© DR
Revue de presse des hebdos

Péan lâche une bombe

Publié le 14 septembre 2011
L’enquête du journaliste sur l’homme d’affaires Alexandre Djouhri révèle les pratiques d’une “ zone de non-droit, non loin du sommet de l’État ”. Ex-plo-sif !
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
L’enquête du journaliste sur l’homme d’affaires Alexandre Djouhri révèle les pratiques d’une “ zone de non-droit, non loin du sommet de l’État ”. Ex-plo-sif !

Une bombe chasse l’autre. Quinze jours après les révélations du livre “ Le choc ” sur les coulisses du duel DSK-Aubry (coproduction Robert Laffont/ “ Nouvel Obs ”), une semaine après celles de “ Sarko m’a tuer ”, où la juge Isabelle Prévost-Desprez évoquait le versement de sommes en espèces au candidat Sarkozy (coprod Stock/ “ Libé ”/“ L’Express ”), une nouvelle enquête “ explosive ” paraît ce jeudi — chez Fayard et dans “ Le Point ”, cette fois. Où l’on notera, par parenthèse, que l’économie de la presse étant ce qu’elle est, les journalistes, pour faire leur métier, sont désormais, semble-t-il, condamnés à faire des livres… 

Alexandre Djouhri

C’est un fait qui mérite d’être souligné : pour mener à terme “ son enquête de dix-huit mois ”, Pierre Péan, qui n’est pas un perdreau de l’année (on vous renvoie à son travail sur la Françafrique, sa bio de Mitterrand ou “ La face cachée du “ Monde ” ”), s’est “ financé seul ”. Dangereux, le contenu de “ La République des mallettes ” ? A en croire “ Le Point ”, qui publie son interview en exclusivité, “ il fait fantasmer le Tout-Paris de la politique et des affaires depuis des mois. L’enquête de Pierre Péan a été lue et relue par une batterie d’avocats. Pour autant, faut-il croire tout ce qu’il écrit ?, note l’hebdo, prudent. Lui-même confesse n’avoir pas toutes les clés des affaires qu’il soulève, même s’il affirme ne les avoir pas toutes dévoilées dans son livre ”. 

En voilà bien des mystères… Alexandre Djouhri, le personnage autour duquel Péan a bâti son travail est, il faut le dire, pour le moins ténébreux. D’après l’auteur, “ Il se présente comme un homme d’affaires, d’autres l’ont qualifié d’intermédiaire, ce qu’il n’aime pas. Il est sorti d’une bande de banlieue pour se trouver aujourd’hui dans une autre zone de non-droit, non loin du sommet de l’Etat, où vivent moins de trois cents personnes. Ce sont des politiques, des hauts fonctionnaires, quelques grands patrons. Certains frôlent l’illégalité, d’autres y ont plongé, avec les rétrocommissions. Tous entendent pratiquer un droit différent : le leur. Cette nouvelle oligarchie pèse d’un poids terrible dans la République. Djouhri est au centre ”.

12,8 millions d’euros versés à Djouhri à la demande de Claude Guéant

Au fait, au fait !, criez-vous. On y vient… Un temps “ associé avec le jeune Anthony, fils d’Alain Delon ”, proche de l’ancien patron de Veolia Henri Proglio “ au point qu’il passait parfois, aux yeux de témoins extérieurs, pour (son propre) patron ”, Alexandre Djouhri est aussi, souligne Péan, un intime de Dominique de Villepin. S’Il “ n’accuse pas l’ancien Premier ministre d’être corrompu ”, le journaliste affirme néanmoins que “ l’ancien Premier ministre aurait reçu une vingtaine de millions de dollars de chefs d’Etat africains entre 1992 et 2005 ”. Et boum !

-“ Vous racontez, note “ Le Point ”, qu’il y a quelques mois, l’Elysée a exigé le versement par EADS de 12,8 millions d’euros de commissions à Djouhri, sur un contrat de vente d’Airbus à la Libye, alors qu’il n’est pas intervenu ! Vous avez des preuves de cette accusation ? ” -“ Airbus dit que cet argent indu n’a pas été versé, répond Péan. Je sais pourtant qu’Alexandre Djouhri s’est fait régler cette somme à la demande du secrétaire général de l’Elysée Claude Guéant ”. Et re-boum !

Cécilia Sarkozy et les infirmières bulgares

Mais ce n’est pas fini. Entre autres sales affaires de commissions et de rétrocommissions, l’enquêteur révèle que “ ni la France ni Cécilia Sarkozy n’ont joué de rôle dans la libération des infirmières bulgares ”. Pire, cette volonté de “ mise en scène ” aurait “ coûté une fortune ”. “ Avant que Cécilia Sarkozy arrive à Tripoli pour repartir avec les infirmières en juillet 2007, la fondation de Seïf el-Islam, le fils de Kadhafi, avait versé tout l’argent au fonds d’indemnisation des victimes de Benghazi, explique Péan. Cette affaire était réglée. Il était déjà prévu que des fondations européennes remboursent les Kadhafi au fil du temps, sans aucun échéancier ni engagement ferme. C’est la volonté de Sarkozy de faire intervenir sa femme qui a coûté une fortune, car Kadhafi a cassé l’accord. Ce que des sources m’ont affirmé, c’est que l’argent qui est arrivé du Qatar dans la foulée, pour des montants inconnus et dans des conditions imprécises, a généré des commissions indues versées en France. On me cite un chiffre de 30 millions d’euros. Celui qui a suggéré l’intervention de Cécilia et qui a monté le coup avec le Libyen Béchir Sala, le directeur de cabinet de Kadhafi, c’est Alexandre Djouhri ”. Ca, c’est un gros boum, aussi, on dirait.

Une opération déstabilisation à l'encontre de Hollande

C’est la fête à Nicolas. Creusant le sillon ouvert la semaine dernière par Fabrice Lhomme et Gérard Davet dans “ Sarko m’a tuer ”, “ Le Nouvel Obs ” raconte cette semaine “ comment l’Elysée met au pas ceux qui dérangent ”. Dans un papier intitulé “ Sarkozy, le président flingueur ”, le journal révèle que le chef de l’Etat “ s’est autorisé cet été une petite opération de déstabilisation contre celui qu’il considère comme son plus dangereux adversaire à l’élection présidentielle, François Hollande. (…) La une du “ Figaro ”, le 19 juillet, constituée d’un photomontage réunissant François Hollande et Tristane Banon, a bel et bien été directement inspirée par l’Elysée. Au lendemain de l’arrestation de DSK, un proche du président nous confiait en effet : “ Il y a plus intéressant que l’affaire du Sofitel : l’affaire Banon. Car le patron du PS de l’époque, à savoir Hollande, est également mouillé : il n’a pas bougé, alors qu’il savait tout. La non-dénonciation d’une faute, c’est une faute. Quand il était ministre de l’Intérieur ou du Budget, Nicolas a toujours transmis à la justice les violations de la loi portées à sa connaissance ”. Quelques jours plus tard, “ Le Figaro ” a obligeamment consacré sa manchette à la convocation de François Hollande comme simple témoin. L’axe Sarkozy-Mougeotte a fonctionné à plein régime : de l’aveu des journalistes maison, le directeur du “ Figaro ” ne refuse rien au président ”.

Sarko “ paniqué ” par Borloo

“ “ T’es avec moi ou contre moi ? ” La vieille formule du Sarkozy des débuts vaut toujours aujourd’hui, note “ L’ Obs ”. (Même à droite), il tranche la tête de ceux qui lui résistent ”. L’ex-conseiller à l’Elysée Dominique Paillé en a fait l’expérience il a quinze jours, qui a purement et simplement été démis de ses fonctions. “ C’est une décision venue d’en haut ”, lui aurait dit Claude Guéant, qui lui a annoncé la nouvelle au téléphone. D’après l’hebdomadaire, “ le crime de Dominique Paillé est de rouler désormais pour Jean-Louis Borloo et d’avoir résisté à la tentative de Nicolas Sarkozy de le ramener au bercail. Idem pour Rama Yade. (Idem) pour Jean-Pierre Raffarin. Le président n’a pas oublié que le sénateur de la Vienne a reçu Jean-Louis Borloo sur ses terres au mois de juin. Il lui pardonne encore moins d’avoir déclaré publiquement qu’une candidature Borloo “ pourrait être utile ” à la majorité ”.

Obsédé par Borloo, Nicolas Sarkozy ? “ Paniqué ”, selon “ Le Point ”. “ Avec Paillé, durant une heure et demie, Sarkozy a tout essayé, raconte le mag. Autoritaire : “ Faut que t’empêches Borloo d’y aller ! ” Sentimental : “ T’as été mon porte-parole, tu peux pas me faire ça… ” Mais le chef de l’Etat avait du mal à dissimuler son angoisse. “ Il était paniqué ”, selon les mots de son visiteur, qui ne l’avait pas vu dans cet état depuis le départ de Cécilia. “ Sarkozy est obnubilé par cette candidature Borloo, assure-t-il. Comme il ne peut pas l’empêcher d’y aller, il s’attaque à son entourage. Hier, c’était Rama, aujourd’hui, c’est moi, demain, ce sera Jégo… ” ”. 

Hollande, Navarro et les pizzas

Mais le PS a aussi ses casseroles. Outre l’affaire Guérini, à laquelle “ Le Nouvel Obs ” consacre une nouvelle enquête, et sans parler — damned ! — du dossier DSK, voilà qu’il est question d’une “ pizza connection ” au sein du parti. Scoop ? A voir. “ De 2008 à 2010, explique “ L’Express ”, la fédération socialiste de l’Hérault, alors dirigée par Robert Navarro, a commandé pour 42 000 euros de repas à une pizzeria de Montpellier. La nouvelle direction du PS local a décidé d’alerter la justice ”. S’ils s’avèrent exacts, les détails des “ révélations ” de l’hebdomadaire sont passablement accablants pour Navarro. Le journal le rappelle : l’ex-patron de la fédé de l’Hérault a été suspendu par la rue de Solférino “ pour avoir soutenu Georges Frêche aux régionales de 2010 ”. Moindre mal, alors ? “ L’Express ” ne se prive pas de le noter : malgré sa suspension, “ Navarro demeure l’un des soutiens de François Hollande. (…) Il a lancé en juillet, avec des amis, une association baptisée “ Holga ”. Un sigle qui signifie : “ Hollande ose la gauche autrement ” ”. En ces temps de campagne, il en faut pour tout le monde, n’est-ce pas ?

La fin de la Bourse ?

Et pendant que les scoops tombent, la dette continue d’enfler. Et la Bourse déraille. “ C’est la grande pagaille à la Bourse, prévient “ Challenges ”. Les investisseurs vendent, les cours plongent et les patrons rachètent ! (…) Selon une étude de Natixis, depuis le début de l’année, le montant total de rachats d’actions sur le marché français atteint 4,3 milliards d’euros, déjà supérieur aux 3,4 milliards de 2010. (…) Aux Etats-Unis, les entreprises ont racheté plus d’actions qu’elles n’en ont émises, avant la crise, de 2005 à 2007, pour un montant cumulé de 1 300 milliards de dollars ! Après deux années de retour à la normale, les rachats d’actions sont repartis de plus belle aux Etats-Unis comme en Europe. “ La contribution nette des marchés d’actions au financement de l’économie est ainsi devenue nulle, voire négative ”, écrit l’économiste Frédéric Lordon. La Bourse ne remplit plus sa première fonction : collecter des fonds pour les entreprises. (…) Seconde fonction théorique de la Bourse : protéger des épargnants grâce à la liquidité et à la fixation transparente des prix. Encore un échec, au moins pour les actionnaires individuels. Selon une étude TNS-Sofres de juin 2011, 2 millions d’entre eux ont déserté la Bourse depuis 2008. (…) Un mécanisme qui agace les dirigeants de sociétés cotées, comme Martin Bouygues, qui ne savent plus ce qui se passe sur leurs titres. (…) Alors, comme les actionnaires individuels, certaines entreprises préfèrent quitter la Bourse. (…) A quoi, et à qui, sert-elle encore ? ”. Même l’hebdo économique s’interroge. Nous, on n’en parle même pas.

A lire, encore

Beaucoup de brèves. Où l’on apprend, une semaine après l’affaire “ Davet/DCRI ”, que le président a “ changé de numéro de portable ”, qu’il est passé de la taille XL à la taille M (“ L’Express ”) et que “ le siège de l’UMP (238 rue de Vaugirard) sera le QG de campagne. Sarkozy, précise “ Challenges ” aura un QG officieux près de l’Elysée ”. 

“ Sur la proposition de Serge Dassault, Bernard-Henri Lévy devient colonel citoyen de l’Armée de l’Air, annonce “ Le Point ”. Il rejoint ainsi Michel Drucker et Michel Sardou sur la liste des officiers de réserve haut gradés de l’aviation. S’il ne prend pas le Quai d’Orsay, il pourra briguer la Défense ”. Pour promouvoir la première Journée nationale de la gastronomie, Frédéric Mitterrand, lui, participera le 23 septembre à l’émission de téléréalité de M6 “ Un dîner presque parfait ” (“ Les Inrocks ”).

En vrac, sinon : “ Isabelle Prévost-Desprez : Kamikaze ” ; l’hallucinant “ Qui veut la tête du roi ? ” sur l’affaire de harcèlement sexuel qui fait trembler la RATP et “ Les dividendes de la guerre ” en Libye (“ Nouvel Obs ”). Dans “ Le Point ”, “ Moi, Nobuyuki, 63 ans, volontaire pour Fukushima ” ; “ Les croisés de l’indignation ” qui “ marchent sur Paris dans l’indifférence française ” ; “ Aldo Naouri contre la tyrannie des mères ” et “ La fille de Lacan entre en guerre ”. A balancer avec le dossier “Psychanalyse, le désamour ” de “ Télérama ”. “ 11 septembre, flash-back ” par Jay McInerney (“ Le Point ”) et “ 11 septembre : regards arabes ” (“ Les Inrocks ”). Dans “ VSD ”, l’étonnant reportage photo exposé à “ Visa pour l’image ” consacré à une famille de mafieux anglais. Dans “ Challenges ”, enfin, “ Paris s’endort-il ? ” et “ Les 200 qui font bouger la France ”. La capitale tombe en sommeil, la province veille, l’Hexagone n’est pas tout à fait mort, allez !

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Guillaume Larrivé à droite toute ; François-Xavier Bellamy refuse d’enfoncer Wauquiez après les européennes ; Ziad Takieddine nie toute "machination" contre Nicolas Sarkozy ; Benjamin Griveaux ou les ravages de la transparence (anonyme)

02.

Si vous pensiez que la dette américaine détenue par la Chine met Washington à la merci de Pékin, ce graphique pourrait vous surprendre

03.

Finale de la CAN : cinquante nuances de troubles de la visibilité (identitaire) en France

04.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

05.

Le pape François a transmis un message "très touchant" à Viviane Lambert, la mère de Vincent Lambert

06.

Face au "séparatisme islamiste" qui menace l’unité de la France, la tentation de "l’autonomie relative"...

07.

Anorexie : une nouvelle étude montre que les causes ne sont pas seulement psychologiques

01.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

02.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

03.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

04.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

05.

Le Sénégal triompha de la Tunisie par 1-0 : les supporters sénégalais se livrèrent alors en France à une orgie de violences

06.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Matteo Salvini / Carola Rackete : mais qui représente le plus grand risque pour la démocratie et la paix civile ?

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

François de Rugy, le bouc émissaire dont la mise à mort inquiète le monde de l’entreprise

05.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

06.

François de Rugy a démissionné

Commentaires (10)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
caod4444
- 11/09/2011 - 07:15
Péan était adulé qd il lâchait des scoop sur Mitterrand
maintenant que c'est sur Sarko la droite banalise ... Comme si cetait normal que 300 types fassent la pluie et le beau temps en France. Si on rajoute BHL colonel de l'armée de l'air !!!! Décidément il cumul ...faut dire que grace a lui Dassault a du faire de bon bénéfices ...Bientôt général trois étoiles de l US Air force peut être ?
BORUSSIA
- 10/09/2011 - 07:46
Atlantico et les articles "poubelles" socialistes...
Trés Trés décevants ces articles poubelles contre le gouvernement et le président Sarkozy.... Finalement , les socialistes ont aussi réussi à infiltrer Atlantico ; dommage , tu parles "d'un vent nouveau sur l'info"...
Ravidelacreche
- 09/09/2011 - 11:52
autrement dit
UNE BOMBE LACHE UN PE