Koh Lanta

Des primaires à l'UMP ?

Publié le 21 avril 2011
C'est ce que réclament le député européen Alain Lamassoure et le député UMP Hervé Mariton.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C'est ce que réclament le député européen Alain Lamassoure et le député UMP Hervé Mariton.

"Contrairement à ce que croient trop de sortants, on n'est jamais élu sur un bilan. On est élu sur un projet, sur un espoir d'avenir, et le bilan ne sert qu'à rendre le projet crédible." Le député européen UMP Alain Lamassoure est convaincu que Nicolas Sarkozy doit se soumettre à une primaire au sein de son parti, qui pourrait être élargie à l'ensemble de la majorité. Comme il l'explique dans une tribune publiée par Le Monde :

"Imaginons l'électrochoc ! Dans le camp de la majorité présidentielle, l'abcès serait crevé d'un coup : centristes ou UMP, les ambitions seraient mises au défi de se dévoiler. Si personne n'ose sortir du bois, la preuve sera faite que, pour représenter la majorité actuelle, Nicolas Sarkozy n'est peut-être pas le meilleur des candidats, mais que c'est le seul possible."

L'appel d'Alain Lamassoure n'est pas isolé. Le député UMP Hervé Mariton, ancien villepiniste, s'est exprimé en ce sens sur Europe 1 :

"Il s'agit de dire clairement à nos sympathisants et à nos électeurs que, oui, il y aura un débat à l'UMP, que oui il y aura un vote, il est prévu par les statuts. Les statuts de l'UMP prévoient une procédure, un vote."

En effet, comme le rappelle Patrick Jarreau sur Rue89, les statuts de l'UMP sont très clairs sur le sujet. L'article 49 dispose que "Le Président de la République, à nouveau candidat, et qui souhaite le soutien de l’UMP se soumet au vote du Congrès."

Cette hypothèse n'enthousiasme pas tout le monde dans la majorité, à l'instar de Nadine Morano : "Nous avons un leader, nous avons un candidat naturel. Donc la question d'une primaire ne se pose même pas." Quant au secrétaire général adjoint de l'UMP, le centriste Marc-Philippe Daubresse, il a préféré ironiser sur un "faux débat lancé par des intellectuels qui pensent dans leur salon".

Vu sur : Lu sur Rue89
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

02.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

03.

Ces quatre pièges qui pourraient bien perturber la rentrée d'Emmanuel Macron (et la botte secrète du Président)

04.

L'arrivée du Pape François et la fin d'une Eglise dogmatique

05.

Qui a dit « j’ai une intolérance aux homards, je n’aime pas le caviar, le champagne me donne mal à la tête » ?

06.

Pourquoi l’euro pourrait bien être le prochain dommage collatéral de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis

07.

Après l’annonce de la mort d’Hamza Ben Laden, de hauts responsables d’Al-Qaida réapparaissent

01.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

02.

​Présidentielles 2022 : une Arabe à la tête de la France, ça aurait de la gueule, non ?

03.

Pour comprendre l’après Carlos Ghosn, l’affaire qui a terrassé l’année 2019 dans le monde des entreprises

04.

La saga du Club Med : comment le Club Med résiste à la crise chinoise

05.

Peugeot-Citroën : le lion résiste aux mutations mondiales

06.

Manger du pain fait grossir : petit inventaire de ces contre-vérités en médecine et santé

01.

"Une part d'Afrique en elle" : petit voyage dans les méandres de la conception macronienne de la nation

02.

M. Blanquer, pourquoi cachez-vous à nos enfants que les philosophes des Lumières étaient de sombres racistes ?

03.

« La France a une part d’Afrique en elle » a dit Macron. Non, Monsieur le Président, la France est la France, et c'est tout !

04.

Réorganisation de la droite : cette impasse idéologique et politique qui consiste à s'appuyer uniquement sur les élus locaux

05.

Quand le moisi (Jean-Michel Ribes) s'en prend à la pourriture (Matteo Salvini)

06.

Pourquoi cette étude confirme l'absence de lien entre vaccination et sclérose en plaques (mais ne suffira probablement pas à recréer la confiance)

Commentaires (1)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Scalpel59
- 22/04/2011 - 15:23
aha
Et dire qu'on reprochait les même erreurs à la gauche il y a encore peu... Personne n'est parfait éhé!