En direct
Best of
Best of du 10 au 16 octobre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Covid-19 : voilà ce que l’Etat n’a toujours pas compris sur son incapacité à enrayer la deuxième vague

02.

Et cette pancarte vous la trouvez grotesque, inappropriée ou simplement abjecte ?

03.

Ce mea culpa qu’Emmanuel Macron devrait prononcer avant qu’on puisse vraiment croire à sa détermination contre l’islamisme

04.

Selon des chercheurs des Pays-Bas, il y aurait une quatrième paire de glandes salivaires, dans votre tête

05.

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

06.

Mort de Samuel Paty : le terroriste était en contact avec les auteurs des vidéos qui visaient l'enseignant

07.

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

01.

Gérald Darmanin & Brad Pitt bientôt papas, M. Pokora bientôt marié; Voici pense que le bébé de Laura Smet s'appelle Léo, Closer Jean-Philippe; Adele aurait succombé au charme de l'ex (cogneur) de Rihanna; Kanye West propose l'union libre à Kim Kardashian

02.

Comment les islamistes ont réussi à noyauter la pensée universitaire sur... l’islamisme

03.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

04.

Islamisme : la République de la complaisance

05.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

06.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

01.

Décapitation islamiste : est-il encore temps d’arrêter la spirale infernale… et comment ?

02.

Professeur décapité : voilà ce que nous coûtera notre retard face à l’islamisme

03.

Islamisme : la République de la complaisance

04.

Professeur décapité : souvenons-nous de la phrase d'Arletty

05.

Professeur décapité à Conflans-Sainte-Honorine : "Il a été assassiné parce qu'il apprenait à des élèves la liberté d'expression"

06.

Professeur décapité : "je crains plus le silence des pantoufles que le bruit des bottes"

ça vient d'être publié
pépite vidéo > France
Hommage national
Retrouvez l’hommage d’Emmanuel Macron à Samuel Paty
il y a 2 min 10 sec
pépites > Santé
Extension du couvre-feu
Covid-19 : plusieurs départements vont basculer en alerte maximale jeudi
il y a 4 heures 32 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Les Inconsolés" de Minh Tran Huy : une histoire d’amour tragique, un conte féérique, un thriller gothique, une intrigue magistrale, l’exotisme du Vietnam…, un superbe roman

il y a 7 heures 4 min
décryptage > France
Majorité pacifique

Sera-t-il possible d’inverser le tragique déclin des institutions françaises en évitant la case violence ?

il y a 8 heures 40 min
décryptage > Sport
L’hymne sans la joie

PSG / Manchester United : les Parisiens confondent Ligue des champions et ligue d’égoïstes

il y a 9 heures 28 min
pépites > Terrorisme
Justice
Plainte du ministre de l'Intérieur contre un blog du site Mediapart qui accuse la police d'avoir exécuté l'agresseur du professeur de Conflans parce que ce terroriste est musulman
il y a 9 heures 50 min
light > Justice
High-Tech
Le ministère américain de la Justice a ouvert une enquête contre Google pour abus de position dominante au détriment de ses concurrents
il y a 10 heures 7 min
pépites > Politique
Terrorisme
François Fillon réagit après le meurtre du professeur de Conflans estimant qu'il ne peut pas rester silencieux face à ce drame
il y a 10 heures 37 min
décryptage > Politique
Pire que la fachosphère : la lachosphère

Terrorisme islamiste : comment les princes qui nous gouvernent ont réussi à faire en 72 heures ce qu’ils n’avaient pu faire en 30 ans

il y a 10 heures 56 min
pépite vidéo > Education
Mort de Samuel Paty
Marine Le Pen : "Les enseignants n'ont pas le soutien de leur hiérarchie"
il y a 11 heures 9 min
pépites > France
Hommage national
Discours d’Emmanuel Macron à la Sorbonne : "Samuel Paty est devenu vendredi le visage de la République"
il y a 45 min 14 sec
pépites > Justice
PNAT
Attentat de Conflans-Sainte-Honorine : le procureur du Parquet national antiterroriste livre de nouveaux éléments sur l'enquête
il y a 5 heures 26 min
décryptage > Culture
Atlanti-Culture

"Michel-Ange" de Andreï Konchalovsky : dans un film éloigné de toute prétention biographique, Michel-Ange, un artiste confronté à la fièvre et à la folie de sa force créatrice… Sublime

il y a 7 heures 26 min
décryptage > Santé
Lutte contre la Covid-19

Coronavirus : L’Etat freine-t-il des médicaments français qui pourraient être efficaces ?

il y a 9 heures 2 min
décryptage > Economie
Espoir face à la pandémie

Le rebond (modéré) de la croissance chinoise est-il une bonne ou une mauvaise nouvelle ?

il y a 9 heures 39 min
décryptage > Politique
Lutte contre le séparatisme

Julien Aubert : "La détermination d’Emmanuel Macron face à l’islamisme relève plus de l’air du temps que de la conviction"

il y a 9 heures 56 min
décryptage > Science
Osiris Rex

La NASA est sur le point d’entrer en contact avec l’astéroïde Bennu et voilà ce que ça pourra nous apporter

il y a 10 heures 30 min
décryptage > Santé
Un mal pour un bien

Couchés plus tôt ou plus tard...? Ce que nos habitudes du confinement nous enseignent sur l’impact prévisible du couvre-feu

il y a 10 heures 51 min
pépites > Justice
Terrorisme
Samuel Paty le professeur tué à Conflans a démenti avoir commis la moindre infraction quand les policiers l'ont interrogé après la plainte d'un parent d'élève
il y a 11 heures 8 min
décryptage > Education
Profession sacrifiée

La France maltraite ses profs et devra en payer le prix

il y a 11 heures 43 min
© REUTERS/Philippe Wojazer
© REUTERS/Philippe Wojazer
Verbatim

Réforme fiscale : "il appartient au Premier ministre de prendre ses responsabilités"

Publié le 25 novembre 2013
C'est ce qu'a déclaré Laurent Berger, le numéro un de la CFDT, à l'issue de sa réunion avec Jean-Marc Ayrault ce lundi. Voici toutes les réactions syndicales concernant la remise à plat du système fiscal.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce qu'a déclaré Laurent Berger, le numéro un de la CFDT, à l'issue de sa réunion avec Jean-Marc Ayrault ce lundi. Voici toutes les réactions syndicales concernant la remise à plat du système fiscal.

Jean-Marc Ayrault a donné le coup d'envoi lundi de son grand chantier de remise à plat de la fiscalité. Le Premier ministre a reçu les principales organisations syndicales afin de discuter de cette réforme fiscale à hauts risques qui a été annoncée à la surprise générale mardi dernier. A l'issue des premiers entretiens, Jean-Marc Ayrault a jugé ces rencontres "utiles et constructives", avant de se rendre à un déjeuner avec le président François Hollande. Voici ce que les représentants syndicaux ont de leur côté déclaré.

  • Jean-Pierre Crouzet (UPA) : "c'est de l'immédiat dont on a besoin compte tenu de la situation des entreprises"

Le président de l'Union professionnelle artisanale (UPA), a affirmé qu'il maintenait sa campagne contre le poids grandissant des prélèvements obligatoires malgré la "remise à plat" fiscale promise par le gouvernement. "Il y a des engagements dont on souhaiterait qu'ils soient urgents parce que ce n'est pas du moyen terme, c'est de l'immédiat dont on a besoin compte tenu de la situation des entreprises", a assuré à la presse Jean-Pierre Crouzet à l'issue de sa rencontre avec le Premier ministre.

Selon lui, "il y a un chapitre du coût du travail qui est indispensable, en particulier sur les travailleurs indépendants". Et le président de l'UPA d'ajouter : "Nous ne voulons pas de subventions, nous voulons donner de la rémunération à nos salariés pour créer du pouvoir d'achat, en particulier la suppression des cotisations familiales qui doivent être réparties sur l'ensemble de la collectivité et pas pénaliser nos entreprises et nos salariés".

  • Philippe Louis (CFTC) : "Tout est ouvert, rien n'est arrêté"

Le président de la CFTC a estimé que des premières mesures "à la marge" pourraient être prises dès 2015. "C'est une réforme qui devrait s'inscrire dans la durée mais ne s'interdit pas des effets plus immédiats, dès 2015", a-t-il déclaré sur le parvis de Matignon. Interrogé sur d'éventuelles mesures dès 2015, il a répondu: "Je pense que les mesures seront des mesures à la marge, des mesures de correction." Selon ce dirigeant syndical, "tout est ouvert, rien n'est arrêté" pour cette réforme fiscale. "Il y a de fausses bonnes idées, il faut les écarter", a aussi jugé Philippe Louis, pas convaincu par exemple d'un éventuel prélèvement à la source de l'impôt sur le revenu.

"On est dubitatifs sur le prélèvement à la source, ça crée pas mal de questions pratiques, il faudrait savoir comment passer d'un impôt qu'on paye l'année d'après (à un impôt payé) au mois", a-t-il précisé. "Cela paraît compliqué, sans apporter quoi que ce soit", a poursuivi le président de la CFTC. Il a aussi évoqué la possibilité d'une réforme des niches.

  • Thierry Lepaon (CGT) : "Aujourd'hui les Français ne comprennent plus l'impôt"

Le secrétaire général de la CGT a déclaré avoir le sentiment "qu'on peut peser dans les choix. (...) Aujourd'hui les Français ne comprennent plus l'impôt". "Il n'y a pas de ras-le-bol fiscal mais les Français ont du mal à boucler les fins de mois. La question posée, c'est celle des salaires", a-t-il évoqué. "On est favorable à ce qu'on regarde la fiscalité et les dépenses pour un service public de qualité".

  • Laurent Berger (CFDT) : "ça ne peut pas s'arrêter là, ça ne peut pas être un coup de com'"

Après s'être entretenu avec Jean-Marc Ayrault, le responsable de la CFDT a certifié : "Il faut une vrai mise à plat fiscale". "On verra dans les semaines à venir si le gouvernement s'engage dans cette voie", a-t-il insisté, soulignant que ces rencontres avec les partenaires sociaux n'étaient "pas une négociation". "Il appartient au Premier ministre de prendre ses responsabilités", a encore martelé Laurent Berger.

Le dirigeant de la CFDT a critiqué l'"illisibilité" du système fiscal français qui entraîne une "montée du pessimisme et un ras-le-bol d'une certaine manière, mais qui est souvent très catégoriel et dangereux". "L'impôt n'est pas une punition (...) à condition qu'il soit juste et lisible", a-t-il encore noté.

 

  • Carole Couvert (CGC)

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires