En direct
Best of
Best of du 21 au 27 novembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

02.

"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir

03.

Emmanuel Macron et la majorité sont-ils en train de perdre à vitesse grand V l’argument de leur supériorité morale et démocratique face au RN ?

04.

Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud

05.

Explosif : la dette française, 2700 milliards à la fin 2020. Mais qui va payer, quand et comment ?

06.

Et l’Italie fut le premier pays à demander l’annulation d’une partie des dettes européennes... voilà pourquoi il faut prendre sa demande au sérieux

07.

« Cherche professeur pour remplacer Samuel Paty »

01.

Elections américaines : derrière les suspicions de fraude, une lutte totale opposant "Patriotes" et "mondialistes" à l'échelle occidentale?

02.

Le veganisme bon pour la santé ? Pas pour les os en tous cas, une large étude révèle un risque nettement supérieur de fracture

03.

PSG-LEIPZIG : 1-0 Les Parisiens préservent leurs chances en remportant une victoire inquiétante

04.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

05.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

06.

Karine Le Marchand & Stéphane Plaza s’installent ensemble (elle pète, il ronfle); Jalil & Laeticia Hallyday aussi (mais sont moins bruyants); Yannick Noah retrouve l’amour; Geneviève de Fontenay : petite retraite mais grosse dent (contre Sylvie Tellier)

01.

Immigration : les dernières statistiques révèlent l'ampleur des flux vers la France. Mais qui saurait les contrôler ?

02.

Violences et police : quand la droite confond l'ordre et les libertés et se tire une balle dans le pied (électoral)

03.

Elon Musk est devenu le 2ème homme le plus riche au monde et voilà pourquoi la France aurait singulièrement besoin de s'en inspirer

04.

Migrants de la place de la République : "damned if you do, damned if you don't"

05.

« La France aimez-la ou quittez-la ». Et qui a dit ça ? Le secrétaire général de la Ligue islamique mondiale !

06.

Filmés en train de violenter un producteur de musique dans l'entrée d'un studio 3 policiers parisiens (qui l'ont accusé, à tort, de rébellion) suspendus

ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Fractures émotionnelles

La colère et la peur dominent les émotions des Français concernant l’état du pays. Mais ceux qui les ressentent ne sont pas du tout les mêmes

il y a 8 min 14 sec
décryptage > France
Débat public

Socle citoyen : l’Assemblée nationale vote pour l’exploration d’un revenu universel qui ne dit pas son nom mais demeure une très bonne idée

il y a 30 min 20 sec
pépites > Santé
Investigations
Covid-19 : l'OMS « fera tout » pour connaître l'origine du virus
il y a 13 heures 39 min
light > Media
Nouveaux projets
Jean-Pierre Pernaut va lancer un « Netflix des régions » le 18 décembre prochain
il y a 14 heures 29 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Femmes de fer, elles ont incarné la saga Wendel" de Alain Missoffe et Philippe Franchini : de la Révolution à la Ve République, portraits de quinze femmes d'exception au cœur d'une dynastie prestigieuse. Un récit captivant

il y a 15 heures 3 min
pépites > Santé
Espoir contre la pandémie
Covid-19 : Emmanuel Macron annonce qu'il envisage une campagne de vaccination grand public « entre avril et juin »
il y a 17 heures 13 min
light > Culture
Grande dame de la chanson française
Mort de la chanteuse Anne Sylvestre à l’âge de 86 ans
il y a 17 heures 58 min
décryptage > Environnement
Energie

Nouvelle ruée vers l’or vers un lithium « vert » (et la France a des réserves)

il y a 19 heures 27 min
pépites > High-tech
Bug
iPhone résistant à l'eau : publicité mensongère estime l'autorité italienne de la concurrence, amende de 10 millions d'euros pour Apple
il y a 19 heures 59 min
pépites > Consommation
Le travail peut tuer
Coronavirus : hausse des ventes en ligne, des livreurs meurent de surmenage en Corée du Sud
il y a 21 heures 6 min
décryptage > Politique
Occupation de temps de cerveau disponible

La démocratie, malade du syndrome Darmanin ?

il y a 16 min 51 sec
décryptage > Economie
Atantico Business

Les 5 plus grosses fortunes mondiales préfigurent ce que sera notre mode de vie sur la planète au cours du 21e siècle

il y a 1 heure 7 min
pépites > Media
Entretien avec le chef de l’Etat
Emmanuel Macron sera interviewé ce jeudi 3 décembre en direct sur Brut
il y a 14 heures 2 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Grande épreuve" de Etienne de Montety : Grand Prix du roman de l'Académie Française 2020 - Une religion chasse l’autre… Inspirée par l’assassinat du père Hamel

il y a 14 heures 49 min
pépites > France
Effet boule de neige
Noël : Emmanuel Macron envisage des « mesures restrictives et dissuasives » pour les Français qui voudraient skier à l'étranger
il y a 15 heures 45 min
pépites > Europe
Enquête en cours
Allemagne : une voiture percute des passants dans une zone piétonne à Trèves
il y a 17 heures 46 min
décryptage > Economie
Impact du confinement

Productivité : les salariés travaillent plus depuis le début de la pandémie. Oui, mais pas tous

il y a 19 heures 16 min
pépites > International
Licencieux
"Covid partouze" dans le centre de Bruxelles: la police a interpellé 25 personnes dont un député européen qui a tenté de fuir
il y a 19 heures 28 min
décryptage > International
Otan

La Turquie et l’Occident : l’« éléphant noir » dans la pièce

il y a 21 heures 1 min
décryptage > International
Diplomatie

Sanctions internationales Russie – Etats-Unis – Europe : état des lieux et bilan au crépuscule de la première présidence Trump

il y a 21 heures 17 min
© Reuters
© Reuters
Le Nettoyeur

Comment (vraiment) réformer le système financier à la française

Publié le 31 octobre 2014
“Les banquiers ne prêtent qu'aux riches” est un dicton bien connu et malheureusement vrai en France, et il y a une raison à ce phénomène : le manque de concurrence.
Pascal-Emmanuel Gobry
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Pascal-Emmanuel Gobry est journaliste pour Atlantico.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
“Les banquiers ne prêtent qu'aux riches” est un dicton bien connu et malheureusement vrai en France, et il y a une raison à ce phénomène : le manque de concurrence.

Voici une bonne blague. C'est l'histoire d'un candidat à la présidence qui déclare que la finance est son ennemi, puis nomme un ancien de la banque d'affaires Rothschild au ministère des Finances. Prévenez-moi si vous la connaissez déjà...

Le candidat François Hollande avait déjà fait la promesse de séparer les activités de finance de marché et les activités de crédit de nos grandes banques. Il ne l'a pas fait. Notre président n'est pas un ennemi de la finance.

En ceci, il n'est guère différent de ses prédecesseurs. Nicolas Sarkozy avait organisé le sauvetage des banques pendant la crise financière et a installé un de ses amis (aussi un ancien de Rothschild et de l'Inspection des finances) à la tête d'une grande banque, la BPCE. Banque dont l'ami en question avait organisé la création par la fusion de deux banques lorsqu'il était à l'Elysée...

Et c'est un bon exemple du spectre déformé de notre vision en France. Le problème principal de la France, du point de vue économique, est le corporatisme : l'alliance entre l'Etat et les entreprises, qui s'organisent la répartition du gâteau économique. Les principales victimes de ce système sont l'innovation, frustrée par les règles et monopoles et les classes moins privilégiées, qui ne bénéficient ni de l'innovation ni de la concurrence qui font baisser les prix.

La droite et la gauche voient chacune un aspect du phénomène. La droite voit la réglementation et les impôts élevés ; la gauche voit le copinage entre patrons et pouvoir et les profits exorbitants qui en résultent. Mais puisqu'elles ne voient pas le problème complet, leurs solutions sont incomplètes.

Le système financier à la française en est un exemple parfait. Le problème n'est pas tant qu'un bureaucrate puisse devenir banquier ou un banquier bureaucrate, le problème est l'institutionnalisation d'un système où les banques existent sous la férule de l'Etat. Les profits sont privatisés et les pertes socialisées, mais c'est moins au profit de plutocrates que d'une caste de bureaucrates qui font la navette entre une bureaucratie privée et une bureaucratie publique.

La finance, en soi, c'est plutôt un bien. Chacun admettra qu'il est impossible d'avoir une société moderne sans crédit. La question est : est-ce que ce crédit est bien distribué dans l'économie et au bon prix ?

Et en France, la réponse est : non. “Les banquiers ne prêtent qu'aux riches” est un dicton bien connu, et il y a une raison. Entrepreneurs et familles sont laissés sur le carreau.

Pourquoi ? En un mot, le manque de concurrence. Aucun intérêt de prendre des risques en prêtant à un entrepreneur si la rentabilité de la banque est déjà assurée par un environnement où il n'y a pas de concurrence.

Une vraie concurrence pourrait être possible grâce à Internet : les nouvelles méthodes de prêts en peer-to-peer ou de crowdfunding pourraient permettre des financements que les banques interdisent à l'heure actuelle. Mais pour cela, il faut que la réglementation suive. Et ce n'est pas dans l'intérêt de ceux qui nous dirigent.

La prochaine fois que vous aurez une mauvaise expérience avec votre banquier, vous saurez à qui vous en prendre...

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (2)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
vangog
- 01/11/2014 - 02:36
Quand on voit la facilité avec laquelle un Ghanéen extorque
800000 Euros à des dames âgées inscrites sur des sites de dating, on a tendance à en conclure que les prêts peer-to-peer et le crowdfunding vont être submergés par les arnaqueurs et autres vautours de la "fiancée espagnole"...le peer-to-peer, à éviter d'urgence! Pour le crowdfunding, il faudra bien décortiquer le business-model, car les Ghanéens et autres adeptes de l'arnaque internet sont ingénieux...
lehutin
- 31/10/2014 - 17:09
Les banques
Contrairement à une idée reçue fort répandue, les banques ne prêtent pas qu'aux riches mais seulement à ceux qui peuvent les rembourser. Nuance !