En direct
Best of
Best of du 19 au 25 septembre
En direct
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris

02.

Le risque d’une généralisation de l’épidémie à toute la France est pris très au sérieux par les chefs d’entreprise, mais pas par les Français. Alors pourquoi ?

03.

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

04.

Les écologistes ont oublié qu'il faut du vent pour faire tourner les éoliennes

05.

COVID-19 : mais où en est la Chine ?

06.

Absence de mixité, prières… un club sportif aux pratiques troublantes

07.

Alerte aux grandes oreilles chinoises : voilà pourquoi vous devriez tourner 7 fois votre pouce avant de poster quelque chose sur les réseaux sociaux...

01.

Le corps retrouvé dans le Var a été identifié

01.

Un rapport officiel allemand souligne que l’agriculture biologique n’est absolument pas plus durable que l’agriculture conventionnelle

02.

Yannick Noah se fait plaquer; Julien Doré réfléchit à l'adoption d'un enfant avec Francis Cabrel, Jean Dujardin & Nathalie Péchalat en attendent un 2éme: Kanye West pense être le Moïse du peuple noir, Carla Bruni que Nicolas S. écrit comme Balzac

03.

Un militant communiste assassiné à Saint-Ouen *

04.

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

05.

Emmanuel Macron s’est souvenu qu’il avait une mère et un père

06.

Ce que la dernière photo prise par la NASA nous révèle de Jupiter

01.

Eric Zemmour condamné pour injure et provocation à la haine

02.

Louis Hausalter : "L'histoire de Marion Maréchal éclaire l’état de décomposition et de recomposition du paysage politique"

03.

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

04.

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

05.

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

06.

Plongée dans les coulisses de l’organisation de la Convention de la droite : l'engagement de Marion Maréchal et Eric Zemmour en faveur de l’union des droites

ça vient d'être publié
pépites > Société
Solidarité
Le congé du proche aidant indemnisé va entrer en vigueur ce jeudi
il y a 1 heure 52 min
light > Santé
Coronavirus
Covid-19 : Alexandre Benalla est sorti de l'hôpital après une semaine en réanimation
il y a 2 heures 49 min
pépites > Politique
Organigramme
LREM : Aurore Bergé est nommée "présidente déléguée" des députés marcheurs
il y a 4 heures 44 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Le Nez" de Nikolaï Gogol : une farce nasale et masquée

il y a 5 heures 47 min
Faune
La ministre de l'Ecologie annonce la fin des animaux sauvages dans les cirques itinérants et dans les parcs aquatiques
il y a 8 heures 5 min
décryptage > Santé
Evolution de la pandémie

COVID-19 : mais pourquoi le gouvernement est-il incapable de communiquer sur le véritable indicateur de gravité de l’épidémie ?

il y a 8 heures 59 min
décryptage > Société
Distanciation sociale

Bulle sociale ou cérémonies restreintes : petits conseils pour bien choisir ses proches sans se fâcher

il y a 9 heures 19 min
pépite vidéo > Economie
Mesures contre le virus
Bruno Le Maire évoque son expérience du Covid-19 : "Une fois qu'on y est passé, on voit les choses différemment"
il y a 9 heures 37 min
pépites > Société
Sécurité
La délinquance de jeunes venus pour la plupart du Maghreb explose à Paris
il y a 10 heures 23 min
Poison
Cueillette de champignons : ne pas faire confiance aux applications de reconnaissance sur téléphone mobile
il y a 10 heures 56 min
pépites > Politique
Signatures
Pétitions citoyennes : l'Assemblée nationale lance officiellement sa plateforme
il y a 2 heures 22 min
pépites > France
Craintes pour les rémunérations
Covid-19 : des agents de la SNCF testés positifs auraient continué à travailler
il y a 4 heures 21 min
pépites > Terrorisme
Profil
Attaque devant les anciens locaux de Charlie Hebdo : l'assaillant a reconnu être âgé de 25 ans et non de 18
il y a 5 heures 22 min
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Nuit sombre et sacrée" de Michael Connelly : une enquête minutieuse au suspens garanti

il y a 6 heures 6 min
light > Science
Loin
Nouvelle découverte d'eau sur Mars : plusieurs lacs sur des milliers de km2
il y a 8 heures 33 min
pépites > Santé
Succès
Coronavirus : plus de 12 millions de téléchargements pour l'application britannique officielle de traçage
il y a 9 heures 5 min
décryptage > Economie
Compétitivité

Veut-on vraiment être compétitifs ?

il y a 9 heures 25 min
décryptage > Politique
Impact sur l'opinion

Des Français déboussolés et désemparés

il y a 10 heures 2 min
décryptage > Consommation
Craintes chez les consommateurs

Reconfinement non exclu : avec le recul, faut-il se jeter sur le papier toilettes au cas où ?

il y a 10 heures 33 min
décryptage > Politique
La France a-t-elle les moyens de ses ambitions (à lui)...?

Emmanuel Macron et les tentations dangereuses

il y a 10 heures 58 min
Haute tension

Congrès des maires de France : Jean-Marc Ayrault sous pression, l'UMP à l'affût

Publié le 18 novembre 2013
12 000 maires sont attendus à partir de mardi à Paris pour assister au 96e congrès des maires. François Hollande sera absent. Le climat promet d'être tendu.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
12 000 maires sont attendus à partir de mardi à Paris pour assister au 96e congrès des maires. François Hollande sera absent. Le climat promet d'être tendu.

"Les maires sont aujourd'hui préoccupés par les questions institutionnelles, financières et par la perception qu'ils ont du rôle de l'État. (...) Ils ont le sentiment que l'État ne leur fait pas suffisamment confiance". La phrase est de Jacques Pélissard, président de l'Association des maires de France, lors d'une interview au Figaro. A la veille de l'ouverture du 96e congrès des maires, les représentants de l'Etat ont le "blues" et ils ont bien l'attention de l'exprimer à Jean-Marc Ayrault. En l'absence de François Hollande, le Premier ministre va donc affronter la grogne des maires. Il ne sera pas seul puisque neuf membres du gouvernement seront à ses côtés.

"C'est important que l'on montre aux maires qu'on les comprend" assure en off un conseiller d'un ministre. Car à quelques mois des élections municipales, c'est une fronde de plus que va devoir gérer l’exécutif. Les dossiers "chauds" ne vont pas manquer lors de ce congrès et principalement celui des rythmes scolaires. La réforme de Vincent Peillon fait toujours autant débat à l'heure où seulement 4 000 communes l'ont adopté. "Les maires sont inquiets de cette réforme. Ils ont peur d'avoir du mal à trouver des animateurs ou les locaux nécessaires pour les activités périscolaires. Ils sont tendus vers l'intérêt de l'enfant, mais préoccupés par les récits des communes qui ont déjà mis en œuvre la semaine de quatre jours et demi en 2013, et qui parlent d'enfants fatigués par les nouveaux rythmes" expliquait Jacques Pélissard ce lundi. Une réforme qui va coûter cher aux municipalités, "l'AMF a chiffré le coût médian à 150 euros par an et par élève" indiquait encore le président de l'Association.

« Il aurait été important que François Hollande vienne au congrès des maires » J. Pelissard, président de l'AMF http://t.co/1w9n0rU3W3

— Kéliane Martenon (@KMartenon) November 18, 2013

Un constat partagé par de nombreux maires et personnalités politiques, principalement d'opposition. "La réforme est bonne mais mal pilotée. Le gouvernement a pêché par excès de confiance et a négligé les maires" a, par exemple, soutenu Luc Chatel, ce lundi sur RTL. Même son de cloche chez Christian Jacob. "La position de Mr Peillon est irresponsable et mène une politique qui n'est en rien satisfaisante" a jugé le chef de file des députés UMP ce lundi matin au micro d'Europe 1.

Au Congrès des maires de France, les doléances risquent d'être nombreuses. Jean-Marc Ayrault doit s'y préparer. En effet, au-delà de l'épineuse question de la réforme des rythmes scolaires, le Premier ministre devra également aborder d'autres thèmes embarrassants comme les plans locaux d'urbanisme, les dotations d'Etats ou encore les deux milliards de charges nouvelles qui grèveront le budget des communes (revalorisation de salaires de fonctionnaires territoriaux, hausse de cotisations...). Résultat, "une contrainte financière sans précédent" explique André Laignel (PS), numéro 2 de l'AMF. Le climat de ce congrès promet donc d'être quelque peu tendu même si certains tentent de calmer le jeu. "On n'a pas acheté un stock de bonnets rouges", rassure André Rossinot (UDI), secrétaire général de l'AMF. 

Congrès des Maires: ça va chauffer! même avec nous, es maires qui sommes bien élevés sauf pour les 600 millions € pour les rythmes scolaires

— Jean Dionis (@jeandionis) November 18, 2013

Des tensions qui pourraient profiter à l'UMP. Jean-François Copé espère bien profiter de ce rassemblement "pour prêcher la bonne parole". Le président du parti d'opposition souhaite organiser un déjeuner pour échanger avec 400 à 500 maires. Une "sorte de réunion de travail" dit-on à l'UMP, avant la grande échéance électorale des municipales en mars prochain. La gauche en est d'ailleurs consciente. "L’opposition va bien organiser les travées du congrès et c’est de bonne guerre", a témoigné au Figaro un élu socialiste.

Le 96e congrès des maires risque donc d'être animé, aussi bien pour Jean-Marc Ayrault que pour Jean-François Copé. L'occasion de rassurer ou de séduire est trop belle. Il faudra la saisir.

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Mots-clés :
congrès des maires
Thématiques :
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires