En direct
Best of
Best of du 25 au 31 juillet
En direct
ça vient d'être publié
pépites > Santé
Lutte contre la pandémie
Une nouvelle souche plus contagieuse du coronavirus aurait été identifiée au Vietnam
il y a 3 heures 6 min
pépites > International
Inquiétudes pour la démocratie
La France renonce à ratifier "en l'état" l'accord d'extradition avec Hong Kong
il y a 4 heures 38 min
light > Europe
Enquêtes en cours
L'ancien roi Juan Carlos, soupçonné de corruption, décide de quitter l'Espagne
il y a 6 heures 13 min
pépites > Santé
Wuhan
Covid-19 : la mission de l'OMS en Chine a terminé son travail préparatoire dans le cadre de l'enquête sur l'origine du virus
il y a 8 heures 45 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Relance ou investissement ? Présent simple ou avenir composé ? Être en France ou aux USA ?

il y a 11 heures 55 min
pépite vidéo > Science
Mission accomplie
SpaceX : les images de l'amerrissage des deux astronautes américains
il y a 12 heures 40 min
décryptage > Société
Sélection inclusive

L’UNEF de Nanterre a choisi quatre femmes qui ont "influencé" le cours de l’Histoire : curieusement elles sont toutes de la même couleur !

il y a 14 heures 34 min
décryptage > Economie
Incertitudes sur les marchés

Le COVID-19 s’attaque surtout au dollar

il y a 15 heures 10 min
décryptage > International
Centre d'attraction

La Turquie d’Erdogan ne cache plus ses ambitions de dominer le monde musulman en fondant le califat rêvé par les Frères musulmans

il y a 16 heures 13 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

TikTok première victime du bras de fer entre la Chine et les États-Unis. Donald Trump va décider de fermer la star montante des réseaux sociaux

il y a 16 heures 56 min
light > Politique
Vacances studieuses
Emmanuel Macron pourrait recevoir Angela Merkel et Nicolas Sarkozy au Fort de Brégançon cet été
il y a 3 heures 58 min
pépites > Social
Rentrée sociale agitée
Les Gilets jaunes feront-ils leur retour dès le 12 septembre prochain ?
il y a 5 heures 16 min
light > Religion
Inquiétudes
L'ancien pape Benoît XVI serait dans un état "extrêmement fragile"
il y a 7 heures 30 min
pépites > Justice
Nouveau rebondissement
Affaire des écoutes de Nicolas Sarkozy : le Conseil d'Etat rejette la requête du Syndicat de la magistrature
il y a 9 heures 19 min
pépites > Environnement
Temps d’adaptation
Barbara Pompili décide de repousser l'interdiction des terrasses chauffées à l'hiver 2021
il y a 12 heures 13 min
décryptage > Environnement
Environnement

C’est la biodiversité du "beau" qu’il faut apprendre et transmettre et non la biodiversité du calcul, du chiffre, du nombre

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Santé
Avertissement

Covid-19 : si le bon élève Hong Kong est désormais confronté à une 3e vague, saurons-nous en éviter une 2e alors que nous sommes beaucoup moins rigoureux ?

il y a 14 heures 50 min
décryptage > Consommation
Cocktail & Terroir

Les idées cocktails originales de l’été : avec de l’Absinthe, essayez le Green Beast

il y a 15 heures 43 min
décryptage > Politique
No non-sense

Séduire les "vrais gens" : le match des résultats Boris Johnson / Emmanuel Macron. Avantage...

il y a 16 heures 38 min
décryptage > Europe
Milliards à l'eau

Ces malencontreux facteurs économiques qui annulent d’ores et déjà l’impact du grand plan de relance européen

il y a 17 heures 9 min
Revue de presse des mensuels

Eric Zemmour vu par Benoît Poelvoorde, Angelina Jolie/Brad Pitt : les mal aimés du Var, NSA : y a-t-il un 2e Edward Snowden ?

Publié le 01 janvier 2015
Mais aussi le paradoxe Zemmour analysé par Marcela Iacub, Canal+ à l'âge de la retraite ?, et, et, et... l'homme politique "GQ" de l'année. Aussi politique que people, la revue de presse des mensuels !
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi le paradoxe Zemmour analysé par Marcela Iacub, Canal+ à l'âge de la retraite ?, et, et, et... l'homme politique "GQ" de l'année. Aussi politique que people, la revue de presse des mensuels !

 

Bonne année, les gourmands de l'info ! Que 2015 vous porte et vous apporte tout ce dont vous n'osez même pas rêver !  Pour démarrer du bon pied, comme les hebdos se sont mis en vacances, on est allé fureter du côté des mensuels. Et ? Hé ben, y'a quelques petites choses, à commencer par... l'homme politique "GQ" de l'année.

 

Et l'homme politique "GQ" de l'année est...

C'est une tradition : chaque année, "GQ" désigne ses "hommes de l'année". Signe que la femme est un homme comme les autres ? Parmi "les hommes "GQ"", on trouve une... "femme de l'année", en l'occurrence Léa Salamé. Au chapitre "humoriste", Stéphane de Groodt remporte le cocotier tandis que Julien Doré décroche la timbale en musique et Alain Ducasse la toque, bien évidemment. Et rayon politique, me direz-vous ? Pour le magazine, cela ne fait aucun doute : c'est Alain Juppé qui l'a emporté cette année ! Lors de la cérémonie de remise des prix organisée au Musée d'Orsay, ""Le meilleur d'entre nous", raconte le mensuel, s'est fendu d'un remerciement avec la chaleur tout en retenue qui le caractérise, en ajoutant avec malice qu'il aurait surtout aimé recevoir cet honneur en 2017". Sacré Alain !

 

Quand Benoît Poelvoorde se reconnaît en Alain Juppé

Surprise ! Dans l'interview qu'il donne à "GQ", Benoît Poelvoorde, en promo pour le film "La rançon de la gloire" de Xavier Beauvois, confie à Frédéric Taddeï une chose pour le moins surprenante. A propos d'Alain Juppé, le comédien indique en effet : "Je m'inscris totalement dans le style de cet homme. Il a comme moi une sensualité qui sent la crainte". Etonnante formule... assez maligne aussi, quand on y réfléchit bien.

 

Ce que Poelvoorde pense de Mélenchon, Jean-Marie Le Pen et... Eric Zemmour

Mais on n'est pas au bout de nos surprises... A "GQ" qui l'interroge sur son goût pour la langue, Benoît Poelvoorde avoue aussi en effet : "Pour moi, les deux personnes qui s'expriment le mieux sont Jean-Luc Mélenchon et Jean-Marie Le Pen. Ils ont un vrai amour de la langue. Je suis désolé, ce sont les deux extrêmes". Effectivement... Ah, l'est pas "politiquement correct", Benoît ! Ca lui va bien, en même temps. "Peut-être qu'au fond de moi, je veux juste rétablir l'ordre, remarque le comédien. Bon, maintenant, (en France), vous avez Zemmour qui hurle contre le désordre. Moi, je ne veux pas de colère. Il est fatigant d'énergie, Zemmour, alors que la France demande juste un peu de paresse". La France aspire-t-elle tant que ça à la paresse ? On peut se le demander vu l'écho que le livre du journaliste a rencontré dans l'Hexagone...

 

Eric Zemmour vu par Benoît Poelvoorde

Drôle de hasard : dans l'interview que Poelvoorde donne à "Lui", Frédéric Beigbeder fait lui aussi remarquer au comédien vantant la "tolérance" de la France que ""Le suicide français" d'Eric Zemmour se vend toutefois très bien..." —"Mais Zemmour, c'est l'enfant triste de la classe !, s'écrie aussitôt le Belge. Arrêtez de culpabiliser, vous êtes des gens hospitaliers et ouverts à toutes les cultures. Faut pas croire Zemmour : en colonie de vacances, c'est le gars qui ne fera pas de volley alors qu'il connaît les règles ! Zemmour, c'est un petit arbitre..." OK, Benoît, c'est noté !

 

Le paradoxe Zemmour : l'analyse de Marcela Iacub

Tout autre, évidemment, est l'analyse que Marcela Iacub propose du "cas Zemmour". Dans la chronique qu'elle tient tous les mois dans "Lui", la sociologue écrit à propos de l'auteur du "Suicide français" : "A ses yeux, Pétain aurait agi comme un gouvernant s'il avait choisi de faire assassiner les Juifs étrangers pour sauver les Français". Or, souligne-t-elle, Eric Zemmour est "lui-même Juif d'Afrique du Nord. (...) Le régime de Vichy l'aurait dénationalisé, lui — et ses parents —, comme il l'a fait avec tous les Juifs d'Afrique du Nord". Curieux "paradoxe", conclut-elle, qui "doit être la cause aussi bien des obsessions que du succès de l'auteur du "Suicide français"". A méditer...

 

Rencontre avec Edward Snowden

Mais sortons un peu de France... Scoop ! "GQ" publie une enquête "maousse-costaud" du magazine "Wired" sur le lanceur d'alerte le plus recherché au monde : Edward Snowden, bien sûr ! Pour cet article, James Bamford a, privilège des privilèges et hénaurme coup, été autorisé à rencontrer l'informaticien américain aujourd'hui réfugié en Russie. "J'ai dit au gouvernement américain que je me portais volontaire pour aller en prison, à l'unique condition que ce soit pour servir une peine qui corresponde à la réalité de mes actes, confie l'homme traqué au journaliste. Mon sort me préoccupe moins que celui des Etats-Unis. Mais mon pays ne peut laisser ses lois devenir une arme politique contre ses citoyens (...). Peu importe la compensation : je refuse de faire partie de ça". Pur et dur, Ed Snowden...

 

Existe-t-il un 2e Edward Snowden ?

Mais peut-être n'est-il pas le seul... C'est la grande révélation de l'article : "il se pourrait (...) qu'une partie des révélations attribuées à l'informaticien ne viendrait en fait pas de lui, mais d'un deuxième leaker qui aurait usurpé son identité, écrit James Bamford. (...) Il se trouve que, lorsqu'on m'a exceptionnellement laissé explorer la manne de Snowden avec l'aide d'un outil de recherche extrêmement performant, bon nombre des articles sortis dans la presse — notamment ceux qui concernent les écoutes des chefs d'Etat — n'y figuraient pas". Hé bé ! Vous imaginez un peu si c'est vrai !

 

Scandale NSA : la vraie question

Interrogé sur le sujet, Edward Snowden "ne se prononce pas", précise l'auteur de l'enquête publiée dans "GQ". "Je me dis qu'au fond, la vraie question n'est pas de prévoir ce que l'on va apprendre de ces potentiels futurs leaks, mais ce qu'on va en faire politiquement, précise néanmoins Snowden. Parce que la technologie est aujourd'hui la seule vraie arme politique". Voilà qui ne rassure pas forcément...

 

Angelina Jolie et Brad Pitt : "les mal aimés de Correns"

Mais passons à plus léger, voulez-vous ? Dans "Vanity Fair", ce ne sont pas les très, très longues et très, très lisses "confessions exclusives" d'Angelina Jolie qui méritent le plus le coup d'oeil. C'est bien plutôt l'enquête que Carla Bardelli a menée à Correns, dans le Var, où Mr et Mrs Pitt ont leur château de Miraval. Figurez-vous... figurez-vous que le couple n'y a pas que des amis. Il y serait même en fait fort peu apprécié. "A Correns, écrit la journaliste, l'annonce de (leur) mariage a presque été ressentie comme l'officialisation d'un divorce". Oh, mais comment ça ?

 

Pourquoi Correns n'aime pas Brad et Angelina

Ce mariage, célébré sur leur terre, "les habitants de Correns l'ont appris en même temps que le monde entier, cinq jours plus tard — et par la presse, explique "Vanity Fair". Comble d'inélégance : le communiqué officiel (...) ne mentionnait même pas le nom du village". Ouille, ça fait mal, ça... Surtout quand on sait que, depuis leur installation, en 2008, Brad et Angie n'ont aucune, mais alors vraiment aucune relation avec les Corrensois. "On n'a pas vu l'ombre de Brad ni d'Angelina, raconte l'un d'entre eux. Ils n'achètent pas de pain, ils ne mangent pas d'oeufs frais et certainement aucun des légumes de saison qu'on cultive dans les potagers du village. Qui sait, peut-être qu'ils se nourrissent d'air frais ?" Total : "On se moque de Brad et d'Angelina, confie Robert (...). Enfin, c'est plutôt eux qui se moquent de nous". Ouch ! Voilà qui contraste singulièrement avec l'image si simple, si généreuse et proche des gens que le couple le plus glamour au monde trimballe partout...

 

"Canal+ : 30 ans, l'âge de la retraite ?"

Et puisqu'on parle d'image, "Technikart" consacre un gros dossier aux trentième anniversaire de Canal+. Son titre : "30 ans : l'âge de la retraite ?" Houlà, on dirait que ça va être grinçant... Ca grince, en effet ! Le magazine commence par rappeler que l'inventeur du concept de la chaîne, Léo Scheer, a été "littéralement effacé de la photo de famille" jusqu'à "l'été 2013" où, "dans une interview à (...) "L'Express", André Rousselet, à l'hiver de sa vie, finit par révéler le grand secret". Sympa. "Technikart" le dit aussi : la chaîne câblée "a raté le virage du numérique". C'est pas que ballot, ça... Mais... il n'y a pas que ça !

 

Pourquoi Canal+ est condamné

Il y a aussi, "depuis toujours", nous dit "Technikart", "l'autocélébration permanente et l'entre-soi excluant" auxquels s'adonne Canal avec passion. Jusqu'à présent, cela lui a réussi... mais il n'est pas dit que cela puisse encore continuer bien longtemps. "Aujourd'hui comme hier, conclut en effet le mag, Canal constitue une bulle de prospérité, de glamour et de fun au sein d'une France peu à peu minée par l'austérité. Pendant que les Français s'enfoncent rapidement et sûrement dans la paupérisation, l'existence de cette bulle persistera et continuera indirectement de les narguer. Une bulle que, peu à peu, ils vont adorer abhorrer". Hou, ça, c'est de la chute qui fait mal — qui fait d'autant plus mal qu'elle paraît on ne peut plus logique... Reste... reste que quelque chose d'autre, forcément, fleurira à la place, quelque chose qui, qui sait ?, saura nous faire rire, hurler, gamberger comme Canal il y a trente ans. En ce premier jour de la nouvelle année, soyons résolument "positif" : ça coûte pas plus cher et c'est toujours payant. Re-meilleurs voeux pour 2015 !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
le Gône
- 03/01/2015 - 12:07
Ah Nom de Dieu..
c'est drôle ces "artistes"..qui aiment tant le cinema Français et ses subventions..et qui en retour ce croient obliger d'aller dans le sens de ces chers BOBO...pour le cas ou!..et comme il est pathétique cet artiste Belge vivant au Sénégal...donnant , entre deux verres, son avis sur tout..et surtout ce qu'il ignore...
assougoudrel
- 03/01/2015 - 10:10
Mais les islamistes
peuvent circuler partout, en toute tranquilité, Bruxelles en premier.
bjorn borg
- 03/01/2015 - 09:41
Eric Zemmour
interdit à Bruxelles et personne ne s'en offusque. C'est une honte pour la France!