En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi

02.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

03.

Coup de gueule de François Cluzet contre les acteurs et humoristes qui participent au "climat anxiogène actuel"

04.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

05.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

06.

Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"

07.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
light > Terrorisme
Biopic
Le réalisateur Clint Eastwood sera convoqué au procès de l'attentat du Thalys
il y a 7 heures 54 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 9 heures 21 min
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 14 heures 3 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 16 heures 2 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 17 heures 38 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 18 heures 15 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 18 heures 32 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 19 heures 6 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 19 heures 27 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 19 heures 45 min
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 8 heures 38 min
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 13 heures 8 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 15 heures 40 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 17 heures 16 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 18 heures 5 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 18 heures 27 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 18 heures 43 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 19 heures 14 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 19 heures 32 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 19 heures 45 min
Revue de presse des hebdos

Hollande en tête (mais pas au PS)

Publié le 23 juin 2011
Chirac flirte avec une élue socialiste, et la presse s’emballe. Effet DSK ? La chute du patron du FMI profite en tout cas à François Hollande qui progresse à gauche… comme à droite.
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Chirac flirte avec une élue socialiste, et la presse s’emballe. Effet DSK ? La chute du patron du FMI profite en tout cas à François Hollande qui progresse à gauche… comme à droite.

Dragueur, Jacques Chirac ? Toujours vert. Grâce au “ Petit journal ” de Yann Barthès, raconte “ Le nouvel Observateur ”, on a assisté à “ une scène désopilante, où l’on voit l’ancien président, en visite il y a deux semaines au musée qui porte son nom à Sarran, flirtant avec Sophie Dessus, vice-présidente PS du conseil général de Corrèze. Comique de répétition, puisque la même scène avait déjà été captée, en 2009, (Jacques Chirac) draguant ostensiblement (l’élue socialiste) pendant un discours de Bernadette, laquelle, exaspérée, finit par s’interrompre ”.

Jacques et Sophie

Interviewée cette semaine dans “ VSD ”, Sophie Dessus le reconnaît : “ Après le premier buzz, j’étais assez gênée, un peu confuse par rapport à Mme Chirac. Même si ce ne sont que des choses anodines, que la vidéo est drôle et très bien montée, je n’avais pas envie que ça la froisse. Nous travaillons très bien ensemble sur les projets culturels. Alors, lorsque je l’ai revue, je me suis excusée. Elle m’a dit : “ Je n’ai rien vu à la télévision ” Je ne sais pas si elle s’en moque, mais elle a été très grande dame. L’incident est vraiment sans conséquences ”.

Effectivement. Mais alors, pourquoi le monter en épingle ? Un mois après “ l’événement new-yorkais ” et en pleine affaire Georges Tron, les médias sont prêts, on dirait, à faire feu de tout bois. A un an des présidentielles, ça promet… D’après un “ expert en communication ” interrogé par les “ Inrockuptibles ”, il faut s’attendre “ à une campagne trash comme on n’en a jamais vu. La droite avait déjà promis de tout sortir sur DSK. Il est sorti lui-même. Mais les autres candidats peuvent s’attendre au pire ”.

2012, élection trash ?

Excès de pessimisme ? Egalement sollicité par l’hebdo rock, le politologue Stéphane Rozès “ estime, lui, que le trash n’a pas d’avenir en France. “ Ce qu’on observe, c’est une tension entre des médias et certains des entourages qui font fuiter des rumeurs pour “ anglo-saxonniser ” la politique, dans l’idée qu’il ne devrait plus y avoir de frontière entre vie privée et vie publique, explique-t-il, avant de préciser : Les Français entendent les rumeurs mais elles n’auront d’impact qu’à partir du moment où la nature de ce qui est révélé pose problème sur la capacité à incarner la fonction présidentielle ”. Autrement dit, la vie privée, la vie sexuelle, “ tant qu’il n’y a pas délit ou crime ”, n’a pas d’impact sur les choix électoraux, ce qui n’est pas le cas des soupçons de conflits d’intérêt ou de lien avec des puissances d’argent. Et pour Stéphane Rozès, “ les grands médias vont faire le tri républicain entre ce qui relève de la rumeur et les informations à caractère politique ” ”. S’il le dit…

Jamel, BHL et Bergé pro-Martine

A une semaine de l’ouverture du dépôt des candidatures à la primaire socialiste, ça s’agite au PS. D’après le “ Nouvel Observateur ”, Martine Aubry devrait se déclarer “ depuis sa bonne ville de Lille (…) entre le 29 juin et le 1er juillet ”. La Première secrétaire compte déjà des soutiens de choix. “ Mardi 14 juin, raconte le journal, devant un Palais des Sports de Paris bondé, Jamel Debbouze (a affiché) sa préférence : “ Je ne sais pas pour vous, mais moi, je vais voter Aubry. (…) Elle est là ce soir ”, a rigolé l’enfant de Trappes, qui avait tenu à l’inviter à son nouveau one-man-show ”. Autre joli coup : “ La semaine dernière, Bernard-Henri Lévy, ex des écuries Royal puis DSK, a couvert de roses une Aubry “ solide, compétente et beaucoup plus motivée qu’on ne le croit ”. Quant à Pierre Bergé, le gardien de la flamme mitterrandiste, il a déjeuné avec la première secrétaire à la table d’un restaurant en vue de la rive gauche. Le coactionnaire du “ Monde ” voit en elle “ la candidate naturelle du PS ”. “ Ce n’est qu’un début ”, prévient François Lamy, conseiller politique de la socialiste. Attendez-vous à de nouveaux ralliements de célébrités, il y a une demande de Martine ! ”

Martine “ instit ”

Les pipoles suffiront-ils à emporter l’adhésion des électeurs ? Dans une enquête Viavoice réalisée pour le “ Nouvel Obs ”, la principale force de Martine Aubry tient dans sa capacité à “ se faire comprendre ”. “ Quand elle parle, ça fait vraiment sérieux ”, commente un interviewé. Son gros défaut, en revanche, est qu’ “ elle ne fait pas rêver ! 43 % pointent son manque de “ charisme ”. Si Hollande est l’ami, elle a quelque chose de l’instit. Capable de “ prendre soin des gens ” (61 %) mais un peu “ technocrate ” (39 %), Aubry a, au fond, l’image d’une bonne première secrétaire, dotée d’un bagage intellectuel et d’une somme d’expériences qui justifient ses nouvelles ambitions. Mais le veut-elle vraiment ? Dès qu’on entre dans le chaud, le personnel ou l’intime, l’image de Martine Aubry se trouble, et à l’évidence, cela gêne les Français. (…) “ En fait, à part qu’elle est la fille de Delors, on ne sait rien ”, dit un interviewé ”.

Avantage Hollande

Exact opposé d’Aubry, Hollande ? Interviewé dans les “ Inrocks ” au sujet des rumeurs dont il pourrait, au cours de la campagne, être la cible, l’ancien premier secrétaire le dit “ avec le sourire ” : “ Je ne vois pas ce que l’on pourrait trouver, ma vie est connue ”. Est-ce la raison de sa percée dans les sondages depuis l’affaire DSK ? Dans son baromètre Ipsos, “ Le Point ” indique que “ ce mois-ci, Nicolas Sarkozy repart légèrement à la baisse, retrouvant un de ses plus mauvais scores de président ”, soit 66 % d’opinions défavorables. Dans le même temps, et “ pour la première fois, François Hollande prend la tête du classement, progressant dans toutes les catégories de la population (+ 7 % à gauche comme à droite). (…) Martine Aubry, dont tout le monde a compris qu’elle sera bientôt officiellement candidate, baisse un peu globalement. Mais c’est essentiellement parce qu’elle perd 11 points à l’UMP. Chez les sympathisants du PS, elle reste en tête, avec 86 % d’avis favorables (+ 5 %), juste devant Hollande, 85 % (+ 7 %). Plus que jamais, on sent que tout va se jouer dans ce duel attendu, les autres candidats à l’investiture socialiste restant loin derrière ”. Avantage Hollande, donc, mais pas forcément auprès de l’électorat socialiste, et/ou "de gauche"...

Le spectre bleu Marine

D’après le baromètre Ipsos pour “ Le Point ”, toujours, “ Marine Le Pen recule de 5 points, se retrouvant à 25 %, son score le plus faible depuis six mois. La présidente du Front national n’a pas réussi à tirer profit de l’affaire DSK ”. D’après “ Le Nouvel Obs ”, qui lui consacre un dossier, la fille de Jean-Marie Le Pen n’en continue pas moins d’être “ dangereuse ”. “ Plus de 40 % des ouvriers tentés par le lepénisme : un défi pour la gauche ”, titre le magazine. “ Marine Le Pen mise surtout sur les secousses du désordre mondial pour progresser, explique-t-il : la faillite de la Grèce et, au-delà, la crise de l’euro et de l’Union européenne, les révolutions arabes, la guerre en Libye et le syndrome Lampedusa, synonyme de vagues d’immigration fantasmées ”, tous thèmes abondamment développés dans la presse. 

Hasard ou ironie ? Des fois qu’elle manquerait de “ biscuit ”, l’ “ Obs ” lui fournit un autre filon à exploiter : “ Les bonnes planques de la République ”, qu’il a choisi de mettre en une et de traiter sur dix pages valant leur pesant de cacahuètes — “ Le Point ”, lui, consacre sa couverture au “ racket des grandes surfaces ”, grand “ mal français ”, dont on voit sans peine le parti que la patronne du FN pourrait tirer…

Marine parricide ?

“ Pour faire son beurre électoral ”, précise “ Le Nouvel Observateur ”, Marine Le Pen a encore “ à concrétiser la vaste opération de “ dédiabolisation ” du FN dans laquelle elle s’est engagée ”. Ce qui reviendrait pour elle à “ tuer le père ”. “ Jusqu’où l’opération “ normalisation ” peut-elle aller si Jean-Marie Le Pen vient régulièrement mettre les pieds dans le plat ?, s’interroge le news. C’est tout le dilemme de cette “ fille de ”. Son nom a fait son succès. Il en marque aussi les limites. Elle voudrait en avoir les avantages — quelle meilleure marque pour incarner la contestation que celle-là ? — sans les inconvénients. “ Mon père, ce héros ”, ou “ mon père, ce fardeau ” ? “ C’est l’homme de ma vie ” : ainsi résumait-elle, il y a quelques années, le lien qui les unit. (…) Au FN, personne ne croit au scénario du parricide. Elle balaie l’hypothèse : “ J’ai conscience de ce que nous devons à Jean-Marie Le Pen. Je le sais mieux que personne, et jamais il ne me viendrait une once d’ingratitude à son égard ”. Et même si l’idée lui en venait, elle sait qu’au FN ce sacrilège ne lui serait pas pardonné ”. Ecarté, le danger ?

A lire, encore

“ Stéphane Fouks : y a-t-il une vie après DSK ? ”, “ La chute de la maison (Frédéric) Mitterrand ” (“ L’Obs ”) ; “ Ce que la Grèce va nous coûter ” (“ Le Point ”) et “ Chaque jour, Athènes devient plus hostile ” (“ Inrocks ”) ; “ Syrie. Massacre à huis clos ” (“ Le Point ”) ; “ Le dernier baroud d’Anne Lauvergeon ” (“ Le Point ”) et “ Areva pris au piège de Fukushima ” (“ Challenges ”). Dans “ Challenges ”, encore, “ Madame Bettencourt compte les défections ” et “ Les 50 métiers qui montent ”. Dans “ L’Express ”, plutôt que le dispensable dossier de une sur “ Ce que les Américains pensent des Français ”, “ Trenet. Y’a pas d’joie pour l’héritier ”. Dans “ VSD ”, enfin, plutôt que l’interview de Ségolène Royal (“ Je suis plus forte qu’en 2007 ! ”), celle de Rachida Dati, visiblement remontée et très en forme.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (7)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
LeditGaga
- 23/06/2011 - 23:37
40 %
Le chiffre du jour ! 40 % des électeurs issus de la classe ouvrière s'apprêteraient à voter Marine en 2012... ce qui fait 60 % de bourrins dans cette catégorie, cette nouvelle ne surprendra personne !
rolly36ify
- 23/06/2011 - 15:50
après l'affaire DSK
N'ayant rien d'autre à se mettre sous la dent, le PS est forcé de se replier sur des candidats de second choix. Aucun intérêt ni pour l'un, ni pour l'autre. DSK n'étant plus au RDV, le PS devrait se retirer simplement et purement de la compétition présidentielle.

Vincennes
- 23/06/2011 - 15:24
Cette fois ci encore
Barbara Lambert manque d'objectivité et d'impartialité

Pourquoi OMETTRE D'ECRIRE, ce que le Prt CHIRAC, lui, précise à savoir :
"Nicolas SARKOZY est l'un des + doués de sa génération" et "travailleur acharné"