Choc

Séisme en Espagne

Publié le 12 mai 2011
C'est le premier tremblement de terre meurtrier depuis 1969. On compterait 8 morts, 167 blessés, et des dégâts matériels conséquents.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est le premier tremblement de terre meurtrier depuis 1969. On compterait 8 morts, 167 blessés, et des dégâts matériels conséquents.

La terre a tremblé à deux reprises ce mercredi en fin d'après-midi en Espagne. Un premier séisme d'une magnitude de 4,4 sur l'échelle de Richter en a précédé un autre de 5,1. C'est la région de Murcie qui a été touchée, dans le sud-est du pays.

C'est la première fois qu'un tremblement de terre meurtrier touche l'Espagne depuis 42 ans. On compterait en effet au moins 8 morts et 167 blessés selon un premier bilan provisoire publié par El Pais. La Razon publie un impressionnant portfolio sur son site qui montre la surprise et le désarroi des résidents de Lorca, 100 000 habitants. Des dizaines de blessés ont été recensés dans les villages andalous par les premiers secours. Le Premier ministre José Luis Zapatero a ordonné l'envoi de militaires sur place. Les partis politiques locaux, engagés dans les élections municipales de Lorca, ont décidé de suspendre leurs activités.

L'une des photos publiées par La Razon :

Voyez la chute du clocher de Lorca en direct sur une chaine de télévision espagnole :

Des dégâts, dans cette vidéo d'El Pais :

 

Vu sur : Lu sur Le Monde
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

04.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

05.

Classement Bloomberg des familles les plus fortunées : pourquoi les dynasties règnent plus que jamais sur le capitalisme mondial

06.

Donald Trump réfléchirait à acheter le Groenland : l'île répond qu'elle n'est pas à vendre

07.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

03.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

04.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Comment se fait-il qu'un pays aussi beau que la Pologne ait un gouvernement de m... ?

01.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

02.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

03.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

04.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

05.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

06.

Italie : quelles leçons pour la droite française ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires