En direct
Best of
Best-of: le meilleur de la semaine Atlantico
En direct
Assises
Quand Gainsbourg voulait tuer Johnny...
Publié le 14 juin 2013
C’est un curieux procès qui s’est ouvert aux assises des Vosges ce vendredi. Le sosie de Gainsbourg est jugé pour tentative d’homicide volontaire sur son rival, le sosie de Johnny.
Ajouter au classeur
Vous devez être abonné pour ajouter un article à votre classeur.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Lecture Zen
Vous devez être abonné pour voir un article en lecture zen.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
C’est un curieux procès qui s’est ouvert aux assises des Vosges ce vendredi. Le sosie de Gainsbourg est jugé pour tentative d’homicide volontaire sur son rival, le sosie de Johnny.

Ce n’est pas forcément le « battle » qu’ils attendaient.  Ce vendredi, deux « pâles »copies/ images d’Epinal se retrouvent au tribunal de la préfecture des Vosges. Les deux protagonistes sont Denis, l’imitateur de Gainsbourg,  et Michel, alias Johnny Riviera, le sosie du rockeur français aux 70 printemps. Le premier comparait aux assises pour tentative d’homicide volontaire sur le second, son ennemi personnel.

Les deux hommes se détestent ouvertement, et ce depuis les années 1990. Tour à tour, ils s’envoient piques, vacheries et autres, chacun assurant être le meilleur dans la catégorie "sosies".  En soi, Denis imite à la perfection son idole au niveau de la consommation d’alcool. Ce qui entraîne par conséquent de moins bonnes prestations selon les dires de son rival, plus en confiance. Le 23 juillet 2011, une goutte (d’eau ?) fait déborder le vase. Alors que le Johnny des Vosges tond la pelouse en bas d’un lotissement HLM, "Gainsbarre", qui vit au-dessus, ne peut s’empêcher de lancer de sa fenêtre un "Travaille pour nous crapule !". La réplique du rockeur fuse : "Je ne travaille pas pour les cas sociaux ni les assistés". Le sang du poète maudit ne fait alors qu’un tour. Il descend à toute allure et plante Johnny Riviera  au niveau de la carotide, avec un couteau de cuisine.

"Pour lui faire rentrer toutes ses paroles blessantes", se justifiera le sosie de Gainsbourg. "Si Colnot a visé mes cordes vocales, c'est qu'il voulait m'éliminer des concours. Ce type est un aigri, qui ne rêve que de prendre la place de Johnny Riviera, la place de n°1". Même après l’agression, leurs joutes, à défaut de rock et de poésie,  se sont donc poursuivies. Gainsbourg risque tout de même jusqu’à trente ans de réclusion criminelle.

 

 

Les commentaires de cet article sont à lire ci-après
Le sujet vous intéresse ?
Articles populaires
Période :
24 heures
7 jours
01.
Charlotte Casiraghi &Gad Elmaleh n’ont pas la même (idée de l’)éducation, Meghan Markle &son père non plus; Laeticia H. se dé-esseule avec un Top chef, Karine Ferri &Yoann Gourcuff se marient en vivant chacun seul; Jennifer Aniston : ses 50 ans avec Brad
02.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
03.
Comment on a tué les centre-villes de ces villes moyennes où une majorité de Français voudraient pourtant vivre
04.
Agression contre Finkielkraut : certains Gilets jaunes voudraient que les Juifs portent l'étoile jaune
05.
Maltraitance dans les Ehpad : pourquoi des formations des personnels soignants peuvent faire une grande différence pour les personnes âgées
06.
Fake news indétectables : GPT2, le programme développé par l’équipe d’intelligence artificielle d’Elon Musk auquel ses concepteurs préfèrent renoncer tant il leur fait peur
07.
14 tonnes d’aide humanitaire française pour le Venezuela confisquées à Caracas par la Garde nationale
01.
Christine Lagarde, la directrice du FMI, prévient d’un risque grave de tempête mondiale mais personne ne semble l’entendre
02.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
03.
Comment Alain Juppé s’est transformé en l’un des plus grands fossoyeurs de la droite
04.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
05.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
06.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
01.
Parent 1 / Parent 2 : derrière “l’ajustement administratif”, une lourde offensive idéologique
02.
L’étrange manque de recul d’Alain Juppé sur sa part de responsabilité dans l’état « délétère » du pays
03.
Novethic et autres promoteurs forcenés de la transition écologique : en marche vers un nouveau fascisme vert ?
04.
Derrière le complotisme, l’énorme échec de 50 ans d’égalitarisme et de progressisme à marche forcée impulsés par l’Education nationale comme par la culture dominante
05.
Flambée d’antisémitisme et de violences politiques : ces erreurs politiques et macroéconomiques à ne pas reproduire pour enrayer la crise
06.
Condamnations de Gilets jaunes : la curieuse approche quantitative de la justice mise en avant par Édouard Philippe
Commentaires (0)
Ecrire un commentaire
Vous devez être abonné pour rédiger un commentaire.
Abonnez-vous
«Vos abonnements garantissent notre indépendance»
Nos articles sont ouverts aux commentaires sur une période de 7 jours.
Face à certains abus et dérives, nous vous rappelons que cet espace a vocation à partager vos avis sur nos contenus et à débattre mais en aucun cas à proférer des propos calomnieux, violents ou injurieux. Nous vous rappelons également que nous modérons ces commentaires et que nous pouvons être amenés à bloquer les comptes qui contreviendraient de façon récurrente à nos conditions d'utilisation.
Pas d'autres commentaires