En direct
Best of
Best of du 12 au 18 septembre
En direct
ça vient d'être publié
light > Santé
Des propos "à l'emporte-pièce"
Olivier Véran répond à Nicolas Bedos suite à son appel sur l'arrêt du port du masque et des gestes barrières
il y a 5 heures 55 min
pépites > Santé
Désengorger les SERVICES
Covid-19 : les Hôpitaux de Paris vont reporter 20% des opérations chirurgicales dès ce week-end
il y a 7 heures 58 min
pépites > Santé
Health Data Hub
Santé : l’Assurance maladie met son avis en suspens sur le mégafichier de données individuelles
il y a 8 heures 56 min
rendez-vous > Politique
Revue de presse des hebdos
Covid : les épargnants devront payer la facture; Bayrou trouble la coordination gouvernementale; Les bonnes affaires d’Édouard Philippe : payé 50 000€ pour se former au numérique...; La fraude sociale sert (aussi) à financer le terrorisme islamiste
il y a 10 heures 39 min
décryptage > France
Loi

La France, paradis des squatteurs et qui entend bien le rester

il y a 11 heures 56 min
décryptage > France
Drame humain

Santé mentale : ces millions de Français que la pandémie fait chanceler ou s’écrouler en silence

il y a 12 heures 55 min
pépite vidéo > Société
Fermeture des bars et des restaurants
Covid-19 : l'incompréhension de la maire de Marseille, Michèle Rubirola, suite aux annonces d'Olivier Véran
il y a 13 heures 22 min
décryptage > Economie
Industrie

Sauver Bridgestone à tout prix ? Et si on parlait de ces emplois industriels qui ne trouvent pas preneurs...

il y a 14 heures 10 min
décryptage > Santé
Lutte contre le virus

Nouvelles mesures face au Covid-19 : Gribouille gouvernemental à la barre

il y a 14 heures 56 min
pépites > Santé
Lutte contre le virus
Olivier Véran dévoile de nouvelles mesures dans le cadre de la lutte contre la Covid-19 et précise que "la situation continue globalement de se dégrader"
il y a 1 jour 2 heures
décryptage > Culture
Atlanti Culture

"Comédies françaises" de Eric Reinhardt : un magnifique roman d’initiation, itinéraire d’un millénial gâté

il y a 6 heures 42 min
light > Culture
Ministère de la Culture
Gabriel Matzneff est définitivement privé d'aide publique
il y a 8 heures 30 min
pépites > Europe
Vers de nouvelles sanctions de l'UE ?
Biélorussie : l'Union européenne refuse de reconnaître Alexandre Loukachenko comme président malgré sa "prestation de serment"
il y a 10 heures 17 min
pépites > Justice
Justice
Financement libyen : la cour d'appel de Paris rejette les recours de Nicolas Sarkozy et de ses proches
il y a 10 heures 53 min
décryptage > International
Influence de la Turquie

Les troubles obsessionnels compulsifs d’Erdogan : Le panislamisme, la résurgence de la grandeur ottomane… et incidemment attaquer la France

il y a 12 heures 40 min
décryptage > France
Il m’a démasqué

J’aime les sapins de Noël : je suis un facho

il y a 13 heures 12 min
décryptage > Environnement
Transition écologique

Et si la nouvelle la plus importante pour l’avenir du climat de la planète venait de passer quasi inaperçue

il y a 13 heures 54 min
décryptage > Economie
Atlantico Business

L’Allemagne mobilise 1300 milliards d’euros pour se sortir de la crise... La France 3 fois moins, cherchez l’erreur

il y a 14 heures 39 min
décryptage > Politique
Candidat idéal ?

Édouard Philippe ou le vrai-faux espoir de la droite : radioscopie d’un malentendu idéologique

il y a 15 heures 19 min
light > Culture
Icône de la chanson française
La chanteuse Juliette Gréco est morte à l'âge de 93 ans
il y a 1 jour 4 heures
Rebondissement

Affaire Karachi : deux anciens collaborateurs d'Edouard Balladur mis en examen

Publié le 12 septembre 2013
Nicolas Bazire et Pierre Mongin ont été mis en examen jeudi dans l'affaire des comptes de campagne de 1995.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nicolas Bazire et Pierre Mongin ont été mis en examen jeudi dans l'affaire des comptes de campagne de 1995.

Le numéro deux du groupe de luxe LVMH, Nicolas Bazire, ancien directeur de cabinet d'Edouard Balladur à Matignon, a de nouveau été mis en examen jeudi dans le volet financier de l'affaire Karachi, rapporte l'AFP. Déjà poursuivi pour recel et complicité d'abus de biens sociaux, il l'est désormais aussi pour complicité de détournement de fonds publics. 

L'actuel PDG de la RATP, Pierre Mongin, a lui aussi été mis en examen jeudi pour détournement de fonds publics. Cet ancien chef de cabinet d'Edouard Balladur est suspecté d'être un des principaux acteurs du financement illégal de sa campagne en 1995. Pierre Mongin a annoncé qu'il déposerait un recours contre cette poursuite judiciaire.

Le Monde précise que cette mise en examen fait suite à des déclarations de l'ancien trésorier de la campagne, René Galy-Dejean. Selon lui, "l'argent liquide versé sur le compte de campagne provenait de fonds secrets issus du détournement de commissions sur des contrats d'armement". Il avait affirmé que Pierre Mongin lui avait remis "3 millions de francs en petites coupures" le lendemain du premier tour.

"Pierre Mongin [...] conteste cette mise en examen qu'il juge à la fois illégale et infondée", a dit son avocat, Me Olivier Baratelli. "Illégale car la qualification de détournement de fonds publics n'est pas possible au regard de la loi de 1946 qui était en vigueur il y a 18 ans, et infondée parce qu'elle repose sur un faux témoignage."

Vu sur : Lu sur Le Point
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires