En direct
Best of
Best of du 13 au 19 juillet
En direct
Revue de blogs

Mexique : Qu'est-il arrivé au 43 étudiants disparus à Ayotzinapa ?

Publié le 12 novembre 2014
43 étudiants ont disparu au Mexique depuis fin septembre, probablement massacrés, sans que le gouvernement puisse expliquer les faits, ou ne semble s'en soucier beaucoup. Le Mexique, à bout de violences des cartels, ou de l'armée, d'enlèvements et de corruption, réclame justice.
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Claire Ulrich est journaliste et fan du Web depuis très longtemps, toujours émerveillée par ce jardin aux découvertes, et reste convaincue que le Web peut permettre quelque chose de pas si mal : que les humains communiquent directement entre eux et...
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
43 étudiants ont disparu au Mexique depuis fin septembre, probablement massacrés, sans que le gouvernement puisse expliquer les faits, ou ne semble s'en soucier beaucoup. Le Mexique, à bout de violences des cartels, ou de l'armée, d'enlèvements et de corruption, réclame justice.

Caricature du président mexicain sur fond de visages des étudiants disparus (compte Twitter @almiuxoxo)

L'aéroport de Acapulco envahi par les manifestants et fermé, la porte du Palais national en flammes : la destination 'vacances' de l'hiver américain n'aura pas le même visage pour les touristes. La tension accumulée depuis des années de 'guerre contre la drogue', de centaines de milliers de disparitions et de meurtres jamais expliqués, a explosé en un hashtag, Yamecanse (je suis fatigué de tout ça), la phrase malheureuse du procureur général interrogé sur la disparition depuis fin septembre de 43 étudiants à Ayotzinapa, dans l'etat de Guerrero.

"Je suis fatigué d'avoir peur"

Des "Je suis fatigué de l'impunité", "Je suis fatigué d'avoir peur". ont  aussitôt fleuri sur les murs en surtout sur les réseaux sociaux, le poumon d'informations dans un pays sous censure de l'information stricte (en raison de la guerre contre la drogue) et au taux effrayant de journalistes assassinés. 

Deux portails d'informations indépendants sont devenus les sources d'informations incontournable: Animal Politico et Reporte Indigo, ainsi que des comptes Twitter associatifs et d'étudiants, qui suivent depuis le début l'affaire des 43 étudiants..

Daniel Moser, un lecteur de Animal Politico, résume l'indignation nationale : 'Les déclarations du procureur sont une démonstration du cynisme avec lequel on gère le sujet des disparus et des victimes de meurtres. Ce qu'ils disent n'est pas important, c'est ce qu'ils ne disent pas : la responsabilité indiscutable du gouvernement en place, en actions et en omissions. Ce furent des POLICIERS qui les ont arrêtés et incarcérés, ce furent des MILITAIRES qui au lieu de défendre les victimes les ont intimidés, ce fut le GOUVERNEMENT FEDERAL qui a mis plus d'une semaine à internenir dans l'enquete, comme s' il présumait qu'il s'agissait de faits criminels banals".

Les silences, les omissions, les fausses pistes données par les services des autorités se sont achevées par le communiqué macabre du procureur général. Un nombre "supérieur à 40" de corps calcinés auraient été retrouvés dans une zone de décharges publiques et, selon les 'aveux' de trois délinquants, seraient les restes des étudiants massacrés." Le cynisme et surtout, les flous d'une enquête confuse, où se croisent policiers et maire douteux, gangs de narcos, implication ou non implication des étudiants dans des mouvements d'opposition, ont mis fin à un certain fatalisme de la violence quotidienne. Animal Politico tient la chronologie de l'affaire, qui déborde maintenant dans les rues en marches, incendies et attaques contre les symboles de l'Etat et de la police. Avec, désormais, une pression internationale, car la demande de justice et d'explications sur la disparition des étudiants est maintenant  reprise sur les réseaux sociaux du monde entier. #YaMeCansé s'est placé en tête des hashtags du monde entier sur Twitter le 7 novembre.

Manifestation pour les 43 étudiants disparus 

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

02.

Un million de personnes veulent envahir la zone 51 aux Etats-Unis

03.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

04.

Pourquoi le Roi Lion pourrait être le dernier classique que Disney parvient à recycler

05.

Jordan Bardella sur Sibeth Ndiaye : "Elle est habillée comme un Télétubbies"

06.

Quand les documents officiels sur le SNU montrent que l’occasion de restaurer l’autorité a été manquée

07.

Pourquoi l’Europe ne s’est jamais complètement remise de l’échec de l’attentat du 20 juillet 1944 contre Hitler

01.

Ces raisons pour lesquelles le marché de l’immobilier n’est pas vraiment favorable à ceux qui veulent se loger malgré des taux d’intérêt historiquement bas

02.

Camille Combal et Heidi Klum mariés en secret ; Karine Ferri &Nabilla, Kate &Meghan : tout était faux !; Libertinage et infidélités lesbiennes : Stéphane Plaza & Miley Cyrus assument; Brad Pitt & Angelina Jolie se réconcilient par surprise

03.

Les accusations de racisme et de sexisme portées contre Zohra Bitan pour avoir critiqué les tenues et la “coupe de cheveux sans coupe” de Sibeth NDiaye sont-elles justifiées ? Petits éléments de réflexion

04.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

05.

Critiquée pour son poids, Miss France réplique : "Moi au moins, j’ai un cerveau"

06.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

01.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

02.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

03.

Descente aux enfers : alors que la canicule s’abat sur la France, la culture démocratique s’évapore

04.

Ces caractéristiques pas très progressistes qui expliquent paradoxalement que Greta Thunberg soit devenue l’idole de ceux qui croient l’être

05.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

06.

Lignes de fractures : ce que les drapeaux algériens nous révèlent de l’état des Français (et des nouveaux clivages politiques)

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires