En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
pépites > Europe
At least
Brexit : Un accord a été trouvé
il y a 49 min 38 sec
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment - Take Two

il y a 2 heures 9 min
décryptage > Culture
Atlantico Litterati

Patrick Besson : "J’ai toujours pris Salman Rushdie pour un triste con"

il y a 2 heures 31 min
décryptage > Social
Merci patron...

J'aime ma boite : mythe ou réalité ?

il y a 3 heures 4 min
décryptage > Economie
Nouveau Monde

Bye bye Uber, Deliveroo ou WeWork ? Voilà pourquoi le mode de vie urbain des années 2010 est en train de s’effondrer

il y a 3 heures 50 min
décryptage > Europe
Axe anglo-allemand

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

il y a 3 heures 57 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Pour Finkielkraut, Zemmour est tombé dans le piège tendu par l’islam radical ; Bayrou essaie encore de faire partir Philippe de Matignon ; 40 salariés chez LREM pour la com digitale, 1 chez LR ; Pour Salvini le fascisme est aussi mort que le communisme
il y a 4 heures 15 min
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 20 heures 13 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 21 heures 35 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 22 heures 38 min
pépite vidéo > Europe
Guerilla
Barcelone : Violents affrontements pour la troisième nuit consécutive
il y a 1 heure 22 min
décryptage > Culture
Critique

La réparation dans l’art : un livre virtuose étonnant

il y a 2 heures 23 min
décryptage > International
Un foulard sur les yeux

Omar Sy, Pascal Boniface, Rokhaya Diallo, pourriez-vous regarder la photo d'Havrin Khalaf, violée et assassinée par les supplétifs d'Erdogan ?

il y a 2 heures 49 min
décryptage > Environnement
Green-Washing

Quand les Etats européens trichent avec les règles de comptabilité pour faire croire à leur vertu énergétique

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Economie
Analyse

Journée mondiale pour l'élimination de la pauvreté : croissance, recettes empiriques ou politiques sociales, qu’est-ce qui marche ?

il y a 3 heures 56 min
décryptage > Social
Atlantico Business

J’aime ma boite : 64 % des salariés aiment leur entreprise, mais l’inverse est-il vrai ?

il y a 4 heures 9 min
décryptage > Religion
Double impasse

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

il y a 4 heures 19 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 21 heures 11 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 22 heures 33 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 22 heures 43 min
© Reuters
© Reuters
Revue de presse des hebdos

Liberté d'expression : des limites au double langage ; gauche, République et islam : le cri d'alarme du maire PS de Sarcelles

Publié le 23 janvier 2015
Mais aussi les critiques du Pape François, de Rania de Jordanie, des Anglo-saxons et... des jeunes de la cité des 3000 contre la liberté d'expression "made in Charlie" ou "made in France" ?, combien de temps va durer "l'état de grâce" de François Hollande et Manuel Valls et, et, et... l'analyse au vitriol de Clémentine Autain sur "le mirage de l'union sacrée". Ca bouge, dans la revue de presse des hebdos !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi les critiques du Pape François, de Rania de Jordanie, des Anglo-saxons et... des jeunes de la cité des 3000 contre la liberté d'expression "made in Charlie" ou "made in France" ?, combien de temps va durer "l'état de grâce" de François Hollande et Manuel Valls et, et, et... l'analyse au vitriol de Clémentine Autain sur "le mirage de l'union sacrée". Ca bouge, dans la revue de presse des hebdos !

 

Mouvement inévitable, souhaitable, constructif ou mal venu ? Deux semaines après les attentats, dix jours après le remarquable mouvement d'"union nationale"  — et même internationale — du 11 janvier, des critiques se font jour, qui pointent les limites et les incohérences de la liberté d'expression "made in Charlie" et "made in France". Et cela par la voix, non seulement, des "enfants des cités", mais aussi de personnalités de premier plan...

 

Quand l'épouse du "descendant de Mahomet" prend la parole...

Scoop ? Dix jours après avoir participé à la marche pour la paix du 11 janvier, Rania de Jordanie donne un grand entretien à "L'Express". Curieux choix de la part de l'hebdomadaire, vous direz-vous (comme nous nous le sommes dit en découvrant le papier)... Lecture faite de l'entretien, force est de le constater : la souveraine n'est pas que belle, elle sait aussi parler. Si elle est diplomate, elle ne pratique pas pour autant la langue de bois. Or, comme ne manque pas de le rappeler le mag, le roi Abdallah II, son époux, est le "descendant de Mahomet"... C'est dire le poids de la parole de Rania.

 

Rania de Jordanie : "Je suis contre ces caricatures"

"Dans l'islam, rappelle Rania de Jordanie, il est simplement inacceptable de représenter tous les prophètes, pas seulement le prophète Mahomet (Que la paix soit sur lui), de quelque manière que ce soit (...). (...) En tant que musulmane, je suis donc contre ces caricatures, et je suis offensée et blessée par le manque de respect témoigné à l'égard de ma foi". Ah, on vous avait dit que Rania ne se cachait pas derrière son petit doigt ! La reine n'a pas fini...

 

Quand Rania interroge la liberté d'expression à sens unique

Au sujet de la liberté d'expression, la souveraine ne se prive pas en effet de souligner l'existence d'un "double langage". "Pourquoi invoque-t-on la liberté d'expression quand il s'agit de l'islam, alors qu'il existe des tabous et une ligne rouge lorsqu'il s'agit d'un autre problème ?", demande-t-elle. 

 

Rania ferme et "claire"

"Je veux être très claire, précise la reine de Jordanie ; la réponse ne devrait jamais être violente. Jamais". A propos des "terroristes de Paris", la reine de Jordanie le dit, en effet : "Leurs actions constituent l'antithèse de l'islam, qui est une religion qui met en valeur la sainteté de la vie humaine par-dessus tout". Message bien reçu, Rania.

 

Quand le Pape François pointe les limites de la liberté d'expression

Ce n'est pas anecdotique : le Pape, lui-même, a, sur les caricatures de "Charlie Hebdo", le même avis que Rania... Dans "Paris-Match", Caroline Pigozzi, qui a suivi François au Sri Lanka et aux Philippines, rappelle que "Sa Sainteté (a tenu) à exprimer à 19 heures (le 7 janvier) sa "plus ferme condamnation pour l'horrible attentat". Mais le Saint-Père a aussi indiqué que "la liberté d'expression est certes un droit fondamental, mais qui n'autorise pas à insulter la foi d'autrui", et que "tuer au nom de Dieu est une aberration"". Très clair, aussi, le Pape François. 

 

"I'm Not Charlie", ou les critiques des médias et des intellectuels anglo-saxons

Mais il n'y a pas que le Pape ou Rania de Jordanie pour faire entendre des réserves quant à la "liberté d'expression made in Charlie"... Dans le monde anglo-saxon, remarquent "Les Inrocks", ça grince et ça coince aussi. "Intitulé "Charlie Hebdo, le magazine français à la fois héroïque et raciste", l'article de Jordan Weissmann publié sur "Slate.com, réputé de gauche", précise le mag, "reprend une opinion de plus en plus partagée, outre-Manche comme outre-Atlantique". Nombre d'entre eux, raconte le journal, ont d'ailleurs préféré ne pas publier les caricatures de Mahomet pour "ne pas offenser les musulmans". "Les Inrocks" le soulignent aussi : le "I'm Not Charlie" de l'écrivain Will Self "est devenu le credo (d'un) bon nombre de journalistes, intellectuels et (d') une partie de l'opinion publique anglophone". Mais qu'est-ce qui explique une telle différence ?

 

L'"universalisme" français contre le "multiculturalisme" anglo-saxon

A côté de "l'humour très français de "Charlie Hebdo" qui passe mal la Manche et a fortiori l'Atlantique", analysent "Les Inrocks", il y a "les différences historiques et culturelles qui distinguent la France du monde anglo-saxon, caractérisées par l'opposition entre notre modèle "républicain" universaliste et le modèle "multiculturaliste" ou "communautariste" anglo-saxon, fondé sur le respect de la différence, au risque du politiquement correct". Or, en France, on n'aime pas le politiquement correct. On ne le pratique d'ailleurs pas du tout, hmmm ? (!)

 

Pourquoi les jeunes de la cité des 3 000 sont "contre Charlie"

Pas "politiquement correcte", la parole des jeunes de la cité des 3 000, au nord d'Aulnay-sous-Bois ? Elle mérite d'être entendue, comme en témoigne le reportage que "Les Inrocks" ont mené dans cette cité "oubliée de la République". ""Dieudonné, c'est n'importe quoi, dit l'un d'eux. Quand il vanne les Juifs, eux, ils ont le droit de ne pas être contents. En revanche, quand on insulte le Prophète, il ne faudrait plus rien dire. On est contre Charlie. Et comme on est libre en France, on a le droit de le dire". Malik, 25 ans, fait une mise au point, précise l'hebdo : "En même temps, on est tous contre le terrorisme. Notre religion, ce n'est pas de tuer, c'est d'aider son voisin"". C'est un peu ce que disait Rania de Jordanie, ou on ne s'abuse ?

 

Quand les jeunes des 3 000 regrettent leur école

""Le vrai problème, c'est l'emploi", dit encore Malik aux "Inrocks". Interviewé par le mag, Issam, lui, pointe en direction de ce qu'est devenue l'école : notre école, dit-il, était ""classée la plus nulle d'Ile-de-France, mais nous, on l'as tous aimée. Et puis, j'ai connu des professeurs, c'était des merveilles". Chahine, un grand frère, intervient : "A notre époque, le CPE venait nous chercher dans les cages d'escaliers. Aujourd'hui, les petits fument leur joint devant le proviseur. Les profs, c'est plus pareil"". Najat, on dirait que tu as un message, là...

 

Clémentine Autain et les "recommandations hallucinantes" de Najat Vallaud-Belkacem

Clémentine Autain lui en envoie un autre... Interviewée dans "Les Inrocks", toujours, à l'occasion de la sortie de son livre, "Nous avons raison d'espérer — fragments de vie politique" (Flammarion), la représentante du Front de gauche le dit, en effet : "La ministre de l'Education Najat Vallaud-Belkacem a donné publiquement des recommandations hallucinantes : au lieu de suggérer d'engager la discussion, elle a affirmé qu'il y avait trop de questionnements "insupportables" de la part des élèves. Comme si les valeurs pouvaient se transmettre par autorité". Bien vu, non ?

 

Et que pense Clémentine Autain de "la solidarité politique autour de François Hollande" ?

Clémentine Autain n'est pas plus emballée par "la solidarité politique autour de François Hollande le 11 janvier". Entre la présence "indécente" d'Ali Bongo, Viktor Orban ou Benyamin Netanyahou, le fait que "l'Assemblée a voté (...) la poursuite de la guerre en Irak" alors que, selon elle, "ces guerres sans fin produisent de la radicalisation", le fait que "la France vend des armes à l'Arabie saoudite" et que Nicolas Sarkozy "touche 100 000 euros pour une conférence au Qatar, pays qui finance les réseaux jihadistes", la jeune femme l'affirme : "l'union sacrée est un mirage".

 

François Hollande et Manuel Valls : combien de temps va durer "l'effet Charlie" ?

Nouveau mirage, la remontée en flèche de la cote de popularité du président de la République et du Premier ministre ? Selon le baromètre Ifop/Fiducial réalisé pour "Paris-Match", François Hollande gagne 21 points, avec 40 % de personnes satisfaites (38 % d'avis favorables et une augmentation de 20 points selon le baromètre Ipsos/"Le Point"). "La seule comparaison possible est la remontée de 19 points accomplie par François Mitterrand dans une enquête Ifop/JDD entre janvier et mars 1991, au moment de la guerre du Golfe : un gain qu'il reperdra dès l'été suivant...", commente "Match". En ce qui concerne Manuel Valls, c'est "l'état de grâce", souligne l'hebdo : d'après l'étude Ifop/Fiducial, le Premier Ministre "gagne 17 points et obtient son meilleur score (61 %) dix mois après sa nomination à Matignon" (+ 23 points avec 59 % d'avis favorables selon Ipsos/"Le Point"). Combien de temps cela durera-t-il ? Ni "Match", ni "Le Point" ne se prononcent sur le "cas Valls". En revanche, dans l'article qu'ils consacrent au rebond spectaculaire du "président le plus impopulaire de la Ve République", Mariana Grépinet et Bruno Jeudy de "Paris-Match" indiquent que "pas dupes, les amis de Hollande" pronostiquent un sursis de soixante jours. "Soixante jours, exactement le délai qui nous sépare des prochaines élections départementales".

 

Le maire PS de Sarcelles "contre les tabous de la gauche"

Et puisqu'on parle des prochaines élections — et de la nécessité pour le Président et le Premier ministre d'être soutenus par la majorité —, le maire PS de Sarcelles, François Pupponi, jette un gros pavé dans la mare, ce jeudi, dans "L'Obs". Un gros pavé dans la mare... un gros pavé dans la mare ? Mais encore ?! L'édile de la cité-modèle du vivre-ensemble (où co-existent quatre-vingt nationalités) n'en peut plus. Entre le fait que sa ville "était le 8 janvier sur le trajet des frères Kouachi", que l'un de ses habitants, Yohan Cohen, 20 ans, est tombé sous les balles d'Amedy Coulibaly, et que "toute la communauté juive — un quart des 60 000 habitants — a basculé dans la peur", il faut dire que François Pupponi a été un peu soumis à rude épreuve ces derniers quinze jours. Elu il y a dix-huit ans, "ce Sarcellois pur jus d'origine corse" a amplement eu le temps de prendre la mesure des problèmes qu'il devait résoudre, des incapacités de l'Etat mais aussi... de son propre clan. C'est d'ailleurs, événement, "contre les tabous de la gauche" qu'il s'élève aujourd'hui !

 

Le discours de la gauche coupable ?

Dans "L'Obs", François Pupponi le dit tout net : "Je ne connais pas un élu d'une ville populaire qui ne savait pas que ça allait arriver. La question était où et quand". Le maire de Sarcelles le dit aussi : "Entre les défenseurs de la cause sociale et l'idéologie des fondamentalistes, dans la tête de certains jeunes, à un moment, ça fait boum ! On leur dit : tu vis un enfer et on peut t'amener au paradis, ça donne Coulibaly". Faut-il comprendre que "les défenseurs de la cause sociale", autrement dit la gauche, a sa part de responsabilité dans les drames que nous venons de vivre ?

 

"Il faut qu'enfin la France gère la relation entre la République et l'islam"

"Pour Pupponi, indique "L'Obs", il y a une forme de déni" sur ces sujets. Même si le gouvernement, à commencer par Manuel Valls, ancien maire d'Evry, est en prise selon lui, avec la réalité des quartiers, il reste des tabous à faire sauter à la gauche du PS ou dans la tête de certains intellectuels. (...) "Il faut qu'enfin la France gère la relation entre la République et l'islam. Comme on l'a fait avec la religion catholique en 1905. Ce débat, on tourne autour depuis vingt ans. Il n'est pas honteux et on peut le faire sans amalgame". Auteur du livre "Les religions sont-elles réactionnaires ?" (Textuel), le pasteur de gauche Stéphane Lavignotte disait exactement la même chose dans l'entretien qu'il nous accordait, ici-même, dans la rubrique "Un livre, un débat" ("Pourquoi la gauche a un problème avec la religion", 13 octobre 2014). A force — croisons les doigts —, le message finira bien par remonter, hmmm ? Sur ce, bonne semaine, les gourmands de l'info !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

03.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

04.

Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument

05.

Emmanuel Macron saura-t-il éviter le piège tendu par les islamistes (et aggravé par les idiots utiles du communautarisme) ?

06.

Brexit : la France mal à l’aise dans un deal négocié principalement entre Londres et Berlin

07.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

03.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

04.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

02.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

03.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Marie-E
- 23/01/2015 - 16:27
la reine
Rania et Clementine Autain dans le même article c'est trop pour moi. A propps de la reine elle n'est plus avec sa copine de Syrie et elle a toujours pas accepté la traduction de ses livres pour enfants en hébreu. Enfin heureusement il y a Sarcelles!
Vincennes
- 23/01/2015 - 15:59
@Anguerrand....comme d'hab avec Lambert de la pub pour ses POTES
perso ce sera pour VALEURS ACTUELLES qui cette semaine nous trace un joli portrait ds "complices idiots utiles" d'Hollande à commencer par Pleynel ........"la tyrannie des tartuffes", la récupération....la manipulation de ce terrible attentat contre Charly Hebdo; qui n'a pas voulu arbitrer entre son désir de provoquer et ses conséquences ....."dans le secret des forces d'assaut" qui n'avaient pas vraiment besoin des "conseils" d'Hollande.....celui qui, momentanément) récolte les lauriers (belle manipulation).....7000 départs pour Israël en 2014 et 30.000 demandes en attente......Duflot/Mélenchon le front commun etc
TB n°, comme d'hab
jurgio
- 23/01/2015 - 14:42
La Lâcheté de Charlie-Hebdo
Viscéralement et gratuitement méchants (Charbonnier... qui faisait peur à Wolinski lui-même...) envers des personnes qui ont jadis prêché l'amour du prochain (la pureté peut, en effet, effaroucher certains) ou,pire, envers des personnes actuelles qui ne pouvaient ou ne voulaient pas se défendre mais, en revanche, doucereux, voire obséquieux, envers les autorités laïques de leur bord (même combat) qui ferment les yeux et payent leurs déficits chroniques (les diffamations coûtent juridiquement cher)