En direct
Best of
Best Of du 13 au 19 avril 2019
En direct
Revue de presse people
Valérie Trierweiler : l’amoureux qui tombe à pic, Manuel Valls : petit prince à Matignon, Rihanna : enceinte ou juste ballonnée ?
Publié le 24 juin 2014
Mais aussi les drôles de rendez-vous de Val avec Alain Delon et, et, et… François Hollande. Oui, oui, vous avez bien lu : les deux ex se sont revus. Oh, mais pour quoi faire ?
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert
Suivre
Vous devez être abonné pour suivre un auteur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Barbara Lambert a goûté à l'édition et enseigné la littérature anglaise et américaine avant de devenir journaliste à "Livres Hebdo". Elle est aujourd'hui responsable des rubriques société/idées d'Atlantico.fr.
Voir la bio
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Mais aussi les drôles de rendez-vous de Val avec Alain Delon et, et, et… François Hollande. Oui, oui, vous avez bien lu : les deux ex se sont revus. Oh, mais pour quoi faire ?

“La revanche des ex ”, titre “ Gala ” en couv, où l’on découvre une Ségolène Royal tout sourire et, dans une fenêtre, Valérie Trierweiler… au bras d’Alain Delon. Alain Delon, oui, carrément ! Pour “ faire le poids ” face à la toute nouvelle ministre de l’Environnement, numéro 3 du gouvernement, il faut croire qu’il fallait bien ça… A en juger par la place accordée respectivement à la mère des enfants de François Hollande et à l’ex-compagne du président, il semble pourtant que ce soit Ségolène la gagnante du match. Reste que Valérie est “ à l’affiche ” de quatre magazines quand son ex-rivale, elle, fait seulement la une de “ Gala ” et de “ VSD ” (en tout petit, cette fois, sous une photo en grand de la journaliste). Pourquoi ce soudain intérêt pour Val ? Parce qu’elle a, paraît-il, retrouvé l’amour. Et cela pile poil la semaine où Royal faisait son grand retour. Ca, pour une coïncidence…

Val avec Delon : le déjeuner bien orchestré

Mais, pour commencer, qu’est-ce que c’est que cette histoire avec Alain Delon ? “ Sa dignité dans l’épreuve a ému l’acteur, nous apprend “ Gala ”. L’ex-première dame a rencontré le monstre sacré du cinéma. Le jour de la nomination de Ségolène Royal ”. Comme le mag, “ VSD ” tique aussi devant ce qu’il est difficile de considérer comme le pur fruit du hasard : “ Delon, 78 ans, touché au cœur par l’épreuve que traversait la compagne du chef de l’Etat, a tout simplement pris son téléphone pour essayer de la réconforter, explique le journal. Une discussion qui s’est soldée par un très cordial déjeuner en tête à tête au restaurant Le Berkeley, avenue Matignon, à Paris. C’est-à-dire à quelques centaines de mètres de l’Elysée et — de surcroît — le jour-même de l’entrée au gouvernement de Ségolène Royal. Pied de nez orchestré par Valérie ? Ultime provocation d’une femme à jamais dévastée ? Pas du tout, jure la main sur le cœur le monstre sacré du cinéma français : juste un fâcheux concours de circonstances… ” Car Delon, figurez-vous, a accepté de répondre aux questions de “ VSD ”. Si c’est pas bien organisé…

“ Je démens par avance toute liaison ”

“ Pourquoi ce déjeuner avec Valérie Trierweiler ? ” demande “ VSD ”. —“ Au risque de vous décevoir, il ne s’est rien passé entre nous ! répond l’acteur. C’est vrai que j’ai été ému par ce qu’elle vivait, mais je démens par avance toute liaison (heu, merci, Alain, mais c’est pas comme si, en même temps, on y croyait). Comme tout le monde, j’ai découvert cette incroyable histoire en ouvrant mon journal, un matin à Genève. Et puis j’ai suivi de près le feuilleton. Et, comme tout le monde, j’ai été stupéfié par la violence de cette rupture. Disons que j’ai trouvé le procédé cavalier. C’est là que j’ai décidé d’appeler Valérie pour lui remonter un peu le moral. A vrai dire, elle était un peu surprise de mon appel, mais elle a finalement accepté mon invitation à déjeuner ”.

Alors, arrangé ou pas, ce déjeuner ?

—“ Comment vous a-t-elle paru lors de ce déjeuner ? ” s’enquiert le journal. —“ Touchée mais pas coulée. On peut dire qu’elle a été meurtrie par les événements, qu’elle a vraiment morflé. Cela dit, c’est une belle femme, de caractère, dotée d’une très forte personnalité et d’une grande intelligence ”. —“ Déjeuner avec elle à deux pas de l’Elysée, le jour de la passation des pouvoirs, embraye le mag, n’est-ce pas tout faire pour alimenter la rumeur ? ” —“ Les gens pensent ce qu’ils veulent, mais ce sont des conneries ! rétorque Delon. Après notre repas, je l’ai simplement raccompagnée à sa voiture. Si j’éprouve une certaine affection pour elle, notre relation est sans équivoque aucune. Quant à la date du repas, je l’avais fixée bien avant que le remaniement soit annoncé. Et puis, entre nous, si j’avais dû l’emmener pour un déjeuner en amoureux, croyez-vous vraiment que je serais allé dans ce quartier, dans ce restaurant et surtout en pleine semaine ? ” Le but était donc de faire jaser ? Hou, c’est pas clair, cette affaire !

 

Hani, simple ami ?

Que penser de la new love story de l’ex-Première dame ? Partout, ou presque, on trouve ce week-end des photos de Valérie Trierweiler à New York avec un certain Hani. Là où “ VSD ” se contente d’évoquer “ un ami ” qu’elle a retrouvé à l’occasion d’un “ séjour professionnel ” (“ elle est partie le 5 avril pour New York interviewer l’écrivain Marc Levy ”, nous dit le mag), “ Voici ” parle de ce fringant quinqua comme du “ nouvel homme de sa vie ” : “ Il n’y avait qu’à la voir lundi dernier, indique le people, dans le quartier de Soho, à New York, où habite le nouvel homme de sa vie : radieuse, le sourire aux lèvres, sautillante comme une ado émoustillée. Lui ? C’est Hani Yakan, un bel Américain de 52 ans, divorcé, qui travaille dans l’informatique. (…) Leur première rencontre aurait eu lieu début novembre, au Liban, quand Valérie a rendu visite aux réfugiés syriens dans le cadre de ses fonctions officielles. Le feeling était bien passé, mais l’heure n’était pas encore à la séduction ”. Ah, et elle est venue quand, l’heure de la séduction ?

Hani : l’amoureux qui tombe à pic

“ Le deuxième rendez-vous a eu lieu, lui, après la séparation avec François Hollande. Et, cette fois, indique “ Voici ”, Hani a osé jouer de son charme ”. Le journal le précise aussi : “ Hani a traversé l’Atlantique pour elle, car pour rien au monde il n’aurait loupé la fête organisée pour ses 49 ans. Arrivé la veille, il l’a même aidée à faire les courses, remplissant lui-même le coffre de la Renault Mégane de Valérie ”, comme en atteste, d’ailleurs, une photo. Alors, alors, c’est l’amour fou ? “ Closer ” semble aussi le croire, qui raconte exactement la même histoire, mais ajoute : “ Valérie Trierweiler avait réservé pour cinq jours une chambre dans un hôtel d’East Village (à deux pas de l’appartement de son beau Méditerranéen) afin de recevoir (l’un de ses trois fils, qui vit au Canada). Elle a passé du temps avec ses deux hommes, partagé ses nuits entre l’hôtel et chez Hani, et dîné avec son fils et son amoureux dans des restaurants branchés. Elle a aussi jonglé avec son emploi du temps pour se réserver de vrais moments en tête-à-tête avec Hani… ” Bon, ben, ça ressemble à une belle histoire, tout ça, et qui tombe à pic, qui plus est… un peu trop, peut-être ?

Quand François invite Val à dîner

Mais “ Closer ” a une autre info à nous livrer, et une grosse… D’après le mag, en effet, le président aurait dîné en public en compagnie de son ex-compagne “ le 26 mars, à La Cantine, une brasserie chic et gourmande située à deux pas du domicile de Valérie (…) où, du temps de sa vie commune, le couple avait ses habitudes (…). Selon nos infos exclusives, ajoute le mag, pas peu fier, le Président s’est aussi rendu un des jours suivants au domicile de la journaliste. Etonnant, cette soudaine envie de (re)prendre le pouls de son ex ? (…) pas si surprenant quand on sait que Valérie Trierweiler est très courtisée par plusieurs maisons d’édition pour raconter dans les moindres détails son passage éclair à l’Elysée. Et son départ aussi… ” Sûr que, vu comme ça, y’a intérêt à la ménager, la Valérie…

 

L’à-valoir de Val revu à la baisse ?

Comme en écho à “ Closer ”, “ Voici ” indique que “ François Hollande ne voit pas (ce projet de livre) d’un très bon œil. Et si (Valérie) balançait des trucs inavouables ? C’est justement ce qu’aimerait Albin Michel, qui serait prêt à lui offrir 100 000 euros d’à-valoir pour ses confidences. Ce serait à deux doigts d’être signé ”. Ah oui ? “ VSD ” n’a pas tout à fait les mêmes infos. “ Si des éditeurs étaient prêts à verser 500 000 euros d’à-valoir dans les premières semaines qui ont suivi l’affaire Gayet, le soufflé est retombé, indique le journal. Aujourd’hui, les plus sérieux avancent le chiffre de 150 000 euros. “ Nous n’irons pas au-delà, explique l’éditeur d’une grande maison de Saint-Germain-des-Prés qui a été contacté par l’agent de l’ex-Première dame. Ce sera un bon coup marketing, on parlera beaucoup du livre mais on sait déjà que les ventes ne seront pas bonnes. Car on n’achète pas le livre d’une personne que l’on n’aime pas ”. Et chboiiiiiiing !

 

 

Quand les parents de Manuel Valls étaient riches… d’amour

Mais il n’y a pas que les “ ex ” du président qui font l’actu, chez les people… Le Premier ministre, lui aussi, fait l’objet de toutes les attentions. C’est un joli coup : “ Paris-Match ” a décroché un entretien avec Giovanna, la sœur de Manuel Valls, qui, comme nous le rappelle le mag, a livré “ un long combat contre l’addiction aux drogues, sa séropositivité et une hépathite C ”. A côté de l’interview, le journal présente des photos de famille assez touchantes, certaines, en noir et blanc, représentant Giovanna et Manuel enfants aux côtés de leurs parents, étant même carrément belles. “ Xavier et Luisa, ses parents, étaient riches… d’amour ”, nous dit “ Match ”. “ A Paris, dans l’appartement du Marais, les Valls ne mènent pas grand train, détaille le journal : des pâtes à toutes les sauces, une baignoire installée dans la cuisine, des toilettes de fortune. Mais quand l’été, le couple et les enfants rejoignent Horta, en 2 CV, les soucis matériels s’envolent. Car ce quartier tranquille de Barcelone, décor des premiers instants de liberté, est la source de l’histoire familiale. C’est là que le 27 septembre 1958, dans la petite église romane, Xavier Valls épouse la Suissesse Luisangela Galfetti. Ils se sont rencontrés deux ans plus tôt, devant la Scala de Milan. “ Ce jour-là, deux êtres se sont trouvés ”, racontera-t-elle. Xavier écrit au père de Luisa pour lui demander sa main. La réponse est aussi limpide que lapidaire : “ no ”. Alors ils font une folie. Le peintre enlève la jeune institutrice. Manuel verra le jour quatre ans plus tard à Horta ”.

Manuel petit raconté par sa sœur

“ Comment était Manuel petit ? Etait-il protecteur avec vous ? ” demande “ Match ” à Giovanna. —“ Manuel était assez réservé, j’étais plus expansive que lui. Nous n’avons jamais été particulièrement protecteurs l’un envers l’autre, mais nous n’avons que seize mois d’écart et nous étions très complices. Petit, il s’amusait avec ses soldats et ses Indiens dans le jardin… Une fois ados, on faisait le western avec nos copains. J’avais horreur des poupées, alors, si on m’en offrait, mon frère et moi les décortiquions et les démembrions pour jouer au médecin ! On jouait aussi aux Lego, Manuel adorait ça. Il lisait beaucoup. (…) C’était aussi un très grand joueur d’échecs. Il a d’ailleurs gagné le prix de l’hôtel américain de Paris vers 15-16 ans. Nous étions des enfants obéissants ”.

Quand Giovanna a compris que “ Manuel prenait un nouveau chemin ”

—“ Manuel et vous êtes-vous restés proches en entrant dans l’âge adulte ? ”, l’interroge “ Match ”. —“ Jusqu’à 17-18 ans, quand il a pris la décision d’adhérer au Parti socialiste, répond Giovanna Valls. Là, les choses ont un peu changé. J’ai gardé mes amis du lycée et il a fait de nouvelles connaissances. J’ai le souvenir d’une boum à Paris avec ses amis d’un côté, et les miens, de l’autre. C’est là que j’ai connu Alain Bauer, Stéphane Fouks, et que j’ai compris qu’il prenait un nouveau chemin ”. Effectivement…

 

Manuel Valls : petit prince à Matignon

Engagé sur ce “ nouveau chemin ”, le fils de Xavier et de Luisa, les parents qui “ étaient riches… d’amour ”, est-il resté le même ? D’après “ Closer ”, “ fraîchement arrivé rue de Varenne, l’ex-ministre de l’Intérieur a déjà fait connaître ses goûts en matière culinaire. Les chefs devront désormais composer avec les desiderata de Manuel Valls. D’après “ Le Figaro ”, il ne veut ni poisson ni viande blanche. Monsieur le Premier ministre ne mange que de la viande rouge. Et, attention, plus contraignant, son excellence est allergique au gluten ”. Hou, très à cheval sur son régime, Manuel, on dirait… C’est pas tout ! “ Pour magnifier ses bureaux à Matignon, nous apprend “ Gala ”, Manuel Valls, notre chef de gouvernement, a fait appel à l’architecte d’intérieur Sarah Lavoine. L’épouse du politique, la violoniste Anne Gravoin, ayant régulièrement accompagné sur scène Marc Lavoine, on imagine qu’elle n’est pas totalement étrangère à ce choix… ” Et pour le choix des couleurs, y’a pas de contre-indications, d’allergie au beige ou au gris ? Non ? Ah, il est loin, on dirait, le temps de l’appartement du Marais, avec ses toilettes de fortune et la baignoire dans la cuisine…

 

Rihanna enceinte ou juste ballonnée ?

Mais suffit, les pipolitiques ! Quelles nouvelles, chez nos amis les people, les vrais ? Bon, vous le savez, parce que la nouvelle est tombée en milieu de semaine, Naomi Campbell et Michael Fassbender sont à la colle : ils ont été aperçus “ flirtant allègrement ”, nous dit “ Voici ”, au Mayfair’s Club Coya, un resto chic de Londres. Mais il y a encore plus abracadabrant… “ Rihanna attendrait-elle un heureux événement ? ”, s’interroge “ Closer ”, qui publie une photo de la chanteuse dont le ventre paraît curieusement arrondi. “ Selon un site américain, poursuit le people, elle aurait arrêté de boire, de fumer et de sortir. (…) D’autres sources ajoutent même qu’elle adorerait habiter avec Drake, son compagnon depuis plusieurs mois… En attendant, il est vrai que son petit bidon s’arrondit. Drake y est-il pour quelque chose ou Rihanna digère-t-elle moins bien la bière ? Affaire à suivre… ” A suivre, oui, parce que si c’est vrai… houlala ! Sur ce, bon week-end, les biquets, n’oubliez pas de prendre le soleil et, surtout, le frais.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Public voit un nouvel homme dans la vie de Laeticia Hallyday; Angelina Jolie veut récupérer le sien; Brigitte Macron au chevet de l’AVC de Line Renaud; Ségolène Royal & François Hollande bientôt mamie-papy; Louis Sarkozy accouche d’une ligne de mocassins
02.
Quand Bret Easton Ellis atomise la “Génération Chochotte”
03.
Ils reconnaissent l'une des écoles de leur village dans un film porno
04.
Le nouveau parti du Brexit de Nigel Farage prend la tête des sondages pour les Européennes au Royaume-Uni
05.
La honte de l’empereur : loin du soleil d’Austerlitz, l’ombre infamante de la bataille de Toulouse
06.
De mystérieux investissements immobiliers de Qatar Charity en France
07.
Le paradoxe des sacs plastiques ou quand le remède (de leur suppression) est pire que le mal
01.
Notre-Dame de Paris : des dirigeants de l’Unef se moquent de l'incendie
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
L’insoutenable légèreté de la majorité LREM ?
04.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
05.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
06.
Faut-il craindre l'opération "Revanche pour le Sham" de l'EI
01.
Après les Gilets jaunes, Notre-Dame : cette France qui se redécouvre des sentiments perdus de vue
02.
Mais pourquoi se poser la question sur l’origine de l’incendie de Notre-Dame classe-t-il automatiquement dans le camp des complotistes ?
03.
Du “Yes We Can” au “Yes I can” : de quelle crise politique le succès phénoménal de Michelle Obama est-il le symptôme ?
04.
Incendie de Notre-Dame : et notre mémoire ancestrale fit irruption dans la post-modernité
05.
Suppression de l’ENA : en marche vers des records de démagogie
06.
Grand Débat : le revenu universel, la mesure qui pourrait produire l’effet whaouh recherché par Emmanuel Macron
Commentaires (6)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Vincennes
- 14/04/2014 - 00:53
Entre le prétentieux Manu la matraque qui plante sa tente
et, à peine arrivés avec "sans sourire", utilisent l'argent du contribuable pour décorer les lieux.....Taubira qui, pensant être "lourdée" ,se dépêche de débloquer 800.000€ pour qq Associations en Guyane....Pépère qui 'entretenait' deux maitresses à notre bonne santé et qui envoi des subventions à Tulle via divers ministères pour que ça passe mieux : 200.000€ par Ayraut pour le parvis du cinoche.....3,8 millions d'€ pour rénover la cathédrale.....300.000€ venant de l'ex/ministère de Valls pour la rénovation de la gare 3 millions venant du Ministère de Tourraine pour l'Hôpital de Tulle...etc......elle est pas belle la vie en Hollandie
Ali ce
- 13/04/2014 - 14:50
pff
le Alain et la Valérie mangent avec qui ils veulent et quand, on s'en fout, et le pépère tout le monde sait que dès qu'il n'a pas son scooter à portée de main, il est tellement désoeuvré qu'il est prêt à aller déjeuner à la cantine avec la Valérie, c'est pas comme s'il avait plein de boulot, maintenant en plus de la caisse à outils il a aussi le manuel.
Odidole
- 13/04/2014 - 12:16
Français, nous sommes des c... ?
Monsieur Valls fait redécorer ses appartements à Mataignon par l'architecte d'intérieur Sarah Lavoine ! C'est vrai qu'il a été habité 2 ans par Monsieur Ayraut ....Et pendant ce temps, Français serrons-nous la ceinture, payons toujours plus d'impôts et il nous en rendra (peut-être) généreusement une toute petite miette ... Idem pour les entreprises.
Mais rassurez-vous, Français vous êtes encore 58 % à l'apprécier, même s'il se moque ouvertement de vos problèmes !!!