En direct
Best of
Best of du 6 au 12 juillet
En direct
© Reuters
Droit de réponse

Affaire Tapie : son avocat assure qu'il n'a "jamais sollicité M. Estoup"

Publié le 30 juillet 2013
Me Maurice Lantourne a répété mardi qu'il n'y avait "aucun élément accablant" dans l'enquête sur l'arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Me Maurice Lantourne a répété mardi qu'il n'y avait "aucun élément accablant" dans l'enquête sur l'arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais.

L'escroquerie existe-t-elle réellement dans le dossier de l'affaire Tapie ? Ce lundi, deux documents, publiés dans Le Monde, semblaient assurer que celle-ci avait bel et bien eu lieu. Une révélation qui a échaudé le clan Tapie. Dès lors, l'avocat de l'homme d'affaires a riposté ce mardi. Me Maurice Lantourne, lui aussi mis en examen pour "escroquerie en bande organisée" dans l'enquête sur l'arbitrage controversé avec le Crédit Lyonnais, était l'invité d'Europe 1.  "Il n'y a aucun élément accablant", a-t-il affirmé alors qu'il était interrogé sur les révélations du Monde. Pour rappel, ces lettres montrent qu'il avait eu, dès 2006, des liens avec le juge arbitre Pierre Estoup pour trouver une solution favorable à l'homme d'affaires.

Les deux hommes ont toujours nié avoir eu des liens professionnels, en particulier sur l'affaire Tapie. Me Lantourne a uniquement reconnu avoir participé à trois arbitrages avec Pierre Estoup plusieurs années auparavant. "Je n'ai jamais sollicité M. Estoup pour faire des consultations ou donner des avis juridiques. Il n'y avait aucune incompatibilité", a répété l'avocat selon qui les courriers saisis étaient des "projets".

"Il faudrait d'abord vérifier que des projets de courrier ont été adressés", a-t-il poursuivi, affirmant qu'il "n'y a jamais eu de demande d'intervention, de consultation de M. Estoup avant cet arbitrage". Car, selon lui, "nous sommes en 2006 et il n'est pas question d'arbitrage. Donc on est en train de tout mélanger". Maître Lantourne a certifié par ailleurs n'avoir pas non plus consulté Me Jean-Denis Bredin, un autre des trois arbitres. Qui dit la vérité ? L'enquête se poursuit pour tenter de tout éclaircir.

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

02.

Intégration sensible : le cas particulier des immigrés d’origine algérienne ou turque

03.

La fête est finie : les constructeurs automobiles obligés de tirer les leçons de la baisse importante de leurs ventes

04.

Les trois (fausses) excuses de Macron pour ne pas mettre en œuvre son programme de réduction de dépenses publiques

05.

La dangereuse complaisance du planning familial avec l’islam radical

06.

A ses ralliés, la République (En marche) pas reconnaissante

07.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

01.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

02.

Céline Dion envoie DEUX stylistes à l’hosto; Nabilla veut de grandes études pour son bébé; Elizabeth II recueille une milliardaire en fuite; Laeticia Hallyday humiliée à Saint-Tropez; Cyril Hanouna achète à Miami, François H. & Julie Gayet à Montsouris

03.

Auriez vous le brevet des collèges ou... signé une pétition car les épreuves étaient trop difficiles ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Safari des gérants du Super U : pourquoi leur cas est bien plus défendable qu’il n’y paraît d’un point de vue environnemental

06.

Ces 6 questions que soulèvent les révélations sur François de Rugy et qui en disent long sur le niveau de dysfonctionnement politique et économique de notre pays

01.

Greta Thunberg à l’Assemblée nationale : le révélateur de la faiblesse des écologistes politiques ?

02.

Immigration : quand la vérité des chiffres émerge peu à peu

03.

L’humanité a-t-elle atteint son pic d’intelligence ?

04.

Ces cinq erreurs de politiques publiques qui coûtent incomparablement plus cher à la France que quelques dîners au luxe malvenu

05.

Chasse aux comportements indécents : ce que la France a à gagner … et à perdre dans sa quête grandissante de vertu

06.

Et toute honte bue, François de Rugy limogea sa chef de cabinet…

Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires