En direct
Best of
Best of du 5 au 11 octobre
En direct
Flash-actu
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

03.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Quand Jean-Pierre Descombes chantait pour Maître Capello

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

ça vient d'être publié
décryptage > Media
L'art de la punchline

Un 15 octobre en tweets : Jean-Sébastien Ferjou en 280 caractères

il y a 5 heures 2 min
pépites > Religion
Off
En privé, Macron trouve "irresponsable de faire des amalgames et de stigmatiser" sur l'islam
il y a 6 heures 24 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Livre Audio : "La cage dorée" de Camilla Lackberg, Les livres s'écoutent aussi

il y a 7 heures 27 min
pépites > Environnement
Usine à gaz
Pourquoi le "Green Deal" d'Ursula von der Leyen pourrait bien être un projet mort-né
il y a 9 heures 14 min
décryptage > Religion
Touche pas à mon Islam !

Non, il ne faut pas parler de Mohamed Merah, ni des souffrances des chrétiens d'orient : la croisade de France Culture contre l'islamophobie des médias

il y a 11 heures 14 min
décryptage > International
Cynisme

La Syrie, dernier tombeau des idéalismes

il y a 12 heures 1 min
décryptage > Europe
Drôle de guerre

Conseil des ministres franco-allemand : Angela Merkel et Emmanuel Macron ne peuvent plus cacher la crise du couple moteur de la construction européenne

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Société
Habile

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

il y a 12 heures 36 min
décryptage > Société
Méritocratie en panne

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

il y a 13 heures 7 min
décryptage > Religion
Victimisation

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

il y a 13 heures 19 min
light > Insolite
L'homme qui murmurait à l'oreille des chevaux
Les policiers arrêtent un jeune de 17 ans en pleine relation sexuelle avec une jument
il y a 6 heures 22 sec
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"L'aube des idoles" de Pierre Bentata : Voici décortiquées quelques croyances d’aujourd’hui, souvent prêtes à l’emploi, parfois radicales…

il y a 7 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

Cinéma : Fahim : Avec cette histoire vraie, Pef quitte la comédie pour le drame sociétal

il y a 7 heures 32 min
pépite vidéo > Société
Polémique
Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"
il y a 10 heures 4 min
décryptage > Société
Blog

Ce qu’être libéral signifie vraiment

il y a 11 heures 42 min
décryptage > Religion
Tribune

L'hydre islamiste ne sera pas combattue efficacement sans combattre aussi l'auto-censure des débats publics

il y a 12 heures 8 min
décryptage > Nouveau monde
Nouvelles menaces

Infox, astroturfing, bad buzz : ces nouvelles menaces qui peuvent coûter des milliards aux entreprises

il y a 12 heures 27 min
décryptage > Religion
Essentialisation

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

il y a 12 heures 53 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

il y a 13 heures 13 min
pépite vidéo > Religion
Polémique
Polémique sur le port du voile : doit-on l'interdire en sortie scolaire ?
il y a 1 jour 3 heures
Revue de presse people

George et Amal Clooney : le mariage alibi ? ; Alexandra Lamy : pourquoi elle refuse de divorcer ; Aurélie Filippetti : amoureuse ou ambitieuse ?

Publié le 03 novembre 2014
Mais aussi : Vanessa Paradis et Benjamin Biolay à L.A., la rupture de Jennifer Lawrence et Chris Martin, et, et, et... Cristina Cordula amoureuse ! Ca s'asticote et ça roucoule, dans la revue de presse people !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi : Vanessa Paradis et Benjamin Biolay à L.A., la rupture de Jennifer Lawrence et Chris Martin, et, et, et... Cristina Cordula amoureuse ! Ca s'asticote et ça roucoule, dans la revue de presse people !

 

Ayé, ils sont installés à L. A. ! Quiiiii ? Vaness et Benji ! Oh, mais alors, la France, c'est fini, pour notre 'tite Paradis ?

 

Vanessa et Benjamin à L.A.

Padtafait... "C'est un peu comme s'ils avaient pris leurs quartiers d'hiver, nous explique en effet "Voici". Depuis quelques semaines, Vanessa Paradis, 41 ans, et Benjamin Biolay, même âge, se sont installés dans la sublime villa de la chanteuse, à West Hollywood. Une maison de 500 m2, toute blanche, d'une valeur de 4 millions de dollars, offerte par Johnny Depp au moment de leur séparation. Pour qu'elle puisse, quand elle veut, venir voir Lily-Rose, 15 ans, et Jack, 12 ans (...)". Ah, mais c'est pour les enfants, alors ? Essentiellement, oui. "(Les) deux ados (de Vanessa) se sentent définitivement plus américains que français, indique le mag. Il semblerait même qu'ils ne parlent pas parfaitement la langue de Molière. (...) La solution, ils l'ont donc trouvée : partir là-bas vivre à la cool pour quelques mois, puis retrouver Paris. Quand on est amoureux, on est bien partout". Oh, ça, c'est bien vrai, Voicinounet !

 

Jennifer Lawrence/ Chris Martin : c'est fini !

Après un divorce, ou une séparation, la question des enfants est sensible... Jennifer Lawrence vient d'en faire l'amère expérience, apparemment. "Gwyneth : 1. Jennifer : 0", titre "Closer". "On attendait que le couple officialise enfin une relation démarrée au début de l'été. Mais, ce 27 octobre, le site Eonline annonce leur séparation, nous informe le people. Il faut dire qu'avec l'omniprésence de Gwyneth Paltrow, ex-femme du musicien depuis mars, la romance battait de l'aile. Surtout, selon un proche, "pour Chris, ses enfants sont sa priorité. Il passe beaucoup de temps avec eux et Gwyneth en ce moment. Jennifer le respecte vraiment, mais elle veut un homme pour elle"". Ah, c'est pas facile d'arriver dans la vie de quelqu'un qui en a déjà une !

 

Quand Alexandra Lamy ne veut plus divorcer de Jean Dujardin

Et puisqu'on parle de divorce, celui de Jean Dujardin et d'Alexandra Lamy ne se déroule pas comme prévu... "C'est mi-2013 que l'actrice a déposé sa demande de divorce, rappelle "Closer". A l'époque, Jean ne souhaitait pas précipiter les choses. Pourtant, Alex avait déjà quitté le domicile conjugal depuis décembre 2012. (...) Juste avant l'été 2014, une première conciliation amiable avait été fixée pour le mois de septembre. Mais, quelques jours seulement avant la convocation au tribunal, Alexandra a soudain rejeté l'accord établi entre son avocat et celui de Jean". Oh, mais alors, Alex, qu'est-ce qui se passe ? Tu as changé d'avis ?

 

Pourquoi Alex refuse de divorcer

"L'actrice souhaite toujours divorcer, mais à ses conditions !, nous informe "Closer". Résidant à Londres depuis courant 2013 — elle y a scolarisé sa fille Chloé, 17 ans —, elle voudrait apparemment que le divorce soit désormais jugé là-bas, où les conditions sont plus avantageuses pour elle... Mais la loi stipule que, en l'absence d'enfant né de l'union, le tribunal de grande instance saisi doit être celui du lieu de résidence de l'époux qui n'a pas pris l'initiative du divorce. En l'occurrence, Jean Dujardin, qui vit à Paris !" Tu parles encore d'une histoire simple... "Alexandra paraît se moquer du temps que prendra le divorce, elle qui s'épanouit aujourd'hui en positivant à fond : "Je ne recommence pas ma vie, je la continue, mais autrement". Mais, de son côté, ajoute "Closer", Jean Dujardin souhaiterait clore officiellement, et dès que possible, ce chapitre pour en démarrer un nouveau et vivre pleinement sa relation avec Nathalie Péchalat (...)". Chouchou aurait-elle du mal à avaler les amours de Loulou ? A-t-elle tout simplement envie de lui faire "payer" (au propre comme au figuré) ce qu'elle a visiblement douloureusement vécu ? On dirait, en tout cas, que le rapport de forces s'est un brin inversé...

 

Cristina Cordula amoureuse

A l'heure où certains se font la guerre, d'autres roucoulent gaiement... Elle est un peu too much, mais drôle. A 50 ans tout rond (elle les a fêtés ce 30 octobre), elle est aussi, il faut le reconnaître, extrêmement jolie et très, très sexy. A ce jour, il flottait comme un mystère sur les amours de la pétulante Cristina Cordula... Souriez, le mystère est enfin levé ! Il est même en photo dans "Closer", qui publie des clichés de la belle avec son amoureux dans les rues de Paris. "Il n'y a qu'à voir le smile de l'animatrice de "Cousu main", qui rentrait ce soir-là d'un dîner chez des amis, pour comprendre que, dorénavant elle prend un sacré plaisir à se faire dorloter !, commente le people. "J'ai trouvé chaussure à mon pied par le biais d'amis. Il est super-fier de moi, il connaît tout le monde dans mon travail et il aime la mode", soulignait récemment la tornade brésilienne de M6 dans les pages de "Télé Poche". Vérification faite, l'homme a du style, une bonne dose d'élégance (...), et un je-ne-sais-quoi de Marcello Mastroianni dans le regard et les bonnes manières". Le monsieur, dont le journal ne précise ni le nom ni le métier, est, il est vrai, assez cool-chic. La cinquantaine gourmande et souriante ("Mon chéri, tu es un "H" !), il ne ressemble pas à un Apollon, mais il a l'air bien dans ses baskets, et c'est un sacré bon point ! Bon vent, les amoureux !

 

Le vrai visage d'Amal Alamuddin

Des amours naissantes à celles consacrées par un mariage de conte de fées, il y a un pas, quoique pas toujours, en même temps... George Clooney et Amal Alamuddin ne se sont-ils pas mariés un an à peine après leur rencontre officielle ? Parce que tout est allé très vite, certains se sont posé des questions sur la nature exacte de leur union. Mariage d'amour, de raison ou de convenance ? Très tôt, dès l'annonce des fiançailles, en fait, "Paris-Match" (comme d'autres) a laissé entendre que l'acteur qui rêverait d'embrasser la carrière politique avait choisi Amal parce qu'elle ferait une excellente First lady (voir la RP du 10 mai). La médiatisation de leur mariage vénitien, organisé comme une super-méga-production romantique, en a, elle aussi, fait tiquer plus d'un. Toute cette beauté, tout cet amour, tout ce luxe, à force, ça finit par faire trop... Autant vous dire que notre coeur a fait un bond quand, en une de "Match", on a découvert ce titre : "Le vrai visage d'Amal Clooney". Boudiou ! La ravissante épouse de George, l'avocate des grandes causes, nous aurait-elle caché des choses ?!

 

George réduit à l'état de "trophée" ?

Reprenant le thème qu'il avait entonné dès le mois de mai, le journal nous le dit, pour commencer : "Preuve évidente de son attachement au pays du thé, M. Nespresso jouera dans un épisode de la très British série télé "Downtown Abbey", diffusée à Noël. Mais, pour certains observateurs, l'Angleterre ne restera pas éternellement sa terre d'élection. "Je lui donne cinq ou six ans avant qu'il ne rentre aux Etats-Unis briguer un mandat", avance un journaliste américain. Militant démocrate, philanthrope accompli et fils d'un homme politique, George Clooney n'a jamais caché son intérêt pour la chose publique, tant au niveau fédéral qu'international. La présence à ses côtés de la belle ne fait que renforcer ces spéculations. Il a suffi d'une apparition publique en tailleur Chanel, écho glamour de l'allure d'une Jackie ou d'une Michelle, pour imaginer Amal en première dame. Mais son sens du style est loin d'être le seul argument de ceux qui rêvent des Clooney à la Maison Blanche. Son CV et sa personnalité séduisent en Amérique comme en Europe". Sans parler de ses relations, puisqu'on apprend aussi, dans l'article, que "l'ancien Premier ministre du Liban Saad Hariri, l'actuel ministre de l'Intérieur (...) et l'ambassadrice du Liban au Royaume-Uni" étaient de la petite sauterie organisée fin octobre par les parents de la belle dans un hôtel cinq étoiles... Jusque-là, rien de véritablement nouveau, on a déjà plus ou moins lu tout ça en long, en large et en travers. Qu'a donc "Paris-Match" à nous révéler sur le vrai visage d'Amal ? En conclusion à son article de deux pages, le mag finit par lâcher en conclusion : "Trésor national des Etats-Unis, le comédien pourrait (une fois n'est pas coutume) n'être qu'un trophée au bras de la puissante Britannique. Des deux, Amal est après tout la plus qualifiée pour entrer en politique. Et George ferait un "premier mari" si élégant..." Ah, ben, c'est ça, la vérité sur Amal ? Y'aurait pas un peu tromperie sur la marchandise, hmmm ? A moins... à moins que "Match" essaie de nous faire passer des messages en loucedé, ni vu, ni connu, je t'embrouille ? Des messages du genre : "C'est madame qui porte la culotte" ? Pfiou, c'est un peu fumeux, tout ça ! Pas clair, en tout cas...

 

"George va sans doute avoir beaucoup plus besoin d'elle, qu'elle de lui"

Fait étrange : "Elle" dit à peu près la même chose que "Paris-Match". "Récemment, indique le mag, un journal australien a résumé le mariage hautement médiatisé d'Amal Alamuddin d'une formule lapidaire : la brillante avocate épouse un acteur. George Clooney s'est vu soudain résumé à ce qu'il risque d'être pour un temps : Monsieur Alamuddin. En effet, il va sans doute avoir beaucoup plus besoin d'elle, qu'elle de lui. (...) Car Clooney, l'activiste humanitaire longtemps préoccupé par la cause du Darfour, est semble-t-il bien décidé à briguer le siège de gouverneur de l'Etat de Californie, puis la candidature au Parti démocrate en vue d'une future élection présidentielle. Dans cette campagne, Amal Alamuddin est l'un de ses meilleurs atouts". Rien de bien révolutionnaire, a priori, dans ces observations.... si ce n'est, peut-être, cette idée d'inversion des rôles et des pouvoirs, mais aussi celle d'un mariage utile, ou "utilitaire" — d'un mariage, en résumé, qui ressemblerait à une sorte de "contrat". Tout cela n'étant pas écrit noir sur blanc, mais de manière détournée, implicite, suggérée. Ah, nous v'là bien ! Et on fait quoi, de tout ça, maintenant ?

 

 

George et Amal : le mariage alibi ?

Heureusement que "Voici" a la parole plus franche et directe ! "Sympa, les retrouvailles !", ironise le people. "Le 25 octobre (...), la famille Alamuddin donnait une réception afin que George puisse rencontrer une partie de la famille libanaise de son épouse Amal. Et ça tombait bien, car cela faisait un moment que les époux ne s'étaient pas vus ! En effet, une fois les festivités du mariage terminées et la lune de miel aux Seychelles rangée dans la boîte à souvenirs, le couple s'était éparpillé dans la nature. L'acteur a filé aux Etats-Unis. (...) Total retour à sa vie d'avant : des dîners avec des potes dans de bons restos, un saut de puce à Vancouver pour le tournage de "Tomorrowland". Amal ne semble pas trop lui manquer. (...) On pensait que ce 25 octobre serait l'occasion de retrouvailles chaleureuses. Surprise : au menu, c'était plutôt la soupe à la grimace !" Sur les photos que publie le people, Amal, c'est vrai, n'a pas l'air jouasse. Quant à George, shooté à son arrivée à l'aéroport, il n'irradie pas des masses non plus. Peut-être un effet de son mal de dos ? "Voici" nous l'apprend en effet : le 21 octobre, l'acteur s'est rendu "chez un chiropracteur, accompagné de Rande Gerber". Le moins qu'on puisse dire, c'est que ça ne sent pas fort l'épanouissement, tout ça... Comme dit le mag, George et Amal font quand même "de drôles de jeunes mariés" !

 

Aurélie Filipetti : amoureuse ou ambitieuse ?

Après le mystère Clooney, le mystère Filipetti... "Qu'est-ce qui a poussé la ministre de la Culture à démissionner ?, s'interroge "Elle". Le sentiment amoureux ? Le sens politique ? Un peu des deux ?" Au journal qui l'a rencontrée, l'ex-ministre le dit : ""Les choses étaient écrites". (...) Elle pointe du doigt "les couleuvres avalées" durant ses deux années au gouvernement (...)". "Elle avait déjà songé à partir, précise le journal. "Mais c'était trop tôt dans le quinquennat", se justifie-t-elle aujourd'hui. "Ah, parce que les convictions, il y a des bons et des mauvais moments pour les défendre ?", s'étouffe un ami d'Arnaud Montebourg. "Elle est beaucoup plus politique que ce que les gens croient. Son sujet, c'est de choisir le bon cheval pour y arriver", lâche le même, qui voit dans la sortie du gouvernement de celle qui redevient aussi conseillère générale de Moselle et conseillère municipale de Metz, un "coup habile et minutieusement calculé". "Elle a besoin de sauver ses mandats locaux et elle n'avait pas grand-chose à perdre", explique-t-il". Hé bé, il a pas l'air de trop l'aimer, Aurélie, l'ami d'Arnaud... ! "Force est de constater que depuis six mois le dossier épineux des intermittents empoisonnait la vie d'Aurélie Filipetti, poursuit "Elle" : "Cela faisait un moment qu'elle faisait la gueule à cause de ça", atteste un ministre. Incapable, seule, de calmer la gronde, elle avait révélé aux yeux de certains les limites de son poids politique avec cette affaire mais elle jure que son départ n'a rien à voir. Qu'on véhicule cette idée pour en "amoindrir" les raisons". Alors, ce départ ? Dicté par l'amour, le sens politique, ou les deux ? On vous laisse voir, hmmm ? Sur ce, bon week-end, les lapins, aimez-vous bien !

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Privatisations : On pourra acheter des actions de la FDJ mais ça ne sera pas le loto

02.

Assassinat de Samat : mais au fait, que nous disent les paroles de ses "chansons" ?

03.

Ce plancher de verre qui protège de plus en plus les enfants des riches des conséquences de leur manque de talents ou d’efforts

04.

L’islamo-paranoïa des défenseurs auto-proclamés des musulmans français

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Inquiétudes sur la bioéthique : ces autres dispositions votées par l’Assemblée que le débat sur la PMA a masquées

07.

Quand Eric Zemmour déclare que les homosexuels "choisissent leur sexualité"

01.

Quand Jean-Pierre Descombes chantait pour Maître Capello

01.

Brexit : pas si fou, Boris Johnson supprime la quasi-totalité des droits de douane à l’entrée du Royaume-Uni

02.

Les grandes fortunes mondiales accumulent du cash en prévision d’une récession

03.

La famille d’Ophelie Winter a trouvé un moyen de lui parler, Laura Smet de forcer Laeticia Hallyday à négocier, la fiancée de Cyril Lignac de le voir sans ses enfants (à elle); Triple baptême en Arménie (mais sans Kanye) pour les enfants de Kim Kardashian

04.

Comment Carlos Ghosn a été expulsé de la tête de Renault en quelques heures

05.

A Londres, des militants du mouvement Extinction Rebellion auraient été payés 450 euros par semaine

06.

Elon Musk : un visionnaire qui a décidé de bouleverser le monde de l’automobile

01.

Voile : toutes celles qui le portent ne sont pas islamistes, mais aucune ne peut décider seule de sa signification

02.

Ressusciter LR : mission impossible pour Christian Jacob ?

03.

La timidité dans la lutte concrète contre les dérives communautaristes masque-t-elle une peur du "trop nombreux, trop tard" ?

04.

Question à Christophe Castaner : combien y-a-t-il en France de rabbins, de pasteurs et de curés radicalisés ?

05.

Tensions communautaristes et laïcité : cette spirale de ressentis victimaires dans laquelle sombrent les débats publics français

06.

Esther Duflo : petites questions critiques sur un prix nobel très (trop ?) consensuel

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires