En direct
Best of
Best of du 24 au 30 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof

02.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

03.

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

06.

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

07.

Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement

01.

Une certaine gauche s’étrangle des accusations de complicité avec l’islamisme mais sera-t-elle capable d’en tirer des leçons sur ses propres chasses aux fachos imaginaires ?

02.

Bahar Kimyongür : "Dans sa fuite en avant, Erdogan n'hésitera pas à faire flamber le danger islamiste en France"

03.

Ce qui s'est vraiment passé au sein du ministère de l'Education nationale dans les jours ayant précédé la mort de Samuel Paty

04.

Malika Sorel : "Emmanuel Macron commet une grave erreur dans sa stratégie face à l’islamisme"

05.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

06.

« Qu'est-ce que ce pays qui a perdu la tête ? » Clémentine Autain a fait mine d'oublier que c'est Samuel Paty qui avait perdu la sienne

01.

Un sondage dévastateur pour Macron et aussi, hélas, pour la France

02.

Islamisme : pour Alain Juppé, "plus que du séparatisme, c'est un esprit de conquête"

03.

Mais qu’est ce qu’ont vraiment loupé les partis pour que 79% des Français soient désormais prêts à un vote anti-système ?

04.

Plus odieuse que les caricatures de Mahomet, la caricature d'Erdogan

05.

Voici comment et pourquoi Hollande et le CFCM sont bizarrement devenus islamophobes

06.

Reconfinement généralisé : les failles (masquées) de la détermination affichée par Emmanuel Macron

ça vient d'être publié
pépites > France
On en a gros
Reconfinement : des maires refusent la fermeture des commerces non-alimentaires
il y a 1 heure 55 min
light > Culture
Disparition
L'acteur Sean Connery est décédé à l'âge de 90 ans
il y a 3 heures 42 min
pépites > Terrorisme
Danger
Menace terroriste : "On affronte des masses qui veulent nous détruire", alertent les services de renseignement
il y a 5 heures 53 min
pépites > International
Soumission
Caricatures : Justin Trudeau veut un débat sur des "exceptions" à la liberté d'expression
il y a 6 heures 34 min
décryptage > France
Pour nous sonne le glas

On est chez nous ? Non, ils sont chez nous !

il y a 8 heures 1 min
décryptage > Santé
Apéros vidéo

Comment gérer la consommation d’alcool pendant le confinement ?

il y a 8 heures 19 min
décryptage > France
Bonnes feuilles

GIGN - RAID : aux origines de la création des unités d’élite

il y a 8 heures 47 min
décryptage > Société
Bonnes feuilles

Savoir repérer les manipulateurs : comment dire non à une personne malveillante et manipulatrice ?

il y a 8 heures 48 min
décryptage > International
Exemple

Petites leçons venues des Etats-Unis pour les conservateurs français

il y a 8 heures 50 min
décryptage > Société
Changement de visage

Grand remplacement : la double intimidation qui nous empêche de regarder la réalité en face

il y a 8 heures 52 min
pépite vidéo > Culture
Disparition
15 des meilleures scènes de Sean Connery en Bond, James Bond
il y a 3 heures 17 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Le Menhir d'or" : Du pur Goscinny et Uderzo, en images et en sons

il y a 5 heures 13 min
pépite vidéo > Religion
Religions
L'archevêque de Toulouse, Robert Le Gall, se dit contre le droit au blasphème
il y a 6 heures 13 min
pépites > Terrorisme
Débandade
Seuls 26% des Français font confiance au gouvernement pour lutter contre le terrorisme
il y a 7 heures 16 min
décryptage > France
Justice

Le fondement juridique des amendes liées aux violations bénignes du reconfinement est-il solide ?

il y a 8 heures 8 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’économique française a rebondi de 18 % au 3ème trimestre, preuve que le système de production peut tenir, à condition qu’on lui fiche la paix...

il y a 8 heures 38 min
décryptage > Justice
Bonnes feuilles

Pierre Gide : le quotidien difficile d’un avocat sous l’Occupation

il y a 8 heures 47 min
décryptage > International
J-4

Bidenomics : quel impact pour l’économie d’un (éventuel) président démocrate ?

il y a 8 heures 49 min
rendez-vous > People
Revue de presse people
Laeticia Hallyday craque pour Jalil Lespert; Laetitia Casta attend son 4ème; Kim Kardashian fête ses 40 ans en string; Jennifer Lawrence invite ses copines dans le lit conjugal; la maitresse de Brad Pitt le plaque pour un vieux; Loana va mieux; Louane bof
il y a 8 heures 50 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Hourra l'Oural encore" de Bernard Chambaz : en route pour l'Oural avec un amoureux de la Russie, de son peuple et de sa littérature. Un voyage intéressant et émouvant

il y a 20 heures 59 min
© Reuters
© Reuters
Chamailleries

L'UMP se divise sur l'Europe : ce qu'en pensent les électeurs de droite

Publié le 14 mai 2014
Alors que 63% des Français sont méfiants vis à vis de l'Union européenne (sondage Eurobaromètre de la Commission européenne), l'UMP a, encore une fois, trouvé le moyen de se diviser dangereusement. Henri Guaino, chef de file des eurosceptiques du parti, a fait le choix de s'abstenir de voter pour son candidat, s'attirant les foudres d'Alain Juppé et de Jean-François Copé qui demandent son exclusion du parti. De nouveaux conflits internes au détriment d'un électorat fatigué.
Xavier Chinaud
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Xavier Chinaud est ancien Délégué Général de démocratie Libérale et ex-conseiller pour les études politiques à Matignon de Jean-Pierre Raffarin.Aujourd’hui, il est associé du cabinet de stratégie ESL & Network.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Alors que 63% des Français sont méfiants vis à vis de l'Union européenne (sondage Eurobaromètre de la Commission européenne), l'UMP a, encore une fois, trouvé le moyen de se diviser dangereusement. Henri Guaino, chef de file des eurosceptiques du parti, a fait le choix de s'abstenir de voter pour son candidat, s'attirant les foudres d'Alain Juppé et de Jean-François Copé qui demandent son exclusion du parti. De nouveaux conflits internes au détriment d'un électorat fatigué.

Atlantico : A 10 jours du scrutin, L'UMP joue à nouveau le jeu dangereux de la division pour les élections européennes. Alain Juppé réclame la démission d'Henri Guaino, celui-ci n'ayant pas l'intention de voter pour Alain Lamassoure, tête de liste en Île-de-France. Ces querelles trouvent-elles un écho au sein de l'électorat UMP ? Est-il divisé sur la question européenne ? Si oui, dans quelles proportions et où se situe le clivage ?

Xavier Chinaud : L'UMP est à l'origine le rassemblement du RPR d'une part et de DL et d' une partie de l'UDF d'autre part ; 2 axes fondamentaux séparaient ces formations avant 2002 et subsistent: l'Europe et la décentralisation. Les leadership successifs de Jacques Chirac et de Nicolas Sarkozy n'ont pas favorisé la culture du débat et la réflexion de fond au sein du parti et depuis les guerres d'ambitions n'ont pas amélioré les choses. La constitution des listes, le choix des candidats éligibles et leur localisation géographique  provoquent des rejets et la "synthèse affichée" n'entraine pas une forte mobilisation.

Nos institutions actuelles ont conduit les 2 principaux partis de gouvernement à des rassemblements fondé sur l'ambition plus que sur le fond, tant que nous ne changerons pas de système politique, primera la conquête du pouvoir avec ce qu'elle comporte de postures à la cohérence et au sérieux nécessaires à l'exercice de la responsabilité. Toutes ces querelles trouvent logiquement un écho dans l'électorat de l'opposition, les différences de positionnement des uns et des autres sont le reflet de la diversité d'une UMP qui ne rassemble pas toute la droite et le centre mais en reflète des stigmates anciens.

Le clivage reste  celui qui oppose les "nationalistes" aux "euro-constructeurs" mais qui n'a pas évolué de par  débat esquivé. Si Alain Juppé est porteur d'une synthèse sur le sujet et d'un réel enthousiasme, son autorité et sa compétence n'effacent pas tout.

Source Ifop

Quelle est la vision de l'Europe de l'électorat de l'UMP ? Qu'attend-il comme discours et comme projet européen ?

Une forme d'euro-doute semble majoritaire au sein de l'électorat UMP,  l'absence d'une vision claire, d'un discours partagé de ses leaders auquel s'ajoutent un mode de scrutin abscon, des postures par trop hexagonales et politiciennes  et un grand débat qui n'aura pas lieu dans le pays, rendent assez vaine toute attente.

 

Parmi les électeurs déçus par les programmes des candidats UMP aux Européennes, lesquels sont les plus susceptibles de se tourner vers d'autres formations politiques et lesquels de s'abstenir ?

Ceux qui espéraient que la constitution des listes prendrait enfin en compte l'intérêt de la France dans les institutions européennes, ceux qui attendaient une pédagogie de l'impérieuse nécessité d'une construction européenne, ceux qui ressentaient le besoin d'un grand débat qui ne soit qu'hexagonal  avec arrière-pensée présidentielle, ceux-là seront tenté par un vote plus cohérent ou par l'abstention.

Source Opinion Way

Le FN risque-t-il d'être le premier bénéficiaire de ces tensions internes ?

Les gagnants du 25 juin seront comme aux municipales ceux à qui l'abstention profitera le plus. Les tensions internes à l'UMP ne nourriront pas le vote FN, c'est la mobilisation/démobilisation de ceux qui se positionneront sur des considérations franco-françaises qui pourront favoriser les extrêmes.

 

Source Opinion Way

Les candidats, en première ligne Jean-François Copé, affichent leur sérénité sur l'issue du vote, à quel point la chute peut-elle être douloureuse ?

La place de la France dans le monde et une absence d'Europe dans le devenir de la France ne m'inspire aujourd'hui aucune sérénité, au-delà de l'élection c'est sur cela que les lendemains pourraient être douloureux.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
ELLENEUQ
- 18/05/2014 - 12:08
Ils n'en pensent rien !
On ne peut avoir d'opinion sur le néant.
L'UMP c'est le zéro, le néant total, le vide absolu... rien !