En direct
Best of
Best of du 4 au 10 mai 2019
En direct
Revue de presse des hebdos
Le FN et l'homosexualité : la grosse colère de Marine Le Pen, DSK ou l'Etat islamique ? : l'analyse choc de Frédéric Beigbeder
Publié le 26 décembre 2014
Mais aussi la "marque Le Pen" analysée par une spécialiste de la publicité, le "coup" du Pape François et, et, et... pourquoi et comment la famille est devenue une "valeur refuge". Pas complètement "esprit de Noël", un peu quand même..., la revue de presse des hebdos !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi la "marque Le Pen" analysée par une spécialiste de la publicité, le "coup" du Pape François et, et, et... pourquoi et comment la famille est devenue une "valeur refuge". Pas complètement "esprit de Noël", un peu quand même..., la revue de presse des hebdos !

 

A la veille des fêtes, et comme chaque année, les hebdos se sont mis en pause et offrent des numéros doubles, voire triples, qui relèvent plus du mag week-end que du mag info... Autant vous dire qu'on a pas mal ramé pour trouver un sujet d'actu. Mais, hé, hé, on a fini par trouver !

 

L'affaire Sébastien Chenu et la grosse colère de Marine Le Pen

Cette semaine, en effet, "L'Obs" se penche sur "l'affaire" Sébastien Chenu, "la recrue homo qui trouble le FN". D'après l'hebdomadaire, le "ralliement de ce cadre de l'UMP, militant de la cause homosexuelle, fondateur de l'association GayLib et partisan du mariage pour tous" a donné lieu à une discussion très vive "ce vendredi 12 décembre" entre, d'un côté, Marine Le Pen, et de l'autre, Marion Maréchal-Le Pen et Bruno Gollnisch, fortement opposés à l'entrée de Chenu dans le parti fondé par Jean-Marie. "L'héritière (a) fait face à sa première vraie fronde depuis qu'elle a succédé à son père (...) il y a quatre ans", indique "L'Obs". Et, visiblement, cela ne lui a pas plu, mais alors pas plu du tout... Elle se serait même fâché tout rouge !

 

La vengeance de la Bleu Marine

Histoire de montrer qui est le chef, la présidente du FN s'est "vengée", nous dit "L'Obs". Après avoir assuré à huis clos que Sébastien Chenu serait "privé de toute responsabilité", elle a ensuite annoncé "à la presse que (ce dernier prendrait) la présidence du "collectif Culture" du Rassemblement Bleu Marine aux côtés de Gilbert Collard. (...) "Quand Marine entend le mot "culture", elle sort son homo", persifle (un anti-Chenu), qui redoute que dans ses nouvelles fonctions Chenu ne se "consacre un peu trop au spectacle vivant"". Ah, c'est fin, ça, c'est très, très fin... ! Pourquoi, vous demanderez-vous, Marine Le Pen tenait tant au ralliement de cet ex-UMP ? Parce qu'il vient, précisément, de l'UMP : "limpide, explique l'hebdo, le calcul de la présidente du FN illustre l'électoralisme du Front marinisé". Une prise à l'UMP, et bientôt une autre au PS ?

 

Ceux qui vont faire 2015

Et puisqu'on parle de la présidente du FN, figurez-vous qu'on la retrouve dans la série de portraits que "L'Obs" consacre à "ceux qui vont faire 2015". En cette fin d'année, l'hebdo a en effet proposé à des personnalités de tirer le portrait des 31 figures qui, selon lui, "écriront la chronique des douze prochains mois". Robert Littell s'est ainsi penché sur le cas Vladimir Poutine, Najat Vallaud-Belkacem tresse les lauriers de l'ancien ministre de l'Education et grand Résistant Jean Zay qui sera panthéonisé en 2015, Daniel Cohn-Bendit adresse ses recommandations à Ségolène Royal, Jérôme Kerviel rend grâces au pape François (!), Aurélie Filipetti sacre Patrick Modiano — que "son ennemie" Fleur Pellerin avait avoué ne pas avoir lu... —, Ariel Wizman défend Alain Juppé, Marc Dugain Manuel Valls... tout cela à titre d'exemples, parce que la liste est longue. Longue mais aussi assez inattendue...

 

La marque Le Pen analysée par une pro de la pub

Inattendu, le portrait de Marine Le Pen par Mercedes Erra, présidente exécutive d'Havas Worlwide ? Pour le moins ! Comme le rappelle "L'Obs", la fondatrice de l'agence de publicité BETC "est connue pour son travail pour Danone ou Air France". Des marques de grande consommation à la marque "Le Pen", il y a un pas... quoique, vu les succès remportés cette année par le FN, on peut se demander si celui-ci n'est pas en train de devenir, lui aussi, un produit des plus "porteur", hum, hum ! Mais que va donc nous dire Mercedes Erra, oh la la ?!

 

Comment Marine Le Pen peut être la fille de son père

En fait "d'analyse produit", Mercedes Erra propose une analyse psy de la fille de Jean-Marie Le Pen. "Comment être la fille d'un tel phénomène ? Une seule voie : le dépasser, affirme-t-elle. Elle le comprend en décembre 1998. Un militant l'interpelle : "T'es qui, toi ?", "La fille Le Pen", dit-elle. "Et alors ?", lui répond-on. Etre meilleure que son père en tout, donc : elle n'a pas le choix. Vouloir vraiment le pouvoir, alors que lui se contentait de jouer les trublions". Ca vaut ce que ça vaut, mais après tout, c'est pas mal vu.

 

DSK ou l'Etat islamique ? : l'analyse choc de Frédéric Beigbeder

Dans la série de portraits proposés par "L'Obs", on trouve aussi... un DSK par Frédéric Beigbeder. Facile, tellement attendu, se dit-on aussitôt. A tous les coups, BGBD va prendre sa défense, ça ne fait pas un pli... Ca ne fait pas un pli, en effet : "Si j'écrivais un livre sur DSK, ce serait pour le défendre", affirme l'écrivain. Pourquoi ? Parce qu'il "incarne, dit-il, la fin de la révolution sexuelle". Sa mise à l'index démontre, selon Beigbeder qu'"au début du XXIe siècle, l'Occident a refermé la parenthèse de liberté ouverte après la Seconde Guerre mondiale. Mon roman se serait achevé sur cette question : et si la guerre suivante était commencée ? Imaginez que tout ne se réduise qu'à une alternative simple. Vous devez choisir votre camp. Que préférez-vous : DSK ou l'Etat islamique ?" Wow ! C'est du lourd, ça !

 

Le Pape François attaqué

Et puisque la question religieuse vient d'être jetée sur le tapis, "L'Express" consacre un long reportage de quatre pages au Pape François. L'hebdo le souligne : pour la première fois, des critiques ont été émises publiquement à l'encontre du Saint-Père par des membres éminents de l'Eglise. "Qu'un préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi — le gardien du dogme — ose reprocher au souverain pontife, après le récent synode sur la famille, d'"avoir fait beaucoup de mal" en ne prenant pas position, l'outrecuidance est peu banale", relève l'hebdo. En effet... Oh, mais que se passe-t-il donc, au royaume du Saint-Siège ?

 

Le "coup" du Pape François

Il se passe... il se passe que le Pape est bel et bien décidé à "faire bouger les lignes", nous dit "L'Express". L'hebdomadaire l'explique en effet : le souverain pontife a "remis d'autorité au programme de la seconde partie du conclave, prévue en octobre prochain" les trois articles (sur 62) qui symbolisent l'ouverture de l'Eglise... et qui ont été rejetés au cours de la première partie du conclave. Il s'agit, précise le journal, de "ceux portant sur l'accueil des divorcés remariés privés de communion et celui évoquant les "dons et qualités des homosexuels"". Que le Saint-Père ait réinscrit d'office ces trois propositions est une première, insiste le mag. Un "responsable jésuite" l'a en effet confié à "L'Express" : "Il a fait "un coup". Normalement, le règlement synodal ne le permet pas". Rôôô ! L'a l'air de savoir ce qu'il veut, Il Papa !

 

Le "triomphe de la famille"

Du conclave sur la famille à la famille, il n'y a qu'un pas. A la veille de Noël, fête familiale par excellence, "L'Express" a eu la bonne idée de faire un petit point sur la question dans un gros dossier d'une vingtaine de pages. Son titre ? "Le triomphe de la famille" ! D'après le mag, en effet, "celle qui semblait (...) le symbole même de l'oppression bourgeoise a fait mieux que survivre : elle triomphe, valeur phare sur la houle de nos vies démontées. (...) 53 % des Français associent le cercle familial au "bonheur", 44 % au "partage" ; 5 % seulement aux "conflits", et 4 % aux "contraintes"". Hé bé, si on s'attendait à un tel plébiscite !

 

Le triomphe de toutes les familles

Mais de quelle famille parle-t-on ? S'agit-il de la famille "traditionnelle", hétérosexuelle ? Faut-il l'entendre dans un sens plus ouvert, gay-friendly ? Les deux, mon capitaine ! "L'Express" le précise : "d'après un sondage récent effectué par l'Ifop pour l'Association des familles homoparentales, (...) 61 % des sondés estiment qu'un couple de même sexe avec enfants constitue "une famille à part entière"". Comme quoi, les choses bougent, évoluent, les esprits ne sont pas si étroits qu'on le dit... Figurez-vous, d'ailleurs, que c'est précisément parce qu'elle est capable de changer que la famille emporte tous les suffrages... Hé oui !

 

Pourquoi la famille a triomphé

"La famille contemporaine plaît parce qu'elle est élastique, et elle est élastique parce qu'elle a su changer, explique "L'Express". Sous l'Ancien Régime, elle servait avant tout à perpétuer une lignée et transmettre un patrimoine. (...) Désormais, elle offre un vaste horizon de liberté et d'authenticité". D'après le sociologue François de Singly, interviewé par le mag : "Ce qui prime, ce n'est plus la forme que prend la famille, mais le genre de logique qu'elle instaure : une logique affective, fondée sur la confiance. Auparavant, chacun des membres était au service de la famille ; aujourd'hui, c'est l'inverse". En ces temps où l'on ne sait plus trop où chercher, puiser, trouver du soutien, une "institution" qui, en plus de vous offrir son aide, vous offre "sa confiance", vous parlez si on l'apprécie et si on la chérit ! On comprend que la famille soit devenue la nouvelle "valeur-refuge"! Sur ce, les gourmands curieux, joyeux Noël ! Ripaillez bien, profitez de vos parents, de vos enfants et de vos chers et tendres : l'essentiel, le plus important et... le plus précieux, est là.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
02.
La bombe juridique qui se cache derrière la décision de la Cour d’appel de Paris de sauver Vincent Lambert
03.
Attention danger politique pour Emmanuel Macron : voilà pourquoi l’électorat en marche est à manier avec grande précaution
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Burkini à la pisicine municipale : les périlleuses relations de la mairie de Grenoble avec les intégristes musulmans
06.
Un bilan dont il “n’y a pas à rougir” : radioscopie des performances économiques de la France depuis l’élection d’Emmanuel Macron
07.
Cancer : Non, on ne peut pas affamer les cellules malades, mais il est possible d’optimiser son alimentation
01.
Semaine à haut risque pour Emmanuel Macron : les trois erreurs qu’il risque de ne pas avoir le temps de corriger
02.
Pôle Emploi n’aime pas qu’on dise qu’il est peu efficace dans son accompagnement des chômeurs mais qu’en est-il concrètement ?
03.
Immobilier : l’idée folle de la mairie de Grenoble pour protéger les locataires mauvais payeurs
04.
Le nombre de cancers du côlon chez les jeunes adultes augmente nettement et voilà pourquoi
05.
Le Monde a découvert une nouvelle et grave pathologie : la droitisation des ados !
06.
Ce que les experts de l’OMS recommandent pour réduire les risques de démence sénile
01.
Mondialisation, libre-échange et made in France : l’étrange confusion opérée par François-Xavier Bellamy
02.
Appel des personnes en situation de handicap ou familles concernées pour sauver Vincent Lambert d’une mort programmée
03.
Chômage historiquement bas mais travailleurs pauvres : le match Royaume-Uni / Allemagne
04.
De l'art d'utiliser les morts : et Nathalie Loiseau enrôla Simone Veil dans sa campagne
05.
Emmanuel Macron, l’Europe, le RN et les Gilets jaunes : un cocktail détonnant de vérités et d’erreurs intellectuelles ou politiques majeures
06.
Le glyphosate, le dernier débat hystérique de tous ceux qui se méfient de l’Europe et du progrès
Commentaires (9)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Anguerrand
- 30/12/2014 - 07:48
À bjorn
Vous avez raison, le FN ratisse tellement large que tant qu'il n'est pas au pouvoir, les électeurs ne se rendent pas trop compte. Mais la ou MLP se trouvera en difficulté c'est si elle doit vraiment gouverner. Avec un électorat éclaté à ce point elle ne peut pas gouverner. Il ne suffit pas d'affirmer ni droite, ni gauche, le seul ciment est la lutte contre l'immigration. Mais en économie elle décevra vite tout son électorat de droite et l'électorat traditionnel du FN de droite. Marion me semble plus compétente...en attendant son programme économique qui lui ne semble pas de gauche comme celui du FN. MLP à été élu avec un score soviétique de 100% , mais chacun sait qu'à l'intérieur du parti, différents courants s'opposent. Philippot énarque, haut fonctionnaire non démissionnaire de l'administration et de gauche est rejeté par beaucoup même s'il attire maintenant l'électorat gay et juif( son compagnon).
Il faut distinguer par ailleurs 2 FN, 2 discourt opposés, celui du nord avec les ex PS-PC, celui du sud avec les rapatriés et un électorat de vraie droite. Le but est bien de prendre le pouvoir après l'election le déluge...
bjorn borg
- 27/12/2014 - 10:39
Le FN a l'index
les mauvaises langues sévissent contre le FN, surtout les Sarkosystes il faut bien le dire. La lutte sera elle celle là? Il y a encore un peu de route a faire. Les jeux ne sont pas faits contrairement aux désirs inavoués de certains ici! vangog est un FN convaincue. Moi, je le suis moins car je sens la dérive gauchiste de Marine. Si elle ne change pas, 2017 va être foutue pour elle. C'est vrai que Marine ratisse très large, trop large pour un succès. Il fallait garde le FN de JMLP et suivre la ligne de Marion. Voilà l'étoile montante au FN, dommage qu'il lui manque un peu de maturité, si non, elle aurait pû prétendre à la présidence du pays! Elle est née un peu trop tard mais peut-on le lui reprocher? Ce qui ne gâte rien est qu'elle est belle et très sympa. Quant à prendre des gays et des muslins, c'est une erreur majeure au FN. Est-il trop tard pour changer quelque peu?
Paulquiroulenamassepasmousse
- 26/12/2014 - 15:24
Côté voile
Je pense comme @vaogog que le FN ne pense plus qu'à une seule chose: "élargir le cercle de ses amis".
De toute façon, avec un prénom pareil "Marine", il fallait bien s'attendre à des problèmes de "focs"...!