En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance

02.

Crise économique : l'OCDE prévoit que la planète va se redresser en 2021... sauf l'Europe qui restera à la traîne. Mais pas par hasard

03.

Valéry Giscard d'Estaing : « Brexit ou pas, l'Europe à 28 n’est pas gouvernable sans réformes profondes... »

04.

Et maintenant les skieurs... Qui arrêtera le gouvernement dans sa folle (et sanitairement vaine) dérive sur les libertés publiques ?

05.

Ce que le nouveau record atteint par le Bitcoin préfigure pour l’avenir du système bancaire

06.

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

07.

Regardez bien cette affiche : Auschwitz est de retour…

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

04.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

05.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

06.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

01.

Valéry Giscard d’Estaing, le plus grand président de la Ve République après De Gaulle

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Covid-19 : Et si la première cible à convaincre de l’efficacité du vaccin étaient les médecins et soignants eux-mêmes ?

04.

Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger

05.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

06.

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

ça vient d'être publié
décryptage > Science
Espace

ClearSpace-1 : l’opération anti-débris spatiaux qui sauvera nos satellites (et nos GPS)

il y a 11 min 1 sec
décryptage > High-tech
Course aux vaccins

IBM détecte des cyber-attaques en cours contre la distribution des vaccins anti-Covid dans le monde : alerte écarlate ou rouge pâle ?

il y a 51 min 56 sec
Montrer l’exemple
Covid-19 : les anciens présidents américains Barack Obama, George W. Bush et Bill Clinton sont prêts à se faire vacciner en direct
il y a 11 heures 26 min
pépite vidéo > Politique
Allocution présidentielle
Retrouvez l’intégralité du discours d’Emmanuel Macron en hommage à Valéry Giscard d’Estaing
il y a 12 heures 19 min
pépite vidéo > Politique
Disparition de VGE
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez l’analyse de Jean-Sébastien Ferjou dans "Soir Info"
il y a 13 heures 39 min
pépites > Media
Déprogrammation
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décide de reporter son entretien à Brut de 24 heures
il y a 18 heures 49 min
pépites > Europe
Grisbi
L'Union européenne envisage d'exclure la Hongrie et la Pologne du fonds européen de relance
il y a 19 heures 18 min
pépites > Politique
Hommage du chef de l’Etat
Mort de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron s'exprimera à 20 heures pour lui rendre hommage
il y a 20 heures 3 min
pépite vidéo > Politique
Hommage
Mort de Valéry Giscard d’Estaing : retrouvez les cinq moments-clés de sa vie politique
il y a 21 heures 56 min
décryptage > Justice
Suites judiciaires

Attaque contre un producteur de rap : mais à quoi servira vraiment l'emprisonnement de deux des quatre policiers violents ?

il y a 22 heures 36 min
décryptage > Politique
Héritage politique

Mort de VGE : mais qu’est devenue la droite libérale en France ?

il y a 31 min 11 sec
décryptage > Religion
Séparatisme

Loi de Dieu ou loi de la République ? Ce que Jean-Luc Mélenchon feint de ne pas comprendre sur la différence entre l’islam politique et les autres religions

il y a 1 heure 9 min
pépites > Santé
Conférence de presse
Covid-19 : Jean Castex confirme que « la vaccination sera gratuite pour tous »
il y a 11 heures 53 min
pépites > Politique
Hommage à l’ancien chef de l’Etat
Décès de Valéry Giscard d'Estaing : Emmanuel Macron décrète un jour de deuil national le mercredi 9 décembre
il y a 12 heures 48 min
pépites > Santé
Menaces pour la course aux vaccins
IBM alerte sur des cyberattaques en série sur la chaîne logistique des vaccins contre la Covid-19
il y a 14 heures 56 min
rendez-vous > Media
Revue de presse des hebdos
Sarkozy coache Darmanin, Macron tance ses ministres; Hidalgo n’a aucune ambition mais un sens du devoir pour la France; Le Point s’inquiète des milliards de l’argent magique du Covid, Marianne des vaccins
il y a 19 heures 4 min
pépites > Santé
Campagnes de tests
L'Assemblée nationale se prononce en faveur du dépistage systématique du Covid-19
il y a 19 heures 35 min
décryptage > France
Conseil supérieur de l’audiovisuel

Contrôle de l’accès au porno des mineurs : le CSA étale son inculture technique

il y a 21 heures 32 min
décryptage > France
Gardiens de la paix

Police, une institution à bout de souffle… républicain ?

il y a 22 heures 22 min
décryptage > Science
Recherche scientifique

Cette découverte du programme d’intelligence artificielle de Google qui révolutionne la biologie et la médecine

il y a 22 heures 44 min
© Pixabay
© Pixabay
Revue d'analyses financières

La grande désynchronisation : le monde en 2015 va avancer à des rythmes différents

Publié le 23 décembre 2014
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue.
Jean-Jacques Netter
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Jean Jacques Netter est vice-président de l’Institut des Libertés, un think tank fondé avec Charles Gave en janvier 2012.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Dans l'œil des marchés : Jean-Jacques Netter, vice-président de l'Institut des Libertés, dresse, chaque mardi, un panorama de ce qu'écrivent les analystes financiers et politiques les plus en vue.

La dépendance des marchés à l’égard de la Fed n’a jamais été aussi forte. Il n’y a qu’elle qui semble avoir le pouvoir de faire remonter les marchés avec des « mots ».Janet Yellen la présidente de la Fed a expliqué qu’elle allait faire preuve de « patience avant de commencer à relever ses taux ».  Tout était dit, tous les marchés ont remonté, dont le CAC 40 qui s’est offert sa plus belle séance de l’année en progressant de 3,3%. Si on voulait faire un jeu de mot on serait donc  dans un cycle de montagnes russes où tout va très vite dans tous les sens…

Le retour à une situation ressemblant à celle de la fin des années 90 est souvent invoqué par les stratégistes. La crise asiatique de 1997 suivie par le défaut de la Russie en 1998 sur fond de baisse des matières premières. La catalyste avait été la faillite de « Long Term Capital Management » victime de la crise russe. Il n’est pas inutile de rappeler les faits. Le fonds géré par John Meriwether patron de LTCM,  avait  perdu 4Md$. Tout ce qui ne fallait pas faire avait été mis en œuvre : levier non contrôlé (positions de 125 Md$ pour 4Md$ de fonds gérés... !), pas de transparence vis-à-vis des prime brokers, conflit d'intérêt, mauvais process de risk management. Au lieu d’en faire un exemple, la Fed demande à  John Corzine Senior Partner de Goldman Sachs d’organiser un sauvetage de 3,6 Md$ avec 13 banques: Bankers Trust, JP Morgan Chase, UBS, Citigroup, Goldman Sachs, Merrill Lynch et Morgan Stanley. Elles prêtent 3,5Md$ qui seront remboursés dans les quinze mois sans aucune perte.  La seule banque ayant refusé de participer au refinancement a été Bear Stearns que personne ne sauvera quelques mois plus tard.  Malgré cet accident gravissime,  la grande majorité des produits financiers continueront d'être bâtis avec un système qui sous évalue grossièrement le risque pour l'investisseur...

Le risque de défaut souverain de la Russie est moins fort aujourd’hui. Elle est peu endettée (11,6% du PIB),  mais les entreprises russes doivent verser 30Md€ en décembre et 130Md€ d’ici un an à des banques européennes et américaines alors qu’elles sont pénalisées par la chute du Rouble et du pétrole. Selon des chiffres de la BIS qui datent de fin 2013, l’exposition des banques étrangères à la Russie était de 219Md$ dont 5OMd$ dans les livres des banques françaises notamment : Société Générale, BNP Paribas, Crédit Agricole. L’Autriche avec Raiffeisen Bank est la plus exposée en pourcentage de ses engagements extérieurs. Il faudrait encore ajouter à cette somme 151Md$  de dérivés, garanties et engagements divers. A suivre de près…

La baisse du pétrole qui déstabilise les pays producteurs est interprétée comme une baisse d’impôt massive pour les consommateurs des pays importateurs. On pourrait faire une campagne de publicité sur le thème de « Deux barils pour le prix d’un ». Pour de nombreux économistes,  c’est de la bonne déflation et cela permet de résister au « diktat allemand sur l’austérité ». C’est aussi un cadeau en trompe l’œil car en période de très faible inflation, cela accroit le risque de déflation et menace la croissance.

Selon Anatole Kaletsky de GaveKal à Londres le baril pourrait historiquement baisser encore de 10 à 15%. En 1986 le baril avait baissé de 67%, en 1998 de 60%, en 2002 de 53% et en 2010 de 77%. Cela n’empêche pas Avi Salzman de Barron’s,  le grand magazine boursier américain de recommander cinq valeurs pétrolières à l’achat : Chevron, EOG Resources, Occidental Petroleum, Royal Dutch Shell et Schlumberger…

En Europe,  les raisons de s’inquiéter n’ont pas disparu. En plus de la situation en Russie nous avons le problème des élections en Grèce.  Partout la marge de manœuvre des politiques est faible puisque les taux d’intérêts sont proches de zéro et que l’extrémisme progresse partout. Ils  vont continuer à se débattre face à une stagnation économique très dégradée qui alimente le mécontentement social.

En France,  la baisse du pétrole et de l’Euro permet de gagner un peu de  temps.

Les dernières prévisions de l’Insee qui prennent en compte la dépréciation de l’Euro et la chute du cours du pétrole permettent de revoir en légère hausse la croissance du PIB pour 2015. Toutefois, le gouvernement est coincé entre une opposition à l’étranger qui trouve le rythme de réformes beaucoup trop timide et une opposition intérieure qui n’adhère pas à sa politique. La vague de faillites atteint maintenant les plus grosses entreprises. La liste des fleurons nationaux que la France aura laissé partir s’est encore allongée cette année avec Alstom,  après Péchiney, Arcelor, Alcatel, Rhône Poulenc …. Les emplois publics continuent d’augmenter si l’on prend en compte les contrats aidés.

L’attractivité de la France est encore sévèrement notée par les investisseurs étrangers.

La gauche contrairement à son habitude aura tué la bourse de Paris. Dans le  secteur de la technologie, la capitalisation des vingt premières valeurs de technologie françaises ne pèse même pas le milliard d’Euros ! Dans celui de la biotechnologie,  Adocia brillante société lyonnaise innovante dans le monde du diabète vient de conclure un accord avec l’américain Lilly qui pourrait rapporter jusqu’à 570M$ !

L’immobilier en France a désormais une rentabilité négative. Heureusement rien n’empêche un français d’investir en Allemagne. Il profitera d’un impôt sur le revenu de son placement inférieur à 20% pour une rentabilité de l’ordre de 4%. Il continuera certes à être assujetti à l’ISF,  mais au total sa situation sera meilleure que s’il avait investi en France.

Aux Etats Unis les perspectives économiques vont encore s’améliorer

La valorisation des actions américaines est encore raisonnable.  pour le S&P 500 de 18x , un peu au dessus de la moyenne historique contre 30x en 2000 au moment où la bulle internet a éclaté. Depuis 2011 on a assisté à une expansion du P/E (ratio cours/bénéfice) de 60%. Pour l’année qui vient on devrait assister à une contraction de l’ordre de 10% compensée par une meilleure croissance des résultats des entreprises.

Tout cela incite à rester encore investi sur le marché américain.

La Chine va profiter de l’affaiblissement de la Russie

La Chine va stabiliser sa croissance à un niveau moins élevé que ces dernières années. Cependant, elle va profiter de la situation russe pour lui proposer des accords de swap de devises contre la fourniture de pétrole à bon marché (autour de 50$ ?)  sur le long terme. Cela serait favorable aux actions chinoises et indiennes.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
kiki08
- 28/12/2014 - 12:20
baisse du pétrole
je ne considère pas du tout la baisse du pétrole , pour une baisse massive d'impôts , je pense que l'état vas en profiter pour se gaver un peu plus . en france nous ne voyons pas le vrais pourcentage de la baisse des prix . par contre quant il vas augmenter , ça vas nous faire mal .
kiki08
- 28/12/2014 - 12:02
avancer
et devinez qui vas encore trainailler derrière jusqu’en 2017, ou plus suivant le résultat des élections .