En direct
Best of
Best of du 8 au 14 février
En direct
ça vient d'être publié
décryptage > Politique
Les entrepreneurs parlent aux Français

La vertu française, un puritanisme venu d’ailleurs ? Liberté française ubérisée ?

il y a 6 heures 17 min
pépites > Société
Mobilisation
Appel des taxis parisiens à manifester vendredi devant la Gare de Lyon
il y a 7 heures 19 min
light > Sport
Solidarité
Racisme : le monde du football apporte son soutien à Moussa Marega
il y a 8 heures 7 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

Evguénie Sokolov, une pièce de théatre d'après le conte de Serge Gainsbourg

il y a 9 heures 1 min
pépites > International
Chevaux de Troie
Des soldats israéliens dupés par la ruse téléphonique des fausses femmes du Hamas
il y a 10 heures 46 min
décryptage > Environnement
Écologiste de plus en plus radicale

Écologie : vers un joli totalitarisme à visage humain

il y a 11 heures 53 min
rendez-vous > High-tech
La minute tech
Signal, enfin une messagerie réellement cryptée pour protéger vos messages ?
il y a 13 heures 11 min
décryptage > Politique
Dure traversée de l'hiver ?

L’hiver noir du macronisme : quels lendemains pour LREM ?

il y a 13 heures 49 min
décryptage > Politique
Discours présidentiel

La lutte contre le séparatisme en marche… ou pas

il y a 14 heures 24 min
décryptage > Politique
Grève

Grève dans les transports : que reste-t-il vraiment sur la réforme des retraites ?

il y a 15 heures 47 min
pépites > Terrorisme
Enquête
Allemagne : Le gouvernement condamne des projets d’attentats « effrayants » contre plusieurs mosquées
il y a 6 heures 41 min
pépites > International
Coronavirus
Le marathon de Tokyo annulé pour les amateurs
il y a 7 heures 46 min
Quel avenir pour la viande classique?
Steak in vitro, insectes,: quelle viande mangerons-nous demain?
il y a 8 heures 27 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"La Minute antique", des excellentes courtes chroniques

il y a 9 heures 16 min
pépite vidéo > Politique
Affaire Griveaux
Juan Branco: "J'ai accompagné Piotr Pavlenski en tant qu'avocat et je continue à le faire"
il y a 11 heures 21 min
décryptage > International
Chiffre mensonger

Combien de contaminés par le Coronavirus, maintenant nommé : COVID-19 ? Des chiffres médicaux, politiques, économiques ou financiers ?

il y a 12 heures 22 min
décryptage > Politique
Rappel à l'ordre

Concurrence : quand Mario Monti rappelle sèchement aux Etats de l’UE leurs propres responsabilités dans l’absence de champions industriels européens

il y a 13 heures 33 min
décryptage > Economie
Disparition des classes moyennes ?

Daniel Markovits : “L’élitisme managérial a tué les classes moyennes.”

il y a 14 heures 15 min
décryptage > Atlantico business
Atlantico Business

Mutuelles de santé : l‘UFC-Que choisir alerte sur la hausse des tarifs mais se garde d’en donner la raison

il y a 15 heures 24 min
pépites > Justice
Coupure de courant
Le PDG d'EDF annonce avoir déposé "entre 80 et 90" plaintes pour des coupures intempestives
il y a 1 jour 7 heures
© AFP
© AFP
Culture

L’affaire Dreyfus : entre vérités et légendes

Storiavoce, en partenariat avec Atlantico, revient sur l'affaire Dreyfus, une erreur judiciaire qui s'est transformée en scandale politique, diplomatique et en objet intellectuel. Alain Pagès, professeur émérite à l'université de Sorbonne-Nouvelle et grand spécialiste d'Emile Zola, est interrogé par Mari-Gwenn Carichon.
Publié le 23/11/2019
Durée : 42 minutes
Chroniqueur :
Storiavoce
Mari-Gwenn Carichon
Pour profiter des podcasts en intégralité, vous devez être abonné à Atlantico.

« La vérité est en marche et rien ne l’arrêtera » signe Émile Zola le 25 novembre 1897 dans le Figaro au sujet de l’Affaire qui a secoué la Troisième République.  L’Affaire, c’est celle avec un grand A, celle qui a bouleversé tous les dîners de familles comme le montre la caricature si connue de Caran d’Ache parue dans le Figaro en 1898 et qui a aujourd’hui toute sa place dans les manuels scolaires. L’Affaire c’est au départ une erreur judiciaire qui s’est transformé en scandale politique, diplomatique et en objet intellectuel. Fondée sur une erreur, alimentée par la légende, enjolivée par la littérature, et aujourd’hui mis en scène par le cinéma, l’Affaire Dreyfus n’a pas fini de faire parler d’elle. Celui qui disait vouloir n’être qu’un « simple officier français » est devenu un symbole pour les uns, un bouc émissaire pour les autres. Pour l’évoquer, Mari-Gwenn Carichon reçoit Alain Pagès.

L’invité: Alain Pagès est professeur émérite à l’université de Sorbonne-nouvelle, grand spécialiste de l’écrivain Émile Zola (Zola et le groupe de Médan (Perrin, 2014, 480 pages) ; Le Paris d’Émile Zola, (Éditions Alexandrines, 2016, 128 pages), Lettres à Jeanne Rozerot (1892-1902)  (avec Brigitte Émile-Zola, Gallimard, 2004, 400 pages). Il vient de publier chez Perrin : L’Affaire Dreyfus, Vérités et légendes (Perrin, 2019,13.00 €).

Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Commentaires (3)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
*Toute validation est définitive, vous ne pourrez pas rééditer votre commentaire.
A M A
- 29/11/2019 - 16:59
Dreyfus.
Affaire qui poursuit la politique française, parce que défendue inlassablement par la même clique gauchiste depuis plus de cent ans. Qui peut prétendre déclarer qui a trahit dans cette affaire de barbouzes. Polanski, quand même pas très crédible, ne peut qu'aggraver le débat et le replonger dans l'obscurité.
A M A
- 27/11/2019 - 12:05
Dreyfus
Affaire tellement politisée qu'il serait imprudent d'accepter la version officielle. C'est une cafouilleuse affaire de barbouzes ni plus ni moins où une chatte ne retrouverait pas ses petits, sur fond de scandale de Panama.. Et que ce soit la famille de Zola (son père chassé de la Légion Etrangère pour grivèlerie) ou le coup de pate de Polanski le pédophile ni l'une ni l'autre ne rendent la version officielle plus crédible, bien au contraire. Irait-on vers une autre révision?
A M A
- 23/11/2019 - 18:45
Il est fort douteux que
Il est fort douteux que Polanski et son film soit à même de clarifier une affaire restée aussi ténébreuse que "l'affaire Dreyfus", bien au contraire. Il est prétentieux de vouloir mettre au grand jour les secrets des services secrets.
Il semblerait que Polanski n'ait eu pour but que de raviver une querelle presque oubliée.. Mais son trouble personnage à lui, Polanski, jette une ombre douteuse sur le sujet, aussi douteuse que son intégrité, tout comme l'était celle de Zola d'ailleurs, de Clemenceau et d'autres, trempant dans les magouilles du scandale de Panama.