En direct
Best of
Best of du 17 au 23 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Rachida Dati souhaite supprimer l’acquisition automatique de la nationalité française par mariage

02.

Et le vilain petit secret des athlètes des épreuves d'ultra-endurance n'est pas de savoir mieux supporter la douleur

03.

La dette européenne s’arrache comme des petits pains. Mais il y a une très mauvaise nouvelle derrière la bonne

04.

La Corée du nord craint que des nuages de sable venant de Chine ne soient porteurs du coronavirus

05.

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

06.

Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite

07.

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

01.

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

05.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

06.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

01.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

02.

Islamisme : la République de la complaisance

03.

Non, la République ne peut pas protéger les musulmans de l’islam radical et voilà pourquoi

04.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

05.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

06.

Et Gabriel Attal dénonça les "charognards de l’opposition". Y aura-t-il quelqu’un pour le faire taire ?

ça vient d'être publié
décryptage > France
Faut que ça saigne

"Jérémy Breaud on va te décapité" : l'odeur du sang attire toujours les hyènes...

il y a 2 heures 11 min
rendez-vous > Société
Zone Franche
Islamo-gauchisme : les lendemains ne chantent plus, c'est interdit
il y a 2 heures 26 min
décryptage > Education
Témoignages

Les dérives islamo-gauchistes de l'Unef vues de l'intérieur

il y a 2 heures 41 min
décryptage > International
A l’insu de son plein gré ou non

Donald Trump a un bilan majeur en matière de politique étrangère et voilà pourquoi

il y a 2 heures 55 min
décryptage > Santé
Bonnes feuilles

Oubliez astéroïdes et guerres nucléaires : au XXIe siècle, le principal danger pour l'humanité est les pandémies et maladies infectieuses

il y a 3 heures 33 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

Comment l'idéologie du droit à la différence a fait basculer les banlieues dans le ressentiment identitaire et racial

il y a 3 heures 37 min
décryptage > Politique
On y pense à l’Elysée

Etrangers fichés S : vers un Guantanamo à la française ?

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Economie
Phénoménale dette

L‘épargne des Français va nous sauver de la ruine et financer l’argent magique de la relance : démonstration

il y a 3 heures 42 min
light > Politique
"Make America Great Again"
L'expert en sécurité Victor Gevers serait parvenu à se connecter au compte Twitter de Donald Trump en devinant son mot de passe
il y a 17 heures 31 min
pépites > Société
Extension
Congé paternité : l'Assemblée nationale vote le passage à 28 jours
il y a 18 heures 28 min
décryptage > Education
D'un autre temps

Non assistance à institution en danger ? Le discours lunaire d’Emmanuel Macron sur l’école

il y a 2 heures 18 min
décryptage > Santé
Danger

Notre cerveau préfère les histoires qui finissent bien, nous devrions pourtant nous en méfier

il y a 2 heures 29 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Stéphane Plaza se fait larguer pour un plus jeune; Laeticia Hallyday plaque Pascal; Sia adopte des adultes; Kylian Mbappé récupère l'ex de Neymar; Marlène Schiappa aime les hommes, Britney Spears profite
il y a 2 heures 51 min
décryptage > Economie
Bonnes feuilles

L’influence de la fonction publique et des fonctionnaires sur la vie politique : aux racines d'un mal français

il y a 3 heures 29 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Conseil à l’usage des gens “normaux” en couple avec un surdoué

il y a 3 heures 36 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

L’Occident : un coupable idéal aux yeux de la pensée décoloniale

il y a 3 heures 40 min
décryptage > Economie
L'impossible Budget 2021

Récession Covid : le grand écart s'accentue entre ceux qui vont bien et ceux qui coulent

il y a 3 heures 41 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Sublime royaume" de Yaa Gyasi : de la relation mère-fille entre science et spiritualité, un roman qui ne peut laisser indifférent

il y a 16 heures 33 min
pépites > Santé
IHU Mediterranée
Covid-19 : l’Agence du médicament refuse d’autoriser massivement l’hydroxychloroquine
il y a 18 heures 6 min
pépites > Politique
Nouvelles mesures
Jean Castex intensifie la lutte contre la haine en ligne avec le renforcement de la plateforme Pharos et de nouvelles sanctions
il y a 20 heures 23 min
Revue de presse people

Julie Gayet : et pendant ce temps..., Charlène et Albert : le gros, gros clash, Melissa Theuriau : l'hospitalisation d'urgence

Publié le 08 septembre 2014
Mais aussi les détails du mariage secret et de la lune de miel de Brad Pitt et Angelina Jolie, Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi bientôt installés à L.A. ?, Gérard Depardieu à la plage et, et, et... comment le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a rencontré sa femme. Y'a de quoi picorer, et même se rassasier, avec la RP !
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi les détails du mariage secret et de la lune de miel de Brad Pitt et Angelina Jolie, Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi bientôt installés à L.A. ?, Gérard Depardieu à la plage et, et, et... comment le ministre de l'Economie Emmanuel Macron a rencontré sa femme. Y'a de quoi picorer, et même se rassasier, avec la RP !

 

On avait parié que Valérie Trierweiler serait dans "Elle" ce vendredi, on s'est mis le doigt dans l'oeil, et jusque-là ! La communication autour de "Merci pour ce moment" a commencé et fini avec l'article de "Paris-Match" — auquel s'est ajouté celui du "Monde", qui a lancé la polémique sur "les sans-dents". Vu le ramdam et le succès record du livre — meilleur démarrage à la Fnac depuis cinq ans et la sortie de "Fifty Shades of Grey" —, c'était bien suffisant. Inutile, du coup, de vous rapporter ce qu'en disent les people ce week-end, qui, faute de matos, compilent les citations que vous avez lues et entendues partout (on vous renvoie à la revue de presse des hebdos de jeudi)... Zêtes déçus ? Séchez vos larmes : on a retrouvé Julie Gayet ! Ah oui, et où ça ? A Venise, la ville des amoureux. Houlala !

 

Et pendant ce temps, Julie Gayet...

En vérité, y'a pas trop de quoi faire houlala ! Si la comédienne et productrice est allée respirer l'air de la lagune, c'était, encore une fois, pour le boulot. Après un passage au Festival du film francophone d'Angoulême (voir la RP de samedi dernier), la jeune femme s'est offert un petit coup de Mostra. Pas de jean et d'espadrilles, cette fois, mais une robe rouge grand tralala — et, entre nous, carrément belle. "La cité des Doges bruisse d'une agitation particulière en cette soirée d'ouverture de la Mostra, raconte "Gala". Les plus belles créatures du 7e art se sont donné rendez-vous devant le Palais du Cinéma, silhouettes vaporeuses venues applaudir "Birdman", la nouvelle pépite du cinéaste mexicain Alejandro Gonzalez Inarritu. (...) Comme une héroïne de la Renaissance italienne, celle que tous attendent entre en scène. Arrivée en Twingo, Julie Gayet affronte, souriante, la curiosité qu'elle suscite. Démarche botticcelienne, l'actrice-productrice apparaît dans une robe plissée corail Elie Saab, presque ton sur ton avec le tapis rouge... un carmin passionné. Y'a de l'amour dans l'air à la Mostra !" "Gala" nous cacherait-il une info ? Cherche-t-il simplement à faire mousser l'événement ? Le fait est qu'à l'heure où il mettait sous presse, personne encore n'était au courant de la sortie de "Merci pour ce moment" (annoncée mardi matin sur Twitter). S'il avait été dans la confidence, le mag aurait sans doute tourné son article différemment. Mais foin de suppositions ! Limitons-nous aux faits. Julie Gayet ne se cache plus, elle se montre, et cela, toujours, dans un cadre professionnel. Y'a pas trente-six façons de tracer sa route et d'avancer... De tourner la page ? Rien ne nous permet de l'affirmer. Tout ce qu'on peut dire, c'est que, depuis deux semaines, il y a une volonté manifeste d'apparaître, toujours seule et indépendamment. Après, ptêt qu'on se monte le chignon, hmmm ?

 

Comment Emmanuel Macron a rencontré sa femme

Attaqué de toutes parts, le jeune et nouveau ministre de l'Economie aimerait sans doute, lui aussi, que les choses avancent un peu plus vite. C'était sans compter "Closer" qui, ce vendredi, balance des photos "exclusives" d'Emmanuel Macron avec sa femme, dans les rues de Paris. "En couple avec son ex-prof. Et elle a 20 ans de plus !" tonitrue le mag en une. "Celle qui tient fermement sa main en dévalant les rues escarpées de Montmartre n'est autre que la prof qu'il a eue lorsqu'il était en première S, explique le people. "A l'âge de 17 ans, il est tombé amoureux de Brigitte, professeur de français de vingt ans son aînée et mère de famille, qui animait le club de théâtre du lycée privé La Providence, à Amiens", racontait "Le Nouvel Observateur" en mars dernier. (...) Si leur histoire en étonne encore certains (ils se sont pourtant mariés en 2007), lui s'en amuse depuis toujours. Il évoque ainsi fréquemment sa "joie d'être grand-père" (Brigitte a six petits-enfants) à un âge où d'autres expérimentent le savant dosage des biberons et le charme exténuant des nuits courtes". Visiblement, "Closer" n'est pas le dernier à s'étonner, encore moins à s'amuser de "l'histoire" d'Emmanuel et Brigitte, dont il ne cesse de souligner le "grand âge". "Déja presque vingt ans d'amour et toujours vingt ans d'écart", indique finement le journal, au bas d'une photo. A 53 ans, perso, on aimerait bien avoir les jambes fines et galbées de Mme Macron... On aimerait bien aussi que notre amoureux nous tienne encore par la main et nous fasse rigoler, comme Manu le fait avec Bri-Bri. Mais ce genre de "petits détails" a ostensiblement échappé au mag, toujours aussi subtil et charmant.

 

Mélissa Theuriau hospitalisée d'urgence

Et puisqu'on parle de balade en amoureux, main dans la main, Jamel Debbouze et Mélissa Theuriau ont eu la peur de leur vie tandis qu'ils se promenaient dans l'île Saint-Louis. "Dans quelques heures, raconte "Public", la journaliste de 36 ans est attendue en studio photo. Elle doit poser pour un grand magazine. Mais, pour le moment, elle profite de son homme, qui la regarde les yeux pleins d'amour. Soudain, son visage se crispe. D'un coup, elle blêmit. Le souffle court, elle se tord de douleur. Jamel, effrayé, a le réflexe de la retenir avant qu'elle s'écroule. Tout se passe très vite. Pliée en deux, chancelante, Mélissa se tient le bas du ventre en pleurant. Paniqué, l'humoriste tente tant bien que mal de la ramener à la maison. Mais la douleur empire et Mélissa ne trouve aucune position capable de la soulager. Debout, allongée ou assise, elle ressent cette même brûlure à partir des lombaires jusque dans la cuisse. (...) Jamel n'hésite pas une seconde. Il prend la voiture et conduit illico sa femme à l'hôpital". Et alors ?!!!

 

Quand "le chef de service d'urologie prépare le couple au pire"...

"Aux urgences, Mélissa passe une batterie d'examens, poursuit le people. (...) Les premiers résultats ne tardent pas à tomber. D'après les symptômes, le chef du service d'urologie penche pour une crise de coliques néphrétiques. Il ne cache pas son inquiétude et prépare le couple au pire". Au pire, comment ça, au pire ? D'après un médecin interviewé par "Public", "Ce genre de crise violente est généralement causée par une tumeur gynécologique qui obstrue le passage des urines". Carrément !? Après dix lignes de tartine sur le risque de tumeur, Jamel désespéré pour "la mère de ses enfants", on vous en passe et des meilleures, le journal, enfin, nous rassure : "Heureusement, les praticiens finissent par écarter l'hypothèse de la tumeur. Ses coliques néphrétiques, Mélissa les doit à des calculs. Soulagé, le couple peut enfin respirer. Mais l'état de Mélissa nécessite une hospitalisation. (...) Après quarante-huit heures et toutes les recommandations de l'équipe médicale (...), l'ex-animatrice de "Zone interdite" sortira finalement de l'hôpital". Pfiou, savent faire monter la sauce, chez "Public" ! Cela dit, les coliques néphrétiques, c'est vraiment pas rigolo. Pauvre petite Méli ! Tu te ménages, promis ?

 

Brad Pitt et Angelina Jolie : la cérémonie secrète

C'était le mariage de l'année, celui qu'on attendait depuis des lustres et que les paparazzi guettaient avec avidité. En l'organisant dans le plus grand secret, sans stars ni paillettes, Brad Pitt et Angelina Jolie ont réussi à en faire un événement strictement privé — ce dont on ne saurait que trop les féliciter. Comment s'est déroulée la cérémonie ? "La future mariée s'est avancée vers l'autel escortée par ses deux aînés, Pax et Maddox (10 et 13 ans) tandis que Vivienne et Zahara (6 et 9 ans), les demoiselles d'honneur, jetaient des fleurs sur le sol, raconte "Closer". Knox et Shiloh (6 et 8 ans) étaient chargés de porter les alliances, dessinées par le joaillier Robert Procop. Shiloh était, comme à son habitude, habillée en pantacourt noir. De son côté, Brad n'a pas fait d'excès vestimentaire. Il portait un costume issu de sa garde-robe et, dit-on, la cravate de l'un de ses fils. Sous le coup de l'émotion, il avait oublié la sienne. (...) Le couple a partagé son bonheur avec une vingtaine d'invités, dont la famille Pitt au grand complet. (...) Le juge chargé d'officialiser leur union, venu des Etats-Unis, a pris part aux réjouissances. Seuls, Jon Voigt et James Haven, le (père et le) frère de l'héroïne de "Maléfique", manquaient à l'appel". Ah, les histoires de famille, c'est pas toujours simple !

 

Lune de miel à Gozo

Et la lune de miel, vous demandez-vous ? "Quatre jours après son mariage, Brad s'est envolé pour Londres assurer la promo de son film "Fury", rapporte le people. Il a ensuite mis le cap sur New York pour tourner une pub. Ce n'est que le 1er septembre qu'il a rejoint Angie à Gozo, une île située près de Malte, où il va tenir le rôle principal dans le film "By the Sea" que réalise son épouse. Les Brangelina vont y séjourner deux mois. Leur lune de miel s'annonce très studieuse". Studieuse, mais protégée — très protégée. "Afin de travailler à l'abri des regards et, par la même occasion, de profiter sereinement de leur lune de miel, précise "Closer", les Brangelina ont loué les 12 villas alentour. Les 150 habitants et commerçants les plus proches ont été priés de quitter les lieux, en contrepartie d'un dédommagement estimé à 200 000 dollars". Ah oui ? Font pas les choses à moitié, les nouveaux mariés !

 

Gégé à la plage

Pour préserver son intimité, Gérard Depardieu a, lui aussi, dû recourir à de drôles de moyens... "Acteur prestigieux (le plus grand Français vivant ?), golden boy infatigable, globe-trotteur inconsidéré, notre Gérard national a aussi le droit de se caler sur le sable, les yeux dans l'eau, raconte "VSD". Et, pour que le rêve soit très beau, il y est allé accompagné de sa chère et tendre, Clémentine Igou, avec qui il vit une relation amoureuse depuis presque dix ans. Bon, la plage de San Foca, petite station italienne des Pouilles, a le mérite d'être sauvage. Propre, c'est une autre histoire. Elle est même pas bien loin de la décharge, pour tout dire. Mais, en cette fin de mois d'août, les endroits vides de toute population luisante de crème solaire sur la côte adriatique se comptent sur les doigts d'une main. Et l'acteur, qui a le téléphone portable de quasiment tous les grands de ce monde, n'a jamais renié ses racines populaires". Pas sûre qu'il faille avoir "des racines populaires" pour trouver normal, encore moins agréable, d'aller se dorer la pilule sur une plage complètement dégueu, qui ressemble plus à une poubelle qu'autre chose... Cela dit, comme ça, juste entre nous, "VSD", hmmm ? Au vu des photos — assez, comment dire ?, "spectaculaires" — que publie le journal, on se demande quand même comment Gégé a eu, ne serait-ce que l'idée, de poser un pied dans un endroit pareil, avec sa fiancée, qui plus est. Si c'était pour éviter les paparazzi, on peut dire en tout cas que c'est raté.

 

Gad et Charlotte à L.A.

En matière de luxe, sinon de bon goût, on peut au moins faire confiance à Gad Elmaleh et Charlotte Casiraghi. "Après leurs vacances au Cap Ferret début août, Charlotte Casiraghi et Gad Elmaleh ont mis le cap sur le pied-à-terre de l'humoriste à Los Angeles !, nous apprend "Voici". Le couple était accompagné de leur petit Raphaël, 8 mois et demi, sa nounou, mais aussi de Noé, 13 ans, le fils que Gad a eu avec l'actrice Anne Brochet. Dès la descente d'avion, la petite famille a savouré ce vent de liberté, loin du Rocher, de Paris, et des obligations liées au protocole". Le people nous l'apprend aussi : "Noé (...) va passer l'année scolaire sur place, dans le même lycée que les enfants de Dany Boon. D'où l'intérêt de cette parenthèse américaine, mi-vacances, mi-séjour initiatique, tant pour le jeune garçon que pour son père". Et pour Charlotte aussi ? "Si (Gad) demandait à Charlotte de s'installer à Los Angeles, là, demain, peut-être bien qu'elle dirait oui (...). Elle le sent bien que son homme rêve de suivre les traces de ses potes Dany Boon et Omar Sy. Et surtout, il a très envie de remonter sur scène aux States, voire d'y faire carrière dans la langue de Shakespeare. Depuis qu'il a rencontré Jerry Seinfeld, il s'y voit déjà ! Mais bien sûr, il va d'abord falloir regagner la France, puisque Gad reprend sa tournée des Zénith dès les 16 septembre à Nantes. Mais après, pourquoi pas ?" Hue, sur le départ, alors, Gad et Charlotte ? L'avenir le dira...

 

Charlène enfin épanouie... ou pas

De Charlotte à Albert et Charlène, il n'y a qu'un pas. "Charlène enfin épanouie !", titre "Voici". "Charlène n'est plus la même, affirme le people. Depuis l'annonce officielle de sa grossesse le 30 mai, la princesse de Monaco vit une nouvelle vie. Les grimaces contre le protocole de ses débuts ont fait place à une prestance incroyable et un sourire marquant une nouvelle assurance. Après sa première apparition publique officielle, le vendredi 1er août au bal de la Croix-Rouge, où elle avait ébloui tout son monde, elle a honoré de sa présence le traditionnel pique-nique estival de la Principauté, lundi 1er septembre. Une sortie prévue, désirée mais non imposée !" Non imposée, vraiment ? 

 

Le big, big clash

Info ou intox ? D'après "Public", ce fameux pique-nique a fait l'objet de drôles de tractations. Tout commence le 23 août, quand "le couple princier décolle de Monaco en hélicoptère pour rejoindre des amis écossais de la princesse dans une somptueuse villa sur les hauteurs de Porto-Vecchio. (...) Tout est réuni pour que cette semaine se passe au mieux. (...) Seulement, très vite, le temps se gâte. En proie à des sautes d'humeur, Charlène passe du rire aux larmes en permanence et Albert n'y comprend rien. Ses hormones lui jouent des tours. (...) Embarrassés, les amis du couple tentent de leur laisser le maximum d'intimité pour qu'ils règlent leurs différends. (...) Au bout de trois jours, une énorme dispute éclate. (...) Après des heures de querelles, Albert fait ses valises. En même temps qu'il bourre son sac de ses affaires, il ordonne à son personnel de préparer l'hélicoptère. Impuissante, Charlène tente de le retenir. (...) Les cris de sa femme n'y font rien, les supplications de ses amis non plus. C'est décidé, il s'en va. Cap sur la Sardaigne, indique-t-il au pilote". Et alors, et alors ?!

 

L'arrangement

Charlène "multiplie les coups de téléphone à Albert, le somme de revenir, tente le tout pour le tout en jouant sur la culpabilité, poursuit "Public". Mais le prince fait la sourde oreille. Loin de ses problèmes conjugaux, il s'éclate avec ses amis. Après quatre jours de guerre froide, Albert envoie un hélicoptère en Corse pour rapatrier sa femme à Monaco. De retour à Rocagel, toujours seule, Charlène rumine sa colère. Elle sait que trois jours plus tard aura lieu le pique-nique des Monégasques, un événement officiel auquel Albert ne peut pas se permettre d'arriver sans elle. C'est son levier, son moyen de pression pour obtenir des excuses de son prince. Et ça ne manque pas. Albert cherche à se faire pardonner. Il organise même un dimanche après-midi relax avec la famille de Charlène. Entre le déjeuner et la partie de beach-volley, le prince parvient à détendre l'atmosphère. Touchée par cette attention, Charlène craque. Lundi, elle finit par l'accompagner au fameux pique-nique". Hé bé, quelle histoire ! Est-elle vraie, est-elle fausse ? Bah, on vous laisse en décider. Sur ce, bon week-end, les biquets !

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
Pas d'autres commentaires