômage !

il y a 45 min 1 sec
décryptage > Culture
"Last night a DJ saved my life"

Humeur sombre mais folles envies de dance floor : la pop music n’a jamais été aussi rythmée depuis 10 ans

il y a 1 heure 39 min
décryptage > Société
1001 colères

A chacun ses coupables, à chacun ses victimes : mais qui écoute le plus les Français silencieux ?

il y a 2 heures 38 min
pépites > Education
Génération Covid-19
Bac 2020 : 95,7 % de réussite après la première session de rattrapage
il y a 15 heures 36 min
pépite vidéo > France
Mort du conducteur agressé
Bayonne : Gérald Darmanin promet des mesures pour les chauffeurs de bus de toute la France
il y a 16 heures 27 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

L’instinct de survie : cet atout majeur de l’espèce humaine pour surmonter ses peurs, les obstacles et les accidents de la vie

il y a 23 heures 18 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Retour de l’Etat de droit : la difficile et délicate mission de la lutte contre le narcobanditisme

il y a 1 jour 25 min
décryptage > Economie
Marché du travail

Le graphique qui fait peur: de moins en moins de Français travaillent depuis 1975

il y a 1 jour 1 heure
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Hydroxychloroquine et remdésivir : petits repères pour tenter d’y voir plus clair dans le "match" des traitements contre le coronavirus

il y a 1 jour 2 heures
rendez-vous > People
Revue de presse people
Catherine Deneuve achète tout en liquide, Laura Smet encaisse le cash de Laeticia, Patrick Bruel dépense le sien pour Clémence; Paris Hilton pour son chien; Jean-Michel Blanquer quitte sa (2ème) femme, Johnny Depp cassait les affaires de Vanessa Paradis
il y a 1 jour 3 heures
© Reuters
© Reuters
Revue d'analyse financière

Et la faillite guettait les retraites complémentaires du privé dans l'indifférence générale

Publié le 07 avril 2015
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue du marché.

Dans un grand moment de consensus médiatique, on nous a expliqué cette semaine qu’il y avait "des vents porteurs pour la croissance". Michel Sapin, ministre des Finances et des Comptes publics qui, à de nombreuses fois, a annoncé "la baisse du chômage et du déficit", a récidivé en annonçant que "nous maîtrisons nos dépenses et nous maîtrisons notre dette". Encore un petit effort et on pourra faire du "cagnoting" et éviter de faire les réformes nécessaires pour notre pays !

Le problème, c’est que le nombre de demandeurs d’emploi reflue trop lentement pour conforter la croissance. En effet, les destructions d’emplois continuent  malheureusement d’être spectaculaires (MoryGlobal, AIM, Vivarte etc…)

Les dépenses d’investissement progressent moins vite que les dépenses de fonctionnement, notamment la rémunération des fonctionnaires. Pour le gouvernement tout cela n’est pas grave, puisque le Trésor Français va emprunter à des taux très bas, encore autour de 200 Md€ pour payer les fonctionnaires et le coût de notre modèle social.

Le déficit des retraites vient de doubler en un an, il représente maintenant 10% de la collecte alors que les salariés se voient prélever 20% de leur salaire brut. Cela montre bien l’incapacité des politiques, toutes tendances confondues, à gérer ces régimes paritaires. Comme le fait très bien remarquer "Sauvegardes des Retraites", les retraites complémentaires du privé Agirc sont menacées de faillite en 2018 et celles de l’Arcco en 2025. Il faudra donc inévitablement reculer l’âge du départ à la retraite, augmenter les cotisations et diminuer les pensions. Par contre les régimes spéciaux, à commencer par ceux de la fonction publique, conserveront leurs avantages, notamment pour les fonctionnaires celui de partir en retraite bien avant 60 ans.

Pendant ce temps, Philippe Martinez, le nouveau secrétaire général de la CGT, réclame "la semaine de 32 heures et l’arrêt de l’austérité", c’est-à-dire tout ce qu’il faut faire pour enfoncer un peu plus l’économie française.

Dans un autre contexte, on aurait pu trouver positif que le Manuel Valls, Premier ministre, reconnaisse enfin que les impôts avaient étouffé l’économie, qu’Arnaud Montebourg, ex-ministre du Redressement productif, explique que la classe politique était devenue dangereuse pour notre pays, car elle était une bourgeoisie d’Etat formée de hauts fonctionnaires coupés du peuple. On sait bien qu’entre les déclarations et les actions, il y a un immense écart et que surtout la seule chose qui compte désormais, c’est le prochain congrès du parti socialiste et les élections présidentielles.

Les taux zéro sont un véritable poison pour les économies

Les banques centrales nous font entrer dans un monde de moins en moins connu qui génère des anomalies économiques très importantes. Le fait que le Portugal, dont le marché actions a progressé de 24,3% au premier trimestre, emprunte moins cher que les Etats-Unis ne peut s’expliquer que par un risque qui vaut désormais zéro.

Dans l’Histoire économique, aucun pays, aucune zone économique n’a pu se développer durablement avec des taux d’intérêts négatifs, car cela entraîne une très mauvaise allocation d’actif qui se termine toujours pas l’éclatement de bulles.

La hausse du dollar réduit les profits des sociétés américaines dès le quatrième trimestre 2014. Il  diminue la croissance de nombreux pays en Afrique (Zambie, Nigeria, Uganda, Angola, Afrique du Sud…). Le Renminbi augmente régulièrement sa part de marché dans les transactions internationales. Il devrait être bientôt inclus parmi les devises qui composent les Droits de Tirages Spéciaux (DTS), car depuis 1969 les pondérations sont : le dollar de 41,9%, l'euro de 37,4%, la livre sterling de 11,3%, le Yen de 9,4%.

La Chine détient par ailleurs 3,8% des droits de vote au FMI, alors qu’elle pèse 16,5% du PIB mondial.

L’Europe du Sud va aller encore mieux

En Europe, l’Europe du Sud devient plus compétitive, comme le montre l’évolution des exportations espagnoles, la fiscalité a évolué dans un sens plus favorable aux entreprises et des réformes structurelles significatives ont été entreprises.

Les deux pays les plus intéressants sont l’Espagne et le Portugal. Pour l’Italie, il est encore trop tôt.

En Grande Bretagne,  la bonne tenue de l’économie britannique a permis de diminuer le chômage. Il est difficile d’anticiper qui sera le vainqueur des prochaines élections. Entre les Conservateurs et les Travaillistes, ce sont les petits partis qui arbitreront, ce qui risque de rendre le pays difficilement gouvernable.

Aux Etats-Unis, le dernier chiffre de l’emploi a été décevant. Peter Diamandis, un des fondateurs de Singularity University, a son explication. Les mutations que nous sommes en train de vivre entraînent une reprise créant peu d’emplois anciens. Dans une "économie à la demande", de nombreux produits ne seront plus achetés mais tout simplement loués pendant leur temps d’utilisation.

La production de pétrole aux Etats-Unis ralentit beaucoup moins que prévu

Le nombre de puits en activité aux Etats-Unis a diminué de 46% depuis le mois d’octobre dernier, au moment où le baril était encore à 90$. Malgré cela, la production a atteint encore 9,6 M/b par jour en mars. C’est comme avec les banques centrales, nous entrons dans un territoire inconnu, car au moment où la demande de pétrole augmentera de nouveau, les producteurs pourront très rapidement fournir toute la demande au marché.

Cependant, les stocks de pétrole aux Etats-Unis n’ont jamais été aussi élevés à 449 M/b et il n’est pas sûr que les Etats-Unis puissent facilement remplacer le rôle de "Swxing Producer" qui a été joué par l’Arabie Saoudite pendant des années.

De nombreuses sociétés américaines seront en mesure d’en profiter, notamment EOG Resouces, Anadarko Petroleum, Apache Corp, Chesapeake Energy et Continental Resources.

Quand on regarde les mouvements des grandes sociétés de gestion sur le secteur, on constate qu’elles estiment que le pétrole a trop baissé et que certaines sociétés méritent d’être achetées dans les niveaux actuels : les services pétroliers sur Halliburton et Baker Hugues, les sociétés de production de pétrole de schiste sur Chesapeake Energy Corp,  ainsi que des pétrolières intégrées comme sur BP Group, Eni et Total.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (11)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
talarmoor
- 09/04/2015 - 09:33
Solutions
Qui, aujourd'hui, défend les salariés du privé ? Jusqu'ici, les fonctionnaires (= les socialistes) ont tous les pouvoirs (un tout petit peu moins depuis les départementales). Combien de temps faudra-t-il pour comprendre que nous ne sommes plus en démocratie et que nous vivons dans une dictature. La dictature des agents de l'état, comme en URSS dans les années 50. Etes-vous prêts à faire la grève des impôts ? Ce sont eux qui garantissent les privilèges de la fonction publique socialiste.
vangog
- 09/04/2015 - 01:04
Aujourd'hui, j'ai entendu un retraité le dire: " j'ai une toute
petite retraite, mais les gauchistes m'ont enlevé 70 euros sur cette petite retraite, c'est important 70 euros!..." Je n'ai pas osé lui dire que c'était faible par rapport à ses augmentations d'impôts locaux inéluctables et les deremboursements de médicaments par les gauchistes et qu'il devrait payer de sa poche...
janckroirien
- 08/04/2015 - 20:06
Je partage votre
avis moi aussi çà me dépasse