En direct
Best of
Best of 15 au 21 juin
En direct
© Reuters
Gaucherie
Jean Luc Mélenchon : il ne voyage qu'en classe affaires
Publié le 24 juin 2013
Le charismatique leader du Front de Gauche a lâché un petit mot lors de sa visite au salon du Bourget qui pourrait lui coûter cher.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Le charismatique leader du Front de Gauche a lâché un petit mot lors de sa visite au salon du Bourget qui pourrait lui coûter cher.

Maladresse, gaffe, ou sincérité ? Quoi qu'il en soit, Jean-Luc Mélenchon,  co-fondateur du Parti de Gauche, risque de s'en mordre les doigts, et d'invectiver les journalistes de n'extraire qu'une phrase de son contexte. Interrogé dimanche au salon de l'aéronautique au Bourget, sur les hommes politiques qui voyageaient en classe affaires, l'homme a eu un accent de sincérité.

"Moi quand je voyage, je voyage en classe affaires. J'ai passé l'âge d'aller me faire briser le dos à la classe économique", avant de préciser le fond de sa pensée :"Ils vous mettent comme des sardines là-dedans. C'est une honte. Le transport aérien, les trois quart du temps, est extrêmement désagréable". Diffusée dans 13h15 le dimanche, la séquence n'en finit plus de faire le buzz sur les réseaux sociaux comme sur Twitter, où un hashtag #CommeMelenchon inspire les internautes, avec de plus ou moins bons jeux de mots et comparaisons.

L'homme, qui a dans le passé exercé la profession de journaliste, avant d'embrasser une carrière politique, est pourtant rôdé aux conséquences de ces petites phrases déclarées devant les caméras. Peu sûr que son électorat goûte ce genre de comportement. 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
02.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
03.
Quand la SNCF se laisse déborder par ses contrôleurs
04.
Voulez-vous savoir quand la droite est entrée en agonie ? En 2010, quand Nicolas Sarkozy supprima le ministère de l'Identité nationale, qu'il avait lui-même créé !
05.
Renault-Nissan-Fiat Chrysler : le mariage à trois est possible à condition d’éviter trois enterrements
06.
Il y a une grande différence entre l’hygiène et la propreté lorsque vous faites le ménage chez vous et voilà laquelle
07.
Angela Merkel a été victime d'une nouvelle crise de tremblements
01.
Retour des moustiques tigre : voilà comment s'en protéger efficacement cet été
02.
A la recherche des Gilets jaunes disparus
03.
Taxe d’habitation : les Français organisent leur propre malheur immobilier
04.
L'homme qui combat la bien-pensance pour sauver le monde agricole
05.
Meghan & Harry : all is not well in paradise; Mariage sous couvre-feu pour Laura Smet; Laeticia Hallyday, délaissée ou entourée par ses amis ? Voici & Closer ne sont pas d’accord; Taylor Swift & Katy Perry se câlinent vêtues d’un burger frites de la paix
06.
Amazon : 11,2 milliards de profit, 0 dollars d’impôts payés… : mais dans quel état erre un certain capitalisme ?
01.
PMA et filiation : ces difficultés humaines prévisibles que le gouvernement écarte bien rapidement
02.
Mieux que Jeanne d'Arc : Greta Thunberg voit le CO² à l'œil nu !
03.
Amin Maalouf et Boualem Sansal, deux lanceurs d'alerte que personne n'écoute. Est-ce parce qu'ils sont arabes ?
04.
Canicule : y’a-t-il encore un adulte dans l’avion ?
05.
L'Ordre des médecins autorise Jérôme Cahuzac à exercer la médecine générale en Corse
06.
Burkini : des femmes envahissent une piscine à Grenoble
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires