En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
ça vient d'être publié
light > Politique
Principe de précaution
Coronavirus : Brigitte Macron décide de se mettre à l'isolement pendant 7 jours après avoir été cas contact
il y a 6 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"On purge bébé" de Georges Feydeau : un vaudeville comme on les aime

il y a 6 heures 47 min
pépites > Justice
Enquête en cours
Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant
il y a 8 heures 27 min
pépites > Politique
Liberté d'expression
Les régions vont diffuser un livre de caricatures dans les lycées
il y a 9 heures 34 min
décryptage > Economie
Evolution de la pandémie

Panorama COVID-19 : maintenant, c’est l’Europe qui est la plus touchée par les nouveaux cas

il y a 12 heures 12 min
décryptage > France
Liberté d'expression

Pour une publication massive des caricatures

il y a 12 heures 32 min
light > Economie
Voiture propre
La Chine, leader dans le domaine des voitures électriques - avec 138 modèles sur son marché, contre 60 en Europe, et seulement 17 aux États-Unis - abrite aussi le premier constructeur mondial
il y a 13 heures 13 min
Alimentation
La Chine se met à aimer le lait après l'avoir ignoré pendant plusieurs générations
il y a 14 heures 23 min
décryptage > Terrorisme
Reculer pour mieux sauter

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

il y a 14 heures 56 min
décryptage > Finance
Impact de la pandémie

Les courants qui nous mènent droit à la déflation se font de plus en plus forts

il y a 15 heures 40 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Covid-19 et réchauffement climatique" de Christian de Perthuis : une analyse qui mérite un détour, comme tout témoignage sincère, mais avec ses limites

il y a 6 heures 31 min
pépites > Politique
Chaises musicales
Le rapporteur général de l'Observatoire de la laïcité, Nicolas Cadène, devrait être remplacé
il y a 7 heures 38 min
light > France
Magie de Noël menacée
Covid-19 : le marché de Noël des Tuileries est annulé à Paris suite au coronavirus
il y a 9 heures 2 min
décryptage > Economie
Les entrepreneurs parlent aux Français

Choisir la mort ou la Mort. La France a fait son choix

il y a 11 heures 35 min
décryptage > International
MilkTea

« L’alliance du thé au lait » : le mouvement du refus de l’expansionnisme chinois s’étend en Asie

il y a 12 heures 25 min
light > High-tech
Justice
Instagram visé par une enquête de la Commission irlandaise pour la protection des données
il y a 12 heures 45 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Couvre-feu : et les meilleures solutions pour les télé-apéros sont...
il y a 13 heures 38 min
pépite vidéo > France
Lutte contre le fondamentalisme
Conflans-Sainte-Honorine : "Nous ne pouvons pas laisser faire ce genre de fatwas en ligne", selon Gérald Darmanin
il y a 14 heures 37 min
décryptage > Politique
Stratégie

LR contraint de s’allier à LREM pour survivre ? Les faux calculs de Christian Estrosi

il y a 15 heures 20 min
rendez-vous > Santé
Zone Franche
Coronavirus : le scandale caché du sous-investissement mortuaire
il y a 15 heures 57 min
Revue de presse people

François et Julie : leurs rendez-vous secrets à l'Elysée, Quentin Tarantino/Uma Thurman : clap de fin, Charlotte Gainsbourg : adieu, la France !

Publié le 29 septembre 2014
Mais aussi Carla et Nicolas "au bord de la rupture", Chris Martin et Jennifer Lawrence de plus en plus ensemble, Jean-Christophe Cambadélis ex-grand amour de Charlotte de Turckheim, Pierre Moscovici amoureux, le gros méchant tacle de Philippe Torreton à François Hollande et, et, et... le départ de la patronne de "Elle". Y'a de l'amûûûr et du scoop, du vrai et du faux, dans la revue de presse people !
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi Carla et Nicolas "au bord de la rupture", Chris Martin et Jennifer Lawrence de plus en plus ensemble, Jean-Christophe Cambadélis ex-grand amour de Charlotte de Turckheim, Pierre Moscovici amoureux, le gros méchant tacle de Philippe Torreton à François Hollande et, et, et... le départ de la patronne de "Elle". Y'a de l'amûûûr et du scoop, du vrai et du faux, dans la revue de presse people !

Souriez : y'a du scoop et du gros, ce samedi ! Mais avant de vous affranchir sur LA grosse info de la semaine, on va marquer une petite pause et s'attarder sur le message que le magazine "Elle" adresse ce vendredi "à (ses) lectrices, à (ses) lecteurs". De quoi y est-il question ? Tout simplement du départ de sa boss, Valérie Toranian, qui, visiblement, s'est fait avec quelques grincements de dents...

 

Valérie Toranian remerciée

Tout commence par un grand hommage à la directrice de la rédaction : "Valérie Toranian a su réinventer ce magazine : ainsi est-il demeuré incontestablement la référence de la presse féminine, en même temps qu'il faisait entendre sa voix dans le débat public. En témoignent son rayonnement, son influence, son succès auprès de ses lectrices, de ses annonceurs et sa diffusion qui a connu des records de vente". Notez le "a connu" (au passé) des records de vente". Suivent les remerciements : "Denis Olivennes, président de Lagardère Active, et Constance Benqué, directrice générale de Elle France et International, la remercient chaleureusement pour le travail qu'elle a accompli et lui adressent tous leurs voeux de succès pour ses projets à venir". Arrive l'annonce : "Après Hélène Lazareff, Françoise Giroud, Jean Demachy, Anne-Marie Périer et Valérie Toranian, qui est et sera toujours chez elle chez "Elle", le magazine doit écrire aujourd'hui une nouvelle page de son histoire. Françoise-Marie Santucci présidera désormais à ses destinées. (...) Au diapason de son époque, Françoise-Marie Santucci incarne ce mélange si nécessaire de distance critique et de sensibilité à l'air du temps qui sont au coeur des valeurs et des points cardinaux du magazine : la société et la mode". Faut-il comprendre que Valérie Toranian n'était pas, ou plus, "au diapason de son époque" ? Qu'elle était un peu ringarde ? On peut se poser la question... Dans un journal de mode, la formule, en tout cas, n'est pas forcément des plus élégante... cela dit sans prendre le parti de l'une ou de l'autre, hmmm ?

 

Chris Martin/Jennifer Lawrence de plus en plus ensemble

Mais revenons à nos people jolis. A l'heure où le big George (Clooney) convole à Venise avec sa dulcinée, tous les paparazzi sont sur les dents... mais aux Etats-Unis. Tous n'ont qu'une seule obsession : décrocher la photo qui prouvera que Chris Martin, ex-Monsieur Gwyneth Paltrow, est bien en couple avec Jennifer Lawrence. Deux clichés, publiés dans "Voici" et "Closer" les montrent ensemble, mais se tenant à bonne distance l'un de l'autre. Là où "Closer" estime que le "cache-cache de six semaines se termine" — on les voit tous les deux au pied d'un jet privé à Los Angeles —, "Voici" reconnaît que ça n'est pas encore tout à fait ça : "Ca y est, on les tient ! Enfin presque...", boude le people. Ah, si seulement on pouvait avoir une photo de bisou ! A en croire "Gala", on ne devrait plus trop avoir à attendre : "La rumeur de rapprochement entre Chris Martin et Jennifer Lawrence serait-elle sur le point d'être confirmée ? s'interroge le mag. La star de 24 ans et le leader de Coldplay ont en effet dîné ensemble jeudi dernier dans le restaurant du célèbre Chateau Marmont, à Los Angeles. Or, s'ils avaient voulu rester discrets, cet endroit fréquenté par le tout-Hollywood n'était pas le plus approprié". Effectivement... une sortie au Marmont, ça a quasi valeur de communiqué.

 

Quentin Tarantino/ Uma Thurman : clap de fin

Il faut qu'un amour meure pour qu'en naisse un autre... Coup de tonnerre, et grosse déception, on avoue : entre Quentin et Uma, c'est fini. "Exit Uma Thurman, place à une experte !, s'exclame "Voici". Quentin Tarantino, 51 ans, a vite tourné la page avec l'actrice héroïne de "Kill Bill" pour se jeter dans les bras de Vanessa Ferlito, une autre de ses comédiennes — il l'avait fait tourner dans "Boulevard de la mort". Mais le grand public la connaît surtout pour ses apparitions dans "Les Experts : Miami" et "Les Experts : Manhattan"". Le journal, qui publie une photo des deux tourtereaux dans les rues de Manhattan à la nuit tombée, le précise : la "belle Italo-Américaine de 33 ans (est) déjà maman d'un petit garçon âgé de 5 ans" prénommé "Vince". Et de conclure : "Cette romance a donc mis un terme à "l'amitié épisodiquement amoureuse" (selon les termes employés par Uma Thurman) entre le réalisateur et sa muse. Vanessa a pris sa place et on peut compter sur toute son expertise pour le garder". Mouahaha. Bouhouhou ! On aimait bien, nous, quand Quentin et Uma s'aimaient... 

 

Charlotte Gainsbourg : adieu, la France !

On aimait bien aussi savoir notre Charlotte adorée près de nous... C'est qui, "notre Charlotte adorée" ? Ben Charlotte Gainsbourg, pardi ! A l'heure où Charlotte Casiraghi est en une de "Gala" et de "Paris-Match", qui ne nous apprennent rien, à part que "c'est une femme libre" qui tient de sa môman (tu m'en diras tant), on a été tout triste d'apprendre que la fille de Serge et de Jane a décidé de quitter Paris et de s'installer aux Etats-Unis. "L'actrice de 43 ans l'avait vaguement évoqué, indique "Closer", mais cette fois, elle le confirme : elle et Yvan vont déménager avec leur petite famille à New York ! Dans le nouveau numéro de "Psychologies", Charlotte explique que c'était une grande envie, partagée avec son compagnon et leurs trois enfants : "J'ai besoin de me dégager, au moins un petit moment, du regard des autres, d'être dans un environnement que je ne connais pas, où l'on ne me connaît pas..." Bah, on va pas te jeter la pierre, Charlottounette : tu as bien le droit de vivre un peu tranquille, surtout après la disparition de ta soeur, qui a dû passablement te donner des envies d'air frais.

 

Jean-Christophe Cambadélis, ex-grand amour de Charlotte de Turckheim

C'est la semaine des Charlotte, décidément ! Qu'est-ce qu'on apprend ? Qu'est-ce qu'on apprend ! Charlotte de Turckheim a été raide toquée de Jean-Christophe Cambadélis ! Qui ça ? Camba, le patron du PS. Ah. Ah, mais comment ça ? "Sur l'antenne d'Europe 1, rapporte "Closer", la réalisatrice a raconté qu'ils s'étaient d'abord rencontrés par le biais de leurs parents. Elle avait 15 ans, et lui, 19. "Il est venu camper chez moi dans le jardin avec un copain, ils devaient aller au Festival d'Avignon, ou je ne sais quoi... Ils étaient ultra à gauche, trotskystes. Et moi, j'ai vu sortir de la tente du fond du jardin une espèce de bombasse ! Il était d'une beauté, vous ne pouvez pas imaginer !" se souvient-elle. Leur idylle durera un temps avant qu'elle ne se fasse larguer dans un RER "comme une vieille chaussette". "La vie s'est vengée pour moi, ajoute-t-elle, car je trouve qu'il est devenu horrible. Il est devenu un politicien, alors qu'il était passionné. Il voulait sauver la France et sauver le monde. Maintenant, il veut juste sauver sa carrière..."" Pfiou ! L'a pas raté, Charlotte, dis donc...

 

Pierre Moscovici : adieu Marie-Charline, bonjour Anne-Michelle !

Du patron du PS à l'ex-ministre socialiste Pierre Moscovici, il n'y a qu'un pas... "Le secret n'en est plus un, tonne "Closer" : l'ancien ministre de l'Economie est un amateur de brillantes et jolies jeunes femmes. Rien d'étonnant, donc à ce que Pierre Moscovici, 57 ans, ait jeté son dévolu sur Anne-Michelle, une énarque, la petite trentaine". D'après le people, c'est à Bercy, où elle était employée comme "conseillère chargée des Participations de l'Etat", que les amoureux se sont rencontrés. "Malgré son indéniable jeune âge, elle a quelques années de plus que celle qui l'a précédée, grince le mag. Car Marie-Charline Pacquot n'avait que 20 ans lorsqu'elle a rencontré en 2008, au stade de Sochaux, celui qui est alors député du Doubs. (...) Le 17 juin 2012, après plusieurs années de clandestinité, le politique s'était finalement décidé à officialiser leur relation en offrant publiquement, le soir de sa réélection aux législatives, une rose à une Marie-Charline rayonnante. (...) Mais en août, le lieutenant du PS a mis fin à leur relation de six ans. Ce ne fut pas sans mal. La jeune femme n'a d'abord pas voulu laisser partir celui qu'elle considérait comme l'homme de sa vie". Mais elle a visiblement fini par accepter la rupture, à en juger par le tweet qu'elle a posté "le 10 septembre, jour de la nomination de Moscovici à la Commission européenne (...) : "La compétence, l'expérience, le sérieux et le talent reconnus ! Au service de la croissance et de l'emploi. C'est parti ! Emue et fière :)"" Bonne camarade, Marie-Charline !

 

Carla et Nicolas "au bord de la rupture"

Moins compréhensive, Carla Bruni-Sarkozy ? "Exclu ! Carla Bruni-Sarkozy au bord de la rupture !", hurle "Public" en une. Bon sang, mais qu'est-ce que c'est, que cette histoire ? A l'heure où "VSD" claironne que Carla "est le meilleur atout" de Nicolas, où "Paris-Match" sort les violons et nous serine que "voilà sept ans seulement qu'elle a trouvé le bonheur. Pas dans sa musique. Mieux : avec Nicolas", ils nous jouent quel morceau, à "Public" ? Un gros morceau de pipeau. On a lu et relu l'article, on s'est pincé trois fois, et on n'a toujours pas compris le rapport entre ce qu'il annonce et ce qu'il dit dans les faits, à savoir ce qu'on a lu partout en boucle depuis cet été : Carla n'a pas gardé un souvenir joyeux-joyeux de son passage à l'Elysée et aurait bien aimé continuer à vivre comme elle le fait depuis deux ans. Tu parles d'un scoop ! Bonjour, le tuyau percé...

 

Quand Carla refuse de "se sacrifier"

Dans le genre tuyau percé, l'info que nous sert "Closer" n'est pas mal non plus. "Carla : pas question de se sacrifier !", titre le mag. "Si elle le soutient et soutiendra son Raymond à 1000 %, elle considère qu'elle n'est pas encore entrée en campagne. Du tout !, annonce le people. D'ailleurs, preuve du changement, elle n'était pas dimanche soir dans les locaux de France Télévisions pour accompagner son homme sur le "ring". Cette fois, il y est allé seul. Et il va devoir encore patienter pour voir sa Carla se lancer à corps perdu dans la bataille". Heu, permesso, "Closer", mais c'est qui, qui est candidat à l'élection ? Carla ou Nicolas ? Et puis, à en juger par le nombre d'articles consacrés cette semaine à la chanteuse, c'est pas comme si elle avait disparu des écrans radar, non plus, hmmm ?

 

Quand Philippe Torreton écrit à François Hollande

Mais quelles nouvelles, dites-moi, de l'Elysée, et de notre président ? Bé, on dirait que François Hollande s'est fait un nouvel ami, en la personne de Philippe Torreton — un homme de gauche, un vrai, lui ! C'est en tout cas ce qu'il explique à Nicolas Demorand, "le plus borderline des intervieweurs (qui) bouscule les personnalités qui font l'actu", dixit "Grazia", où l'ancien patron de "Libé" officie depuis la rentrée (hé oui !). Le journaliste nous l'apprend : Philippe Torreton est en train d'écrire "un livre composé de lettres à François Hollande". —"Vous lui parlez de quoi ?", lui demande Demorand. —"Je lui parle de politique. La mienne. Celle que je pensais être la sienne, celle de l'homme que je pensais un peu connaître après deux campagnes passées à ses côtés. Je lui dévoile mes rêves, même les plus naïfs, mes projets, et je les frotte, à distance avec la réalité de sa politique... Je m'adresse à lui comme si j'avais accès à l'être humain. Je lui soumets mes idées, mes interrogations, ma colère contre le monde tel qu'il est et contre lui, tel qu'il n'est plus. Ou tel qu'il n'a peut-être jamais été". Hu-hu ! On dirait que les couteaux sont tirés... C'est pas fini.

 

Le gros méchant tacle de Torreton à Hollande

—"Ca fait beaucoup de livres qui lui sont spécialement dédiés. Avez-vous lu celui de son ex-compagne, Valérie Trierweiler ?", l'interroge Demorand. —"Je ne sais pas si je vais le lire, répond l'acteur. Je ne suis pas vent debout contre ce livre, je trouve même plutôt sain qu'il existe. certains détenteurs de la morale et de la sagesse le trouvent inconvenant, attentatoire à la fonction présidentielle. Toutes les femmes de président ont eu leur "Merci pour ce moment" (...). Toutes ces femmes ont été trompées et toutes, à leur manière, l'ont fait payer à leur mari volage. Valérie Trierweiler a choisi ce moyen, un livre dévoilant l'intime. Elle travaillait pour "Paris-Match" et Hollande le savait. Jeune couple montant de la gauche mitterrandienne, le fringant François et la jeune maman Ségolène s'étaient servi des méthodes voyeuristes de ce journal pour promouvoir leurs intérêts. Le plus grand danger pour la stature présidentielle aujourd'hui, ce n'est pas un livre. C'est un brouillon qui se nomme François Hollande. Et une fiche cartonnée et plastifiée qui s'appelle Manuel Valls". Et schlaaaaa ! Pétard, il y est pas allé avec le dos de la cuiller, le Torreton.

 

François et Julie : le déjeuner sur l'herbe

Heureusement... heureusement, il est encore quelqu'un qui aime — très fort — le président de la République... Vous voyez de qui on veut parler ? Vous voyez tout à fait. "Contrairement à ce qui a été prétendu ici ou là, Julie n'a pas du tout "largué" le Président, ni même ne l'aurait mis entre parenthèses dans sa vie, affirme "Closer". (...) Comme sur un long fleuve tranquille, le couple formé par François et Julie continue aujourd'hui son bonhomme de chemin sans se retourner sur le passé. Plus que jamais uni, main dans la main, en abritant leur amour derrière les hauts murs de l'Elysée. Comme ce dimanche 14 septembre où, profitant du temps ensoleillé sur Paris, ils ont choisi de pique-niquer en tête-à-tête dans les jardins de l'Elysée. Lorsque François Hollande se trouve dans la capitale et lorsque son job à elle ne l'amène pas en province ou à l'étranger, Julie rejoint son amoureux au palais de l'Elysée tous les soirs ! Le personnel, d'ailleurs, ne s'étonne même plus de la voir..." Ah, ben, vrai, si on s'attendait...

 

L'amour à l'Elysée

Mais "Voici" nous en dit plus... "Trois ou quatre fois par semaine, en début de soirée, Julie se rend au Palais à bord d'une voiture aux vitres teintées, avant d'être conduite dans les appartements du Président. Elle y passe la nuit, comme c'était le cas samedi 20 septembre, avant de repartir au petit matin, en toute discrétion. (...) S'il a pu blesser Julie, "Merci pour ce moment" a, finalement, servi ses intérêts. Auparavant, le fils de Valérie Trierweiler, Léonard, dormait souvent à l'Elysée. Et si chacun avait son aile, une rencontre impromptue était toujours possible... Désormais, tout a changé. Le jeune homme a été prié d'aller dormir ailleurs et François Hollande, qui a compris que son histoire avec Valérie était définitivement enterrée, a enfin choisi de vivre son amour pour Julie". Rôôô, en voilà une bonne nouvelle ! Sur ce, les biquets, bon week-end, aimez-vous bien !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (4)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Benino
- 01/10/2014 - 20:16
Il est cocu le chef de guerre...
Poet Poet joue les amoureux transis mais la Julie s'est déniche un jeunot au ventre plat. Le Niquenat vacille, Zigou Zag n'a plus le moral.
C'est difficile, c'est dur ! Mais le Julie pense plutôt " c'est mou". C'est bien trop mou...
On va finir par le plaindre, mais avec un gugusse comme ça, méfions nous, tout est probablement bidon.
Putain, encore 30 mois !
odelaf
- 29/09/2014 - 11:44
Et puis aux états unis on
Et puis aux états unis on paye moins d’impôts !
de gauche ......mais pas trop !
Lazydoc
- 28/09/2014 - 16:29
Moscovici
le chauve baiseur fou, amoureux des jeunes femmes. Au moins, il ne les force pas. C'est mon nouveau mentor. Je l'admire. 57 ans (petit jeune pour un politique, il peut être là encore 30 ans), un salaire de député européen et de commissaire + la retraite qui va avec + un patrimoine que j'avais à 35 ans (si sa déclaration était réelle, pas comme celle de Thevenoud). Un jouisseur de la vie, à qui tout réussit :amour, revenus, pouvoir, ... Pierre qu'elle est ta recette? Écris nous un livre pour expliquer ta réussite.