En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
pépites > France
Drame
Suicide des agriculteurs : un député LREM chargé de faire un état des lieux
il y a 13 heures 42 min
décryptage > Economie
Négociations

Brexit : vers une bataille de poissonniers

il y a 20 heures 2 min
décryptage > Media
En route vers les César de la connerie

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

il y a 20 heures 32 min
rendez-vous > Environnement
Atlantico Green
Pourquoi la pollution automobile aurait quand même baissé (et peut-être même plus) sans la politique anti-voitures d’Anne Hidalgo
il y a 20 heures 59 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

La colère du peuple algérien face au règne d'Abdelaziz Bouteflika

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

La philosophie : ce sentiment premier de l’existence

il y a 21 heures 6 min
décryptage > International
Un homme averti n’en vaut toujours pas deux

Nouvelles ingérences électorales (de Russie ou d'ailleurs) en vue : les démocraties occidentales toujours pas vaccinées

il y a 21 heures 24 min
décryptage > Société
M'as-tu vu

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

il y a 21 heures 50 min
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 1 jour 14 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 1 jour 17 heures
rendez-vous > Science
Atlantico Sciences
L'Agence spatiale européenne vous propose de passer des mois dans un lit en apesanteur ; Seti met en ligne deux pétaoctets de données pour la recherche extraterrestre
il y a 19 heures 9 min
décryptage > France
Kafkaïen

Ces fautes de l’administration française

il y a 20 heures 19 min
décryptage > International
Désaveu

Elections législatives en Iran : une abstention record et un avenir inquiétant

il y a 20 heures 41 min
décryptage > Europe
Bonnes feuilles

L’Europe face aux défis migratoires

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Agriculture : l’élevage, l’allié de la planète

il y a 21 heures 6 min
décryptage > Education
Mal adaptés

Pourquoi les plus introvertis sont injustement traités par le système scolaire

il y a 21 heures 7 min
décryptage > High-tech
Menace

Ransomware : radioscopie d'un méga risque économique sous estimé en France

il y a 21 heures 37 min
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 1 jour 13 heures
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 1 jour 15 heures
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 1 jour 17 heures
© Reuters
© Reuters
Chronique du pot aux roses

L’union nationale va faire long feu

Publié le 14 janvier 2015
La société a besoin d’urgence de victimes expiatoires : au moins six condamnations ont été prononcées depuis vendredi 9 dernier pour "apologie publique d'actes de terrorisme" en vertu de la loi du 14 novembre 2014.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La société a besoin d’urgence de victimes expiatoires : au moins six condamnations ont été prononcées depuis vendredi 9 dernier pour "apologie publique d'actes de terrorisme" en vertu de la loi du 14 novembre 2014.

1 - Tous Charlie, tous censurés

Il suffisait de voir Hollande suivi comme son ombre par son conseiller en communication lors de la manifestation de dimanche dernier pour perdre ses dernières illusions sur les intentions de notre récupérateur en chef. Regagner, université après université, gymnase après gymnase, piscine après piscine, le terrain concédé à un obscurantisme religieux qui exalte l'obéissance et rejette la raison est difficile.

Faire patrouiller une armée paupérisée et mal équipée, commémorer à tout va ou traquer les délires publiés sur Internet par des esprits égarés est moins dangereux. La première réaction du gouvernement et du Parquet a donc consisté à s'en prendre à Dieudonné, grotesque provocateur qui ne mérite que le mépris. Faute de s'attaquer aux racines du mal, qui plongent aussi dans l'incapacité de la bureaucratie française à traiter les problèmes autrement que par des allocations et des compromis, on va partir à l'assaut des forums d’internautes et embastiller deux ou trois abrutis qui n'auront pas trouvé le moyen de dissimuler leurs noms derrière leurs ineptes commentaires.

Quatre ans de prison ferme pour un clampin décérébré et alcoolisé qui s'est réclamé des frères Kouachi en insultant la police ! Au moins six condamnations ont été prononcées depuis vendredi 9 dernier pour "apologie publique d'actes de terrorisme" en vertu de la loi toute récente du 14 novembre 2014. La société a besoin d’urgence de victimes expiatoires. Pendant ce temps, les politiciens qui ont volé la République échappent le plus souvent à la détention. Le seul à avoir parlé vrai dans cette affaire est Malek Boutih qui a dénoncé les élus locaux qui achètent la tranquillité et parfois leurs mandats en passant des accords louches avec les fondamentalistes et les trafiquants.

Le terrorisme pave la voie de l'autoritarisme de l'Etat, c'est un phénomène observé depuis de nombreux siècles. Il faut choisir son camp, celui des saints ou des démons, dont la définition est d'ailleurs variable. Pas de place pour la subtilité en temps de mobilisation. La France de cette dernière semaine fait penser au film de Billy Wilder, "le gouffre aux chimères" où un pauvre hère tombé dans un trou n'en sortira pas car son malheur fait l'affaire de tous ceux qui veulent conditionner l'opinion.

Dans quel gouffre sommes nous tombés ? Un hebdomadaire en perte de vitesse tentait à épisode régulier de se relancer en publiant des caricatures montrant Mahomet et tout un tas de papes, de rabbins et de curés dans des positions explicites, comme on dit chez Cameron.

Des énergumènes ayant une douille de Kalachnikov à la place du cerveau l'ont pris au pied du crayon et sont allés faire un carnage, complété par un bain de sang dans une épicerie cacher pour ne pas oublier l'anti-judaïsme de rigueur. Perdue et apeurée, la foule est allée communier dans une grand messe organisée à la hâte par les prélats du désordre établi.

Avec la baisse du prix du pétrole, celle des taux d'intérêt, de l'euro et l'espoir que Mario Draghi monétisera une partie de notre dette, Hollande va finir par croire que sa reconquête de l'opinion est possible. Pour la première fois depuis son élection, le peuple a d'ailleurs trouvé une raison de manifester dans la rue autrement que contre lui. Mais les sondages sont encore poussifs. Car, malgré tout, les esprits sont plus méfiants que par le passé et le courroux peut rapidement changer de direction.

Du reste, s’il y avait foule dans les rues, deux masses plus importantes encore sont restées silencieuses. Une grande partie des musulmans tout d’abord, qui pense que Charlie Hebdo n’a eu que la monnaie de sa pièce et dont les enfants ont montré peu d’empressement au recueillement à l’école. Un nombre considérable de gens ensuite, qui refuse la récupération par les politiciens ou considère que seule la méthode dure doit être employée contre une religion et une population qu’ils détestent. Ceux-là se font face à bas bruit, n’en déplaisent aux dires officiels. Et ce ne sont pas les gesticulations sécuritaires ou un empilement de règles liberticides qui règleront le problème.

2 - Les ailes de dieu

Est-ce Allah ou une puissance équivalente qui a mis sur la route présidentielle un pigeon facétieux et irrespectueux pour montrer ce qu'il pense de tout cela ?

3 - C’était le temps où Bruxelles changeait

La Commission serait en train de concocter un énième assouplissement des critères de redressement des finances publiques qui permettra à Hollande de continuer à faire de la réforme cosmétique. La bombe de la dette continue de grossir et les terroristes qui l’ont posé portent d’élégants costumes.

A lire de l'auteur de cet article : "Français, prêts pour votre prochaine révolution ?", de Serge Federbusch, publié chez Ixelles, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

04.

Voyeurisme, une addiction contemporaine : il y a ceux qui filment...et ceux qui regardent

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

"Mâles et blancs". Vous avez aimé la saison 1 ? Vous adorerez la saison 2 !

07.

Ces fautes de l’administration française

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

03.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

04.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (12)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 17/01/2015 - 15:18
Bien joué, Serge!
seule erreur...la France ne se divise pas entre angéliques pro-Charlie et anti-islamistes...il y a aussi les patriotes, qui considérent que les UMPS sont totalement responsables des erreurs accumulées depuis trente ans et dans lesquelles les terroristes n'ont fait que s'engouffrer...l'Islam, lui, regarde et compte les morts...
LA RICHARDIERE
- 15/01/2015 - 09:07
ça va pas du tout
Gesticulation(S) qui masqueNT les fautes et erreURS inavouées. C'est mieux, excuses.
LA RICHARDIERE
- 15/01/2015 - 09:05
Gesticulation(s) bin oui!
le "S" à ta place, PAS BOUGER!!!