En direct
Best of
Best of du 27 juin au 3 juillet
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

02.

Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein

03.

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

04.

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

05.

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

06.

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

07.

Une nouvelle étude montre que si, l'argent fait bien le bonheur...(et de plus en plus)

01.

Ophélie Winter médite à la Réunion; Brigitte Macron se promène lugubre en baskets, Edith Philippe souriante en tongs, Catherine Deneuve cheveux au vent et souliers vernis; Melania Trump abuse de l’auto-bronzant; Benjamin Biolay a une fille cachée

02.

Sauver la planète ? Le faux-nez de ces "écologistes" qui détestent l'Homme. Et la liberté

03.

Tesla à 200 milliards de dollars, c’est le casse du siècle digital ou la promesse du monde d’après...

04.

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

05.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

06.

Pas de démocratie sans droit à offenser : ce capitalisme qui prend le risque de précipiter la guerre civile à trop vouloir montrer patte progressiste

01.

Jean Castex, une menace bien plus grande pour LR qu’Edouard Philippe ?

02.

Cet esprit de Munich qui affaiblit la démocratie face à une illusion d’efficacité écologique

03.

Le président algérien réclame (encore) des excuses à la France. Quand sera-t-il rassasié ?

04.

Le parti EELV va alerter le CSA après les propos d'Eric Zemmour sur CNEWS dans "Face à l'Info" sur la vague verte et l'islam

05.

Nouvelle explosion des cas de Coronavirus : mais que se passe-t-il aux Etats-Unis ?

06.

Un nouveau Premier ministre pour rien ? Pourquoi la France a plus besoin d’une vision assumée que d’un En-Même-Temps au carré

ça vient d'être publié
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Dé mem brer" de Joyce Carol Oates : un excellent recueil de 7 nouvelles cinglantes à propos de 7 femmes presque ordinaires

il y a 8 heures 3 min
pépites > International
Contaminations
Coronavirus au Brésil : le président Jair Bolsonaro a été testé positif
il y a 8 heures 50 min
light > Politique
Génération Covid
Emmanuel Macron a félicité les nouveaux bacheliers avec un message sur TikTok
il y a 10 heures 18 min
pépites > Santé
Cour de justice de la République
Coronavirus : l'enquête judiciaire de la CJR contre Edouard Philippe, Olivier Véran et Agnès Buzyn est ouverte
il y a 12 heures 49 min
décryptage > Environnement
Wiki Agri

Julien Denormandie : un proche d'Emmanuel Macron devient ministre de l'Agriculture

il y a 14 heures 26 min
décryptage > Environnement
Politique climatique

Le Pacte vert : le bon, la brute et le truand

il y a 15 heures 3 min
décryptage > France
Raison garder

Non ce n’est pas bien d’avoir tagué la fresque en hommage à Adama Traoré : il fallait juste la « contextualiser »

il y a 15 heures 48 min
décryptage > High-tech
Espionnage chinois ?

Des pirates informatiques anonymes alertent sur les risques de logiciels espions qui seraient présents dans TikTok

il y a 16 heures 29 min
décryptage > Politique
Castex 1

Un nouveau gouvernement qui envoie moult signaux... mais y aura-t-il des Français pour les détecter ?

il y a 17 heures 56 min
décryptage > Politique
Changement de parrain

La République En Mutation : de juppéo-bayrouiste, le gouvernement devient crypto-sarkozyste

il y a 18 heures 25 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Contre les barbares" de Maurizio Bettini : un roman d’apprentissage bien sombre et trop prévisible malgré des personnages campés avec talent

il y a 8 heures 15 min
light > Justice
Bombes à retardement
Affaire Epstein : Ghislaine Maxwell détiendrait plusieurs vidéos d'actes pédophiles commis chez le milliardaire Jeffrey Epstein
il y a 9 heures 18 min
pépites > Politique
Confiance des citoyens ?
Remaniement : les Français approuvent le choix des ministres du gouvernement de Jean Castex mais ne se font pas d'illusion sur la politique qu'ils mèneront
il y a 11 heures 8 min
pépite vidéo > Justice
Ministre de la Justice
Eric Dupond-Moretti : "Mon ministère sera celui de l’antiracisme et des droits de l’Homme"
il y a 13 heures 25 min
décryptage > Environnement
Bonne méthode

Parc éolien dans le Groenland, une double bonne idée pour l’énergie verte

il y a 14 heures 43 min
décryptage > International
Le point de vue de Dov Zerah

L'impérialisme turc à l'assaut de la Libye

il y a 15 heures 24 min
décryptage > Sport
Activité physique

Et les sports les plus tendances de l’été 2020 sont...

il y a 16 heures 11 min
décryptage > France
Ordre Public

Sécurité : maîtriser la spirale de violences dans laquelle s’enfonce la France est-il vraiment hors de portée ?

il y a 17 heures 9 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

Après avoir massivement accepté le télétravail, les Français commencent à en ressentir les perversions...

il y a 18 heures 17 min
décryptage > Environnement
Innovation et évolution

Psychose collective : ces énormes progrès environnementaux que ne veulent pas voir les déprimés de la planète

il y a 18 heures 42 min
Chronique du pot aux roses

Face au FN, l’UMP encore à côté de la plaque

Publié le 17 décembre 2014
L’ostracisme de l'UMP vis-à-vis du FN est une forme de crainte, une politique de l’autruche qui n'a eu comme résultat que de le faire passer de 3 à 30 % des intentions de vote en trente ans. Car ce n’est pas en refusant sans arrêt le contact qu’on peut vaincre un adversaire.
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’ostracisme de l'UMP vis-à-vis du FN est une forme de crainte, une politique de l’autruche qui n'a eu comme résultat que de le faire passer de 3 à 30 % des intentions de vote en trente ans. Car ce n’est pas en refusant sans arrêt le contact qu’on peut vaincre un adversaire.

1 - Les FNatiques

Fidèle aux brillantes qualités dont elle a fait preuve à Paris lors des dernières élections municipales, Nathalie Kosziusko-Morizet a immédiatement montré sa capacité de nuisance en tant que nouvelle vice-présidente de l’UMP déléguée à tout et à rien.

Une jeune ambitieuse désireuse de faire carrière politique en Languedoc, du nom de Fatima Allaoui, a un temps hésité entre Robert Ménard, le Siel (micro-parti satellisé récemment par le FN bien qu’il fut davantage indépendant du temps de son ancien président Paul-Marie Coûteaux) et l'UMP. Ne s'attachant qu'au profil sociologique et photographique des candidats et élus qu'elle soutient, NKM a cru trouver l'oiselle rare en terre frontiste. Beurette, agréable à regarder et travaillant dans le secteur social : le rêve pour la politique sur catalogue qui constitue l'alpha et l'oméga de la députée de l’Essonne et numéro deux bis/ter de l’UMP. Voilà donc Fatima Allaoui soudainement nommée secrétaire nationale en charge de la formation professionnelle.

Patatras ! NKM avait oublié de taper le nom de sa nouvelle protégée sur Google et de découvrir ainsi la sinuosité de son parcours politique. Repatatras ! NKM émet aussitôt une fatwa pour démettre la pauvresse de fonctions qu'elle n'aura pu exercer une seule minute.

Le désordre du procédé est amusant mais il n'étonnera personne à Paris où la droite est habituée aux actes et propos déconstruits de son ex candidate à la mairie. En revanche, les proclamations érigées pour l’occasion en principes sont plus inquiétantes.

Tout d'abord, comment dénoncer l'intolérance d'un mouvement adverse en lançant sans arrêt des anathèmes ? Ensuite, la diabolisation du FN, depuis trente ans, n'a eu comme résultat que de le faire passer de 3 à 30 % des intentions de vote. Il serait peut-être temps de se poser des questions, non ? Enfin, il faut avoir une paradoxale et singulière conception de la politique pour estimer qu'en refusant les transfuges et l'accueil des déçus de l'adversaire, on se renforce. C'est exactement le contraire de ce qu'a fait la même semaine le FN avec l'arrivée de Sébastien Chenu, ex secrétaire national de l'UMP et fondateur de Gaylib (sans ', ce n'est pas un service de la ville de Paris ...).

Cette attitude chaotique vis-à-vis du FN se double d'errements doctrinaux. D'un côté, Sarkozy reprend sa vielle habitude de braconnage sur les terres de l'immigrophobie sans toutefois s'appesantir sur la manière dont il s'y prendrait si l'Europe - à laquelle il reste fidèle -l'empêche de durcir notre arsenal répressif sur le sujet. D'un autre côté, NKM, dont l'unique obsession est d'exister médiatiquement, passe son temps à proclamer que jamais il n'y aura de compromis avec la bête immonde. Elle a décidé d'occuper coûte que coûte le segment étroit de l'opinion umpiste hostile au FN et multiplie des déclarations vengeresses.

Le grand écart que Sarkozy va devoir effectuer risque de lui valoir des déchirures musculo-politiques douloureuses. Il n’est pas dit que le seul discrédit des socialistes suffise à faire accepter à l’opinion n’importe quel type de double langage.

L’ostracisme vis-à-vis du FN est une forme de crainte, une politique de l’autruche. Ce n’est pas en refusant sans arrêt le contact qu’on peut vaincre un adversaire. On apprend cela sur le premier ring ou tatami venu. L’UMP ne sait pas en réalité par quel bout prendre le problème.

Elle ferait mieux de clarifier sa doctrine sur la politique d’intégration européenne pour retrouver un peu de cohérence sur tous les sujets qui en dépendent. Tout en accueillant plus généreusement et tactiquement celles et ceux qui veulent revenir au bercail de la droite propre sur elle et qui seront d’autant plus nombreux que le mouvement frontiste accentuera sa dérive étatiste et boboiste.

2 - Il faut interdire à Mou-Président d’accueillir les otages libérés et de parler d’immigration !

Si l’obscénité a une forme en politique, c’est bien la manière dont la gauche de gouvernement, depuis Mitterrand, instrumentalise elle aussi la question de l’immigration pour électriser la droite et faire monter le FN.

C’est sans aucune retenue ni pudeur que Mou-président a fait des moulinets à la tribune de la Cité de l’immigration pour dénoncer le péril xénophobe. Juste de quoi resserrer les rangs clairsemés des derniers lecteurs de Libé et du Monde, qui ont largement relayé la vieille ruse.

Autre diversion : la mise en scène éhontée de la récupération d’un otage pour lequel, c’est évident, aucune rançon n’a été versée. C’est donc de la pure générosité et de l’humanisme, une sorte de cadeau de Noël, qui ont conduit les geôliers de Serge Lazarevic à l’élargir opportunément. Seuls les mauvais esprits imaginent des compensations. Le spectacle de François Hollande se gobergeant aux côtés du libéré et tentant de capitaliser politiquement sur l’événement est à lui seul une puissante incitation à prendre de nouveaux otages.

3 - Krankreich uber Uber

C’est l’union sacrée pour défendre les taxis, presque comme aux temps de la bataille de la Marne et de Gallieni. Tout est fait pour empêcher la concurrence de réaliser ce que la lâcheté du pouvoir politique interdit depuis quarante ans : la mise à bas d’un régime corporatiste imbécile qui fait que les Français et notamment les Parisiens paient trop cher des taxis trop rares et peu aimables. Depuis le temps que cette association de malfaisants qui mériterait d’être dissoute fait peur à des élus dégonflés et suce sa rente, l’idée de la dédommager pour le rachat des cartes professionnelles, contenue dans le rapport Attali paraît désormais trop généreuse.

A propos, avez-vous remarqué que la protection de cette corporation, bien plus nocive que celle des notaires ou des avocats postulants, n’est pas menacée par la loi Micron euh pardon Macron ?

4 - La fin du début c’est le début de la fin

Hollande l’a décidé : il est fini le temps des réformes, il faut apaiser la gauche parlementaire et syndicale rebelle qui risque de voter une censure un peu trop tôt ou d’envoyer pour de bon ses troupes défiler dans la rue. On observera qu’il est d’autant plus facile de mettre un terme à une politique que cette dernière n’a pas réellement commencé. Bref, sur ce sujet, le scootiste de l’Elysée a une forme indéniable de cohérence.

A lire de l'auteur de cet article : "Français, prêts pour votre prochaine révolution ?", de Serge Federbusch, publié chez Ixelles, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (13)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
myc11
- 30/12/2014 - 11:27
Les électeurs responsables de leurs choix.
Sarkozy a perdu ou les Français ont perdu? C'est à ce niveau qu'on peut mesurer la démagogie et la démocratie. C'est aux électeurs d'abord et avant tout de porter la responsabilité de leur choix, face à la complexité du système. Entre colportage médiatique, réalité du monde politique, réalité du système social, c'est fou ce que la difficulté d'assumer son choix relève soit de l'enfantillage, soit de l'arrogance narcissique. Le FN c'est le coussin qui cache l'os pour le peuple. Pour la politique, c'est le coussin qui se remplume ou se déplume selon les manoeuvres politico-médiatiques. Le peuple en est à vouloir un bout d'os pour son avenir. L'économie maigrit, bientôt comme les animaux du tiers monde.
Leucate
- 20/12/2014 - 14:40
@essentimo - perseverare diabolicum
Sarkosy n'a pas été sanctionné pour avoir "droitisé son discours" mais de l'avoir fait une fois de trop alors qu'il s'était décrédibilisé. Après cinq ans de pouvoirs, beaucoup de ceux qui avaient voté pour lui en 2007 se sont rendu compte de la grave erreur qu'ils avaient commise en faisant confiance à un bateleur de foire, à un vendeur de cravates à la sauvette.
C'est au pied du mur que l'on voit le maçon, dit l'adage populaire, et on a vu. Tiens par exemple, le fameux "Karcher" qui n'était en fait qu'un pistolet à eau ... sans eau . Et la liste serait longue mais nous sommes ici, limités en nombre de lettres, c'est un bouquin qu'il faudrait écrire pour énumérer toutes les "insuffisances" de cette présidence guère différente de celle de l'actuel Normal 1er.
Chirac, Sarkosy, Hollande, comment se fait-il que notre système électoral n'arrive plus à sortir un candidat valable aux fonctions suprêmes ? Il y a bien "quelque chose de pourri au royaume du Danemark" (Shakespeare)
Vincennes
- 19/12/2014 - 10:56
LA RANCUNE semble TENACE chez M.Ferderbusch
plus aucun plaisir à lire ses articles