En direct
Best of
Best of du 15 au 21 février
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

ça vient d'être publié
light > People
Reconversion
L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)
il y a 8 heures 9 min
pépites > International
Enquête
L’association L’Arche révèle des abus sexuels qu'aurait commis Jean Vanier, son fondateur
il y a 9 heures 38 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Une histoire d’amour" : Intensité discutable

il y a 12 heures 22 min
décryptage > France
Image d'Epinal

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

il y a 14 heures 21 min
décryptage > Environnement
Absurdité

Nucléaire : au-delà de Fessenheim, un gâchis français

il y a 15 heures 44 min
décryptage > Environnement
Bonnes feuilles

Les distorsions de concurrence qui sont préjudiciables aux agriculteurs français

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Les intellectuels américains et la crise de la civilisation

il y a 16 heures 8 min
décryptage > Société
Bataille à mener

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

il y a 16 heures 23 min
décryptage > Atlantico business
Dialogue

La « Food révolution » pourrait rapprocher le monde agricole et les écologistes...Encore faudrait-il qu’ils le veuillent

il y a 16 heures 37 min
pépites > Politique
Hommage et émotion
Les obsèques de Michel Charasse vont se dérouler le mercredi 26 février à Puy-Guillaume, en présence d’Emmanuel Macron
il y a 1 jour 2 heures
pépites > Société
Profilage
Le PDG de Rynair fait polémique en expliquant que les terroristes sont souvent des hommes seuls musulmans, pas des familles
il y a 9 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Serpent et la Lance Acte 1" : Un thriller Aztèque comme vous n'en avez jamais vu !

il y a 12 heures 9 min
décryptage > Culture
Too much

Start-up nation oui, anglais à l’eurovision non : qui importe quel mot dans le français d’aujourd’hui ?

il y a 13 heures 56 min
décryptage > Consommation
Evènement

Salon de l'agriculture 2020 : à la découverte de cette agriculture qui "vous tend les bras"

il y a 15 heures 14 min
décryptage > Education
Machine aveugle

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

il y a 16 heures 36 sec
décryptage > International
Bonnes feuilles

L’Algérie d’Abdelaziz Bouteflika à l’heure du Printemps arabe

il y a 16 heures 8 min
décryptage > International
Bonnes feuilles

Le choc démographique : trop d’humains, pas assez de ressources

il y a 16 heures 9 min
décryptage > Economie
Economie à l'arrêt

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

il y a 16 heures 33 min
rendez-vous > Media
Revue de presse people
Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.
il y a 16 heures 42 min
light > Insolite
Trésor inestimable
Ethiopie : une couronne cachée pendant 21 ans aux Pays-Bas a enfin été restituée
il y a 1 jour 2 heures
© Reuters
© Reuters
Chronique du pot aux roses

François Hollande ou l'apothéose de l'Etat-mensonge

Publié le 10 décembre 2014
L'actuel président de la république française est un menteur pathologique qui a construit son moi sur la dissimulation. Elle est chez lui un mode de fonctionnement permanent, en politique comme dans sa vie privée.
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Serge Federbusch est président d'Aimer Paris et candidat à l'élection municipale de 2020. Il est l'auteur de La marche des lemmings ou la 2e mort de Charlie, et de Nous-Fossoyeurs : le vrai bilan d'un fatal quinquennat, chez Plon.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L'actuel président de la république française est un menteur pathologique qui a construit son moi sur la dissimulation. Elle est chez lui un mode de fonctionnement permanent, en politique comme dans sa vie privée.

1 - Ceci n'est pas un pot à l'eau de rose

Mais avouons que l'anecdote d'un président jurant sur la tête de ses enfants à son ex concubine qu'il ne fait pas venir sa nouvelle conquête à l'Elysée alors que des photographies démontrent immédiatement le contraire laisse songeur.

Oui, il faut s'y résoudre, l'actuel président de la république française est un menteur pathologique qui a construit son moi sur la dissimulation. Elle est chez lui un mode de fonctionnement permanent, en politique comme dans sa vie privée. Pas un seul sujet n'échappe à la pratique systématique du double langage : le chômage, les impôts, la diplomatie, les scandales à répétition qui frappent son entourage, le budget, l'Europe, etc.

Le problème est que, de proche en proche, tout l'appareil d'Etat est gangrené par ce mauvais exemple et qu'il pourrit par la tête.

Prenons les derniers chiffres de la croissance et des déficits publics. Pour tenter de duper une énième fois Bruxelles, Berlin et Francfort, le gouvernement prétend que les choses vont en s'améliorant. En réalité, les recettes des impôts sur le revenu et les sociétés fondent dangereusement et le facteur principal qui contient pour le moment cette dérive est la baisse circonstancielle des taux d'intérêt qui réduit le coût du refinancement de la dette. En 2014, les recettes fiscales nettes seront inférieures de 11,5 milliards aux prévisions de la loi de finances initiale. Sur ce total, plus de la moitié (6,1 milliards) sont imputables à l'impôt sur le revenu, soit un recul de 8 % par rapport à l'estimation d'origine. Ce phénomène se produit pour la deuxième année consécutive : l'écart avait atteint près de 5 milliards en 2013. Le problème a donc toutes les apparences d'un fait structurel.

Pour s'en sortir, l'Etat joue du fusil à un coup (de pompe). Il empoche discrètement une partie du bénéfice de la divine surprise de la baisse des prix de l'énergie en augmentant la taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques. Les quelques centaines de millions d'euros qui permettent d'afficher un déficit en très léger recul proviennent justement de cette taxe. Mais, du coup, les consommateurs ne tireront qu'un bénéfice réduit de la nouvelle configuration du marché pétrolier ce qui va limiter l'effet d'entraînement sur l'activité générale.

En réalité, le régime "hollandais" démontre à nouveau son incroyable capacité à détruire de la richesse. Alors que, par un concours de circonstances inenvisageable il y a encore trois mois, la France bénéficie d'une baisse concomitante du prix du brut, des taux d'intérêts et de l'euro, le regain économique qui devrait en résulter fortement et rapidement montre à peine le bout de son nez. Les anticipations des agents sont au gris sombre et nul ne souhaite investir alors que la fiscalité atteint des niveaux spoliatoires.

Le reflux du prix des matières premières et de la rémunération à taux fixe des capitaux a même tendance à convaincre de nombreux épargnants que la solution du bas de laine, sous forme de comptes courants ou assimilés, est aujourd'hui le placement le moins risqué. Dans un environnement déflationniste, ce recul est en effet sans grande conséquence sur la préservation de leur richesse. Comme Russes, Arabes à pétrole et autres exportateurs de matières premières sont aussi des clients de nos industries, notamment de celle du luxe, il n'est pas dit que ces baisses soient d'aussi bonnes nouvelles que cela.

Mais l'essentiel pour Hollande & Co est d'enfumer nos partenaires européens, d'avoir une année de répit en différant encore une fois les réformes vitales pour notre avenir. C'est la même logique qui est à l'oeuvre avec la loi Macron de soi-disant libéralisation de l'économie. Les mesures qu'elle contient sont de mini réformettes destinées à distraire l'Union européenne. Cinq dimanches ouvrés en plus dans une dizaine de zones touristiques ne sont certes pas à même de sortir la France de l'ornière. Quant aux projets sur les professions réglementées, ils sont déjà en phase de détricotage.

De faux-semblants en demi-mesures, l'Etat mécontente tout le monde. Les députés socialistes sont réticents à voter ces quelques jours d'ouverture commerciale supplémentaire. Une action molle et dissimulée finit par provoquer autant de résistance qu'une ferme réforme. Le mensonge généralisé conduit au surplace car il engendre la suspicion partout et affaiblit toute légitimité, y compris aux yeux de ceux qui le colportent.

2 - Quand le politiquement correct et la laïcité s'auto dévorent

Les organisateurs de l'exposition Exhibit B ne s'attendaient pas à ça : les ultras de la négritude leur en veulent de montrer des noirs en cage pour dénoncer le racisme. La bien-pensance finit par alimenter ce qu'elle prétend combattre en ravivant sans cesse des feux mal atteints. Et elle pousse à l'hystérie des indignés professionnels qui s'offusquent pour exister. On en rirait jaune - si je puis me permettre-, comme de ces cartes postales toutes noires des années 1970 légendées "combat de nègres dans un tunnel" qu'on ne pourrait plus vendre aujourd'hui, des têtes de nègres bannies des pâtisseries, de Banania et Tintin au Congo menacés et des enseignes du 18ème siècle dénoncées dans les musées.

Au même moment, les crèches de Noël sont priées de déguerpir fissa des bâtiments publics. Fort bien, mais il faudra veiller à ce que la mairie de Paris ne célèbre plus chaque année dans ses salons d'apparat le ramadan sous prétexte qu'il s'agit d'un événement culturel ; que d'autres édifices municipaux, en banlieue ou en province, ne s'illuminent pour Hanoucca ou que les édiles ne se joignent plus au défilé de Ganesh dans certaines cités.

L'intolérance des grands principes et des bons sentiments ne connaît pas de limite car elle n'a pas le moindre sentiment de honte. Les nazis se cachaient pour perpétrer leurs pires crimes mais les bûchers de l'inquisition étaient installés au coeur des villes.

A lire de l'auteur de cet article : "Français, prêts pour votre prochaine révolution ?", de Serge Federbusch, publié chez Ixelles, 2014. Pour acheter ce livre, cliquez ici.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Patrick Bruel se pète le genou et retrouve l’amour, Britney Spears le pied et reste sous tutelle, Adele les plombs et reste seule; Benjamin Biolay in love d’Anaïs Demoustier, Nicolas S. & Carla B. de leur canapé; Voici sait des trucs sur Benjamin G.

03.

La réaction de la femme de Griveaux

04.

L'ex-rappeuse Diam's ouvre une agence de voyages (réservée aux musulmans)

05.

Nos ancêtres les paysans : mais au fait combien de français ont encore une idée de la vie à la ferme ?

06.

Violences sexuelles : pourquoi il est si complexe d’éduquer au consentement

07.

Comment faire sans la Chine ? Le G20 finance tente de sauver la production mondiale du coronavirus

01.

Instituteur de Malicornay : à quoi joue l’éducation nationale ?

02.

Sos macronie en perdition ? Le poids des (non) mots, le choc des photos

03.

Démocratie représentative en danger : l’extrême gauche en passe de dépasser l’extrême droite

04.

Comment la guerre d’Algérie a fini par ruiner la politique de rayonnement de la France dans le monde arabe

05.

Les suppressions d'emplois chez HSBC annoncent une casse sociale sans précédent dans le secteur bancaire européen

06.

Les gros salaires de plus en plus gros... Mais qu'est ce qui peut justifier de telles extravagances ?

01.

Comment l’Allemagne est devenue le maillon faible de l’Europe

02.

Attentat de Hanau : ce terrible poison que contribuent à répandre les ambiguïtés européennes sur l’immigration

03.

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

04.

Montée de la contestation radicale, aveuglement gouvernemental, l’étau qui asphyxie insensiblement la démocratie française

05.

La réaction de la femme de Griveaux

06.

Macron exaspère ses ministres; Un tenant de l’Islam politique bientôt maire à Garges les Gonesse ?; Radicalisation : les universités de plus en plus soumises à la censure « bien-pensante »; La CEDH influencée par des ONG financées par George Soros

Commentaires (17)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
antidote
- 19/12/2014 - 14:06
REVOLUTION !!!
N'est pas révolutionnaire qui veut ! Le Français pour nombreux immigrés est un trouillard voir un lâche habitué à baisser les yeux face aux voyous courageux qui se déplacent qu'en meute , seuls ils sont invisible .La seule façon de leur montrer notre détermination à se faire respecter serait que nous fassions pareille qu'eux en se soudent les coudes .D'ailleurs même dans le monde animal l'union fera toujours la force .
langue de pivert
- 13/12/2014 - 18:59
@2bout
Ce n'est pas un souhait bien sûr ☺ mais comme j'étais déjà majeur et vacciné en 1981, que j'ai vu 7 ans plus tard une populace décérébrée en redemander pour 7 de plus : je préfère m'attendre au pire !
Anguerrand
- 12/12/2014 - 12:27
Aussi menteur que Mitterrand
Ces gens " bien pensants" qui nous font la morale et nous disent ce à quoi nous avons le droit de penser. Mitterrand à caché Mazarine et son cancer en mentant, pépère organise son bordel à l'Elysee et les deux ont fait payé la facture par le contribuable. C'est pas bien beau la gauche sans oublier DSK et les 9 ministres fraudeurs- voleurs.