En direct
Best of
Best of du 12 au 18 janvier
En direct
Dernier rendez-vous avant les vacances
François Hollande : il recevra les chefs des partis de la majorité à l'Elysée
Publié le 19 juillet 2013
Il s'agit de Pascal Durand (EELV), Harlem Désir (PS), Jean-Michel Baylet (PRG), Jean-Luc Laurent (MRC) et Robert Hue (MUP).
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Il s'agit de Pascal Durand (EELV), Harlem Désir (PS), Jean-Michel Baylet (PRG), Jean-Luc Laurent (MRC) et Robert Hue (MUP).

Grande première à l'Elysée : François Hollande va accueillir les chefs des partis de la majorité. Le président les recevra pour un dîner ce lundi. Autour de la table se retrouveront donc le premier secrétaire du PS, Harlem Désir ; Pascal Durand, secrétaire national d'Europe Ecologie-Les Verts (EELV) ; Jean-Michel Baylet, président du Parti radical de gauche (PRG) ; Jean-Luc Laurent, président du Mouvement républicain et citoyen (MRC) ; et Robert Hue, président du Mouvement unitaire progressiste (MUP). Il s'agit d'un dernier rendez-vous avant les vacances. Ce sera l'occasion de faire un bilan sur l'année écoulée.

L'objectif sera aussi de se pencher sur les élections municipales de 2014 et de préparer les dossiers chauds de la rentrée (la réforme des retraites en particulier). Un dîner qui se veut donc constructif et besogneux. Le principe pourrait d'ailleurs se répéter tous les ans jusqu'à la fin du quinquennat de François Hollande. Car depuis plusieurs mois, le président de la République prend goût à ce type de rencontres. Il reçoit en effet régulièrement des parlementaires de la majorité afin d'évoquer les sujets chauds du moment.

"Il est arrivé au chef de l'Etat de recevoir les chefs d'autres partis que ceux de la majorité pour les consulter, les entendre. Tout cela me paraît bien normal, bien naturel", avait affirmé récemment la porte-parole du gouvernement Najat Vallaud-Belkacem. Pour rappel, au moment de son investiture, le chef de l'Etat avait assuré qu'il n'organiserait pas de réunion au sein de l'Elysée. 

Vu sur : Lu sur BFMTV
Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Emmanuel Macron est brillant, mais il n’est pas le président qu’il faut à la France
02.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
03.
Connaissez vous Marie Kondo (la Japonaise qui a déclenché une folie du rangement dans le monde qui ne devrait pas tarder à atteindre la France) ?
04.
Et si le Rassemblement National était en train de faire un bien mauvais coup à l’euro en renonçant à exiger que nous en sortions ?
05.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
06.
Iran, pourquoi la menace d’une intervention militaire brandie par John Bolton pourrait marcher
07.
Gérard Larcher, l'Homme qui tient tête à Emmanuel Macron et ...à Laurent Wauquiez
01.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
02.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
03.
Le Royaume-Uni se prépare à un Brexit sans accord et ne voit plus comment arrêter cette chronique d’un chaos annoncé
04.
Wauquiez pousse une colère contre la direction de LR, et Thierry Mariani contre Wauquiez ; L'Obs s'inquiète de la crise financière qui vient ; François-Xavier Bellamy en guerre contre le progressisme ; Ces députés LREM attaqués
05.
Littéralement explosif : le sondage exclusif qui montre que la condamnation de la violence par les Français... baisse (et que le nombre de ceux qui disent la comprendre augmente)
06.
Inégalités : la France est allée au maximum de ce que la redistribution fiscale permettait. Voilà ce qui pourrait être fait désormais
07.
Robots payeurs : mais que s’est-il vraiment passé sur la cagnotte de soutien aux policiers ?
01.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
02.
Gilets jaunes : un syndicat policier s’émeut des ordres de répression et du comptage des manifestants
03.
Patrick Bruel aime une nouvelle femme de (bien) moins de 50 ans; Vincent Cassel : entre sa (très) jeune épouse & sa fille aînée, c’est tendu; Sophie Marceau s’occupe de son fils, René-Charles Angélil-Dion de ses frères, Anouchka Delon de toute la famille
04.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
05.
Ce à quoi se condamnent lentement mais sûrement les Gilets jaunes
06.
Sévère répression des gilets jaunes : la justice française est-elle en train de préfèrer l’ordre à la justice ?
01.
Grand débat national : l’équation impossible d’Emmanuel Macron
02.
Réponse à tout… sauf aux Gilets jaunes ? Pourquoi l’intelligence de Macron participe plus du problème que de la solution à la crise de défiance qui ébranle la société française
03.
Pourquoi Macron, les populistes et les gilets jaunes sont tous le produit de la même vague (et pourquoi ils seraient bien inspirés de le comprendre réciproquement)
04.
Ce sondage dévastateur qui fait le procès de Macron le condamne sans appel
05.
Radioscopie des dépenses de la France : ces nouvelles inégalités qui se cachent derrière la puissance apparente de l'État-providence
06.
Si la France vit un moment révolutionnaire (et voilà pourquoi c’en est bien un), quelle stratégie politique pour éviter le chaos et en sortir par le haut ?
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires