En direct
Best of
Best of du 3 au 9 août
En direct
C'est tout chaud

Affaire Hollande-Gayet : épisode 3, Closer fait de nouvelles révélations sur Valérie Trierweiler

Publié le 28 janvier 2014
La Première dame est en une du magazine people qui affirme que l'Elysée veut la "faire taire".
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
La Première dame est en une du magazine people qui affirme que l'Elysée veut la "faire taire".

Closer est en vente dès ce jeudi. Le magazine people a en effet avancé sa publication affirmant dès mercredi soir faire de nouvelles révélations sur l'affaire Hollande-Gayet. Dans un communiqué paru le 22 janvier, l'hebdomadaire annonçaitpêle-mêle des informations sur "la scène de ménage qui aurait coûté 3 millions d'euros à l'Etat", "la nouvelle crise de colère à la Pitié-Salpêtrière face à François Hollande", "le séjour 'sous contrôle' à la Lanterne alors que Valérie Trierweiler aurait préféré rentrer à l'Elysée" et "les deux clans qui s'affrontent à l'Elysée autour de son éventuel retour". Que de suspense !

A la lecture du magazine, on apprend que Valérie Trierweiler est prête à se battre et qu'elle tient toujours à son titre de "Première dame - une détermination qui déplaît aux conseillers de François Hollande. Closer écrit "qu'entre elle et le président, les relations sont glaciales. Le Palais bruit encore de leur scène de ménage du 10 janvier, lorsque Valérie Trierweiler a parcouru au pas de course le couloir qui mène au bureau du président avant d'y débarquer avec fracas". 

A lire aussi -  Une étrange cruauté française ? Valérie Trierweiler face à la guillotine médiatique

Selon le magazine qui maintient ses affirmations malgré le démenti envoyé aux rédactions par les services du Mobilier national, "il y a eu un peu de casse" mais "pas pour 3 millions d'euros". On apprend aussi que c'est Valérie Trierweiler qui aurait, depuis l'hôpital, "distillé" des messages à une amie de Paris Match. Pendant son séjour à La Pitié Salpétrière, "François Hollande ne lui rend pas visite mais lui envoie "des fleurs et des chocolats" écrit l'hebdomadaire qui évoque "l'après". Le président aurait parlé longuement à la Première dame en lui disant qu'il "fera tout ce qu'il faut pour prendre soin d'elle". La suite ? "Valérie rentre dans une colère noire, aux cris succèdent les larmes, une vraie crise" relate le magazine people. Puis, on sait aussi que son séjour à La Lanterne lui aurait été "imposé" selon Closer, car plus pratique pour la contrôler qu'un retour à l'Elysée. François Hollande, parti aux Pays-Bas, ne serait même pas venu la voir. 

Mais, le magazine dévoile enfin que malgré tous ces camouflets, Valérie Trierweiler serait prête à "pardonner" au chef de l'Etat. Elle serait même "disposée à accompagner le président aux Etats-Unis" d'après ses proches. Une information qui n'enchante pas les conseillers de François Hollande. Et quand on leur demande des informations sur la Première dame, ils répondent "pourquoi ne pas parler d'elle en utilisant simplement son nom et son prénom ?" relate Closer. Le magazine conclut en disant que "pour se rabibocher, il faut être deux. Et Valérie Trierweiler est toute seule". Et il donne enfin des nouvelles de Julie Gayet. "Elle a choisi de rester tranquille chez elle, dans son domicile de l'est parisien. Mais loin d'être seule, Julie est entourée d'amis à qui elle a même offert une fiesta, samedi 18 janvier. Une semaine après la révélation par Closer de sa liaison avec François Hollande" écrit le magazine people. A quand de nouvelles révélations ? 

A lire aussi - Valérie Trierweiler se confie sur sa rupture : avec François Hollande, "nous ne sommes pas en guerre"

Vu sur : Lu sur Closer
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
En savoir plus
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Lateticia Hallyday boit dans la mer (mais pas la tasse) ; Voici trouve Macron très beau en maillot, Point de Vue trouve Brigitte mirifique ; Tout sur le mariage de Jenifer sauf des photos ; Crise de libido royale pour William et Kate

02.

Seniors : cette méthode qui vous permet de profiter pleinement de votre retraite

03.

Tempête dans les bénitiers : qui de Salvini ou du pape est le plus catholique ?

04.

Arrêt de l’enquête dans les maternités de Fukushima : un non-lieu sanitaire pour le nucléaire ?

05.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

06.

Le G7 du blabla politico-diplomatique qui ne sert à rien, sauf à permettre aux dirigeants de se parler et ça, c’est primordial

07.

G7 à Biarritz : ces inégalités croissantes dans les pays occidentaux dont les progressistes ne veulent pas entendre parler

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Crise de foie, 5 fruits et légumes : petit inventaire de ces fausses idées reçues en nutrition

03.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

04.

Pourquoi vous devriez éviter le régime keto

05.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

06.

Jean-Bernard Lévy, celui qui doit faire d’EDF le champion du monde de l’énergie propre et renouvelable après un siècle d’histoire

01.

La guerre de France aura-t-elle lieu ?

02.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

03.

Record de distribution des dividendes : ces grossières erreurs d'interprétation qui expliquent la levée de bouclier

04.

Rencontres diplomatiques : Boris Johnson pourrait-il profiter du désaccord entre Paris et Berlin sur le Brexit ?

05.

Un été tranquille ? Pourquoi Emmanuel Macron ne devrait pas se fier à ce (relatif) calme apparent

06.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires