En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

05.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

06.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

07.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

ça vient d'être publié
pépites > Politique
Nouveau rebondissement
La compagne de Piotr Pavlenski mise en examen
il y a 12 min 39 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre : "Tu seras un homme, mon fils" de Pierre Assouline : Un portrait inattendu, saisissant et remarquable de Rudyard Kipling

il y a 2 heures 50 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

il y a 5 heures 18 min
décryptage > Politique
A l'école du politique

Quatre leçons de l’affaire Griveaux : du narcissisme à la sécurité nationale en passant par la politique

il y a 6 heures 6 min
décryptage > Religion
Pas d'amalgames

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Politique
Pas d'union à l'horizon

Municipales : Marine Le Pen maintient sa fervente opposition à l’union (locale) des droites

il y a 7 heures 13 min
décryptage > Société
Je t’aime moi non plus

Liaison fatale : avoir ou ne plus avoir un smartphone, telle est la question

il y a 8 heures 52 min
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 1 jour 10 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 1 jour 1 heure
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Culture
Atlanti-culture

Théâtre : "Le fantôme d'Aziyade" de Pierre Loti : Quête initiatique, nostalgique et fascinante sur les rives de l'amour et du Bosphore

il y a 2 heures 21 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 17 février en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 3 heures 57 min
décryptage > Société
Engagez-vous qu'ils disaient

Piot Pavlenski : artiste, voyou, les deux ?

il y a 5 heures 50 min
décryptage > Politique
Honneur au courage malheureux

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

il y a 6 heures 34 min
décryptage > Economie
Jalousie

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

il y a 6 heures 58 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Santé, retraite : le secteur de l‘assurance fait le pari d’être moins cher et plus efficace que la sécurité sociale ...

il y a 7 heures 34 min
décryptage > Politique
Post Griveaux

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

il y a 9 heures 19 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 1 jour 35 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 1 jour 1 heure
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 1 jour 2 heures
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Atlantico Bourse

Valeur boursière de Numéricable : un "carton" en trompe-l'œil ?

Publié le 06 avril 2015
Si le parcours boursier de Numéricable a de quoi faire des jaloux, il convient toutefois de rester particulièrement prudent sur ce titre.
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alain Pitous, Directeur Général Adjoint Associé de Talence Gestion (@alainpitous).Talence Gestion est une société de gestion de portefeuille indépendante spécialisée dans la gestion sous mandat pour les particuliers et la gestion de fonds commun de...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Si le parcours boursier de Numéricable a de quoi faire des jaloux, il convient toutefois de rester particulièrement prudent sur ce titre.

Moins de 15€ il y a un an, plus de 50€ jeudi 2 avril : le parcours de Numéricable, principal câblo-opérateur de télévision et fournisseur d’accès à internet en France, a de quoi faire des jaloux.

Le potentiel paraît désormais plus limité et nous sommes désormais à l’écart de ce titre. Nous ne sommes pas les seuls : après avoir touché 60€ il y a quelques semaines, le titre Numéricable a subi de nombreuses prises de bénéfices. Selon nous ce mouvement pourrait durer un peu. 

Plusieurs raisons incitent à adopter un comportement plus prudent sur le titre :

  •  L’endettement est très élevé : 11.2 milliards d’euros. Malgré des taux très bas, le montant global de la dette est probablement un point faible  de l’entreprise. Malgré des capacités de remboursement en amélioration, le montant global de la dette sera un frein dans les prochaines années surtout dans un secteur qui doit toujours innover, ou racheter des concurrents,  pour rester dans la course.
  • Les gains réalisés ces derniers temps reposent essentiellement sur des économies réalisées suite au rachat de SFR : Patrick Drahi a effectivement entamé depuis son arrivée une action massive pour diminuer les coûts. L’essentiel est d’ores et déjà fait et pris en compte par les investisseurs. Les limites sont désormais proches : aussi bien en interne, qu’en externe. Les fournisseurs et les salariés semblent gouter fort modérément les méthodes mises en œuvre pour réduire les coûts. Il suffit pour en juger de lire les articles qui sortent sur ce sujet : pression sur les fournisseurs, impayés… de nombreux contentieux sont enclenchés de la part de sociétés pour qui le client Numéricable représente 30 ou 40% du chiffre d’affaires.
  • L’entreprise est à la merci d’une guerre des prix qui pourrait être dévastatrice. Il y a quelques semaines Free semblait préparer une conférence au cours de laquelle des prix en forte baisse seraient annoncés. Dès l’annonce de la conférence, les cours de bourse des valeurs du secteur ont dévissé ; finalement Free s’est contenté d’annoncer de nouvelles offres. Cet épisode confirme que Numéricable serait très fragilisée si une véritable guerre des prix s’annonçait. Or il est probable que cela soit le cas à un moment ou à un autre dans les 2 années qui viennent.
  • Le titre, vers 50€, est « cher » si on le compare avec celui de ses concurrents. Le marché a semblé, jusque-là, anticiper le meilleur sur tous les plans : des synergies et des économies qui seraient supérieures aux attentes et surtout une activité commerciale qui serait meilleure qu’attendue. Du coup le titre Numéricable se paye 32 fois les résultats anticipés en 2016 alors que la moyenne du secteur est plutôt aux alentours de 18 fois. L’écart de valorisation entre Numéricable et les autres valeurs du secteur est trop élevé.
  • Enfin et surtout selon nous, l’activité commerciale sur le mobile ne semble pas particulièrement forte ces derniers temps…le moindre ralentissement pour une société très endetté aurait de fâcheuses conséquences.

 

Il est clair aussi que l’enquête en cours de la part de l’autorité de la concurrence, qui laisse planer le risque d’une amende de près de 600M€ ne donne pas non plus envie de se ruer à l’achat sur Numéricable.
Nous sommes donc à l’écart de ce titre.

Plus généralement, comme nous l’indiquons depuis plusieurs semaines, après les hausses constatées sur le marché en ce premier trimestre : +18% sur le CAC par exemple, nous avons pris quelques bénéfices, sans pour autant que notre vue stratégique plutôt positive sur les marchés actions, en particulier européen, ne soit remise en cause à plus long terme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

02.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

03.

Les Imams d'Europe se mobilisent contre la radicalisation… sans grande perspectives de succès

04.

Municipales : Agnès Buzyn meurt et ne se rend pas

05.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

06.

Pourquoi Renault n’a pas fini d’être jaloux de Tesla

07.

Les mésaventures d’Erdogan en Syrie

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Mal nommer les choses : Emmanuel Macron en plein vertige camusien face aux députés LREM

03.

Le glyphosate : un coupable (trop) idéal

04.

Dissolution de l’ordre public : le vrai procès du siècle que les Français devraient intenter à l’Etat

05.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

06.

Pourquoi le GriveauxGate n’est pas qu’une question de sexe

01.

Les ébats sexuels de Griveaux ? Mais on s'en branle !

02.

Ce que la peur du candidat surprise pour 2022 nous dit de l’état de LREM et de la France

03.

Benjamin Griveaux retire sa candidature à la mairie de Paris après la diffusion de messages et de vidéos à caractère sexuel

04.

Bernard-Henri Lévy : “Les élites n’oublient pas les Français qui souffrent mais les Français, eux, oublient souvent ceux qui souffrent ailleurs dans le monde”

05.

Chantage à la vie privée : le vertige orwellien du monde contemporain

06.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
bjorn borg
- 06/04/2015 - 19:23
NUMERICABLE
Vous avez entièrement raison, ce titre paraît bien trop cher. Moi aussi, je suis à l'écart de ce titre cher. Bien vu !!